d' AUBIGNÉ

blason de la famille d'Aubigné
De gueules au lion d'hermine, armé, lampassé et couronné d'or.
(Grand Armorial de France : Henri Jougla de Morenas).

Famille originaire de l'Anjou.
Elle fut représentée en Charente par :

.d' AUBIGNÉ Charles, (dit le comte d'Aubigné), baron de Surimeau, né en 1639.
Il était fils de Constant, baron de Surimeau, et de Jeanne de Cardaillac.
Il épousa le 23 février 1678 (alias le 17), Geneviève Piètre, fille de Simon, médecin, procureur du Roi à l'hôtel de ville de Paris, et de Marguerite Leclerc de Château du Bois.
Elle était âgée de 15 ans, et de religion protestante. Ils résidèrent la plupart de leur temps au château de Cognac.
Charles eut les charges de gouverneur de Belfort, d'Aigues-Mortes, de la province du Berry, et également de Cognac, au printemps de 1677, (grâce à l'influence de sa sœur Françoise d'AUBIGNÉ, marquise de Maintenon, qui épousa secrètement Louis XIV, roi de France, en 1684).
Il succéda dans la charge de gouverneur de Cognac, à Alexis de Sainte-Maure, gouverneur de 1671 à 1677.
En 1698, il se vit retirer le gouvernement de Cognac.
Il décéda à Vichy en 1703.
De son union avec Geneviève Piètre naquit :
  1) Françoise Charlotte Amable, née au château de Cognac, le 15 avril 1684.
Elle ne fut baptisée que le 10 février 1686, à Saint-Léger de Cognac, par le curé Thomas Tréballet. Elle eut pour parrain Jean Maillot "petit pauvre", et pour marraine Jacquette Mauphras.
Elle fut élevée plus tard à Saint-Cyr, auprès de sa tante, Françoise d'AUBIGNÉ, marquise de Maintenon.
Elle épousa le Ier avril 1698, Adrien Maurice, comte d'Ayen, capitaine des gardes du corps du Roi, qui deviendra par la suite duc de Noailles, pair de France, chevalier de l'Ordre de la Toison d'Or.

- de La CHENAYE-DESBOIS et BADIER : Dictionnaire de la noblesse.
- Bulletins et Mémoires de la Société Archéologique et Historique de la Charente, Année 1937.
- Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire