AISSE

blason de la famille Aisse
blason de la famille Aisse
De sable à trois épées d'argent posées deux et un en bande, les pointes en bas.
De sable à six épées d'argent, posées la pointe en bas.
Famille originaire de Saintonge.
Cette famille figurait aussi parmi les premiers seigneurs du fief de la Fenêtre (Saint-Sornin). Elle possédait ce fief à la fin du Moyen-âge, et le conserva jusqu'à la fin du XVème siècle, moment où Jehan d'AISSE, le vendit à François de Corlieu, lieutenant-général d'Angoumois de 1474 à 1512.

I) AISSE Jean, seigneur de Touvérac.
Il vivait au commencement du XVème siècle, et eut pour fils :

II) AISSE Bertrand, écuyer, seigneur de Touvérac.
En 1452 et 1456, son sceau portait un blason avec les trois épées rangées en bande, pointe vers le bas.
En 1458, il était représenté comme ci-dessous :
écu d'alliance de Bertrand d'Aisse
écartelé, au 1 et 4 un chevron et trois rose, et au 2 et 3 trois épées rangées la pointe vers le bas
Il s'agit vraisemblablement d'un écu d'alliance.
Il était dit aussi en 1464 seigneur de Barret, et fut déféré devant le sénéchal de Saintes, à la demande d'Armand de Bourdeilles, viguier de Barret, pour avoir essayé de mettre en sa main cette viguerie contre tout droit.
Il se maria vers1430, et eut pour enfants :
  1) Prégent, qui suit.
2) Gilles, tige de la branche de Coucoussac.
3) Catherine, marié avec Guillaume Prévost, écuyer.
4) Jeanne, ou Colette, femme de Jean d'Asnières, écuyer, seigneur de la Chapelle

III) AISSE Prégent, chevalier, seigneur de Touvérac et de Barret.
Il épousa vers 1460, Catherine de Sainte-Maure, fille de Léon, seigneur de Montausier. (Elle se remaria ensuite avec Pierre du Pont, écuyer).
Ils eurent :
  1) Guyon, qui suit.
2) Claire, dame de Touvérac, mariée vers 1500 avec Arthus Goullard, écuyer, seigneur de Barge.

IV) AISSE Guyon, écuyer, seigneur de Touvérac.
Il mourut sans postérité, laissant la seigneurie de Touvérac, à sa soeur, et de là à la famille Goullard.

Branche de Coucoussac :
blason de la famille Aisse, branche de Courgoussac
De sable, à six épées d'argent posées en bande.
III) AISSE Gilles, écuyer, seigneur de Maumouton, Coucoussac.
Il transigea le 5 février 1457, pour des fiefs mouvants de Taillebourg.
Il servit au ban de Saintonge en 1467, et avec ses soeurs, eut un procès en 1480, contre le seigneur de Jonzac.
Il épousa Jeanne du Chastenet, et eut pour enfants :
  1) Charles, qui suit.
2) Catherine, qui épousa Guillaume Méhée, écuyer, seigneur de Lestang.

IV) AISSE Charles, écuyer, seigneur de Coucoussac.
Il testa le 14 mars 1550.
Il avait épousé Françoise de La Rochechandry, dont il eut plusieurs enfants, mais seul un des cadets est connu :

V) AISSE Jean, écuyer, seigneur de Pommiers, Breuillac.
Il était décédé en 1599, lorsque sa veuve fut maintenu noble, en Saintonge. Elle fut encore mentionnée dans un arrêt du Parlement de Bordeaux, du Ier mai 1607.
Il avait épousé, le 14 juillet 1579, Marguerite de La Noue, qui lui donna pour enfants :
  1) Abraham, qui suit.
2) Daniel, nommé dans l'acte de 1599.

VI) AISSE Abraham, écuyer, seigneur de la Noue.
Il épousa en premières noces, le 25 avril 1609, Gabrielle du Lioncel, puis en secondes noces, le 7 juin 1637, Jeanne de Loire (?).
Il eut de son premier mariage :

VII) AISSE Gabriel, écuyer, seigneur de Lisle.
Il habitait la paroisse d'Aubigné, près de Chef-Boutonne, lorsqu'il fut maintenu noble par Barentin, le Ier septembre 1667.
Il épousa en premières noces, le 14 février 1647 Renée d'Orgelet., puis en secondes noces, le 27 septembre 1663, Marie Poitevin.
Il eut de son premier mariage :
  1) Renée, qui abjura le protestantisme, à Aubigné, le 16 mars 1671.
2) Marie, qui abjura aussi le protestantisme en même temps que sa soeur Renée.
Elle épousa Louis, alias Eraste, de Cumont, écuyer, seigneur de Longchamps.
Gabriel eut de son second mariage :
  3) Gabriel , qui suit.

VIII AISSE Gabriel, écuyer, seigneur de la Noue.
Il était dit seigneur du Terrier (Saint-Bonnet), en 1702.
Il demeurait à Saint-Surin en 1715, et fut maintenu noble par Bégon, intendant de La Rochelle.
Il épousa Marthe Méhée, et eut pour enfants, au moins :
  1) N., qualifié de seigneur du Terrier, en 1735.
Il épousa Radegonde de Pressac.
2) Jacques. Il vendit la métairie noble du Terrier, le 23 juillet 1740, pour 4900 livres, à Jean Gédéon de Pindray, chevalier, seigneur de Gadebors et Milcent.

- Autour d'Ecuras n° 20.
- Etienne BARTH : Le canton de Barbezieux au temps passé.
- BEAUCHET et FILLEAU : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou.
retour vers le menu des mise à jourretour vers le sommaire