d' ARLOT de FRUGIE

Blason de la famille arlot de frugie
D'azur à trois étoiles d'argent rangées en fasce, accompagnées d'un croissant de même en chef, et en pointe d'un arlot (une grappe de raisin),
aussi d'argent, feuillé et tigé de sinople.

(Alfred de FROIDEFOND de BOULAZAC)

Famille du Périgord, dont quelques membres vécurent dans le sud du département de la Charente, actuellement dans les communes de Laprade et de Bonnes.

- d'ARLOT de FRUGIE Jean Jacques, né à Frugie (Saint-Pierre de Frugie - Dordogne), le 14 janvier 1673, chevalier, marquis de Frugie et de la Coussière Saint-Saud, baron de Sainte-Marie, de Valouze et de Romain, seigneur de la Mothe Saint-Privat, Taillandie (Bonnes), Montmallan (Laprade), Saint-Sauveur, etc.
Il fut capitaine au régiment du Roi-Cavalerie, puis à celui des Cuirassiers du Roi.
Le 22 janvier 1715, il épousa Louis Hippolyte de Rochon, demoiselle de Montmallan, fille de Louis, chevalier, seigneur de Puycheni, Taillandie, et de Catherine de Beaumond-Gibaud.
Il décéda le 5 novembre 1731, ayant eu pour enfants :
  1) Henry, né en 1715, chevalier, comte de la Coussière, puis marquis de Frugie après le décès de son père, seigneur de Romain, la Valouze, etc.
I fut tué au siège de Fribourg en 1744.
2) Léon, qui suit.
3) Catherine Louise, qui fut nommée dans le testament de son frère Henry.
Elle décéda avant Léon.

- d'ARLOT de FRUGIE Léon, né le 19 octobre 1719 à Puycheni (Saint-Romain). Il eut comme parrain son oncle, Monseigneur de Beaumont, évêque de Saintes.
Il fut appelé le chevalier de Frugie, puis fut qualifié de comte de la Coussière.
Emancipé le 7 mars 1738, il fut lieutenant au régiment de Provence-Infanterie, de 1740 à 1745.
Devenu marquis de Frugie et de Saint-Saud après le décès de son frère, il rendit en cette qualité et avec ces titres, hommages au roi pour son marquisat de Saint-Saud, le 10 août 1750.
Cette même année, il était encore en possession de Montmallan (Laprade), dont dépendaient les moulins de Poltrot, dans la paroisse de Nabinaud.
Le 7 septembre 1751, il vendit le repaire noble de Taillandie (Bonnes), pour 11000 livres, à André Jaubert. (Parmi les fiefs vassaux relevant de Taillandie, étaient ceux de Ramouly, paroisse de Saint-Privat en Périgord, et de Nadelin (Bonnes).
Il décéda en 1753, sans avoir fait de testament.

Un peu plus tard :
- d'ARLOT de FRUGIE de SAINT-SAUD Julien, né à Périgueux le 14 février 1788, fils de Louis, comte d'Arlot de Saint-Saud, baron de Saint-Saud, et de Marguerite de Fayolle.
Il fut garde d'honneur de Napoléon.
Le 7 juillet 1819, il épousa à Montuzet (Plassac - Gironde), Modly Papin de La Gaucherie, fils d'Hyacinthe et de Marie de Rolland.
Il acheta la terre de Nadelin (Bonnes).
Il décéda à la Vitrolle et fut inhumé le Ier juin 1878.
De son union avec Modly naquirent :
  1) Paul Alfred, qui suit.
2) Léonard Eugène, né à la Jaumarie le Ier février 1820.
Il fut contrôleur supérieur des douanes.
Le 5 juillet 1855, il épousa à Bordeaux, Georgina Darquey, fille de Pierre et d'Anne Clarke de Dromartin.
Il décéda au château de la Vitrolle le Ier juin 1894, ayant eu 2 filles : Eugénie et Thérèse.
3) André Hubert, né à la Jaumarie le 7 mars 1826, baron.
Le 11 juin 1861, il épousa à la Gajante (Sainte-Ferme - Gironde), Charlotte Marguerite du Noguès de La Gajante, fille du baron Victor Gustave, et de Claire Françoise de Puch de Montbreton.
Il décéda dans son château de la Tour-Beaupoil (Pessac sur Dordogne - Gironde), le 23 février 1893, ayant eu pour enfants : Gérard, Etienne, Julie Anne Germaine, Anne Marie, et Julie Anne Jeanne.
- d'ARLOT de FRUGIE de SAINT-SAUD Paul Alfred, né à la Jaumarie le Ier avril 1820, comte d'Arlot de Saint-Saud.
Il fut officier de la Légion d'Honneur, grand officier des Ordres du Lion, de Maximilien, de la Rose, du Sauveur, etc., et exerça la charge de ministre plénipotentiaire.
Le 28 janvier 1851, il épousa à Cumond, sa cousine Julie Victoire Séraphine Pauline d'Urbin-Gautier, (décédée le 2 octobre 1871), fille de Charles et de Caroline de Cumond.
Il décéda à Nadelin (Bonnes), le 18 novembre 1886, ayant eu pour enfant :
- d'ARLOT de FRUGIE de SAINT-SAUD André Marie Jacques, né à Paris le 3 avril 1856, comte d'Arlot de Saint-Saud.
Il fut premier secrétaire d'ambassade, puis ministre de France, et fut breveté chevalier de la Légion d'Honneur, grand-croix du Lion et du Soleil, commandeur d'Isabelle la Catholique, chevalier de Charles III, etc.
Le 11 octobre 1886, il épousa à Saint-Privat des Prés (Dordogne), Germaine de Lafaye, fille d'Arthur et de Marie d'Abbadie de Villeneuve.
Il vendit Nadelin (Bonnes), au sénateur Trarieux, ancien ministre.

Autre membre de cette famille :
- d'ARLOT de FRUGIE Françoise Catherine, née le 3 juin 1737, fille de Léonard, chevalier, seigneur de Cumond, et de Françoise de Jaubert.
Elle testa le 5 juillet 1772, avant d'entrer au carmel d'Angoulême.
Chassée de son couvent par la Révolution, elle se réfugia chez son frère, Louis, où elle serait décédée.

- Comte d'ARLOT de SAINT-SAUD : Recherches sur le Périgord et ses familles, Généalogies périgourdines.
- Comte d'ARLOT de SAINT-SAUD : Descendances d'ARLOT et de FAYOLLE.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire