d' ARNAC

blason de la famille d'Arnac
 
blason de la famille d'Arnac
.De gueules à sept annelets d'or, posés 3, 3, et 1.
(Beauchet-Filleau : Dictionnaire des familles de l'ancien Poitou)
 
De gueules à sept annelets d'or, posés 2, 3, et 2.
(Henri Jougla de Morenas : Grand Armorial de France)

Famille originaire du Berry, qui a possédé en Gâtine les deux importantes châtellenies de Châteauneuf.

I) d' ARNAC Jean, écuyer.
Il épousa vers 1500, Marguerite, alias Catherine d'Aloigny, fille de Guillaume, écuyer, seigneur de la Millaudière.
Ils eurent sans doute pour enfant :

II) d' ARNAC Jean, écuyer, seigneur de Selonnes.
Il assista au ban de 1536, et rendit un dénombrement au seigneur de Mézières, le 31 octobre 1548 (signé Musnier et Moris, notaires).
Il épousa le 3 juin 1545 (Brissaut, notaire), Damienne de Cigougne.
De cette union naquirent :
  1) Charles, qui suit.
2) François, qui, le 17 juin 1594, transigea avec son frère.

III) d' ARNAC Charles, écuyer.
Il épousa le 21 juin 1587 (Rabault, notaire), Catherine de La Tour, qui lui donna pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Anne, alias Aimée, qui épousa Jacques du Cher, écuyer, seigneur du Guay.
Elle partagea noblement avec son frère Pierre, le 27 juin 1622, la succession de Claude, leur frère défunt.
Le 14 juin 1624, elle assista au mariage de Pierre, son frère aîné.
3) Claude, écuyer, seigneur de ¨Peulorges.
Sa succession fut partagée en 1622 par ses frère et sœur.

IV) d' ARNAC Pierre, écuyer, seigneur de la Millaudière.
Il assista aux bans de 1633 et 1639.
Il épousa en premières noces Marie Grimaudet, dont il eut :
  1) Anne, qui épousa avant 1639, N. Naullet, écuyer.
Pierre épousa en secondes noces le 14 janvier 1624 (Charles et Lecontor, notaires), Marie du Drac.
De cette union naquirent :
  2) Pierre, qui suit.
3) Marguerite, qui épousa le 21 novembre 1644, Silvain de La Marche, seigneur de Peux-Guillon.
4) Caroline, qui épousa Anselme Rabault.
Pierre épousa encore en troisièmes noces Jacqueline de Terves, le 14 août 1641 (Poirier et Rimbault, notaires).
Ils eurent pour enfants :
  5) Charles qui fera la seconde branche.
6) Marie, qui épousa en premières noces René de Mauvise, puis en secondes noces Anne Pierre Barbe, écuyer, seigneur d'Ouince.
7) Jean, écuyer, seigneur de la Roche.
Il épousa Elisabeth de Ravenel, le 16 janvier 1680 (Poyron, notaire royal), et eut pour enfants :
  a) Pierre, écuyer, seigneur de Tessonnière, baptisé le 18 octobre 1680.
Il fut capitaine en pied au régiment de Sauve (?), lorsqu'il fut confirmé dans sa noblesse par M. Foullé de Mortangis, le 8 novembre 1715.
b) Marie.
c) Françoise, qui vers 1693 était l'épouse de Claude Mangin de La Ferrande.
d) Anne, qui était célibataire vers 1695.
e) Pierre, dont les biens furent partagés les 19 et 24 décembre 1657.
8) Antoine.
9) Sylvain.
Ils furent tous mentionnés dans les pièces d'un procès qu'ils soutinrent en avril 1659, contre Jean de Boislinard, qui avait été leur curateur.
10) autre Charles.
Des 10 enfants de Pierre et de ses trois épouses, il ne restait plus de vivants, lors du partage de sa succession, les 19 et 24 décembre 1657, que Pierre, Charles (chef de la seconde branche), Jean et autre Charles.
Ils furent confirmés dans leur noblesse le 20 juillet 1699, par M. Tubeuf, intendant du Berry.
Silvain, qui n'avait pas paru à l'acte de 1657, fut mentionné dans cette maintenue.

V) d' ARNAC Pierre.
Il fut confirmé dans sa noblesse le 20 juillet 1699, sur le vu de ses titres, par M. Tubeuf.
Il épousa le Ier décembre 1655 (Chantefin et Roger, notaires), Marie Gilbert.
De cette union naquirent :
  1) René, qui épousa en 1682, Marie Anne Vineau.
2) Silvain, qui suit.
3) autre Silvain, écuyer, seigneur des Tessonnières, qui épousa en Angoumois, le 10 septembre 1690, Marie Couraudin, qui lui donna pour enfant :
  a) Pierre.
4) Joachim, qui épousa Susanne Lenfant.

VI) d' ARNAC Silvain, chevalier, qualifié de haut et puissant seigneur des châtellenies de Châteauneuf en Gâtine et en Thouarsais.
Il épousa en premières noces en 1703, Marguerite de Naullet, alias Nollet, puis en secondes noces le 4 juillet 1710, Marie Anne Gourdon de Boisnerbert.
De cette seconde union naquit, au moins :

VII) d' ARNAC René, chevalier, seigneur de Châteauneuf en Gâtine et Thouarsais, des Granges d'Orilhac (Lesterps).
En 1731, la famille d'ARNAC reconstruisit le logis des Granges d'Orilhac que l'on peut encore voir de nos jours, sur l'emplacement du vieux château, avec sa chapelle (dont il ne reste rien aujourd'hui). (José Délias).
Il présenta, le 23 décembre 1752, un mémoire au conseil, dans le procès qu'il soutenait tant pour lui que pour Dame Marie Louise de Fougières, son épouse, fille de François, chevalier, seigneur du Coulombier; et pour Thérèse de Fougières, sa belle-sœur; contre Philippe René Baron, curé de Nancy en Sologne.
Sa postérité, s'il en eut une, est inconnue.

Seconde branche :
V) d' ARNAC Charles, chevalier, seigneur de la Boudinière.
Il épousa le 20 août 1680, Marie de Grailly.
Ils se firent une donation mutuelle le 6 novembre 1681.
Il décéda le 29 novembre 1704.
Le 19 février 1705, il y eut réunion du conseil de famille de leurs enfants mineurs, dans lequel fut nommé curateur desdits mineurs, Joachim de Grailly, leur oncle maternel.
Il y eut deux partages de sa succession : le 12 juillet 1719 et le 3 décembre 1721, entre les enfants, qui étaient :
  1) Charles, qui ne paraît que dans le premier partage.
2) Silvain, baptisé le 4 novembre 1694, écuyer, seigneur de la Boudinière, paroisse de Pouligny.
3) Madeleine Marie, qui épousa Amable du Cher, écuyer, seigneur de Foix.
Elle était encore vivante en 1730.
4) Marie, qui épousa Edmond Le Picard de Phelippeaux, écuyer, seigneur de Fontenailles.

- BEAUCHET-FILLEAU : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou.
- Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France.
- José DÉLIAS : article sur les Granges d'Orilhac (Lesterps), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre. :
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire

.