BIDÉ de MAURVILLE

Blason de la famille Bidé de Maurville
D'argent au lion de sable, armé et lampassé de gueules, accompagné en chef à dextre d'un croissant d'azur et à senestre d'une étoile de gueules,
et en pointe d'une étoile aussi de gueules.
(de La CHENAYE DESBOIS)

Famille originaire de Bretagne, qui posséda en Charente, un peu avant la Révolution, le fief de la Mothe-Charente (Nersac).

- de BIDÉ de MAURVILLE Hippolyte Bernard, né le 24 janvier 1701 à Rochefort.
Il fut s'engagea âgé de 12 ans, vers 1715, et devint lieutenant général des armées navales en 1775, vice-amiral, Grand-Croix de Saint-Louis.
Il épousa le 30 janvier 1743 à Esnandes (Charente-Maritime), Marie Anne Louise de Brach, fille de François Louis et de Marie Thérèse Boutou de La Baugissière.
Il décéda le 29 janvier 1784 à Rochefort, ayant eu pour enfants :
  1) François Joseph Hippolyte, né le 25 novembre 1743 à Rochefort., incorporé dans la marine royale en 1757.
2) Jean Louis Bernard, né le 13 mars 1745 à Rochefort.
Il fut incorporé dans la marine royale en 1759, et devint officier.
Il épousa Henriette Marguerite Guinot de Soulignac, et en eut une fille.
Il décéda le 2 août 1796.
3) Marie Justine, née le 20 novembre 1746 à Rochefort.
4) Marie Bertille, née le Ier décembre 1747 à Rochefort.
5) Charles Alexandre, né le 22 janvier 1749 à Rochefort, qui devint officier de marine.
Il épousa en 1789 Eustelle de La Taste, et poursuivi la descendance de sa famille.
Il décéda le 24 février 1796 à Rochefort.
6) Paul Ozée, né le 24 janvier 1750 à Rochefort.
7) Armande Hippolyte, née le 20 février 1751 à Rochefort.
8) Antoine Germain, qui suit.
9) Alain Hippolyte, né le 15 octobre 1756 à Rochefort.
Il décéda le 2 août 1795.

- de BIDÉ de MAURVILLE Antoine Germain, né le 17 novembre 1752 à Rochefort, seigneur de la Mothe-Charente (Nersac et Trois-Palis).
Le 21 janvier 1789, il acheta de Jean Salton, le domaine de la Mothe-Charente. (Laurent MAURIN).
Il fut créé comte en 1814, et fut nommé contre-amiral en 1816, commandant de la marine à Rochefort jusqu'en 1827.
Il fut breveté Grand-Croix de Saint-Louis, et commandeur de la Légion d'Honneur.
En 1789, il assista personnellement à l'assemblée de la noblesse à Saint-Jean d'Angély.
En premières noces, il épousa Mlle Anjorrant, (décédée en 1817), fille de Claude Etienne et de Marguerite Louise Boucher; puis en secondes noces, la comtesse Florence de Glymes de Hollebeke, fille d'Henry Joseph Nicolas, comte de Glymes et d'Hollebeke, et du Saint-Empire; et d'Elisabeth Josèphe, vicomtesse de Lardenois de Ville.
En 1792, Antoine Germain émigra, et ses biens furent confisqués et vendus. (Laurent MAURIN).
Il décéda à Paris en 1840 à Paris, sans postérité.

- M. CALLANDREAU : L'ordre de la noblesse de l'Angoumois, aux Etats Provinciaux de 1789.
- Laurent MAURIN : article sur la Mothe-Charente (Nersac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Pierfit : Généalogie sur Geneanet : http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr;p=alain+hippolyte;n=bide+de+maurville
retour vers le menu des mise à jourretour vers le sommaire