BENARD de REZAY

blason de Cyprien-Gabriel Benard de Rezay
D'argent à deux fasces ondées d'azur, au chef de sable chargé de trois rocs d'échecs d'or.
L'écu est surmonté d'une couronne de marquis, au dessus de laquelle s'élèvent la mitre et la crosse à la volute tournée en dehors. Large chapeau avec la cordelière.

Cyprien-Gabriel BENARD de REZAY, né en 1650 à Paris, fils du comte Cyprien BESNARD de REZAY et de Françoise Mélian.
Nommé par Louis XIV, évêque d'Angoulême, le 31 octobre 1689, étant alors chanoine de Notre-Dame de Paris, il n'obtint ses bulles du Pape Innocent XI, que le 21 août 1692, et fut sacré le 24 août 1692, dans la chapelle des Minimes, à Paris, par Charles Le Goux de La Berchère, archevêque d'Albi. (Abbé TRICOIRE).
Le 7 novembre 1692, il prit possession de son évêché, par le doyen Joseph du Verdier, et fit son entrée le 23 novembre suivant. (Abbé TRICOIRE).
Il était également abbé de la Grâce-Dieu, prieur de Saint-Pierre de Sourzac (Périgueux), de Saint-Ayeul de Provins (Meaux), et de Fontblanche (Poitiers).
Distingué par ses connaissances profondes en théologie, il fut mis au nombre des plus savants évêques du XVIIème siècle. Aussi l'appelait-on le petit évêque d'Angoulême, et le grand évêque de France, par allusion au peu d'étendue que le diocèse d'Angoulême avait alors. Il fut aussi docteur en Sorbonne.
En 1704, il confia le séminaire aux prêtres de Saint-Lazare.
En 1735, il résigna Sourzac et Saint-Ayeul, à son neveu, sous réserve de 2000 # de pension, et Fontblanche à Jean Gilbert des Héris, curé de Saint-Martin, en mai 1736.
Frappé de paralysie en septembre 1736, il décéda le 5 janvier 1737, et fut inhumé le 7 dans la cathédrale.

L' abbé Mondon et M. Robert Simonnaud donnent à Cyprien Gabriel BENARD de REZAY, le blason suivant :
blason de la famille Benard de Rezay ?
D'argent au chevron d'azur, accompagné en chef de deux fleurs de lis de même et en pointe d'une moucheture d'hermine de sable.
Il semblerait que ce soit une erreur.
M. Robert Simonnaud dit tenir sa source de l'abbé Mondon, qui lui même la tient des généalogistes Beauchet et Filleau...
Mais dans les dictionnaires des familles de l'ancien Poitou, rien qui ne se rapporte à ce nom !..

- Jean Jacques LARTIGUE : Dictionnaire et Armorial de l'épiscopat français (1200-2000).
- Robert SIMONNAUD : Champniers sous l'ancien régime : Robert Simonnaud.
- Abbé ADOLPHE MONDON : Notes historiques sur la baronnie de Marthon
- Abbé MICHON : Statistiques monumentales de la Charente.
- Abbé TRICOIRE : Le château d'Ardenne.
vers l'armorial d'Hozierretour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire