PRÉSIDIAL d' ANGOULÊME

Communauté des Présidents du Présidial
de la ville d'Angoulême
 
Corps des Officiers du Présidial
de la ville d'Angoulême
blason de la communauté des présidents du présidial
 
blason du corps des officiers du présidial
De sable à trois bandes d'or.
Blason enregistré le 27 novembre 1700
dans l’Armorial Général de France de Charles d’HOZIER,
à la généralité de Limoges
 
D'azur à un pal ondé d'argent.
Blason enregistré le 27 novembre 1700
dans l’Armorial Général de France de Charles d’HOZIER,
à la généralité de Limoges

En 1551, le ressort du Présidial d'Angoulême, comprenait :
- Les prévôtés royales d'Angoulême, de Châteauneuf et de Bouteville.
- Les duchés de La Valette et de Montausier.
- La principauté de Chabanais.
- Les marquisats de Ruffec et d'Aubeterre.
- Les comtés de Sansac, de Confolens, de Jarnac et de Montbron.
- Les baronnies de Cellefrouin, la Villate, Montmoreau et Blanzac.
- Les châtellenies d'Aunac, de Nanteuil, de Chaux, de La Rochebeaucourt, de La Tour-Blanche, de Loubert, de Vibrac, d'Ambleville et de Mansle.
Le siège royal de Cognac en relevait pour tous les cas présidiaux; mais il ne lui restait, sur les paroisses qui composaint la sénéchaussée de La Rochefoucauld, que la connaissance des affaires relatives aux dîmes, et à celles des cas royaux et prévôtaux. Les autres étaient portées aux parlement.
Outre les paroisses qui relevaient des fiefs indiqués ci-dessus, , le présidial comprenait toutes les justices particulières inhérentes aux terres et seigneuries, tant des laïcs que des ecclésiastiques, lesquelles formaient, avec les premiers, environ 348 paroisses. (J. P. QUÉNOT).
La sénéchaussée et le siège présidial d'Angoulême étaient composés du sénéchal, de trois lieutenants-généraux, tant pour le civil que pour la police et le criminel; de deux lieutenants particuliers, dont l'un pour le criminel, était en même temps premier conseiller, et de quinze conseillers, parmi lesquels il y en avait un d'honneur. Il y avait encore un avocat du roi, deux substituts, un greffier de la sénéchaussée, un greffier de la police et 48 procureurs. Il était rare que tous ces offices fussent remplis à la fois. (J. P. QUÉNOT).

- Charles d'HOZIER : Armorial Général de France, généralité de Limoges.
- J.P QUÉNOT : Statistiques du département de la Charente - 1818.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire