BARBARIN

blason de la famille Barbarin
 
blason de la famille Barbarin
D'azur, à trois barbeaux d'argent en fasce, celui du milieu regardant à senestre, et les deux autres à dextre.
(*) Devise : "Mediis Tranquillus In Undis" (Tranquilles, nous vivons dans l'onde).
(BARBARIN du Bost, de la Resnière (Vendée) et du Grand-Plessis d'Aizenay)
 
D'azur, à trois barbeaux d'argent en fasce, celui du milieu regardant à dextre, et les deux autres à senestre.
(Beauchet-Filleau)

Ce nom fut très répandu sur les confins Est de l'Angoumois et du Poitou. Toutes les branches n'ont pas pu être reliées entre elles.
La branche du Bost a donné naissance à plusieurs rameaux.

- BARBARIN François.
Il fut cité dans les états de montres et revues déposés à la Bibliothèque Nationale, comme servant en archer, le dernier jour du mois de février 1419.

I) BARBARIN Guillaume, écuyer, sieur du Ponteil et de Dessous le Pont.
D'après une tradition familiale, il vint de Venise s'établir en Angoumois.
Selon d'autres sources, ce fut en 1440, que le premier BARBARIN, auquel on donnait le nom de Pierre, vint en France.
Il aurait eu un fils du nom d'Aimery, lequel aurait été le père de Guillaume.
Il s'attacha au service de Jacques de Vendôme, prince de Chabanais, dont il fut le procureur général et l'intendant, pour sa principauté de Chabanais, ville et baronnie de Confolens, Loubert, Châteaumorand, etc...
Il épousa en premières noces Anne de Sainte-Maure.
Ils eurent pour enfants :

  1) Marie, qui épousa le 12 janvier 1474, François de Chamborant, écuyer, seigneur de Villevert.
Il épousa ensuite en secondes noces, par contrat du 15 décembre 1459, Catherine Tizon.
Il décéda le 13 août 1476. Sa veuve transigea avec sa belle-fille le 15 août 1478.
De cette seconde union naquirent :
  2) Jean, qui suit.
D'après M. Desgranges, de cette seconde union serait aussi nés :
  3) Jacques, auteur de la branche du Chambon. (Beauchet-Filleau, Dictionnaire des familles de l'ancien Poitou, Ière édition).
4) François, auteur de la branche du Bost.

II) BARBARIN Jean, écuyer, seigneur du Ponteil et de la Cour de Bussière.
Il fit hommage le 31 décembre 1487, du lieu noble de Dessous le Pont, au comte de La Vauguyon.
Il épousa par contrat du 31 décembre 1482, reçu Baudet, notaire, Isabeau de Pressac, fille de feu noble Emar, écuyer. Elle en était veuve en 1512.
De cette union naquit, au moins :

III) BARBARIN Jean, écuyer, sieur du Monteil et du Ponteil.
Il rendit hommage le 21 mai 1507 au sieur d'Escars, en son nom et en celui d'Isabeau de Pressac, sa mère, dame du Monteil, à cause du lieu de Dessous le Pont, mouvant de la terre de Saint-Germain.
Il rendit également hommage du Monteil, en la cour de Bussière, les 6 août et 20 septembre 1512, au seigneur de Brigueuil.
Il épousa par contrat du 6 août 1509, reçu Chevalier et de Bléac, notaires à Bordeaux, Marguerite de La Chassaigne.
De cette union naquirent :
  1) Jean, qui suit.
2) Bertrand, auteur de la branche du Ponteil.

IV) BARBARIN Jean, écuyer, sieur du Monteil, Puyfragnoux, la Cour de Bussière.
Il fut homme d'armes de la compagnie de M. de La Vauguyon, et d'après plusieurs certificats qui lui furent délivrés, il aurait été compris dans les rôles de la compagnie du sieur de La Vauguyon, pour les années 1562 à 1568.
Le 6 décembre 1564, il reçu du sieur de La Vauguyon un certificat de service.
Le 10 avril 1571, devant Barbier, notaire à Confolens, il fit partage avec son frère Bertrand, de la succession de leurs père et mère.
Il épousa par contrat du 8 juin 1571, Françoise BARBARIN, fille de feu Jacques, écuyer, sieur du Chambon, soeur de Jean, René et Jacques.
De cette union naquirent :
  1) Jean, écuyer, sieur du Monteil, Puyfragnoux, la Cour de Bussière, demeurant à Saint-Junien, et le 12 mai 1577 à Brigueuil.
Il contribua à l'arrière-ban, et reçu quittance le Ier septembre 1598.
Il fut déchargé de l'assignation qui lui avait été donnée sur la représentation des titres justificatifs de son extraction noble, par jugement de M. Huault de Montmagny, le 10 juin 1599.
2) Melchior, qui suit.
3) François, écuyer, qui transigea avec Melchior, son frère, le 30 octobre 1620.

V) BARBARIN Melchior, écuyer, sieur du Monteil et de Puyfragnoux.
Il transigea avec François, son frère, le 30 octobre 1620, sur la succession de leurs défunts père et mère.
Il épousa par contrat du 5 septembre 1619, reçu Bayet, notaire royal, Jeanne Thamoineau, fille de Léonard.
Le 31 juillet 1635, il fit son testament, devant Vaslet, notaire, en faveur de Léonard, son fils aîné, écuyer, sieur de la Chassaigne. Il laissa 3000 livres à chacun de ses autres fils.
De son union avec Jeanne, il eut pour enfants :
  1) Léonard, écuyer, sieur de la Chassaigne et du Monteil. paroisse de Brigueuil.
Il assista en 1651, à l'assemblée des nobles du Poitou, réunis à Poitiers, pour nommer des députés aux Etats de Tours.
Il fut porté au Catalogue des gentilhommes de la généralité de Poitiers, qui ont obtenu des ordonnances de maintenue.
Est ce lui qui fut parrain à Lesterps, le 2 mars 1675, de Marguerite de Nollet, fille de Paul et de Martine de Grandsaigne ?
2) Jean.
3) Jacques.
4) Pierre, qui suit.

VI) BARBARIN Pierre, écuyer, sieur du Monteil.
Il reçut 3000 livres par le testament de son père.
Il épousa par contrat du 23 juillet 1667, reçu Massias, notaire à Saint-Junien, Françoise BARBARIN, fille de Casimir, écuyer, sieur de Fonteyroux, et de Françoise Chareyron.
De cette union naquit :

VII) BARBARIN Léonard, écuyer, sieur de Puyfragnoux.
Il fut maintenu dans sa noblesse, le 14 août 1715, par Quentin de Richebourg.
Il épousa par contrat du 24 mai 1690, reçu Quéroix, notaire, Isabeau Montjon, fille de Martial, sieur du Bourdieu, et de Madeleine Allegraud.
De cette union naquirent :
  1) Jean, qui suit.
2) Françoise, qui épousa en premières noces, à Saint-Michel des Lions de Limoges, le 29 janvier 1725, Jean de Livron, écuyer, sieur de Puyvidal.
Elle épousa en secondes noces, par contrat du 23 juillet 1731, reçu Fayou jeune, notaire royal à Chasseneuil, Jacques Préveraud, écuyer, seigneur de Beaumont, capitaine au régiment de Périgord.

VIII) BARBARIN Jean, écuyer, seigneur du Monteil (Saint-Junien) et Puyfragnoux.
Il naquit le 8 et fut baptisé le 9 mai 1695, à Notre-Dame du Moutier de Saint-Junien. Il décéda le 22 février 1776, et fut inhumé le 23 dans l'église de Saint-Pierre de Saint-Junien.
Il épousa par contrat du 14 juin 1717, reçu Guerguigne, notaire royal, Marie de Salignac, fille d'Etienne, chevalier, seigneur des Brosses, et d'Anne Dreux. La célébration du mariage eut lieu à Saint-Pierre de Saint-Junien, le 21 juillet suivant.
Elle décéda le 29 novembre 1759, et fut inhumée le 30 dans l'église de Saint-Pierre de Saint-Junien.
Ils eurent pour enfants :
  1) Etienne, qui suit.
2) Marie, née vers 1724 au Monteil de Saint-Junien.
Elle décéda sans alliance à Brillac, le 21 germinal an VII (10 avril 1799), âgée de 75 ans. Le décès fut déclaré par François de Chamborant la Rivière, 36 ans, son neveu.
3) Valérie, née vers 1726. Elle décéda à Chabrac le 22 nivôse an XII (13 janvier 1804), âgée de 78 ans.
Elle avait épousé dans la chapelle de Monteil (registre de Saint-Pierre de Saint-Junien), par acte filiatif du 18 juin 1764, Jacques de Chamborant, écuyer, sieur de Maillat, de Saint-Maurice des Lions.
4) François Martial, né le 19 juillet 1738, et baptisé le 20 à Saint-Pierre de Saint-Junien, écuyer, chevalier du Monteil.
Il fut garde du corps du roi, de la Ière compagnie.
Est-ce lui qui servit dans la quatrième brigade de l'escadron de Vassé, au ban de 1758, convoqué à Saint-Jean d'Angély ?
Il épousa à Lézignac sur Goire (réunie à Saint-Maurice des Lions), par acte filiatif du 12 février 1770, Agathe Guiot de Fayette, fille d'Henri, chevalier, seigneur de la Fontchadeneau, et de Françoise Laurent.
5) Valérie, née le 14 octobre 1741, et baptisée le 15 à Saint-Pierre de Saint-Junien. Elle décéda à Saint-Junien le 5 mai 1810.
Elle avait épousé à Saint-Maurice des Lions, par acte filiatif du 10 février 1777, François Rempnoulx du Vignaud, bourgeois, demeurant à Chabrac.

IX) BARBARIN Etienne, écuyer, seigneur de Puyfragnoux et du Monteil.
Il naquit le 29 avril 1722, et fut baptisé le 30 à Saint-Pierre de Saint-Junien. Il décéda à Montmorillon le 25 août 1787. (*4)
Il avait épousé par contrat du 3 mai 1746, reçu Toueras, notaire royal à Saint-Auvent (Haute-Vienne), Catherine du Soulier, fille de Léonard, écuyer, seigneur des Lèzes, et de Gabrielle du Soulier. La célébration du mariage le même jour à Saint-Pierre de Saint-Junien.
Elle décéda le 5 octobre 1782, et fut inhumée le 6 à Saint-Pierre de Saint-Junien, âgée de 62 ans environ.
Ils eurent pour enfants :
  1) Léonard, baptisé le 26 février 1748 à Notre-Dame du Moutier de Saint-Junien. Il décéda le 7 avril 1748 et fut inhumé le même jour à Saint-Pierre de Saint-Junien.
2) Marie, née le 22 avril 1750, et baptisée le 23 à Notre-Dame du Moutier de Saint-Junien. Elle décéda à Brigueuil le 26 avril 1815.
Elle avait épousé à Saint-Maurice des Lions, le 4 germinal an III (24 mars 1795), François de Chamborant, écuyer, sieur de la Ribière, veuf en premières noces de Marie de BARBARIN LARIAUD.
3) Valérie, née le 6 juin 1751, et baptisée le même jour à Notre-Dame du Moutier de Saint-Junien.
Elle épousa à Saint-Pierre de Saint-Junien, le 19 mars 1783, Simon Merlin de Chauzac, notaire royal de Saint-Victurnien (Haute-Vienne).
4) Marie Louise, née le Ier novembre 1753, et baptisée le même jour à Notre-Dame du Moutier de Saint-Junien.
Elle fit ses preuves de noblesse pour Saint-Cyr, le 26 avril 1762.
Elle fut religieuse, et décéda à Saint-Junien le 12 janvier 1847.
5) Marie, née le 21 novembre 1754, et baptisée le 22 à Notre-Dame du Moutier de Saint-Junien. Elle décéda âgée de 4 ans, et fut inhumée au même lieu le 3 juillet 1758.
6) Louis, qui suit.
7) Martial, né le 2 avril 1757, et baptisé le même jour à Notre-Dame du Moutier de Saint-Junien. Il décéda le 13 novembre 1760 et fut inhumé le même jour dans l'église de Brigueuil.
8) Thérèse Valérie, née le 28 mai 1758, et baptisée le même jour à Notre-Dame du Moutier de Saint-Junien.
9) Pierre, né le 12 octobre 1760, et baptisé le même jour à Brigueuil. Il décéda à Saint-Pierre de Saint-Junien le 22 avril 1761.
10) Valérie, née le 15 octobre 1763, et baptisée le même jour à Brigueuil. Elle décéda à Javerdat (Haute-Vienne), le 8 avril 1821.
Elle avait épousé par contrat du 9 avril 1788, reçu Massias, notaire à Saint-Junien, François Clémenson, de Saint-Junien. La célébration du mariage eut lieu à Saint- Victurnien, (Haute-Vienne), le 13 mai suivant.
11) Thérèse, née vers 1766.
Elle épousa à Chabrac, le 28 thermidor an IV (18 août 1796), François de Chamborant, de Saint-Maurice des Lions.
(*4) Etienne eut aussi une fille illégitime, d'une union avec Marie Bigot, de Chabanais :
  12) Anne, qui naquit le 12 juillet 1739 à Chabanais. Elle décéda le 29 mai 1814 à Saint-Junien.

X) BARBARIN Louis, écuyer, seigneur de Puyfragnoux, le Monteil, chevalier de Saint-Louis.
Il naquit le 14 janvier 1756, et fut baptisé le 15 à Notre-Dame du Moutier de Saint-Junien.
Il assista en personne à l'assemblée de la noblesse du Poitou, tenue à Poitiers en 1789, pour nommer des députés aux Etats Généraux.
Il émigra à la Révolution.
Demeurant à Saint-Junien, il fit sa déclaration devant le préfet de la Haute-Vienne, le 8 prairial an X, et fut amnistié le 6 messidor an XI.
Il décéda à Saint-Junien le 6 août 1836.
Il avait épousé à Saint-Christophe de Confolens, le 14 septembre 1773, Marie Mathurine du Pin de Bessac, alias Dupin, fille de Pierre, écuyer, seigneur des Bâtiments, Sainte-Marie de Vaux, le Masjoubert et Chaillat; et d'Anne Françoise de Rousiers (née à Saint-Christophe, et décédée à Saint-Junien le 21 mars 1807, âgée de 52 ans). Mathurine était également soeur du curé de Lésignac-Durand, Bernard Dupin de Bessac.
Pendant l'émigration de son mari, Mathurine et son frère Bernard, furent emprisonnés à Confolens de la fin 1793 jusqu'au mois de février 1795 (actes paroissiaux de Lésignac - renseignements fournis par M. Jacques FAURY).
Demeurant à Saint-Junien, il fit le 8 Prairial An X, sa déclaration devant le préfet de la Haute-Vienne, et fut amnistié le 6 Messidor An XI (abbé Pierre Bureau).
De cette union naquirent :
  1) Anne Françoise, née le 15 décembre 1774, et baptisée le même jour à Saint-Pierre de Saint-Junien.
Elle épousa à Brigueuil, le 29 ventôse an IX (20 mars 1801), François Nicolas Hugonneau de Boyat.
2) Catherine Valérie, née le 15 décembre 1775, et baptisée le même jour à Saint-Pierre de Saint-Junien. Elle décéda à Saint-Junien, le 13 mars 1844.
Elle avait épousé à Saint-Junien, le 9 ventôse an X (28 février 1802), Jean de Gransaigne.
3) Etienne, né le 25 octobre 1776. Il fut baptisé le même jour à Brigueuil.
Il émigra à la Révolution, et était dit demeurant à Saint-Junien. Il fit sa déclaration devant le préfet de la Haute-Vienne, le 20 prairial an X, et fut amnistié le 6 messidor an XI.
Il épousa par contrat reçu Bourbeau, notaire à Poitiers, le 2 prairial an XI (état civil Poitiers 3 prairial an XI), Félicité Aglaé Girard de Pindray, fille de François Bonaventure et de Louise Victoire de Savary (née à Pindray - Vienne, le 29 janvier 1779). (abbé Pierre Bureau).
Il ne figura pas en 1836, parmi les héritiers de son père.
4) Paul, né le 22 mars 1778, et baptisé le même jour à Brigueuil. Il décéda le 17 janvier 1784 et fut inhumé le 18 au même lieu.
5) Jean, né le 20 août 1780 à Brigueuil, et baptisé le 30 août. Il décéda le 26 septembre 1783, et fut inhumé le 27 au même lieu.
6) Marie, née le 19 octobre 1782 à Brigueuil, baptisée le 20. Elle décéda le 18 juin 1784 et fut inhumée le 19 au même lieu.
7) François, né le 31 mars 1785, baptisé le même jour à Brigueuil. Il décéda le 24 août 1786, et fut inhumé le 25 au même lieu.
8) Catherine Anne Charlotte Julie, née le Ier avril 1788 à Brigueuil, et baptisée le 2.
9) Catherine Valérie, née le 21 janvier 1791, baptisée le même jour à Brigueuil. Elle fut inhumée le 12 mars suivant au même lieu.
10 peut-être aussi autre Catherine Valérie, décédée à Saint-Christophe le 25 décembre 1793, âgée de 7 ans environ.

Individu non identifié :
- BARBARIN du PUYFRAIGNOUX N.
Il émigra,à la Révolution, et servit d'abord dans le corps de la gendarmerie, puis ensuite dans la légion de Damas-Infanterie.
Il fut tué à l'affaire du canal de Louvain, le 15 juillet 1794.

Branche du PONTEIL : (Saint-Maurice des Lions)
blason de la famille Barbarin du Cluzeau
blason de la famille Barbarin
De gueules à un barbarin (poisson) d'argent, peautré et loré de même, mis en fasce.
(d'Aguesseau)
De gueules, au barbeau (barbarin) d'argent, posé en pal.
(de Bremond d'Ars)

IV) BARBARIN Bertrand, écuyer, sieur du Pontfugier, alias du Ponteil.
Il partagea le 10 avril 1571, avec Jean, son frère, écuyer, sieur du Monteil, les biens des successions de leurs père et mère.
Il avait épousé par contrat du 2 février 1556, Marguerite du Magnac.
De cette union naquirent :
  1) Jean, qui suit.
2) Anne, qui fut rappelée dans le contrat de mariage de son frère, en 1582.
Elle épousa Pierre Jourdanneau.
Jean, son frère, lui constitua une dot par son contrat de mariage, daté du 13 août 1587, ce qui indiquerait que Bertrand, leur père, devait être décédé avant cette date.

V) BARBARIN Jean, écuyer, sieur du Ponteil, demeurant à Confolens.
Il fut parrain de son petit-fils René, fils de Louis, le 5 juin 1633, à Saint-Maurice des Lions.
Par arrêt de la Cour des Aides, rendu à Paris le 12 mai 1599, alias 21 mars 1600, il fut déclaré noble et issu de noble race. Cet arrêt ordonna qu'il pouvait jouir des privilèges accordés à la noblesse.
Il épousa par contrat du 26 mars 1582, reçu Chabannes, notaire royal à Civray, Gasparde de Magnac, fille de feu Jean, écuyer, sieur de Mazerolles et de Boixe, au pays et duché d'Angoumois. François de Magnac, écuyer, sieur de Mazerolles et de Boixe, constitua en dot à la future, sa soeur, une somme de 4000 livres et cent écus pour ses habits nuptiaux, moyennant qu'elle renonça aux successions de ses père, mère et frères.
Par ce contrat, Jean promit à Anne, sa soeur, sous la tutelle de Clément de Magnac, écuyer, sieur du Châtelars, son oncle, une somme de 1000 écus pour sa future dot de mariage.
Il fut témoin du contrat de mariage, le 8 février 1616, de Charles de Barbezières, et de Marie Carion.
Gasparde de Magnac décéda au Cluzeau le 18 janvier 1625, et fut inhumée dans l'église de Saint-Maurice des Lions (Registres).
Il décéda au Ponteil le 14 décembre 1639, et fut inhumé le 16 dans l'église de Saint-Maurice des Lions.
Ils eurent pour enfants :
  1) Louis, qui suit.
2) sans doute Fabienne. Son acte de décès à Saint-Maurice des Lions, le 19 décembre 1626, porte "Fabienne BARBARIN, fille de M. du Ponteil".

VI) BARBARIN Louis, écuyer, sieur du Cluzeau et du Ponteil.
Il épousa par contrat du 16 avril 1627, reçu Foucault, notaire à Saint-Fraigne, Marguerite des Prés (alias Després), fille de Christophe, écuyer, sieur de Frédière, et de Charlotte Geoffroy.
Par ce contrat, il fut institué seul et principal héritier de ses père et mère.
Devenue veuve, Marguerite épousa en secondes noces Jean Dupin, écuyer, sieur des Fougères.
Il décéda en sa maison du Cluzeau le 26 mai 1634 (registres de Saint-Maurice des Lions).
Leurs trois fils partagèrent le 17 avril 1659, devant Pougeard, notaire à Confolens, les biens de leur défunt père et de défunt Jean BARBARIN, écuyer, sieur du Ponteil, leur aïeul.
Ces enfants étaient :
  1) François, qui suit.
2) Jean, écuyer, sieur du Cluzeau et de la Mirande.
Il naquit le 17 mars 1632 et fut baptisé le 21, à Saint-Maurice des Lions.
Il épousa en premières noces, par contrat du 20 décembre 1652, reçu Chesne, notaire du comte de Confolens, Gratianne Robion, de la ville de Bordeaux, fille de défunt Fiacre, écuyer, sieur du Four, et de Marguerite Tersinier.
Il partit s'établir à Saint-Pierre Le Moutier, près de Nevers.
Il épousa en secondes noces Claude Bourdoiseau, veuve d'Olivier Mazué, avocat en la cour.
Le 23 mai 1698, Jean Dubois, sieur de la Borde, juge sénéchal du comté de Confolens, dressa procès-verbal de la noblesse de Jean. A l'enquête faite le 27 mai suivant sur la qualité d'écuyer et noble d'extraction de Jean, intervinrent de nombreux témoins, dont Jean BARBARIN, écuyer, sieur de l'Age du Chambon, âgé de 60 ans, et Jacques BARBARIN, écuyer, sieur de la Ferraudière, âgé de 72 ans.
Jean eut pour enfant de son union avec Gratianne, sa première épouse :
  a) Jean, écuyer, seigneur du Chaume.
Il fut baptisé le 25 août 1669, en la paroisse de Saint-Romain de Blaye, diocèse de Bordeaux.
Il épousa par contrat du 26 novembre 1711, passé devant Boisseau et de Savigny, notaires au Châtelet de Paris, Simonne Geneviève Dey de Séraucourt, veuve d'Antoine Walter de Reynold, brigadier des armées du roi, capitaine dans le régiment des gardes suisses de Sa Majesté, chevalier de Saint-Louis.
3) René, écuyer, sieur du Cluzeau, né le 3 mars, et baptisé le 5 juin 1633 à Saint-Maurice des Lions. Son parrain était Jean BARBARIN, son grand-père, écuyer, sieur du Ponteil.
Il fut parrain d'Henri René BARBARIN, son neveu, le 4 mars 1664, à Saint-Maurice des Lions.
Le 23 avril 1674, à Lesterps, il fut également parrain de René Boudot, fils de Jean, sieur de la Courière, et de Charlotte Dupin.
Il était qualifié sieur du Marensault quand il décéda le 18 janvier 1678 en la maison noble de la Courtadie. Il fut inhumé le 19 dans la chapelle des Vierges en l'église de Lesterps, âgé de 44 ans (registres de Lesterps et de Saint-Maurice des Lions).
4) Marie, née le 4 mai 1634 et baptisée le 22 février 1635 à Saint-Maurice des Lions.

VII) BARBARIN François, écuyer, sieur du Ponteil.
Il fut baptisé le 13 février 1631 à Saint-Maurice des Lions. Le registre dit que le baptême fut fait en leur maison noble du Cluzeau, à cause de l'incommodité du temps et de ce qu'on disait qu'il était né au terme de neuf mois.
Il épousa (le 7 août 1651 ?) Marie Barbier. Elle décéda au Cluzeau le 11 octobre 1684 et fut inhumée dans l'église de Saint-Maurice des Lions, au tombeau du Ponteil, âgée de 50 ans environ.
Il fut, ainsi qu'un autre BARBARIN, écuyer, seigneur de la Borderie, partie dans un procès, selon une sentence de la sénéchaussée d'Angoulême, du 24 juillet 1671
Il décéda le 8 mars 1672 et fut inhumé le 9 dans l'église de saint-Maurice des Lions. (Registre).
Ils eurent pour enfants :
  1) Marguerite, qui fut baptisée le 3 juin 1657 à Saint-Maurice des Lions.
Elle épousa par contrat du 28 novembre 1675, reçu de Verdilhac et Vaslet, notaires, François Guiot, écuyer, sieur de Chalonne.
2) François, qui suit.
3) Françoise, née le 22 février, et baptisée le 9 mars 1660 à Saint-Maurice des Lions. Elle décéda le 22 janvier 1692 et fut inhumée le 23 dans l'église d'Esse.
Elle avait épousé à Lesterps, par acte filiatif du 18 août 1683, Jean de Chamborant, écuyer, sieur de Périssat.
4) Jean, né le 22 novembre 1661, et baptisé le 30 à Saint-Maurice des Lions.
5) Henri René, né le Ier février 1664 et baptisé le 4 mars à Saint-Maurice des Lions.
6) Marie, baptisée le 5 janvier 1666 à Saint-Maxime de Confolens. Elle décéda le 14 mai 1679 et fut inhumée le 15 dans l'église du même lieu, âgée de 12 ans environ.

VIII) BARBARIN François, écuyer, sieur du Ponteil.
Il naquit le 8 juin 1658, et fut baptisé le 13 octobre 1659 à Saint-Maurice des Lions.
Il épousa par contrat du 28 novembre 1675, reçu de Verdilhac et Vaslet, notaires, Catherine Guiot, fille de Marc, écuyer, seigneur de Chalonne et Echérat (Blond, Haute-Vienne), et de Catherine de Tusseau. Elle décéda le 31 mai 1702 et fut inhumée le Ier juin dans l'église de Saint-Maurice des Lions.
Il fut inhumé dans l'église de Saint-Maurice des Lions, le 25 mai 1695.
Une déclaration de sa veuve auprès des cabinets de Charles d'Hozier, lui fit enregistrer ces armes dans l'Armorial Général de la France, au registre du 5 août 1698 :
D'azur à trois barbarins, ou barbeaux d'argent, posés en fasce l'un sur l'autre.
Blason de François Barbarin
De cette union naquirent :
  1) Françoise, baptisée le 3 novembre 1676 à Saint-Maurice des Lions. Elle fut inhumée au même lieu le 27 juillet 1689, âgée de 12 ans environ.
2) François, baptisé le 25 janvier 1678 à Saint-Maurice des Lions. Il fut inhumé dans l'église du même lieu, âgé de 4 mois environ (acte non daté - entre le 14 février et le 6 mars 1678).
3) Françoise, née le 24 mai 1679, et baptisée le 25 à Saint-Maurice des Lions. Elle fut inhumée au même lieu le 18 avril 1710, âgée de 32 ans environ, sans alliance.
4) Paul, écuyer, sieur du Ponteil, née le 13 juin 1680, et baptisé le 23 juin à Saint-Maurice des Lions.
Il resta sans alliance, et fut inhumé dans l'église du même lieu le 20 novembre 1706.
5) Marie, baptisée le 4 décembre 1681 à Saint-Maurice des Lions.
Elle, ou sa soeur cadette, fut nommée au contrat de mariage de Jean, son frère, du 25 novembre 1711.
6) Jean, écuyer, sieur du Ponteil, né le 18 août 1683, et baptisé le 19 à Saint-Maurice des Lions.
Il épousa par contrat du 25 novembre 1711, reçu Béchemilh, notaire royal à Saint-Gervais, Suzanne Thareau, fille de Louis, sieur de Lisle, procureur fiscal au comté de Sansac, et de Françoise Leproux. La célébration du mariage eut lieu à Beaulieu sur Sonnette, le 7 janvier 1712.
Il fut assisté pour ce contrat de mariage, de Mathieu Guiot, écuyer, sieur d'Echérat, son oncle maternel. Dans ce contrat furent nommés Jean BARBARIN, écuyer, sieur de Villars, et Marie BARBARIN, ses frère et soeur.
Il fut inhumé dans l'église de Saint-Maurice des Lions, le 4 octobre 1716.
Devenue veuve, Suzanne Thareau épousa en secondes noces par contrat du 21 février 1718, reçu Pougeard, notaire royal à Confolens, Alexis Joseph Guiot, écuyer, seigneur de Chalonne, après avoir fait l'inventaire des biens de son premier mari, le 10 décembre 1716, devant Boulet, notaire, inventaire où il était dit que ledit Jean BARBARIN ne laissait d'elle qu'un fils, Jean, décédé peu après son père.
De l'union de Jean et de Suzanne naquirent :
  a) Louis, né le 5 octobre1712 et baptisé le 7 à Saint-Maurice des Lions. Il fut inhumé dans l'église du même lieu le 10 novembre suivant.
b) François, né le 28 septembre 1713 et baptisé le 29 à Saint-Maurice des Lions. Il décéda avant son père.
c) Jean, né le 21 mai 1715. Il fut baptisé le même jour à Saint-Maurice des Lions.
Il fut inhumé au même lieu le 17 avril 1717.
7) Marie, née le Ier décembre 1684, et baptisée le 2 à Saint-Maurice des Lions.
8) Jean, écuyer, sieur de Villars.
Il naquit le 31 octobre 1685, et baptisé le 5 novembre à Saint-Maurice des Lions.
Il fut nommé au contrat de mariage de Jean, son frère, le 25 novembre 1711.
Il fut inhumé à Saint-Maurice des Lions le 26 mars 1714, âgé de 30 ans environ, sans alliance.
9) Louis, né le 5 décembre 1686, et baptisé le 6 à Saint-Maurice des Lions. Il fut inhumé au même lieu le 15 mai 1689.
10) Jean, né le 15 juin 1688, et baptisé le même jour à Saint-Maurice des Lions. Il dut décédé jeune.
11) Catherine, née le 7 février 1691 et baptisée le 7 à Saint-Maurice des Lions.

Branche du BOST (Esse):
Le Bost était une forteresse médiévale relevant de la baronnie de Saint-Germain. Elle dominait la vallée de l'Issoire, près du pont du Diable, lieu de franchissement très ancien vers le bourg de Brillac.

II) BARBARIN François, succéda à son père comme sénéchal de Chabanais.
Il était qualifié, le 21 octobre 1508, de honorable homme et sage maître, et de licencié en droit.
Il fut nommé commissaire royal le 7 juillet 1508, pour régler certaines difficultés relatives à la châtellenie du Dorat. Il avait encore ce titre à la date du 20 mars 1514.
Il fit un échange le 19 février 1510, avec Odet de Pressac, au sujet de la terre du Bost, et acquit le logis en 1515 (José Délias).
Il était décédé avant le 18 juin 1560.
Il avait épousé N. Pastoureau, comme il ressort du contrat de mariage de Françoise Pastoureau et de Pierre Cassault, dans lequel il est dit avoir épousé la soeur de la future. Ils eurent pour enfants, entre autres (d'après Robert du Dorat) :
  1) Guillaume, qui suit.
2) Jean, qui devint moine et chambrier à l'abbaye de Lesterps. (*2) Il décéda après le 6 septembre 1586.
3) François, qui fut aussi moine, et prieur claustral du même monastère. Il décéda aussi après la date du 6 septembre 1586
4) Clément, sieur du Chéron.
Tous assistèrent, le 6 septembre 1586, au contrat de mariage de Marie, leur nièce, avec Maurice Mondot.

III) BARBARIN Guillaume, sieur du Bost et de la Vergne.
Il succéda à son père dans son office de sénéchal de Chabanais, Saint-Germain, etc...
Il s'attacha à la personne de Jean de Ferrières, vidame de Chartres, dont il était le procureur à Confolens. Il lui donna asile dans sa maison, et ils y soutinrent un siège contre le prévôt provincial de Poitiers et le lieutenant-général d'Angoulême, charger d'exécuter un arrêt du Parlement de Paris, du 15 août 1580. On fut obligé, pour les réduire, en avril 1583, d'avoir recours aux armes, et même au canon.
De Ferrières prit la fuite, mais BARBARIN fut arrêté et conduit à Angoulême, où il fut interrogé, puis mit en liberté sous caution. Cependant, ne s'étant pas représenté, il fut condamné par contumace, le 22 juin 1584, à être pendu et étranglé sur la place des Halles, à Confolens. Sa maison devait être démolie et rasée. Cette sentence ne fut pas exécutée. Par arrêt du Parlement de Paris du 12 décembre 1585, Guillaume fut seulement condamné à faire amende honorable à Jean de La Fin, beau-frère de Ferrières.
Guillaume était encore en vie le 4 juin 1587, car il fit à cette date, une vente à François Le Musnier, sieur de Lartige.
Il épousa vers 1500, Marie de La Judicie, dame de la Croze.
De cette union naquirent :
  1) Jean, qui suit.
2) Marie, qui, le 6 septembre 1586 (Barbier et Riffault, notaires à Confolens), épousa Maurice Mondot, écuyer, seigneur de la Leu.
(BARBARIN Pierre, et BARBARIN François, assistèrent comme parents, au mariage de Jehan Mondot, écuyer, seigneur de la Croze et de La Leu, avec demoiselle Marguerite Barbier (12 juillet 1614).
3) Paul. Il décéda le 4 mars 1587, laissant des enfants mineurs.
4) Joseph, écuyer, seigneur des Vestizons, Beaulieu et la Vauzelle.
Il était qualifié, dans un échange fait le Ier février 1615, entre lui et François Pastoureau, écuyer, seigneur de Rimbert, de l'un des 100 gentilhommes de la maison du Roi.
Il eut une rente constitué à son profit, par Jacques de Cambourg, et Andrée Guimard, sa femme.
Il assista avec Jehan BARBARIN, comme parents des mineurs de la Borderie, à la reddition de leur compte de tutelle, qui eut lieu le Ier juin 1629.
Il fut également cité avec Jacques BARBARIN, sieur des Moullières, dans une sentence du sénéchal de Brillac, du 16 juillet 1648.
Il s'acquitta, en 1620, d'une taxe imposée sur les nobles de la Basse-Marche, pour payer les frais de la députation de leur ordre aux Etats Généraux de 1614 et 1615.
Il fit partie en 1635, du ban de la Basse-Marche (d'après Robert du Dorat).
Il avait épousé, avant 1612, Françoise Charpentier, fille de François, sieur de Beaulieu, élu à Poitiers.
Ils eurent pour enfants :
  (*1) (*2) a) François, baptisé le 30 janvier 1600, à Confolens (Saint-Maxime). Il eut pour parrain François Charpentier, et pour marraine Anne Sire.
(*1) b) Florence, née le 11 septembre 1601, à Confolens (Saint-Maxime).
(*1) c) Madeleine, alias Jacquette, née le 10 janvier 1604, à Confolens (Saint-Maxime).
Elle épousa en premières noces, Jacques de Lescours, écuyer, seigneur de la Valette; et en secondes noces, le 15 janvier 1635, François Prévost, écuyer, seigneur de Puybottier.
Le 2 janvier 1644, son second mari lui donna par son testament, partie de ses meubles, et la tierce partie de ses autres biens (de Chergé).
(*1) d) Jean, né le 25 septembre 1609, à Confolens (Saint-Maxime).
e) (*1) Isaac, écuyer, sieur de la Vauzelle. Il décéda peu après 1635.
Il avait testé, partant à l'armée d'Italie, en 1635, faisant héritier son filleul, Isaac BARBARIN du BOST.
f) (*1) Jeanne, née le 3 août 1617, à Confolens (Saint-Maxime). Elle épousa le 5 avril 1639, Geoffroy du Mosnard.
Joseph, par son testament reçu à la Vauzelle, le 22 juin 1655, par Doré et Genest, notaires sous la juridiction de Brillac, donna tous ses biens meubles et immeubles aux enfants issus du mariage de sa fille Madeleine avec François Prévost, écuyer, seigneur de Puybottier.
Il fut parrain le 13 janvier 1647, à Brillac, de Anne Jourdandeau.
Il décéda le 6 septembre 1657 - Brillac.
5) Marthe, qui épousa par contrat du 14 janvier 1586 (Deffaux et Guilloteau, notaires à Confolens), Charles Guyot, écuyer, seigneur de la Mirande.

(*1) IV) BARBARIN Jean, écuyer, seigneur du Bost.
Il reçut le 17 avril 1597, les provisions de juge-sénéchal des justices de l'Ile-Jourdain et de Saint-Germain sur Vienne (d'après Robert du Dorat).
Il épousa Elisabeth Barbade, d'après une transaction passée le 23 juillet 1601, entre lui, Marie Barbade, femme de Jean Pandin, d'une part, et les religieux Carmes de Notre-Dame de Mortemart, d'autre part.
Il fut parrain à Brillac, le 15 décembre 1652, de Jean Jourdandeau et de Louise de Rabayne.
Ils eurent pour enfants, au moins :
  1) Isaac, qui suit.
2) Françoise. Le juriste Pierre Robert, du Dorat, se félicitait de ne pas l'avoir épousé, à cause de son "méchant caractère" (Dom Fonteneau).

(*1) V) BARBARIN Isaac, seigneur du Bost, Joussé, et Payroux.
Il fut conseiller au Présidial de Poitiers en 1620.
Il rendit aveu au Roi, le 5 septembre 1629, de ses terres de Joussé et de Payroux.
Le 22 février 1638, il fut parrain à Poitiers de Izaac Gabriau, fils de Jehan, écuyer, sieur de Fiparfond (?), et de Marie Brevau. (La marraine était Louise Rogier).
Il fut échevin, et maire de Poitiers en 1645.
Le 14 août 1651, Emmanuel du Breuil-Hélion, écuyer, seigneur de Combes, lui fit aveu de cette seigneurie relevant de sa terre de Joussé.
Il fut envoyé, le 31 octobre 1651, avec deux autres échevins de Poitiers, à Chauvigny, pour y saluer le Roi à son passage, de la part du corps de ville.
Il décéda en 1662. (*2) "Le -- jour de septembre 1662 a esté enterré en l'église des révérends père Jacobins par élection de sépulture, BARBARIN, sieur du Bault (Bost), conseiller au siège présidial de cette ville et capitaine es eschevin, demeurant en la rue basse de la paroisse de Notre-Dame la Petite". (Archives Départementales de la Vienne).
D'après une constitution de rente à la date du 25 février 1646, il avait épousé, le 27 février 1620, Catherine de Razes, (décédée après 1661), fille de Nicolas, écuyer, seigneur du Chez, et d'Iseult Gabriau.
De cette union sont nés :
  1) (*2) Jehan, baptisé le 13 février 1622, à Poitiers. Il eut pour parrain Joseph de Razes, écuyer, sieur de Manzay, et pour marraine Yrieux Cabriau. (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).
2 ) (*2) François, baptisé le 7 février 1626, à Poitiers. Il eut pour parrain François de Razes, écuyer, sieur de Chez, conseiller du roi au siège présidial de Poitiers, et pour marraine Catherine Guymard (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).
3) (*2) Pierre, baptisé le Ier octobre 1627, à Poitiers. Il eut pour parrain Lucas Gabriau, conseiller du roi, juge magistrat au siège présidial, et pour marraine Renée de l'Espine (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).
4) (*2) Marie, baptisée le 8 octobre 1629, à Poitiers. Elle eut pour parrain Estienne Marguenon, écuyer, sieur des Forges, et pour marraine Catherine de La Trimouille. (acte de baptême paroisse Saint-Savin).
Elle épousa Jean Jaumier de Saint-Gouard.
5) Isaac, qui fera la seconde branche du Bost.
6) Pierre François, qui suit.

VI) (*2) BARBARIN Pierre François, baptisé le 10 novembre 1634, écuyer, seigneur du Joussé. Il eut pour parrain Pierre Pastoureau, seigneur Doyrmier, et pour marraine Jehane Marquenon (acte de baptême paroisse Saint-Savin).
Il fut parrain de Pierre François Colasson, baptisé le 10 septembre 1674 à Sanxay (Vienne), fils de François et de Marie Colasson.
Il fut conseiller au Présidial de Poitiers en 1651, puis président en 1657. Il fut président au siège présidial de Poitiers en 1671.
Il rendit aveu au Roi de sa terre de Joussé, en 1676. (Archives Nationales).
Il avait épousé le 10 juin 1661, à Notre-Dame la Petite, Catherine Jallais. (acte de mariage paroisse Notre-Dame la Petite - Poitiers).
De cette union naquirent :
 

1) (*2) Pierre François, qui suit.
2) (*2) Catherine Marie, baptisée le Ier mars 1667, à Poitiers. Elle eut pour parrain Jehan Jaumier, chevalier, seigneur de saint-Gouart, trésorier général de France en Poitou, et pour marraine Catherine de Razes (acte de baptême paroisse Saint-Paul).
Elle devint religieuse à l'abbaye de Sainte-Croix de Poitiers, en 1685. Elle était le 27 septembre 1738, sous-prieure et maîtresse des novices.
3) (*2) Marie-Anne, baptisée le 6 septembre 1673, à Joussé.
4) (*2) Pierre-Jean, baptisé le 25 mai 1690, à Saint-Paul. On trouve également un Pierre, décédé le 26 juillet 1711 (Saint-Paul). (essai de raccordement généalogique d'après des renseignements de Mme Christine Fièvre). (Archives départementales de la Vienne).
5) (*2) Paul, chevalier, né le 15 juillet 1691 à Saint-Paul.
Il fut d'abord lieutenant au régiment de milice du Poitou, puis fut en 1716 et 1721, capitaine au régiment de Beaujolais, d'après des aveux de la terre de Joussé (Archives Nationales).
Il fut parrain, le 8 septembre 1737, à Joussé, de Marie Louise Colasson (décédée âgée d'environ 22 mois, le 27 juillet 1739), fille de Pierre, notaire, et de Marie Gourdonneau.
Il épousa à Saint-Michel (Poitiers), le 25 mai 1718, Marie Radégonde Thérèse de Montjou.
Ils ne semblent pas avoir d'enfants, car ils eurent pour héritière, Charlotte Radégonde BARBARIN, fille de Mathias (alias Pierre ?) BARBARIN, et de Marie-Anne Divé.
6) (*2) Charles, baptisé le 4 novembre 1692 à Saint-Paul. (Archives départementales de la Vienne).
7) (*2) Jacques-René, baptisé le 7 décembre 1693 à Saint-Paul. (Archives départementales de la Vienne).
8) (*2) Marie-Anne, baptisée le 12 mars 1694 à Saint-Paul ( Archives départementales de la Vienne).


VII) BARBARIN Pierre, (alias Mathias ?), écuyer, né le 25 mars 1662, sieur de Joussé, Payroux, et autres places.
Il était dit de la paroisse Saint-Porchaire.
Il épousa le 5 décembre 1684, à Poitiers, Marie Anne Divé (baptisée le 11 mars 1661 à Poitiers, paroisse Saint-Porchaire), fille de Paul, seigneur du Gros-Noyer, et de Catherine Dudoet. (Hervé DUPUIS). (acte de mariage paroisse Notre-Dame La Chandelière).
Pierre fut inhumé le 26 juillet 1711 à Poitiers, paroisse Saint-Paul. Sa veuve, Marie Anne Divé épousa en secondes noces en 1716, à Joussé (Vienne), François Audebert, écuyer, seigneur des Bernardières. (Hervé DUPUIS).
De son union avec Marie Anne naquirent :
  1) Izaac Mathieu, baptisé le 22 mars 1688, à Poitiers. Il eut pour parrain Mathieu Dumas, et pour marraine Charlotte Corchant (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).
2) Charles, baptisé le 4 novembre 1692, à Poitiers. Il eut pour parrain Joseph BARBARIN, écuyer, et pour marraine Marie Jeanne Royon (acte de baptême paroisse Saint-Paul).
3) Pierre Marie, né le 14 mars 1695 à Joussé (Vienne). Il fut baptisé le Ier décembre 1697 à Joussé. Il eut pour parrain Pierre Daumier, chevalier, seigneur de Savenne, et pour marraine Marie Pascault.
4) Charlotte Marguerite Radegonde, née le 29 janvier 1697 à Joussé. Elle fut baptisée le 6 juin 1709 à Joussé. Elle eut pour parrain Joachim BARBARIN, son frère, et pour marraine Charlotte Marguerite Morin.
Elle épousa le 28 novembre 1721, au Vigean, Pierre de Mansier, fils de François et de Catherine Penin.
Elle lui apporta par ce mariage la terre de Joussé.
Ils la vendirent, le 20 août 1755, à Pierre de Magne, chevalier de Saint-Louis, et à Marie Regnault, son épouse.
5) Joachim, né le 3 novembre 1698 à Joussé, et ondoyé le 13. Il fut baptisé le 27 septembre 1708 à Joussé. Il eut pour parrains Joachim de Lucinge, monseigneur, et François de La Faye, écuyer, seigneur de la Saunire, et pour marraine Marie Anne BARBARIN, demoiselle de Joussé.
Il fut lui même parrain de sa soeur Marguerite Radégonde BARBARIN.
6) Georges, baptisé le 17 janvier 1701, à Joussé (Vienne).

Seconde branche du BOST :
VI) BARBARIN Isaac, écuyer, seigneur de Mondenaud, la Rye. (*2) Il fut baptisé le 20 mars 1633, à Poitiers. Il eut pour parrain Isaac BARBARIN, écuyer, sieur de la Vauzelle, et pour marraine Marie Reneau. (acte de baptême paroisse Saint-Savin).
Il était dit demeurant en son hôtel noble du Bost, le 26 juillet 1681, mais il était dit aussi demeurant à Poitiers, derrière le couvent des Augustins (site du magasin Le Printemps), en 1689.
Il passa à poitiers, le 13 novembre 1660, un bail à comptant.
En 1676, le vicaire général de Limoges mandata messire Séglière, curé d'Oradour-Fanais, pour bénir la chapelle castrale qu'Isaac venait de faire construire et de dédier à Saint-Jean Baptiste.
Il assista, le 18 février 1693, au partage de la succession de feu Maria de Chamborand, chevalier, seigneur du Vignaud, etc... (Généalogie de Chamborand).
Il épousa, le 8 novembre 1655, Jeanne Papon, fille de Léonard, écuyer, et de Honorée de Chamborand. (Témoins : Jeanne Barbault, damoiselle, Pierre de Chamborant, seigneur de Droux).
De cette union naquirent :
  1) (*2) Isaac, baptisé le 20 novembre 1656, à Poitiers. Il eut pour parrain Isaac BARBARIN, écuyer, sieur du Bost, et pour marraine Jeanne Barbault (acte de baptême paroisse Saint-Porchaire).
2) (*2) Catherine, baptisée le 27 décembre 1660 à Saint-Porchaire de Poitiers. Elle eut pour parrain Pierre Garend, et pour marraine Catherine Granger (acte de baptême paroisse Saint-Porchaire).
3) Pierre
, qui suit.
4) (*2) Marie-Jeanne, baptisée le 21 juin 1665, à Saint-Porchaire de Poitiers. Elle eut pour parrain Isaac BARBARIN, et pour marraine Marie Anne Jaumier de Saint-Gouart. (acte de baptême paroisse Saint-Porchaire).
5) (*2) Joseph, qui fera la branche de la Rye.
6) (*2) Luce-Radegonde, baptisée le 22 février 1672 à Saint-Porchaire. Elle eut pour parrain Pierre BARBARIN et pour marraine Luce Laurent (acte de baptême paroisse Saint-Porchaire).
Elle épousa le 20 février 1700 à Saint-Porchaire, Pierre Falloux, écuyer, seigneur de Villejeanne (paroisse Saint-Porchaire).
7) (*2) Jeanne Honorée.

VII) BARBARIN Pierre, écuyer, seigneur du Bost et de Joussé.
(*2) Il naquit le 2 juin 1658, et fut baptisé le 9 avril 1665 à Saint-Porchaire de Poitiers. Il eut pour parrain Pierre de Chamborand, et pour marraine Catherine de Razes (acte de baptême paroisse saint-Porchaire).
Il était, en 1709, débiteur d'une créance envers MM Babaud de La Grenouillère.
Il agrandit son fief de plusieurs métairies.
Il épousa, le 16 janvier 1700, Marie Michelle de Saint-Martin, fille de Guillaume Alexandre, chevalier, seigneur de Bagnac, et de Marie Sornin.
Il fut inhumé le 7 novembre 1713 en l'église d'Esse, sous le banc de son père, au coin du marchepied de l'autel Notre-Dame.
Il avait eu pour enfants :
  1) Guillaume Alexandre, qui suit.
2) Pierre Léon, écuyer, seigneur de la Rose.

VIII) BARBARIN Guillaume Alexandre, baptisé le 23 août 1701, chevalier, seigneur du Bost.
Il fut page du Roi, en 1718.
Le 22 septembre 1722, il était en procès avec divers membres de la famille Prévost.
Le 21 janvier 1740, il acheta l'étang noble des Seiches, qu'on pêchait aux Avents, pour 3240 livres, à Anne de Chamborant, veuve de Philippe de Volvire, demeurant au logis du Petit Neuville.
Il avait épousé en 1729, Marguerite-Antoinette Niel, dotée de 60000 livres, fille d'un conseiller au Parlement de Rouen, et qui lui apporta le fief du Coudray, à Gonesse, près de Paris.
Il y décéda en 1781.
Il eut pour fils, au moins :

IX) BARBARIN Marie-Antoine, comte de BARBARIN, baptisé le 10 juin 1730.
Il fut capitaine de cavalerie, chevalier de Saint-Louis, et titré chambellan du roi de Prusse.
De son mariage avec N, il eut pour enfants :
  1) N., fille.
2) Angèle, qui épousa en 1825, Henri de Saint-Martin, marquis de Bagnac, ancien élève de Polytechnique, ingénieur en chef des Ponts et Chaussée à Limoges. Il décéda en 1841 d'une pleurésie. Ils eurent pour enfant, Antony (1826-1892).

Noms de la même branche, mais non reliés à la généalogie.
- BARBARIN Guillaume, écuyer, seigneur du Bost et de la Vergne, juge sénéchal de Saint-Germain, épousa Marie de La Jarrige. Elle eut en dot 3000 livres.
Ils eurent pour enfant, au moins :
  1) Espérance, qui épousa, par contrat du 3 juin 1683, passé devant Dutiers et Guilloteau, notaires à Confolens, Laurens François, alias Joseph, écuyer, seigneur de Lézignac, fils de Claude et de Anne Seschault.

- BARBARIN François, sieur du Bost.
Il acheta de Jeanne de Montmillon et de François Camain, une rente de 50 mesures de grain, sur le fief de la Brousse, en Abzac, le 24 mai 1713.

- BARBARIN N., seigneur du Bost.
Il n'assista pas, bien que convoqué, à la réunion des nobles de la Basse-Marche, pour nommer des députés aux Etats Généraux de 1789 (Noblesse de la Basse-Marche).

Branche de la RYE :
VII) BARBARIN Joseph, écuyer, seigneur de la Rye.
(*2) Il fut baptisé le 21 novembre 1666 au Vigeant, et eut pour parrain Jean Tevenet et pour marraine Jeanne Blanc.
Il épousa à Poitiers, le 31 mai 1698, Madeleine Bonnin, fille de René, écuyer, seigneur des Forges, et de Hilaire Augron (Généalogie Bonnin).
(Les témoins de cette union furent : Joseph BARBARIN, écuyer, sieur de Mondenaud, Jacques Laigne, Jean Guron, Pierre Cinturet, Marie Françoise Dinet ou Divé, Anne Rougier). (acte de mariage paroisse Saint-Porchaire).
Ils eurent pour enfants :
  1) (*2) Marie-Michelle, baptisée le 30 août 1700, au Vigean.
2) (*2) Pierre
, né le 4 et baptisé le 28 août 1702, à Saint-Eutrope du Vigean.
3) (*2) Joseph Marie, qui est sans doute celui qui suit.
4) (*2) Marie-Jeanne, baptisée le 10 mai 1699, à Saint-Porchaire (Poitiers). (acte de baptême paroisse Saint-Porchaire).
Elle décéda le 27 juin 1716, à Sainte-Radégonde (Poitiers).
(acte de décès paroisse Sainte-Radégonde).
5) (*2)
Marie, baptisée le 5 avril 1709, à Sainte-Radégonde (Poitiers). (acte de baptême paroisse Sainte-Radégonde).
6) (*2) Pierre, baptisé le 26 août 1713 à Sainte-Radégonde (Poitiers). (acte de baptême paroisse Sainte-Radégonde).

VIII) BARBARIN Joseph Marie, écuyer, seigneur de la Rye.
Il fut baptisé à Saint-Eutrope du Vigean, le 29 janvier 1704.
Il était, le 21 juillet 1744, époux de Marie Silvine de La Touche, fille de Hubert, écuyer, seigneur de la Guittière, et de Marie Joubert.
Elle était décédée, sans lui laisser de postérité, avant le 7 mai 1771 (Généalogie de La Touche).

Branche de CHAMBON-PAULTE (Suris):
Les trois premiers niveaux suivants sont indiqués par Beauchet-Filleau. A partir du niveau V, on retrouve l'abbé Pierre Bureau.

II) de BARBARIN Jacques, sans doute fils de Guillaume BARBARIN, procureur général de la principauté de Chabanais.
Il eut pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Gabriel, qui fit une vente le 29 décembre 1508, devant Boivin, notaire à La Rochefoucauld.

III) de BARBARIN Pierre, écuyer, co-seigneur du Chambon-Paulte.
Il eut pour enfants, au moins, d'une alliance inconnue :

IV) de BARBARIN Aimery, écuyer, co-seigneur du Chambon-Paulte.
Il fit son testament (Marand et Chevalier, notaires), le 23 août 1524, dans lequel il demandait à être enterré dans le cerceuil et tombeau de son père Pierre.
Il institua pour héritiers, ses enfants, qui étaient :
  1) Jacques, qui suit.
2) François, qui fera la branche de la Garde.
3) Jean. Il rendit un hommage, comme seigneur du Chambon-Paulte, à Jacques de La Chambre, le 4 décembre 1523.
Ces trois enfants passèrent une transaction en qualité d'héritiers de leur père, le 2 septembre 1539.

V) de BARBARIN Jacques, écuyer, seigneur du Chambon-Paulte et de Listrac.
Il rendit hommage le 13 septembre 1555, du fief de Listrac mouvant de la terre des Etangs, à Geoffroy Chasteigner, écuyer, seigneur du Lindois et des Etangs (Rivet et Trouzeau, notaires à Confolens).
Le 11 août 1562, Louis Prévost, seigneur de Sansac, gouverneur et lieutenant du duché d'Angoulême, donnait à Jacques une commission pour réduire certains religionnaires rebelles, appelés huguenots, qui avaient pris les armes contre Sa Majesté et couraient le pays d'Angoumois.
Il épousa Françoise de Singarreau. (née vers 1525).
Le 19 février 1579 se passa le partage de la succession de Jacques et de Françoise Singarreau, sa femme, entre Jean, René et Jacques, leurs enfants.
Jean, comme aîné, reçu le lieu noble du Chambon-Paulte, tel que Jacques BARBARIN l'avait acquis de François de Ferrières, à la charge de nourrir et entretenir Catherine, sa soeur, et de la marier quand elle serait en âge; Bonaventure, autre soeur, ses frères auront à lui payer le reste de la somme que ses parents lui avaient promise en dot; Jean aurait à entretenir Marie, son autre soeur, René pour sa part aurait le fief noble de Listrac, à la charge de marier Marguerite, sa soeur et de la nourrir jusqu'à son mariage; Jacques aurait pour sa part le lieu noble de la Borderie, à la charge de doter Suzanne, sa soeur (acte reçu Potdeboeuf, notaire à Chabanais).
Il eut pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) René, seigneur de Listrac, qui fera la branche de Chambes. René pour sa part aurait le fief noble de Listrac, à la charge de marier Marguerite, sa soeur et de la nourrir jusqu'à son mariage
3) Jacques, qui fera la branche de la Borderie. Jacques aurait pour sa part le lieu noble de la Borderie, à la charge de doter Suzanne, sa soeur
4) Anne, alias Catherine, mentionnée dans la succession du 19 février 1579, comme étant à la charge de Jean, son frère aîné. Celui-ci devait la nourrir, l'entretenir, et la marier quand elle serait en âge.
Elle aurait épousé d'après Beauchet et Filleau, le 28 novembre 1584 (Pellouet et Delord, notaires à Chabanais), Philippe Regnauld, écuyer, seigneur de Villognon et de Massignac (Généalogie Regnauld).
5) Françoise, alias Bonaventure, qui épousa par contrat du 9 juin 1573, Jean BARBARIN, seigneur du Monteil, Puyfragnoux et la Cour de Bussière.
6) Marie, nommée dans la succession du 19 février 1579, comme étant à la charge de Jean, son frère aîné. Ce dernier devait l'entretenir jusqu'à son mariage.
7) Marguerite, nommée dans la succession du 19 février 1579, comme étant à la charge de René, son frère. Ce dernier devait l'entretenir, et la nourrir jusqu'à son mariage.
8) Suzanne, nommée dans la succession du 19 février 1579, comme étant à la charge de Jacques, son frère. Ce dernier devait la doter en vue de son mariage.
Elle épousa en 1607, Jean Charreiron (alais Charreyron), sieur de Chasserai.

VI) BARBARIN Jean, écuyer, seigneur du Chambon.
Il partagea la succession de ses père et mère le 19 février 1579. Il reçu le lieu noble du Chambon-Paulte, tel que Jacques BARBARIN l'avait acquis de François de Ferrières, à la charge de nourrir et entretenir Catherine, sa soeur, et de la marier quand elle serait en âge. Il aura aussi à entretenir Marie, son autre soeur.
D'une alliance inconnue, il eut :
  1) Madeleine, qui, vers 1600, était l'épouse de Nicolas Chasteignier, chevalier, baron des Etangs (Massignac) (Généalogie Chasteignier).
2) Pierre, écuyer, seigneur du Chambon.
Il épousa Anne d'Alloue, à Chizé, en 1615. Elle était veuve de Pierre Courault, écuyer, seigneur de la Touche, et fille de Jacques, écuyer, seigneur du Breuil-Coeffault, de Peuchebrun; et de Marguerite de l'Espronnière.
Ils eurent pour enfants, au moins :
  a) N., chevalier, seigneur du Chambon.
Il avait épousé, vers 1650, Marie de La Chatre, veuve de Benjamin du Vissel, chevalier, seigneur de Saint-Pierre des Eteufs, et fille de René, écuyer, sieur de Builbaut, et de Silvie de Longbost (Généalogie de La Chatre).
b) Anne, qui fut présentée au baptême protestant, à Chizé, en 1619, par Charles d'Alloue, seigneur des Adjots, et Anne d'Orfeuille.
Elle épousa Gabriel Gandillaud, juriste, président du Présidial d'Angoumois, et lui apporta en dot la terre du Chambon.
Elle décéda le 30 janvier 1671.
La descendance de Pierre et d'Anne d'Alloue, aurait émigré en Hollande, à la Révocation de l'Edit de Nantes.
Ainsi l'on retrouve plus tard :

- BARBARIN Marie.
Elle fut inhumée à Amsterdam, le 30 mai 1785, à Enschédé.

Branche de la BORDERIE (Saint-Maurice des Lions) :
VI) BARBARIN Jacques, écuyer, seigneur de la Borderie.
Il épousa le 21 septembre 1589, Gabrielle Pastoureau, fille de Jean, écuyer, seigneur d'Ordières, et de Jeanne Travers.
Il décéda le 15 octobre 1614 - Saint-Maurice des Lions, ayant eu pour enfants :
  1) Jean-Baptiste, qui suit.
2) Catherine, qui épousa, le 15 juillet 1614 à Saint-Maurice des Lions, Philippe de Saint-Martin, écuyer, seigneur de Bagnac.
3) Marguerite, qui épousa avant 1619, Antoine de Villedon, chevalier, seigneur de Chanteloube.

(*1) VII) BARBARIN Jean-Baptiste, écuyer, seigneur de la Borderie et du Chambon.
Il décéda le 12 janvier 1621 à Saint-Maurice des Lions.
Il avait épousé, le 9 juin 1611, à Saint-Maurice des Lions, Catherine de Rocquart.
De cette union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Casimir, écuyer.
Il assista comme parent de la future, le 9 juillet 1635, au contrat de mariage de Jehan de Montfreboeuf et de Marie de Pastoureau.
Il dut servir pour le sieur Dumontet, au ban de la noblesse d'Angoumois, de 1635.
Est-ce lui qui eut pour fille ? :
  a) Anne, dite BARBARIN du CHAMBON, qui épousa dans l'église d'Etagnac, le 11 avril 1728, Pierre de Chillou, écuyer, seigneur de Churet, paroisse de Grenord.
3) Catherine, née le 16 mai 1613, à Saint-Maurice des Lions.
4) Catherine, née le 3 août 1614, à Saint-Maurice des Lions.
5) Philippe, né le 8 novembre 1615, à Saint-Maurice des Lions.
6) Anne, née le 26 juin 1617, à Saint-Maurice des Lions.
7) Françoise, née le 17 mars 1619, à Saint-Maurice des Lions.
8) Jehan, né le 6 avril 1620, à Saint-Maurice des Lions.

(*1) VIII) BARBARIN François, écuyer, seigneur de la Borderie et du Chambon.
Il assista au contrat de mariage de Jehan de Montfreboeuf avec Marie de Pastoureau, comme parent de la future, le 9 juillet 1635
Il décéda avant le 13 novembre 1680.
Il avait épousé le 6 septembre 1637, à Saint-Barbant (Haute-Vienne), Philippine du Pin.
De cette union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) (*1) Philippe, née en 1665. Elle épousa le 13 novembre 1680, à Pont Saint-Martin, François Mestivier, meunier au moulin de Montagrier à Pont Saint-Martin. Jean Gabillaud de Saint-Bonnet fut présent à ce mariage. Les époux reconnaissaient à cette occasion une fille : Marie, baptisée le 8 mai 1680. Ils eurent aussi pour enfant, Louise, née le 8 mai 1680.

(*1) IX) BARBARIN François, écuyer, seigneur de la Borderie.
Il naquit en 1638, et décéda le 27 juillet 1710 à Saint-Maurice des Lions.
Il épousa le 23 septembre 1693, à Saint-Maurice des Lions, Françoise Dassier, qui lui donna pour enfant :
  1) Jacques, qui suit.
2) Charles, né le 27 juin 1694, à Saint-Maurice des Lions, écuyer, seigneur de Veyrac
Il demeurait au lieu noble de la Borderie.
Il épousa le 11 août 1720, Catherine de Rosiers, fille de François, écuyer, seigneur du Rhus, et de Anne de La Breuille.
De cette union naquirent :
  a) Françoise, qui épousa en secondes noces, le 3 février 1745 à Saint-Maurice des Lions, (contrat du 6 février 1745, reçu Maureau, notaire à Confolens), Jean BARBARIN, écuyer, seigneur de Chambes.
b) Marie Rose, qui épousa Louis Guiot, écuyer, seigneur du Pontheil. Ils étaient dits en 1742, habiter au lieu noble de la Borderie. (Jean-Paul Gaillard et Bruno Sépulchre).

X) BARBARIN Jacques, écuyer, seigneur de la Borderie.
Il épousa, vers 1720, Marie Dassier des Brosses, et en eut pour enfant, au moins :

XI) BARBARIN Jean, seigneur de la Borderie, et de la Motte de Veyrac.
Il épousa, par contrat du 2 mars 1758, Louise de Tryon. (Elle décéda en février 1765). (Jean-Paul Gaillard et Bruno Sépulchre).
Ils eurent pour enfants, au moins :

XII) BARBARIN Joseph Gabriel, seigneur de la Borderie, dit de la Motte, chevalier de Saint-Louis.
Il naquit le 14 février 1759, et fut baptisé le même jour à Saint-Maurice des Lions.
Il fut major de cavalerie.
Il épousa à Cellefrouin, le 10 novembre 1790, Louise Binet de Moulin-Neuf, fille de Jean-Baptiste, de La Rochefoucauld, (dont il fut le syndic du district), et de Jeanne Charrier de Fontgrive (Elle décéda à Rancogne le 3 mars 1851).
A la Révolution, il émigra et ses biens furent saisis et adjugés le 2 Frimaire An II (22 septembre 1793), à Jean Rocher "Labironne", marchand de Confolens, pour 41010 livres. (Jean-Paul Gaillard et Bruno Sépulchre).
D'après une pétition qu'il adressa à Fouché, il s'était retiré à Saint-Clémentin (Deux-Sèvres), dès février 1792, et produisit à l'appui un certificat de sa résidence dans cette commune du Ier février 1792 à la fin de Fructidor An VII. Comme amnistié des départements de l'Ouest, il reçut du général de brigade Guillet un certificat d'amnistie, daté de Caen, le 5 Prairial An VIII, portant qu'il avait déposé un sabre, qu'il avait déclaré n'avoir jamais émigré, étant simple volontaire dans la division de Frotté, et qu'il sétait retiré à Poitiers. Il fit sa promesse de fidélité à la Constitution, le 5 Frimaire An IX, à Poitiers, et toujours au même lieu, il fit sa déclaration devant le préfet de la Vienne, le 25 Floréal An X. Il fut amnistié le 20 Vendémiaire An XI. (abbé Pierre Bureau).
Il fut propriétaire du château de Rancogne pendant un siècle environ à partir de 1797. (François Desormeaux).
Il fut le second maire de la commune de Manot, et émigra sus la Révolution.
Il décéca le 4 avril 1826 à Rancogne.
De cette union naquirent :
  1) une fille, qui épousa M. N. de Berthomé.
2) une fille, qui devint religieuse.
3) Gustave, dit habitant l'Angoumois, qui épousa, le 16 janvier 1832, Anne Rousseau, de Magnac.
4) François-Casimir, jumeau de Gustave, qui suit.

XIII) BARBARIN François Casimir.
Il épousa, le 12 juillet 1836, Anatolie Laurent de Reyrac, fille de Thibault Joseph, écuyer, seigneur de Reirac, Malubert; et de Marie Agnès Guyot d'Asnières.
Ils eurent pour enfants :
  1) N., garçon.
2) N., garçon.

De cette branche, mais non relié :

- BARBARIN Louis, écuyer, sieur de la Borderie. Il épousa Marguerite de Chapelon, veuve de Joseph de Pressat, écuyer, seigneur du Repaire, fille de Pierre, écuyer, sieur de Lascoux, et d'Antoinette de Croizant.
Une garçon de la première union de Marguerite, nommé Joseph, épousa Françoise BARBARIN.


Branche de CHAMBES (Roumazières-Loubert) :
VI) BARBARIN René, écuyer, seigneur de Listrac (alias Listrat).
Il épousa par contrat du 21 mars 1594, Jeanne (alias Marie) Masson, fille aînée de François, seigneur de Chambes. Elle lui apporta par cette union le château de Chambes.
François et Jean, leurs enfants, firent un accord le 29 février 1624, devant Dubois, notaire à Confolens, avec Gabrielle Pastoureau, veuve de Jacques BARBARIN, écuyer, seigneur de la Borderie, sur les différends qu'ils avaient pour l'éxécution d'un arrêt du Parlement, rendu le 22 janvier 1622, par lequel ladite Gabrielle Pastoureau avait été condamnée à restituer auxdits sieurs de Chambes et de Rye, les biens de René BARBARIN, leur père, vivant écuyer, sieur de Listrac, déduction néanmoins faite de ce que ladite Pastoureau aurait justifié avoir donné à Marie Masson, mère desdits sieurs, et dlle BARBARIN.
De cette union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Jean, écuyer, seigneur de la Rye. Il fut cité dans l'accord du 29 février 1624 et dans le partage du Ier avril 1628.
3) Marguerite, également citée dans les mêmes accord et partage que son frère Jean.

VII) BARBARIN François, écuyer, seigneur de Chambes et de Laplaud.
Il acheta une partie des terres de Loubert, le 27 septembre 1630, de Pons Salignac Fénelon, moyennant 8500 livres.
Il obtint avec François BARBARIN, écuyer, sieur de la Borderie, le 27 mai 1671, un arrêt du Conseil d'Etat du Roi les maintenant dans leur noblesse, justifiée depuis 1555.
Le 12 septembre 1684, devant Rivet, notaire à Ambernac, François, écuyer, seigneur de Chambes, y demeurant paroisse de Laplaud, Jean BARBARIN, écuyer, sieur du Vieux-Château, demeurant à Massignac (Alloue ?), curateurs aux causes de François de BARBARIN, écuyer, sieur du Genest, absent, et Pierre Angély, écuyer, sieur de la Grange, veuf de Marie BARBARIN, demeurant à Fontcreuse de Champagne-Mouton, d'une part, Jean Laurent, sieur de Veilleroux et Marie du Pré, sa femme, d'autre part, transigèrent au sujet de la succession de défunts François BARBARIN, écuyer, sieur de Chambes, et Marie du Pré, sa femme.
Le 26 mars 1676, devant Rivet, notaire, François, écuyer, seigneur de Chambes et de Laplaud, demeurant à Laplaud, Catherine BARBARIN, veuve de René de Rocquart, écuyer, sieur des Dauges, demeurant à La Péruse, Léonard BARBARIN, écuyer, sieur de Latterie, demeurant à Verneuil, François BARBARIN, écuyer, sieur du Genest, demeurant à Laplaud, tous frères et soeur, enfants de défunts François BARBARIN, écuyer, seigneur de Chambes, et de Marie du Pré, lesquels, dès le 22 avril 1682, devant Riffaud, notaire à Loubert, avaient procédé au partage provisionnel des biens meubles et immeubles des successions de leurs défunts père et mère, confirment, par le présent acte ledit partage et consentement qu'il devienne définitif. Il était aussi question dans cet acte, des rentes qui avaient été attribuées à leur soeur, Marie BARBARIN, mariée après le partage de 1682, avec Pierre Angély, écuyer, sieur de la Grange, et décédée depuis sans enfants.
François décéda avant 1684.
Il avait épousé par contrat du 29 janvier 1651, Marie du Pré, fille de François, sieur de Gandry, et de Catherine de Rocquart.
De cette union naquirent :
 

1) François, qui suit.
2) Léonard, qui fera la branche de Chassat.
3) François, écuyer, sieur du Genest.
Il épousa par contrat du 6 décembre 1695, reçu Rivet, notaire à Ambernac, Marie Perry, veuve de Jacques de Couhé, sieur des Nauches, fille d'Isaac, écuyer, sieur de la Roche, et de Renée de Verdelay.
Il testa le 28 avril 1718, devant Guerguigne, notaire royal, en faveur de Marie Perry, sa femme.
Il décéda à Laplaud le 26 avril 1720.
L'inventaire des biens du défunt fut dressé le Ier juin 1720, devant Bessas, notaire royal à Mazières, inventaire auquel assistèrent François BARBARIN, écuyer, seigneur de Chambes, Léonard BARBARIN, écuyer, sieur de Latterie, frères du défunt, et François de Rocquart, demeurant à Etagnac, neveu du défunt.
4) Marie, qui épousa Pierre Angély, écuyer, sieur de la Grange, demeurant au lieu noble de Fontcreuse, paroisse de Champagne-Mouton.
Elle décéda avant 1684.
5) Catherine, qui épousa par contrat du 8 juillet 1686, devant Riffaud, notaire à Loubert, René de Rocquart, écuyer, sieur des Dauges, veuf en premières noces de Catherine du Pré.
Elle décéda le 24 juillet 1706 et fut inhumée le 25 dans l'église Saint-Sébastien de Chabanais.


VIII) BARBARIN François, écuyer, seigneur de Chambes et de Laplaud.
Il avait obtenu le 27 mai 1671, avec François BARBARIN, écuyer, sieur de la Borderie, un arrêt du Conseil d'Etat du Roi qui les maintenait dans leur noblesse, justifiée depuis 1555. Il fut également maintenu à Angoulême par M. Rouillé, intendant de Limoges, le 20 décembre 1703.
Il épousa par contrat reçu Papius, notaire royal, le 13 juillet 1677, Marie de La Charlonie (elle fut inhumée dans l'église de Laplaud, le 6 mai 1745, âgée de 95 ans).
En 1697, il offrit l'hospitalité à une parente, Marie-Thérèse des Chazauds, fille de feu Pierre, juge sénéchal du comté de La Vauguyon, venue épouser Jean-François d'Asnières, seigneur de Villechenon.
En 1699, Charles de Mascureau, écuyer, seigneur de la Motte, lui était débiteur de 687 livres. Il était qualifié à ce moment là, seigneur du Genest, demeurant au lieu de Chez Bouchard, paroisse de Laplaud.
Il fit son testament le 13 septembre 1719, devant Delaprade, notaire royal à Chirac, en faveur de ses quatre filles, Catherine, veuve du sieur de la Flotte, Marie, épouse Bastier, autre Catherine, non mariée, et Louise, religieuse.
François et Marie eurent pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) Catherine, née le 4 mai 1689 et baptisée le 6 à Laplaud.
3) Madeleine, baptisée le 18 mars 1691 à Laplaud.
4) Catherine, qui épousa Jean Barbier, sieur de la Flotte.
5) Marie, qui épousa peut-être François Bastier, maître de forges, sieur de Grandpré. Elle fut inhumée le 19 mars 1724, âgée de 48 ans, dans l'église de La Péruse.
6) Louise, qui fut religieuse au monastère Saint-Croix de Poitiers.

IX) BARBARIN François, écuyer, seigneur de Chambes et de Laplaud.
Il naquit vers 1685.
Il épousa par contrat du 30 septembre 1719, reçu Bessas, notaire royal à Mazières, Marie Pasquet de Luget, fille de Jean, écuyer, seigneur de Luget, et de Jeanne Marie Martin (Elle décéda le 25 février 1782 et fut inhumée le 26 à Manot, âgée d'environ 82 ans).
Il décéda le 27 août 1759 et fut inhumé le 28, dans l'église de Laplaud, âgé de 74 ans.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Marie, née le 9 février 1731, et baptisée le même jour à Loubert. Elle décéda avant 1754.
3) Anne, qui épousa par contrat du 16 juillet 1754, reçu Bigaud, notaire à Pressignac, Charles Garnier, écuyer, seigneur des Prises, de Verneuil.
La célébration du mariage eut lieu à Laplaud, le lendemain 17 juillet.
4) François, né vers 1735. Il fut inhumé le Ier avril 1750 dans l'église de Laplaud, âgé de 15 ans environ.

X) BARBARIN Jean, écuyer, seigneur de Chambes et de Laplaud.
Il naquit vers 1720.
Il épousa en premières noces, par contrat du 4 mai 1741, reçu Bessas, notaire royal à Mazières, Marie de Rocquart, fille de Jean, écuyer, sieur de Lage, et de Françoise Joubert. La célébration du mariage eut lieu à Loubert, le 18 mai suivant.
Elle décéda le 9 juin 1742 et fut inhumée le 9 dans l'église de Loubert.
De 1743 à 1750, Marguerite de La Charlonnie, lui donna sa maison de Reillac (Chabanais), moyennant une rente viagère de 900 livres payable tous les six mois. (Bruno Sépulchre et Jean-Paul Gaillard).
De son union avec Marie était né :
  1) un fils, né et baptisé le 25 février 1742. Il décéda aussitôt et fut inhumé le lendemain dans l'église de Loubert.
Devenu veuf, il épousa en secondes noces, le 23 février 1745 à Saint-Maurice des Lions, (contrat du 6 février 1745, reçu Maureau, notaire à Confolens), Françoise BARBARIN de La Borderie, fille de Charles, chevalier, seigneur de Veyrac et de la Borderie, et de Catherine de Rousiers. (Elle décéda le 30 septembre 1786, et fut inhumée le Ier octobre à Manot, âgée de 67 ans environ).
Elle avait été dotée d'une métairie à Flayat (Chirac), qu'elle vendit le 8 mars 1757, à Jean Paumet, sieur du Peyrat, pour 9500 livres et 120 livres de pots de vin.
En 1764, dans une situation financière désespérée, Jean, donna à ferme la seigneurie de Chambes à un notaire de Chasseneuil, le sieur François Constantin de La Breuille, et à son frère, sieur des Combes. Mais de nombreuses vexations de sa part sur le notaire et son frère, firent qu'après plusieurs plaintes, l'affaire se termina devant les juges du présidial. (L'issue en est cependant inconnue).
Au bord de la faillite, il dut se résigner à vendre, et le 14 avril 1780, par acte reçu Mesturas et Delaporte de La Daume, notaires, Jean BARBARIN, dame Marie Pasquet sa mère encore vivante à ce moment là, et Françoise BARBARIN, son épouse, cédèrent à maître Jean Lucas, sieur de la Brousse, conseiller du Roi, rapporteur du point d'honneur, demeurant au château de Villechaise, paroisse d'Ambernac; "les fiefs, terres et seigneuries de Lapleau et Chambes...", le tout pour 34570 livres.
Mais la vente ne solutionna pas tout, et de nombreux créanciers se manifestèrent pour demander leur part.
Il ne lui resta plus qu'un reliquat de 6000 livres, qui lui servit à acheter à la famille Dupin de la Richerie, un domaine située paroisse de Manot.
Elle acheta, moyennant 6240 livres, le 17 février 1782, de Pierre Dupin, sieur de la Richerie (Manot), et de Jeanne de Verdilhac, son épouse, le domaine de la Richerie, par acte reçu Mémineau.
Il y termina ses jours, dans une situation proche de la gêne. Il décéda le 17 thermidor an IX (5 août 1801), à Manot, âgé de 82 ans.
Il eut pour enfants de sa seconde union :
  2) Charles, sieur de Laplaud, né le 8 février 1746 et baptisé le 9 à Laplaud.
Il épousa par contrat du 4 août 1769, reçu Delaporte, notaire à Saint-Laurent de Céris, Anne Veyret de Puydegot, fille de Pierre, sieur de Puydegot, et d'Anne Magdeleine Pommet. La célébration du mariage eut lieu à Laplaud, le 21 novembre suivant.
Il décéda en 1771.
Elle décéda, veuve, à La Rochefoucauld, le 13 septembre 1813, âgée de 66 ans environ.
Il avait eu cependant, un fils.
3) Anne, qui décéda un mois après sa naissance, et qui fut inhumée le 20 janvier 1749, à Grenord l'Eau.
4) Marie, née le 18 février 1749, et baptisée le même jour à Chantrezac.
5) Marie Rose, née le 11 décembre 1749, et baptisée le 12 à Grenord l'Eau.
6) François, chevalier, seigneur de Laplaud, baptisé le 19 janvier 1754 à Chantrezac.
Il émigra avant la loi du 17 septembre 1793, qui ordonnait l'arrestation de tous les suspects.
Il décéda, sans alliance, au mois de thermidor an III, au village de Holsbeck en Brabant, suivant un acte de notoriété présenté par sa soeur, Françoise BARBARIN de Chambes, lors de la déclaration qu'elle fit devant le préfet de la Charente, le 27 prairial an X. Il fut amnistié le 9 germinal an XIII. (abbé Bureau)
7) Charles, baptisé à Laplaud le 28 août 1755. Il décéda, sans alliance, le 8 décembre 1781, et fut inhumé le 9 à Manot, âgé de 25 ans.
8) Jeanne, née le 28 avril 1757, et baptisée le même jour à Laplaud.
Elle devint religieuse, et décéda à la Rabatelière (Vendée), le 20 brumaire an XI (11 novembre 1802).
9) Françoise, née le 27 février 1759, et baptisée le 28 à Laplaud.
Elle fut emprisonnée un temps avec son père, et son futur époux, pendant la Terreur, à Confolens, le 22 mars 1793. Ils ne furent relachés qu'en fin d'année.
Agée de 26 ans, elle épousa à Manot, le 28 pluviôse an III (16 février 1795), Jean Bertrand, son domestique (âgé de 35 ans).
Elle décéda le Ier janvier 1832.

Branche de CHASSAT (Verneuil) : (article de Mr. Richard BARBARIN, paru dans la revue La Recherche Généalogique en Charente, n°114)
VIII) BARBARIN Léonard, sieur de Lasterie (Saint-Maurice des Lions), de la paroisse de Laplaud.
Il semble qu'il ai épousé en premières noces, le 30 septembre 1681, Marie de Mascureau, dite de Chez Nadaud.
En 1689, il fit une requête pour faire un inventaire des meubles de la succession d'une demoiselle BARBARIN, fille et héritière de Marie de Mascureau.
Il épousa en secondes noces, Renée Roux, (née le 21 septembre 1666, à Genouillac), demeurant à Porteboeuf, paroisse de Verneuil, fille de Jean et de Antoinette de La Goretie.
On le voit alors en 1692, faire une cession de vente, avec sa femme, à François BARBARIN, de Chambes.)
Ils eurent pour enfant, au moins :

IX) BARBARIN François.
Il décéda le 26 juillet 1757 à Chabanais.
Il épousa le 30 janvier 1742 à Roumazières, Marie Paquet (décédée le 14 mars 1764 à Verneuil), fille de Jean, et de Jeanne Marie Martin.
De cette union naquit, au moins :

X) BARBARIN Antoine, né le 5 février 1743 à Verneuil. Il décéda le 9 mai 1800 à Mouzon.
Il avait épousé le 22 janvier 1771 à Chabanais, Gabrielle Daguindeau (4 janvier 1750 - Chabanais, 4 mars 1788 - Genouillac), fille de Louis et de Marie Buisson.
Ils eurent pour enfant, au moins :

XI) BARBARIN Jean, né le 22 février 1785, à Genouillac. Il décéda le 25 janvier 1844 à Manot.
Il épousa le 24 juillet 1804 à Chabanais, Françoise Pougeard (8 avril 1781 - Saint-Maurice des Lions, 10 octobre 1838 - Manot), fille de François et de Marie Daguindeau.
De cette union naquit, au moins :

XII) BARBARIN Jean, né le 20 juin 1813 à Manot. Il décéda le 9 mars 1867 à Suris.
Il épousa le 2 octobre 1837 à Suris, Magdelaine Marie Sardain (née le 19 mars 1816 à Suris), fille de Pierre et de Marguerite Marie Gavelat.
Ils eurent pour enfant, au moins :

XIII) BARBARIN Pierre, né le 30 décembre 1845 à Suris.
Il épousa le 22 juillet 1867 à Suris, Françoise Toulisse (née le 15 juin 1850 à Suris), fille de Jean et de Marie Labarussias.
Ils eurent pour enfant, au moins :

XIV) BARBARIN Jean-Baptiste, né le 8 février 1876 à Suris. Il décéda le 26 août 1964 à La Péruse.
Il avait épousé le 5 décembre 1903 à Suris, Marie Couty (13 avril 1881 - La Péruse, 21 avril 1938 - La Péruse), fille de Jacques et de Marie Plaisance.

XV) BARBARIN Paul, né le 5 août 1906 à La Péruse. Il décéda le 9 décembre 1998 à Roumazières.
Il épousa le 11 août 1928 à La Péruse, Marie Dupont (8 juin 1908 - Videix (87), 21 mai 1997 - Roumazières), fille de Jean et de Marie Pénichon.
Ils eurent pour enfant, au moins :

Branche de la GARDE (Loubert ?) et de FONTEYROUX :
V) BARBARIN François, seigneur de la Garde en Angoumois, et y demeurant.
Il se fit remplacer comme homme d'armes, le 27 janvier 1574, par Jean de Montignac, sieur de la Rez.
Il eut peut-être pour enfant :

VI) BARBARIN Jean, écuyer, seigneur de la Garde, Saint-Maurice.
Il fut exempté de servir au ban de 1577, parce qu'il était homme d'armes de la compagnie du seigneur de Gonnor.
Il épousa Françoise Pastoureau, fille d'Abel ?, et se qualifia alors seigneur d'Ordières, vers 1595. Il existe un blason sculpté sur la porte de l'escalier de la tour du château d'Ordière, où l'on voit un poisson représenté parmi d'autres meubles. Voir la page Internet sur la famille Pastoureau.
Est-ce lui qui fut aussi seigneur de Fonteyroux, du chef de sa femme ?.
Il en rendit aveu à l'abbé de Charroux.
Il laissa pour enfants :
  1) Abel, qui suit.
2) Susanne, qui épousa N. Charreyron, écuyer, seigneur de Chasserue, comme il ressort d'un acte du 26 juin 1601.
3) Françoise, relatée dans l'acte du 26 juin 1601. Est-ce elle qui épousa le 20 avril 1603, Olivier Paulte, écuyer, sieur de la Brousse, fils de Pierre, écuyer, seigneur de la Brousse, et de Désirée d'Anché ou Renée d'Estourneau.

VII) BARBARIN Abel, écuyer, seigneur d'Ordières, (Benest), de Fonteyroux et de la Touderie.
Il vendit, le 26 juin 1601, tant en son nom qu'en celui de son père et de ses soeurs, la maison noble de Fonteyroux.
Il rendit, le 10 juillet 1603, aveu de quelques héritages, à l'abbaye de Charroux.
Il décéda le 6 octobre 1626, à Saint-Maurice des Lions.
(*1) Il épousa le 23 août 1604, Elisabeth Dauquoi, et en eut pour enfants, au moins :
  1) Casimir, qui suit.
2) René, né le 29 juillet 1618 à Saint-Maurice des Lions.

VIII) BARBARIN Casimir, écuyer, sieur de la Garde, de Fonteyroux, et de la Touderie.
Il épousa le 20 juin 1622, Françoise Charreyron.
De cette union naquirent :
  1) Elisabeth, née vers 1635, et décédée le 11 mars 1663, à Lesterps.
Elle épousa Joachim Desvaux, écuyer, sieur de Bostgueffier (Esse).
Ils eurent 5 enfants. (Marguerite, Clément, Martine, Catherine, Jacques)
2) François.
3) (*2) Armand Charles, baptisé le 20 juin 1661, à l'âge de 12 ans et 11 mois (registres du Vigeant - Vienne). Il eut pour marraine Charlotte Marguerite Acarie Dubourdu (peut-être Charlotte Acarie du Bourdet, épouse d'Henri Gandillaud, chevalier, seigneur de Saint-Aignan).
4) Françoise, qui épousa par contrat du 23 juillet 1667, reçu Massias, notaire à Saint-Junien, Pierre BARBARIN, écuyer, sieur du Monteil.

Branche de la BREUILLE (non reliée) :
- de BARBARIN Pierre, écuyer, seigneur de la Breuille.
Il épousa, vers 1520, Françoise Dassier, qui lui donna pour enfants, au moins :

- de BARBARIN Jean, écuyer, seigneur de la Breuille.
Il épousa, par contrat du 8 février 1556, Marie de Céris (alias Séris), fille de Jean, écuyer, sieur de la Motte, et de Anne de La Porte.
Ils eurent pour enfants, au moins :

- de BARBARIN Gabriel, écuyer, seigneur de la Breuille et de Font-Chauveau.
Il épousa, par contrat du 25 octobre 1580, reçu Benoist, notaire, Louise Frottier,dame du Roc, fille de Jean, écuyer, seigneur du Cluzeau, et de Anne Tizon.
Il passa une transaction le Ier avril 1601, avec Charles Guyot, écuyer, sieur de la Mirande.
Ils eurent pour enfants :
  1) Yolande, qui épousa, par contrat du 14 novembre 1617, reçu Vallet, notaire à Angoulême, François Green de Saint-Marsault, écuyer, seigneur de Nieul, Mazotes, Peudry.
A cette époque, Gabriel était décédé (Généalogie Regnault).

Branche de la MARTINIE et d'ECOSSAS (Etagnac) :
Blason des Barbarin d'Ecossas
(*) D'argent à trois barbarins de gueules, au chef de gueules chargé de trois étoiles d'argent.
Devise : "Mediis Tranquillus In Undis" (Tranquilles, nous vivons dans l'onde).
Cette devise était aussi celle des BARBARIN du BOST.

(*1) - BARBARIN François.
Il épousa Catherine Guimard, et eurent pour enfants :

(*1) - BARBARIN Jean.
Il épousa Jeanne Constant, et eurent pour enfants :
  1) Joseph, qui suit.
2) Pierre, né le 10 février 1604 - Confolens Saint-Maxime.
Il fut prêtre curé à Esse, et décéda le 22 avril 1654, à Confolens.

(*1) - BARBARIN Joseph, sieur de la Gachardie.
Il épousa Catherine BARBARIN (née en 1584, et décédée le 26 juin 1683 - Confolens).
Il décéda le 9 juillet 1654 - Confolens, ayant eu pour enfants :
  1) Jean, né le 17 avril 1624 - Confolens.
2) Jean, né le 11 septembre 1625 - Confolens.
3) Madeleine, née le 10 août 1627 - Confolens. Elle épousa le 29 février 1656, à Confolens Saint-Maxime, Gabriel Delachaume.
Elle décéda le 16 juin 1667 - Confolens.
4) Marie, née le 28 juin 1629, à Confolens. Elle eut pour parrain Louis BARBARIN.
5) Gabriel, sieur de Sainte-Marthe, né le Ier mars 1631 - Confolens Saint-Maxime. Il eut pour parrain Gabriel BARBARIN, sieur de la Fon.
Il décéda le 27 octobre 1662 - Confolens.
6) Joseph, né le 7 mars 1633 - Confolens.
7) Martine, née le 16 janvier 1635 - Confolens.
8) Pierre, né le 28 janvier 1636 - Confolens.
9) Françoise, née le 16 mai 1638 - Confolens.
Elle épousa le 13 novembre 1673, à Confolens Saint-Maxime, Barthélémy Barrier.
Elle décéda le 16 juillet 1678 - Confolens.

- BARBARIN Jean, sieur de la Perrière, demeurant à Confolens, épousa Louise Mongin, fille d'Etienne et de Gabrielle Menault.
Jean Baudet, curé de Malaville, ayant une procuration de Marc-François Gélinard, par acte du 13 octobre 1724, afferma au nom dudit seigneur, à Jean BARBARIN, et à Louise Mongin, sa femme, le logis et la terre de Malaville, à raison de 2500 livres par an.
Ils eurent pour enfants :
  1) Pierre.
Il épousa, 14 septembre 1722, en l'église de Saint-Maurice des Lions, Marguerite Regnauld, dame de Sainte-Hermine, veuve de Jean Dassier, et fille de Jean, chevalier, seigneur de Pondeville, Guissalle, Sainte-Hermine; et de Françoise Faligon.
Marguerite transigea avec Etienne BARBARIN, neveu de son mari, le Ier juillet 1751, à propos de sa succession.
Il rendit en 1725, aveu au château d'Angoulême, au nom de Marguerite Regnauld, pour le fief et seigneurie de Sainte-Hermine, alias de Tors en Tourteron.
Il se rendit, le 9 novembre 1725, au bureau de La Rochelle, et fit hommage au Roi "de la seigneurie et du fief de Saint-Hermine, ou de Tors en Torteron", mouvant de Sa Majesté, à cause de son château de Chateauneuf.
Le dénombrement qui devait suivre l'hommage dans les 40 jours eut quelques difficultés à être rempli, car la seigneurie de Tourteron fut saisie féodalement, et la main levée ne fut donnée qu'après un nouveau dénombrement fourni le Ier décembre 1736.
Ils eurent aussi des soucis pour produire un nouveau terrier de la seigneurie, en exécution des lettres royales du 25 juillet 1752, et ils durent s'y reprendre à trois fois pour produire une déclaration complète. Tous cela ne fut terminé que le 17 décembre 1761, et donc trois ans après le décès de Pierre.
Il fut inhumé le 3 novembre 1758, dans la caveau du logis de Touteron (Saint-Simeux).
2) Etienne, sieur de Flayat (Chirac).
Il épousa, le 22 novembre 1732, à Celles l'Evescault (Vienne), Marie Bouthet de Monfraux, fille de Jacques, sieur de Montfrault, et de Anne Penifaure.
Vers 1750, il acheta le domaine de la Martinie (Pressignac, ou Confolens ?), puis le domaine des Brosses (Etagnac), en 1759. (José Délias).
Le 26 mai 1762, il vendit alors la métairie de Flayat (Chirac) et acheta de Jacques Turpin de Busserolles, le 16 octobre 1767, la terre d'Ecossas (Etagnac).
Vers 1772, il acheta une charge de trésorier de France au bureau des Finances de Limoges.
Son épouse décéda le 4 mai 1771, et lui le 30 octobre 1791, à Ecossas. (José Délias).
Ils eurent 13 enfants, dont :
 

- Guillaume, né le 5 mai 1749.
Il devint religieux génovéfain, puis prieur et curé de Nueil les Aubiers (Deux-Sèvres).
Pendant la Révolution, il refusa de prêter serment, et encore plus tard sous le Concordat de 1801.
Incarcéré, et exilé en Suisse, il revint sous le Consulat, et fut de nouveau arrêté et envoyé cette fois-ci à Moulins (Allier).
Avec d'autres curés, il créa un mouvement de chrétiens dissidents, ce qui lui valu le surnom de "grenadier de la Petite Eglise".
Il décéda après 1803, à une date et un lieu inconnu. (José Délias).
- Etienne, écuyer, seigneur de la Martinie, des Brosses, Bourcicaud et Ecossas. (José Délias).
Il fut fermier de la seigneurie de Brigueil.
En 1773, il épousa à Cognac, Marie Anne Julie Dexmier de Lagroix.
Il acheta le Ier avril 1791, le fief d'Etricor, pour 46400 livres. Il termina de payer cet achat le 14 novembre 1795. Il avait voulu d'abord échanger l'indemenité versée par l'Etat pour racheter les dîmes inféodées.
Malgré ses penchants pour les idées révolutionnaires, il fut arrêté comme suspect, en 1794 et fut emprisonné à Confolens. Ses biens furent alors mis sous séquestre.
Après sa libération, il partit habiter à Saint-Junien (Haute-Vienne), et délaissa Ecosas. (José Délias).

(*) Beaucoup plus tard, on trouve une Thérèse BARBARIN d'ECOSSAS, qui épousa Pierre Plument. Elle est décédé en 1964.

3) Geneviève, qui épousa N. Bouthet, sieur de Montfrault, comme il ressort d'une transaction passée le 12 avril 1788, entre les deux familles.
Ils héritèrent de Marguerite Mongin, soeur de Louise.
Dans un mémoire sans date présenté au prince de Conti, par un seigneur des Roches de La Broussardie, pour faire admettre son fils cadet à l'école militaire, il fit valoir les services militaires de ses ancêtres, en disant :
" Un BARBARIN l'aîné, cousin germain de l'épouse de l'exposant, servit dans les mousquetaires noirs et s'est retiré chevalier de Saint-Louis. Son frère a servi dans la marine et fut tué sur les bâtiments du Roi, sous les ordres de M. le chevalier de Rohan. Un troisième frère, actuellement au service, est officier de mineurs au corps royal de l'artillerie".

- BARBARIN N., eut pour enfants :
  1) N., qui fut commandeur de la Légion d'Honneur, colonel d'état-major. Il se distingua dans la carrière militaire sous l'Empire, et fit en 1823, la campagne d'espagne.
Il était attaché comme colonel d'état-major à la division militaire dont le chef-lieu était à Tours, lorsqu'il fut mis à la retraite.
Il avait épousé N. Thiébot, et en eut pour enfants :
  a) une fille, qui épousa N. Frugier.
b) un fils, qui décéda en bas-âge.
2) (*3) Jean, qui fut maire de Confolens, demeurant à Confolens St-Barthélémy.
Il épousa Marie Françoise Félicité Pougeard Lajaunie, et en eut pour enfants :
  a) Théodore, qui fut receveur de l'enregistrement et des domaines.
b) Sophie.
c) Françoise Félicité, dite Aline, née à Confolens le 6 juin 1820.
Elle épousa le 29 janvier 1839, Jean Chrisostome Brac, avocat, (âgé de 24 ans, né à Confolens le 27 janvier 1815), fils de feu Léonard Placide, juge au tribunal de première instance de Confolens, et de Marie Anne Boreau Lajanadie (demeurant à Confolens St-Maxime).
3) N., qui épousa N. Laquaire. Ils eurent pour enfants :
  a) Victor.
b) Amélie, qui épousa en 1829, N. Dupont.
4) N., fille, qui épousa N. Périgord des Granges.

Branche de LAUGERIE, alias LOGERIE (ou l'Auvigerie ?) en Massignac :
- BARBARIN François, écuyer, sieur de Laugerie.
Il fut parrain en 1683 (Registres de Châtelars - Cherves-Châtelars)
Il épousa Marie de Mascureau, fille de Jean, écuyer, seigneur de la Chapelle, et de Josette Dauphin.
Ils firent constitution d'une rente en 1697-1698. Elle était veuve avant le 18 février 1708.
Ils eurent pour enfant, au moins :
  1) Jean, écuyer, seigneur de Laugerie.
Il eut pour parrain, à Châtelars, le 17 octobre 1698, J. BARBARIN, prêtre-curé de Châtelars.
Il fut l'un des témoins du mariage de Julien Martin, sieur des Essarts, avec Marie des Roches, du 18 juin 1725.

(*1) Branche des MOULLIÈRES (Lesterps) :

- BARBARIN Jacques. Il épousa Anne BARBARIN, et eut pour enfants, au moins :

- BARBARIN Jacques, sieur des Moullières (Lesterps).
Il fut cité avec Joseph BARBARIN, écuyer, seigneur des Vestizons, Beaulieu et la Vauzelle, dans une sentence du sénéchal de Brillac, du 16 juillet 1648.
Le 12 juin 1642, il fut parrain à Confolens (Saint-Maxime) de Jacques Sudre, fils de Jacques et de Anne BARBARIN.
Il fut parrain, le 17 avril 1666, à Confolens, de Jeanne Sudre.
Il fut parrain le 20 août 1667 à Confolens Saint-Barthélémy, de Catherine Pinot, fille de Jean, greffier.
Le 30 mars 1671, il fut encore parrain à Confolens, de sa petite fille Anne Dutheil, fille de Jean et de Anne BARBARIN.
Il décéda après le 20 mars 1671 - Esse.
Il épousa Marguerite de Laborie, (née le 28 mars 1606), fille de Luc, et de Marie Deschamps.
De cette union naquirent :
  1) Luc, qui suit.
2) Anne, née le 12 avril 1636, à Confolens (Saint-Maxime). Elle eut pour parrain Jean de Laborie, apothicaire.
3) Pierre, né le 16 juillet 1637, à Confolens (Saint-Maxime). Il eut pour parrain Pierre BARBARIN, curé d'Esse.
4) Anne, née le 7 avril 1641, à Chez Raffier (Esse). Elle eut pour parrain Guillaume BARBARIN, et pour marraine Anne Rifault.
Elle épousa en premières noces à Confolens Saint-Maxime, le 18 février 1669, Jean Dutheil, procureur; et en secondes noces, toujours à Confolens, le 23 février 1688, Pierre Boyreau.
5) Françoise, née le 3 novembre 1642, à Esse.
6) Marie, né en 1646, à Chez Raffier (Esse). Elle eut pour parrain Pierre Sudre, et pour marraine Marie BARBARIN.
7) Suzanne, née en 1650. Elle décéda en avril 1672, à Chez-Raffier (Esse), âgée de 22 ans.

- BARBARIN Luc, sieur de Masboran et de Chez Raffier (Esse).
En 1689, il demeurait à Chez Raffier.
Il fut présent le 14 novembre 1689, à Mortemart, au mariage de François Desvaux avec Louise de Labarde.
En mars 1674, il fut parrain, à Confolens, de François Duteil, fils de Jean et de Anne de BARBARIN.
Il décéda avant le 4 janvier 1698 (Esse).
Il avait épousé Françoise Desvaux (décédée le 22 janvier 1698), fille de Mathieu et de Anne de Verdilhac.
Ils eurent pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) François, né le 18 juin 1678, chez Raffier (Esse).
3) Antoinette, née en 1682. Elle décéda le 14 octobre 1762, à Mézières, âgée de 80 ans.
4) Etienne, né le 4 mai 1686, à Esse. Il eut pour parrain Isaac BARBARIN et pour marraine Catherine Desvaux.
5) Marie, née le 13 août 1693, à Chez Raffier (Esse). Elle eut pour parrain André BARBARIN, et pour marraine Marie Verdilhac.
Elle épousa Etienne Peyrot.

- BARBARIN Pierre, marchand, bourgeois, né vers 1685.
Il décéda le 9 janvier 1745, à Mézières.
Il avait épousé le 9 février 1711, à Mézières, Antoinette Guillon, fille de Clément, sieur de Bonnefond, et de Marguerite Rempnoulx.
De cette union naquirent :
  1) Antoine, qui suit.
2) Catherine, née le 19 août 1713, à Mézières.
Elle épousa le 29 avril 1738, à Mézières, François Monsacre, fils de Sylvain, et de Louise Dumas. Ils eurent deux filles : Madeleine et Antoinette.
Elle décéda avant 1759.
3) Jean, laboureur à Navaleuil (Mézières).
Il épousa le 23 mars 1783, à Saint-Barbant, Marie de Marant.

- BARBARIN Antoine, cabaretier et laboureur, né le 29 mai 1712, à Mézières.
Il épousa le 4 février 1749, à Saint-Bonnet de Bellac, Jeanne Gabiliaud (décédée avant 1791), fille de Joseph et de Marguerite Patenote.
Il décéda avant le 12 février 1787, à Mézières.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Jeanne, née en 1765, à Mézières. Elle décéda le 8 avril 1804, à Mézières, âgée de 39 ans.
Elle avait épousé le 12 février 1787, à Mézières, Jean Château. Jean BARBARIN, laboureur au bourg, frère curateur de l'épouse, fut présent au mariage.

- BARBARIN Jean, laboureur, né en 1745 à Mézières.
Il décéda le 7 juillet 1818, à Mézières, âgé de 73 ans.
Il avait épousé le 7 mars 1791, à Mézières, Madeleine Chansigaud (1771-1818), servante, fille de Pierre et de Madeleine Monsacre.
Ils eurent pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Antoine, né en 1801 à Mézières. Il décéda le 23 février 1807, à Mézières, âgé de 6 ans.

- BARBARIN Pierre, domestique, né le 10 avril 1794 à Mézières.
Il épousa Marie Lepinard (1795-1861), et eurent pour enfants :
  1) Marie, née le 26 novembre 1818 à Mézières. Elle décéda le 23 septembre 1899 à Bellac, âgée de 80 ans.
Elle avait épousé Léonard Piquet.

Noms isolés :
- BARBARIN Jean, écuyer, sieur du Vieux Château, demeurant au village de Champoutre, paroisse de Massignac. Il fut curateur de François, son neveu.

- BARBARIN Marie, Elle fit profession de foi au couvent des religieuses de Sainte-Claire, à Confolens, le 20 juillet 1755, sous le nom de Marie BARBARIN du Saint-Esprit. Elle devint supérieure de cet établissement.
Après la fermeture du couvent sous la Révolution, et sa transformation en hôpital en 1792, elle devint soeur hospitalière.
Elle décéda en 1797.

- BARBARIN Guillaume, écuyer, seigneur de Chantrezat, et
- BARBARIN Guillaume, clerc, firent hommage de ce qu'ils avaient acquis de Menault Pourtier, et de ce que ce dernier tenait par acquêt de Jean Pauthe (Paulte ?), le 20 février 1467.

- BARBARIN Guy, épousa vers 1500, Catherine d'Anché, fille de Bertrand et de Jeanne de Bremetot.

- BARBARIN Susanne, épousa, le 25 juin 1581 (Annet et Pelleboeuf, notaires à Chabanais), Elie Regnaud, écuyer.
Ils étaient décédés l'un et l'autre, le 24 février 1620, époque du partage de leurs biens entre leurs enfants.

(*1) - BARBARIN Pierre, décédé le 15 août 1591 - Confolens Saint-Maxime.

(*1) - BARBARIN Paul, décédé le 24 septembre 1602 - Confolens Saint-Maxime.

(*1) - BARBARIN Jean.
Il épousa Suzanne Coftaut, et eurent pour enfants :
  1) Catherine, née le 4 octobre 1598 - Confolens Saint-Maxime.
2) Gabriel, né le 10 janvier 1602 - Confolens Saint-Maxime.
3) Hubert, né le 4 mars 1604 - Confolens Saint-Maxime.

- BARBARIN François, sieur du Bouchet, fit un échange de terre avec Jean Ferry (Perry ?), écuyer, seigneur de Mazières, le 12 avril 1584 (Dupont et de La Quintinie, notaires de la principauté de Chabanais).

(*1) (*2) - BARBARIN Hubert (alias Pierre ?), juge, sieur de la Bordelière.
Il décéda le 21 avril 1631 - Confolens Saint-Maxime.
Il avait épousé Mary Fontanneau, et eurent pour enfants :
  1) Félix, né le 8 juillet 1597, à Confolens Saint-Maxime.
2) Catherine, née le 12 novembre 1601 - Confolens Saint-Maxime.
3) François, baptisé le 11 mars 1603 - Confolens Saint-Maxime. Il eut pour parrain François Boyreau et pour marraine Marguerite BARBARIN.
4) Jean, né le 30 mai 1605 - Confolens Saint-Maxime. Il eut pour parrain Jean BARBARIN et pour marraine Suzanne BARBARIN.
5) Madeleine, née le 6 septembre 1608 - Confolens Saint-Maxime.
6) Hubert, né le 8 février 1614 - Confolens Saint-Maxime.

(*1) - BARBARIN Jeanne, née en 1601.
Elle épousa Annet de La Bastide.
Elle décéda le 12 mai 1669, en sa maison du Chiron à Esse. Les témoins étaient messires Antoine de La Bastide, sieur du Chiron, son fils, et Joseph et André BARBARIN, apothicaires à Confolens, cousins de la dite Jeanne BARBARIN.

(*1) (*2) - BARBARIN François.
Il épousa Anne Poumet, et eurent pour enfants :
  1) Hubert, né le 4 février 1601 - Confolens Saint-Maxime.
2) peut-être Silvain, né en août 1603 - Confolens Saint-Maxime.
3) François, baptisé le 30 mai 1605 - Confolens Saint-Maxime. Il eut pour parrain François Poumet, écuyer, sieur des Trapes (décédé après 1678), et pour marraine Marguerite BARBARIN.
4) Jean, né le 19 septembre 1609 - Confolens Saint-Maxime.
5) Jacques, né le 10 juin 1613 - Confolens Saint-Maxime.
6) Joseph, né le 5 août 1615 - Confolens Saint-Maxime.
7) Catherine, née à Confolens. Elle épousa en avril 1640, à Confolens, Pierre Boyreau.
8) Jeanne, née le 20 juin 1611 - Confolens Saint-Maxime.

(*1) -BARBARIN Marie. Elle épousa Etienne de Lassat, d'où 5 enfants : Etienne, Jacques, Jean, Jean, et Jean.

(*1) - BARBARIN Jehan, religieux à l'abbaye, et commandeur de Sainte-Opportune.
Il décéda le 13 février 1640 - Lesterps.

- (*1) BARBARIN Jacques, qui épousa Jacquette Caillou.
Ils eurent pour enfants :
  1) Marie, née le 11 août 1600, à Confolens (Saint-Maxime).
2) Jacquette, née le 26 juillet 1601, à Confolens (Saint-Maxime).
3) Joseph, né le 20 août 1609, à Confolens (Saint-Maxime).
Est-ce lui, qualifié de sieur des Herses, et maître apothicaire, qui épousa Marguerite Chapperon, et qui décéda à Confolens le 25 juillet 1677 ?
Ce couple eut pour enfants :
  a) Jacquette, née le 2 février 1642, à à Confolens (Saint-Maxime). Elle épousa Jacques Paunet.
b) Jean, né le 18 mars 1643, à Confolens (Saint-Maxime). Il décéda le 18 juillet 1644, âgé de 16 mois.
c) Jacques, né le 24 juin 1645, à Confolens (Saint-Maxime).
4) Anne, née le 3 juin 1614, à Confolens (Saint-Maxime).
(*1) Est-ce elle qui épousa Luc Vergnaud, et qui décéda le 13 mars 1694, à chez Gourdy - Lesterps ?
(Ils eurent pour enfant, une fille nommée Elisabeth, née le 26 juin 1657 à Lesterps).
5) Madeleine, née le 5 juin 1616, à Confolens (Saint-Maxime).

(*1) - BARBARIN Joseph, sieur de la Perrière. Il décéda le 18 juin 1644 - Confolens.
Il épousa Martine Marron, ayant eu pour enfants :
  1) Catherine, née le 28 mai 1634 - Confolens.
Elle épousa le 21 juin 1651, à Confolens Saint-Maxime, Jacques de Lassat, sieur de la Faverie.
Elle décéda le 5 novembre 1678 - Confolens.
2) Joseph, né le 21 décembre 1635 - Confolens.
3) Isaac alias Jehan, né le 6 février 1639 - Confolens.
Il épousa le 26 novembre 1668, à Confolens Saint-Maxime, Magdeleine Borie.
4) Jacques, sieur de la Perrière.
Il épousa Esther Girard. Le 27 juin 1672, elle fit aveu et dénombrement de la Ferrandière (Tercé - Vienne). (BEAUCHET-FILLEAU).
Ils eurent pour enfants :
  a) Jean, sieur de la Perrière, né en 1680.
Il décéda le 9 juillet 1743 - Confolens.
5) Marthe Confolens, née le 13 avril 1642 - Confolens.
6) Joseph, sieur de Flayat (Chirac), né en 1643 - Confolens.
Il épousa le 15 juin 1682, à Confolens Saint-Maxime, Esther Dubois (née le 28 février 1638 - Confolens, et décédée le 27 septembre 1693 - Confolens).

(*1) - BARBARIN Jeanne. Elle épousa François de La Borderie.
Ils eurent pour enfant, Catherine qui eut pour parrain son oncle François BARBARIN. Elle décéda le 23 mai 1652 - Confolens.

(*1) - BARBARIN Jean, sieur du Moyrat, avocat, procureur fiscal de la châtellenie de Saint-Germain et de Brillac.
Il décéda le 5 juin 1644, Confolens (Saint-Maxime).
Il avait épousé Françoise Barbier, (elle décéda le 12 février 1629 - Confolens), et de cette union naquirent :
  1) Jean, décédé le 21 janvier 1645. Confolens (Saint-Maxime).
2) Jean, né le 17 février 1610, à Confolens (Saint-Maxime).
3) Marguerite, née le 12 novembre 1615, à Confolens (Saint-Maxime).
4) Françoise, décédée le 16 juillet 1628 - Confolens Saint-Maxime.
Sans doute, est-ce un des deux Jean, qui suit.

(*1) - BARBARIN Jean, sieur de Moyrat, procureur fiscal de Saint-Germain.
Il épousa Espérance Boyreau, qui lui donna pour enfants :
  1) André, né le 23 avril 1630,à Confolens (Saint-Maxime).
2) Jacquette, née le 12 avril 1634, à Confolens (Saint-Maxime).
3) Françoise, qui épousa Joseph de La Ribardière.

(*1) - BARBARIN Pierre.
Il épousa Marguerite Autefe, et eurent pour enfants :
  1) Maurice, né le 31 mai 1667 - Brillac.

(*1) - BARBARIN Marguerite. Elle épousa François Desvaux, juge sénéchal de la Villatte (Il décéda le Ier septembre 1673).
Ils eurent trois enfants, dont Joachim, qui épousa Elisabeth BARBARIN, fille de Casimir, écuyer, sieur de la Garde et de Fonteyroux, et de Françoise Chareron.

- BARBARIN François, écuyer, seigneur de Massignac (Alloue), etc...
Il fut qualifié de roturier de Saint-Germain au cours des bans et arrière-bans de la sénéchaussée de la Basse-Marche, tenue au Dorat le 29 juillet 1577. (José Délias).
Avec le suivant :
- BARBARIN N., sieur de Beaulieu, son frère, ils payèrent en 1620, une taxe imposée aux nobles de la Basse-Marche, pour indemniser les députés de cette province, de leurs déboursés aux Etats de 1614 et 1615.

(*1) - BARBARIN Jean.
Il épousa Françoise BARBARIN, et eurent pour enfants :
  1) Mary, née le 21 février 1626 - Confolens Saint-Maxime. Elle eut pour parrain Jacques BARBARIN, sieur des Mouilières.
2) Anne, née en septembre 1628 - Confolens Saint-Maxime.

(*1) - BARBARIN Guillaume, sieur de la Ribière.
Il décéda le 26 mars 1644, à Esse.
Il avait épousé Christine Charon, qui lui donna pour enfants :
  1) N., née en juin 1628, à Chez Gaudy (Esse).
2) Anne, née le 20 juin 1633, à Chez Gaudy (Esse). Elle épousa à Lesterps, le 18 février 1659, Jacques Monsion.
3) Jeanne, décédée le 8 octobre 1629, à Chez Gaudy (Esse).
4) Anne, née le 14 avril 1626, à Lesterps. Elle eut pour parrain Jehan Charon, écuyer, sieur de Montayrou, et pour marraine Anne Charon.
Elle épousa le 20 novembre 1671, à Confolens Saint-Barthélémy, Charles Martin, maître chirurgien. Ils eurent pour enfant, Guillaume, né le 21 août 1672, à Confolens Saint-Barthélémy.
5) Isabelle, décédé le3 février 1689, à Chez Gourdy - Esse.

(*1) - BARBARIN Jean.
Il épousa Michelle B., et eurent pour enfants :
  1) Jacques, né le 20 octobre 1631 - Confolens Saint-Maxime.
2) Françoise, née le 20 octobre 1632 au village de la Villatte (Brillac) - registres d'Esse.
3) Joseph, né le 20 septembre 1633 - Confolens Saint-Maxime. Il eut pour parrain Joseph BARBARIN, sieur de la Gachardie.

(*1) - BARBARIN Jean, sieur de la Goulonie en Saint-Maurice des Lions.
Il épousa Marguerite BARBARIN, et eurent pour enfants :
  1) François, né le 7 mars 1633 - Confolens Saint-Maxime. Le parrain fut François BARBARIN, écuyer, sieur de la Chambre.
2) Jean, né le 29 juillet 1635, à Saint-Maurice des Lions.

(*1) - BARBARIN Pierre, sieur de la Brouterie.
Il épousa Maryse Riffaud, et eurent pour enfants :
  1) Marguerite, née le 14 mai 1625, à Confolens (Saint-Maxime).
2) Guillaume, né le 7 novembre 1626, à Confolens (Saint-Maxime).
3) Catherine, née le 20 juillet 1628, à Confolens (Saint-Maxime).
4) Jacques, sieur de la Brouterie, né le 6 août 1631, à Confolens (Saint-Maxime).
Il fut maître apothicaire, et décéda le 9 février 1682, âgé de 50 ans.

- (*2) BARBARIN François, sieur de la Berche en 1663, et la Brouterie (1664).
Il naquit vers 1601, et décéda le 30 avril 1675 - Confolens Saint-Maxime.
Il épousa entre 1625 et 1629 Catherine de La Chalpetie, (baptisée le 28 février 1610, à Confolens, paroisse St-Maxime. Elle eut pour parrain Antoine Phelippot, et pour marraine Catherine Desbordes), fille de Simon et de Charlotte Camus.
De cette union naquirent :
  1) Anne, (dite Anne de La Brouterie), baptisée le 5 novembre 1629, à Confolens (Saint-Maxime). Elle épousa Louis de Villechèze. (Source : Nadine PAIRIS)
2) Andrée,baptisée le 24 mai 1632, à Confolens (Saint-Maxime). Elle eut pour parrain Jean BARBARIN, sieur de la Bonnelière.
3) (*2) Charlotte, baptisée le 7 mars 1634, à Confolens (Saint-Maxime). Elle épousa le 20 juin 1664, à Confolens Saint-Maxime, Antoine Bourlaud (baptisé le 10 mars 1614 au Vigeant, et décédé le 15 août 1682 au Vigeant), sieur de Mur. Ils eurent pour enfants : Marie, Jacques, Jean, Philippe, Catherine, Louis, Philippe (baptisé le Ier juin 1665 au Vigeant - parrain : Louis David, et marraine : Philippe BARBARIN), Jean (baptisé le 16 août 1666 au Vigeant - parrain : Jean Dassas et marraine : Jeanne BARBARIN), Jacques (baptisé le 29 janvier 1669 au Vigeant - parrain : Jacques BARBARIN et marraine : Marie Guillet), Marie, Catherine et Louis.
Charlotte décéda le 3 septembre 1693 au Vigeant (Vienne).
4) Philippine, née le 7 mars 1637, à Confolens (Saint-Maxime).
5) Catherine, née le 4 août 1640, à Confolens (Saint-Maxime). Elle eut pour marraine Catherine BARBARIN.
Elle épousa le 14 mai 1663, à Confolens (Saint-Maxime), Hélie Barrier.
6) Jeanne, née le 30 juillet 1645, à Confolens (Saint-Maxime).

(*1) - BARBARIN Pierre, était, le 13 octobre 1641, curé de la paroisse d'Esse, en Angoumois (Généalogie de Chamborand).
Il fut parrain le 14 mai 1646, à Confolens, de Catherine BARBARIN, fille de Guillaume, sieur de la Chambourie, et de Marie Pinot.
Il y fut encore le 6 juillet 1637, à Confolens, de Pierre BARBARIN, fils de Jacques, sieur des Moullières, et de Marguerite de Laborie.
Il décéda le 22 décembre 1654.

(*1) - BARBARIN Guillaume, avocat, sieur de la Chambourie.
Il épousa le 30 juin 1645, à Confolens (Saint-Maxime), Marie Pinot.
Ils eurent pour enfants :
  1) Catherine, née le 14 mai 1646, à Confolens (Saint-Maxime). Elle eut pour parrain Pierre BARBARIN, prêtre curé demeurant à Esse.
Elle décéda le 20 mai 1647, âgée de 12 mois.
2) Anne, née le 22 février 1651, à Confolens (Saint-Maxime). Elle eut pour parrain André BARBARIN, son oncle.
Elle décéda le 20 juillet 1652, Confolens (Saint-Maxime), âgée de 16 mois.
3) Madeleine, qui épousa le 18 février 1681, à Confolens (Saint-Maxime), Jean Boyreau, sieur de la Chaize.
4) Jean, né le 20 septembre 1649, à Confolens (Saint-Maxime). Il eut pour marraine Françoise BARBARIN.

(*1) BARBARIN André.
Il fut présent le 2 décembre 1639, à Lesterps, au mariage de Jean Cherpantier.
Il épousa Françoise Dumas, et en eut pour enfants :
  1) François, né le 27 décembre 1629, à Lesterps.
2) Joseph, né le 23 février 1638, à Lesterps.
3) Marguerite, née le 15 août 1640, à Lesterps.

(*1) - BARBARIN Anne, née en 1593.
Elle décéda en octobre 1673, à la maitairie de Longeville, et fut inhumée dans l'église d'Esse.
Son alliance, si elle en eut une, est inconnue.

(*1) - BARBARIN Guillaume.
Il épousa N., et décéda le 29 juin 1594 - Confolens Saint-Maxime.

- BARBARIN Madeleine, fut marraine de Joachim de Chamborand, dans l'église de Saint-Maixent de Confolens, le 20 octobre 1642 (Généalogie de Chamborand).

- BARBARIN Françoise, épousa Claude de Saint-Laurent (il fut baptisé à 14 ans en 1650). Il n'y eut pas d'enfant de cette union.

- de BARBARIN François, écuyer, seigneur du Cluzeau, épousa, par contrat du 7 août 1651, Marie Barbier.

(*1) - BARBARIN Catherine.
Elle épousa Claude Fay, avocat à Confolens.
Elle décéda le 22 mai 1653 - Confolens Saint Barthélémy.

(*1) - BARBARIN Marguerite, alias Françoise.
Elle épousa François Roy, et eurent pour enfants, Jeanne née le 3 mars 1605 - Confolens, et Pierre, né le 27 janvier 1607 - Confolens.

(*1) - BARBARIN Marguerite, qui épousa François Pontier.
Ils eurent pour enfant, Françoise, née le 28 janvier 1629 - Lesterps.

(*1) - BARBARIN Marguerite.
Elle épousa François Charpentier, et eurent pour enfants : Anne, née le 14 septembre 1625 - Lesterps; et Françoise, née le 28 janvier 1629 - Lesterps.

(*1) - BARBARIN Marguerite.
Elle épousa Antoine Preunyraud.
Ils eurent pour enfants : Marguerite, décédée le 22 septembre 1652 - Brillac; et Guillaume, né le 3 juillet 1641 - Brillac. Il eut pour parrain Guillaume BARBARIN, avocat. Il décéda le 8 octobre 1657 - Brillac.

(*1) - BARBARIN Marguerite, qui épousa André Buisson.
Ils eurent pour enfant, Françoise, née le 11 août 1654 - Brillac. Elle eut pour marraine dame Françoise BARBARIN.

- BARBARIN Jeanne, qui épousa Jean Blanchard, vers 1660.

(*2) - Acte de la paroisse Notre-Dame la Petite (Poitiers) : Le 16 août 1661, est décédé Mr BARBARIN, prisonnier de la conciergerie du Palais, où il a reçu les sacrements nécessaires et a esté enterré dans l'église de Notre-Dale La Petite, proche de l'autel de Saint-Blaise.

(*1) - BARBARIN Anne, née à Lesterps.
Elle épousa le 26 août 1661, à Confolens Saint-Maxime, Jacques David, apothicaire, (décédé avant le 17 mai 1671), et eurent pour enfants une fille, nommée Anne (née en 1663 et décédée le 17 mai 1671).

- BARBARIN Marguerite, épousa Barthélémy de La Sudrie, trésorier général de France, au bureau des finances de la généralité de Limoges.
Ils eurent une fille : Madeleine, qui épousa en 1664, Jean Gourdin, écuyer, seigneur de la Fuye.

- BARBARIN Renée, épousa le 24 avril 1675, Aaron Roy, écuyer, seigneur du Bois, paroisse de Vitrac, en Angoumois.

- BARBARIN N., écuyer, seigneur des Chambons, épousa, aux environs de 1680, Françoise Dassier, fille de François, chevalier, seigneur des Brosses, et de Marguerite Guimard.

- BARBARIN Marie, fut la seconde femme de Pierre d'Angély, écuyer, seigneur de Montetot (Parzac), la Grange, etc...
Elle était décédée le 24 décembre 1686, date du contrat de mariage dudit Pierre avec Stratonice de Conis, sa troisième femme (Généalogie d'Angély).

- BARBARIN Jean, écuyer, sieur de Vitrac, fut parrain le 12 octobre 1687 (Registres de Châtelars).

- BARBARIN Suzanne, de Saint-Maurice des Lions, épousa en premières noces, Jérôme de Saint-Laurent, écuyer, sieur du Chalard (Grassac), et de Peymie (Pressignac). Elle était dite demeurant en 1670 aux Chalards, avec son mari. (Gérard Vigier et Patrice Sépulchre)
Il décéda le 24 juin 1677.
Elle épousa ensuite en secondes noces, Jean de Singarreau, écuyer, seigneur du Theil.
Elle déclara en 1689, que son mari ne possédait aucun fief, et que comme tutrice de ses enfants de son premier mariage, elle possédait le fief des Châlards, valant 20 # de revenu.

- BARBARIN Françoise, épousa Jean de Chamborand, écuyer, seigneur de Périssat. Elle était décédée avant le 18 février 1693, date du second mariage de son époux avec Marthe de Chamborand.

- BARBARIN Valérie, qui épousa, avant 1700, François des Cubes.

- BARBARIN François.
Il fit enregistrer son blason à l'Armorial Général de la France de Charles d'Hozier.
(Enregistrement du Ier juillet 1701)
D'azur à trois bandes d'or.
Blason de François Barbarin

- BARBARIN Jean, épousa le 17 février 1727, Marguerite Plument, fille de François, écuyer, seigneur de Fonpérine, et de Marguerite du Soulier.

- BARBARIN Anne, femme séparée de biens d'avec Joseph Barrier, sieur de Sainte-Marthe, maître chirurgien, fut en procès le 28 juin 1737, avec Anne d'Abzac, veuve de Louis Prévôt, écuyer, seigneur de Traversay.

- BARBARIN Charles, écuyer, seigneur de Vitrac, passa, le 6 mai 1743, un acte de rétrocession d'une pièce de terre, avec François de Rabaines, chevalier, seigneur de la Roche, époux de Marie de BARBARIN, par acte passé sous le scel de la baronnie de Loubert.
Comme fondé de pouvoir de Gabrielle Nesmond, cousin germain maternel et cousin au 4ème degré de la femme, il fut témoin, le 18 août 1735, du mariage de Louis-Jean-Armand Dassier, et de Anne-Françoise de La Breuille (habitant Chantrezac)

- BARBARIN Anne.
Elle épousa Jean Pasquet, écuyer, sieur de la Vergne, et était dite en 1746, habiter avec son mari, en leur logis de Roumazières. (Jean-Paul Gaillard et Bruno Sépulchre).

- BARBARIN Madeleine, qui épousa en 1772, Jacques de Chamborand.

- BARBARIN de MONS N., servait à l'armée de Condé, au régiment d'Angoulême-Cavalerie, 8ème compagnie, lors du licenciement, en 1801.

- BARBARIN Etienne, épousa, le 23 mai 1803, Aglaé Girard de Pindray.

- BARBARIN Angèle, fille de Marc Antoine, comte de BARBARIN, épousa en 1825, Henri de Saint-Martin, marquis de Bagnac.
Elle hérita du Bost, en Brillac, de son oncle de Préville.

- BARBARIN Anne, épousa Charles Alexandre Garnier.

Familles BARBARIN, sur le département de la VIENNE :

(*2) - BARBARIN Mathieu, bourgeois de Poitiers.
Il décéda avant 1606.
Il avait épousé Marie Rougier, qui lui donna pour enfant :
  1) Françoise, baptisée le 25 octobre 1579, à Poitiers. Elle eut pour parrain Pierre BARBARIN, seigneur de la Rospelier (?), et pour marraines Françoise Arnoul, et Gabrielle Clabat (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).
2) Perrette, baptisée le 16 septembre 1580, à Poitiers. Elle eut pour parrain René Ehesse (?), et pour marraine Perrette Charlet. (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).
2) Mathurine, baptisée le 14 janvier 1582, à Poitiers. Elle eut pour parrain Jehan Roy, écuyer, seigneur de Boilbaze (?), et pour marraines Marie Fourest, et Suzanne Fouquet. (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).
4) Anne, baptisée le 29 janvier 1584, à Poitiers. (acte de baptême paroisse Notre-Dame la Petite).

(*2) - BARBARIN Pierre, marchand de draps de soye.
Il épousa Renée Rougier, et eurent pour enfants :
  1) Françoise, baptisée le 30 juin 1619, à Poitiers. Elle eut pour parrain Pierre Guillaume Marsault, et pour marraine Françoise Rondeau. (acte de bapême paroisse Notre-Dame la Petite).
2) Louyse, baptisée le 12 mars 1621, à Poitiers. Elle eut pour parrain Pierre Querand, et pour marraine Louyse Rougier. (acte de bapême paroisse Notre-Dame la Petite).

(*2) - BARBARIN Mathieu, écuyer, sieur de la Resnière.
Il fut conseiller du Roy au siège présidial de Poitiers, maire et capitaine de cette ville.
Il fut parrain en 1608 de Hillaire BARBARIN, fille de Pierre, marchand de draps de soye à Poitiers, et de Marguerite Cuisinier.
Au n° 190 de la Grand'Rue à Poitiers, se situe l'hôtel BARBARIN, belle maison du XVème siècle, sur laquelle on lit cette devise latine versifiée:
"NEC SPE, NEC METV MEDIIS TRANQUILLVS in VNDIS 1590" (Sans ambition et sans crainte, je me tiens tranquille au milieu des eaux".
Il décéda le 12 mars 1638.
Il avait épousé Catherine de Sainte-Marthe, et eurent pour enfants :
  1) Marie, baptisée le 15 janvier 1606 à Poitiers. Elle eut pour parrain Louis de Sainte-Marthe, écuyer (décédé entre 1608 et 1612), et pour marraine Marie Rougier. (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).
2) Marie, baptisée le 6 septembre 1608, à Poitiers. Elle eut pour parrain Mathieu Vidard, écuyer, sieur de Saint-Claire, et pour marraine Claude Grignon. (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).
3) Catherine, baptisée le 24 octobre 1611, à Poitiers. Elle eut pour parrain Nicolas de Sainte-Marthe, écuyer, sieur de Boisure (acte de baptême paroisse saint-Cybard).
4) Jean, écuyer, sieur de Train, Nousières.
Il fut baptisé le 26 novembre 1612, à Poitiers, et eut pour parrains N. Pinaudeau et Denis Bois, et pour marraine Claude Grignon (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).
Il épousa le 14 novembre 1648 (contrat de mariage Hersent et Nicolas, notaires), Marie Sapinault, et eurent pour enfants :
  a) Louis François.
b) Marie.
c) Hélène.
5) Louise, baptisée le 2 août 1614 à Poitiers. Elle eut pour parrain Parques Ponseroy, écuyer, sieur de Saint-James, et pour marraines Aymée de Sainte-Marthe et Catherine BARBARIN. (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).
Elle épousa le 20 septembre 1643, à Poitiers, Jean Pavin, écuyer, sieur de Beaumont. (acte de mariage paroisse Saint-Cybard)..
6) Louis, baptisé le 4 avril 1616, à Poitiers. Il eut pour parrains N. Pignonneau, écuyer, sieur de Tribert, et N. Guibaut, écuyer, sieur de saint-Fleurdion, et pour marraine Claude Grignon. (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).
7) Mathieu, baptisé le 9 août 1617, à Poitiers. Il eut pour parrain Georges de Sainte-Marthe, écuyer, et pour marraine Marguerite Rougier. (acte de baptême paroisse saint-Cybard).
8) Pierre, baptisé le 10 septembre 1618 à Poitiers. Il eut pour parrain François Mesnard, et pour marraine Hillaire de Sainte-Marthe.
9) Charles, baptisé le 7 décembre 1619, à Poitiers. Il eut pour parrain René de Sainte-Marthe, écuyer, sieur de la Lande, et pour marraine Renée Bonnet (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).
10) René.

(*2) - BARBARIN Joseph.
D'une alliance inconnue, il eut pour enfant :
  1) Pierre, marchand de draps de soye.
Il épousa Marguerite Cuisinier. Ils eurent pour enfant :
  a) Hillaire, baptisée le 31 août 1608, à Poitiers. Elle eut pour parrain Mathieu BARBARIN, écuyer, sieur de la Resnière (décédé en 1638), et pour marraine Michelle Duboys. (acte de baptême paroisse Notre-Dame la Petite).
Elle épousa N. Nicolas, et fut marraine en 1642 de Marie BARBARIN. (Le parrain était Adrien Poirier).
Elle décéda le 28 janvier 1680, à Poitiers. (acte de décès paroisse Saint-Cybard).
b) Pierre, né le 24 mai 1610, baptisé le 25 mai, à Poitiers. Il eut pour parrain Joseph BARBARIN, et pour marraine Mathurine BARBARIN (acte de baptême paroisse Notre-Dame la Petite).
c) Joseph, baptisé le 10 mai 1611, à Poitiers. Il eut pour parrain Pierre Chenet, et pour marraine Catherine BARBARIN.
d) Jean, né le 2 septembre 1614, baptisé le 3, à Poitiers. Il eut pour parrain Jehan BARBARIN et pour marraine Catherine Bonnet.

(*2) - BARBARIN Jehan, sieur du Baucher.
Il épousa le 27 novembre 1628, à Poitiers, Marguerite Pepin. Il était dit de la paroisse de Saller. (acte de mariage paroisse Saint-Didier).
Ils eurent pour enfants :
  1) Jehan, qui fut baptisé le 29 janvier 1640, à Availles-Limousine (Vienne).

(*2) - BARBARIN Thomas, huissier au présidial de Poitiers.
Il épousa Marie Mitgion, et eurent pour enfant, au moins :
  Françoise, baptisée le Ier avril 1650, à Poitiers. Elle eut pour parrain François Filleau, et pour marraine Françoise Dreux. (acte de baptême paroisse Saint-Hilaire Le Grand).

(*2) - BARBARIN Joseph, marchand de draps de soye. (Il décéda vers 1673).
Il épousa Geneviève Garnier, et en eut pour enfants :
  1) Marie, née le 10 février 1642, et baptisée le 11, à Poitiers. Elle eut pour parrain Adrien Poirier, et pour marraine Hillaire BARBARIN. (acte de baptême paroisse Notre-Dame la Petite).
2) Marie, baptisée le 6 avril 1645 à Poitiers. Elle eut pour parrain Joseph BARBARIN et pour marraine Marie Plumeran (acte de baptême paroisse Notre-Dame la Petite).
3) Geneviève, baptisée le 21 juin 1650, à Poitiers. Elle eut pour parrain René Souche, et pour marraine Geneviève Coubrat. (acte de baptême paroisse Notre-Dame La Grande).
4) N., baptisé(e) vers novembre 1650, décédé(e) le 5 mars 1653, à Poitiers, âgée peut-être d'environ deux ans. Cet enfant fut enterré dans l'église proche l'autel Saint-Blaise (acte de décès paroisse Notre-Dame la Petite).
5) Nicolas, baptisé le 4 mai 1652, à Poitiers. (acte de baptême paroisse Notre-Dame la Petite).
6) N., baptisé(e) le 31 décembre 1653 à Poitiers, décédé(e) le Ier janvier 1654 à Poitiers. (acte de décès paroisse Notre-Dame la Petite).
7) Charles, baptisé le 17 novembre 1655, à Poitiers. (acte de baptême paroisse Notre-Dame la Petite).
8) Joseph, dit de la paroisse Saint-Michel.
Il épousa le 2 décembre 1673, à Poitiers, Marie Jeanne Cothet, fille de Olivier, et de Jeanne Légier (acte de mariage paroisse Saint-Germain).

(*2) - BARBARIN Marguerite, fille de Jean, et de Renée Mathieu, baptisée le 29 août 1657, à Poitiers.
Elle eut pour parrain Pierre Léon, et pour marraine Marguerite Le Bouau (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).

(*2) - BARBARIN Jean, procureur à Poitiers. Il décéda avant 1633.
Il épousa Jeanne Bouthier, et eurent pour enfant :
  1) Jacques, sieur de la Pilletière.
Il fut secrétaire ordinaire de la reine.
Il épousa le 17 janvier 1633, à Poitiers, Marie Mancay. (acte de mariage, paroisse Saint-Didier).
De cette union naquirent :
  a) Jean, sieur de la Pilletière, né le 4 octobre 1637, ondoyé le 5 octobre, et baptisé le 29 janvier 1643, à Poitiers. Il eut pour parrain Jean Razay, sieur de Puygiron, et pour marraine Ester Valcard. (acte de baptême paroisse Saint-Hilaire de la Celle).
Il épousa Jeanne Regnault, et eurent pour enfants :
  a1) Marie-Thérèse, baptisée le 10 juin 1668, à Poitiers. Elle eut pour parrain Guillaume Manery, sieur du Coulombier, et pour marraine Marie Mesnard (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).
a2) Jacques, baptisé le 2 août 1669, à Poitiers. Il eut pour parrain Mathurin Mangin, sieur de la Prévosté, et pour marraine Jeanne Carlouet (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).
a3) Louys, baptisé le 4 février 1671, à Poitiers. Il eut pour parrain Louys Regnault, et pour marraine Catherine Jallais. (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).
Il fut parrain de sa soeur Suzanne, en 1672.

a4) Suzanne, née le 9 janvier 1672, et baptisée le 10 à Poitiers. Elle eut pour parrain Louys BARBARIN, son frère, et pour marraine Marie Cottin.
b) Jeanne, baptisée le 11 juin 1638 à Poitiers. Elle eut pour parrain René Cuirblanc, procureur au présidial de Poitiers, et pour marraine Jeanne Bouthier (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).
c) Charles, baptisé le 17 septembre 1639, à Poitiers. Il eut pour parrain Charles Mancay, conseiller du Roy et contrôleur de l'élection de Poitiers, et pour marraine Marie Fauveau (acte de baptême paroisse Saint-Cybard).
d) Jacques, baptisé le 27 février 1642 à Poitiers. Il eut pour parrain Pierre Barbier, et pour marraine Françoise Mancay. (acte de baptême paroisse Saint-Hilaire de la Celle).
e) Anne, baptisée le 26 avril 1643, à Poitiers. Elle eut pour parrain Louis Guérin, sieur de Courtillerye, et pour marraine Jeanne Lelex. (acte de baptême paroisse Saint-Hilaire de la Celle).
f) Adrien, baptisé le 2 juillet 1644 à Poitiers. Il eut pour parrain Louis Gautier, et pour marraine Marie BARBARIN. (acte de baptême paroisse Saint-Hilaire de la Celle).
g) Catherine, baptisée le 8 mars 1646 à Poitiers. Elle eut pour parrain Jean BARBARIN (frère du côté paternel), et pour marraine Marie BARBARIN (sa soeur). (acte de baptême paroisse Saint-Hilaire de la Celle)..
h) Nicolas François, né le 2 septembre 1650, ondoyé le 22 septembre 1650 par Mr Chasseloup, curé de la Résurection.
Il fut baptisé le 19 novembre 1654, à Poitiers. Il eut pour parrain Nicolas Richard, écuyer, sieur des Royes, et pour marraine Thérèse BARBARIN. (acte de baptême paroisse Saint-Hilaire de la Celle).
i) Catherine, née le 17 janvier 1652 (sur la minuit), et baptisée le 18 janvier 1652, à Poitiers. Elle eut pour parrain Estienne Despalais, sieur de Chapuiset, et pour marraine Catherine Mancay.

(*2) BARBARIN Renée.
Elle épousa le 2 octobre 1641, à Poitiers, Pierre Abriou (mariage dans la chapelle du pallays royal de Poitiers, l'époux prisonnier en la conciergerie du dit pallays, originaire de Lérignac, soupçonné d'avoir engrossé la dite BARBARIN). Acte de mariage paroisse Saint-Hilaire de la Celle.

(*2) BARBARIN Pierre, sieur de Lisle, né vers 1656. Il décéda en 1726.
Il avait épousé Marie Geoffrion (née vers 1650, décédée en 1727).
De cette union naquit :
  1) Marie, née le 11 octobre 1687, et baptisée le 12 à Sanxay. Elle eut pour parrain Jérôme BARBARIN, sieur des Bourdelières, et pour marraine Marie Roffe.

(*2) BARBARIN Jérôme, notaire et procureur de Sanxay (Vienne), baptisé en 1659.
Il fut parrain de René Jérôme Biard, baptisé le 13 juillet 1687 à Sanxay, fils de Charles, procureur, et de Jeanne Rougier. La marraine était Maixante Bruslon.
Il décéda le 18 mai 1689, à Sanxay, et fut inhumé au bas de l'église, en la sépulture de ses ancêtres.

(*2) - BARBARIN Jean, sieur de la Villetière, alias la Ville Dieu.
Il épousa Jeanne Renaud, et eut pour enfants :
  1) Françoise, baptisée le Ier janvier 1664, à Poitiers. Elle eut pour parrain Claude Roatin, et pour marraine Françoise Marcay.
2) Marguerite, baptisée le 9 janvier 1671, à Poitiers. Elle eut pour parrain Nicolas François BARBARIN, oncle maternel, et pour marraine Françoise BARBARIN, sa soeur, qui ne savait pas signer à cause de son bas-âge. (acte de baptême paroisse Sainte-Opportune).

(*2) - BARBARIN Jehan, sieur de Combereur.
Il épousa le 13 janvier 1664, à Poitiers, Charlotte Piquar. (acte de mariage paroisse Saint-Cybard).

(*2) - BARBARIN Jean. Il épousa Thérèse Augron, et eurent pour enfants :
  1) Thérèse, née le 12 juin 1667, ondoyée le 13 juin, et baptisée le 19 mars 1668, à Poitiers. Elle eut pour parrain Paul Clabat, et pour marraine Charlotte Augron, damoiselle. (acte de baptême paroisse Saint-Jean Baptiste).
2) Magdeleine, baptisée le 11 octobre 1670, à Poitiers. Elle eut pour parrain Adrien Augron, et pour marraine Magdeleine BARBARIN. (acte de baptême paroisse Saint-Jean Baptiste).
3) Marie, baptisée le 29 août 1672, à Poitiers. Elle eut pour parrain Anselme BARBARIN, sieur des Chaires, et pour marraine Marie Augron. (acte de baptême paroisse Saint-Jean Baptiste).

(*2) - BARBARIN Jean, marchand, de la paroisse Sainte-Croix d'Angers.
Il épousa le 2 juillet 1674, à Poitiers, Catherine Dumas. (acte de mariage paroisse Saint-Cybard).

(*2) - BARBARIN Madelaine. Elle épousa le 2 juillet 1675, à Poitiers François Rat, de la paroisse de Chasseneuil du Poitou (acte de mariage paroisse Saint-Cybard).

(*2) - BARBARIN Joseph, maître, procureur de Poitiers.
Il épousa Renée Barre (décédée avant 1686).
De cette union naquit, au moins :
  1) Jean, maître, procureur au présidial de Poitiers.
Il épousa le 20 novembre 1686, à Poitiers, Renée Vergnaud, fille de Louis, receveur de messire du Chapitre de Saint-Hilaire Le Grand, et de Françoise Thuillier (acte de mariage paroisse Notre-Dame La Chandelière).
Ils eurent pour enfant :
  a) Geneviève, qui épousa le 26 octobre 1717, à Poitiers, Pierre Rousseau, notaire royal, de la paroisse de Saint-Didier. (acte de mariage, paroisse Sainte-Triaise).
b) Joseph, baptisé le 7 août 1688, à Poitiers. Il eut pour parrain Joseph BARBARIN, et pour marraine Renée Vergnault. (acte de baptême paroisse Saint-Hilaire le Grand).
Il décéda le 22 mai en 1699, à Poitiers. (acte de décès paroisse Notre-Dame La Chandelière).
c) Marie, baptisée vers 1690. Elle décéda le 7 juin 1694, à Poitiers. (acte de décès paroisse Notre-Dame La Chandelière).
d) Louis, baptisé vers 1691. Il décéda le 27 avril 1699, à Poitiers. (acte de décès paroisse Notre-Dame La Chandelière).

(*2) - BARBARIN Suzanne.
Elle épousa le 29 janvier 1725, à Poitiers, Jacques René Mannery, bourgeois de Poitiers. L'époux, veuf avait signé Mancuy de la Renière.
Il eut une dispense du 3ème degré de parenté en date du 26 novembre 1725, signé Jean Claude, évêque de Poitiers. (acte de mariage paroisse Sainte-Opportune).

(*2) - BARBARIN Thérèse. Elle décéda le 28 janvier 1735, à Poitiers (acte de décès paroisse Saint-Cybard).

(*2) - BARBARIN Françoise.
Elle épousa en premières noces André Babaud, sieur de la Grenouillère, puis en secondes noces, le 3 septembre 1744, à Poitiers, Louis de Veillecheze (de la paroisse Saint-Didier), veuf de Catherine de Marconnay. (acte de mariage paroisse Notre-Dame La Chandelière).

- abbé Pierre BUREAU : article paru dans la revue La Recherche Généalogique en Charente, n°114.
- (*) Précisions héraldiques et généalogiques envoyées par M. Alain VALENTIN.
- (*1) Précisions généalogiques envoyées par M. Roger LABITOTIERE.
- (*2) Précisions généalogiques communiquées par Mme Christine FIEVRE.
- (*3) Précisions généalogiques communiquées par M. Olivier SEBAUX.
- (*4) Précisions généalogiques communiquées par M.
Pierre RAMAT et Andrée BELLY.
- Précisions généalogiques sur la branche de Chassat, de Mr. Richard BARBARIN, paru dans
la revue La Recherche Généalogique en Charente, n°114.
- Abbé Joseph NADAUD : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- Eric PERCY MARINIER : Histoire et généalogie de la maison de Regnauld de la Soudière.
- Jacques DUMONT : article sur le Chambon, Chambes, Ecossas, et le Bost (Esse) dans Association Promotion Patrimoine, Châteaux, manoirs et logis de la Charente.
- Abbé François JACQUES : Cherves-Châtelars.
- Abbé TRICOIRE : le château d'Ardenne.
- Abbé Adolphe MONDON : Notes historiques et géographiques sur la baronnie de Marthon.
- Pierre BOULANGER : Manot en Charente Limousine.
- André BERLAND : Roumazières-Loubert.
- Extrait du cahier du rôle du ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois, 1635 : de BREMOND d'ARS.
- BEAUCHET et FILLEAU : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou.
- José DÉLIAS : articles sur Massignac (Alloue), le Bost (Esse), Ecossas (Etagnac), les Brosses (Etagnac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente : Editions Brubo Sépulchre.
- Bruno S
ÉPULCHRE et Jean-Paul GAILLARD : articles sur Reillac (Chabanais), le logis de Roumazières, la Borderie (Saint-Maurice des Lions), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente : Editions Brubo Sépulchre.
- Gérard VIGIER et Patrice S
ÉPULCHRE : article sur les Chalards (Grassac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente : Editions Brubo Sépulchre.
- François DESORMEAUX : article sur le château de Rancogne,
dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente : Editions Brubo Sépulchre.
- renseignements fournis par un correspondant.
- Abbé Pierre BUREAU : Les émigrés charentais.
- Hervé DUPUIS : Renseignements généalogiques.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire