BONIN,
alias BONNIN

blason de la famille Bonnin de Messignac
De sable à la croix engreslée d'argent.
Devise : Virtute Comite Sanguine
(Armorial de France, en 1698, de Charles d'HOZIER)

Noms isolés :
- BONNIN Joubert, écuyer, seigneur de Messignac (Basse-Marche).
Il passa acte le 5 mars 1430 (BEAUCHET-FILLEAU).

- BONNIN Fouchier, fit d'après une note, aveu du fief de Montaumar (Lessac), à Jean de Bourbon, comte de la Marche, le jeudi avant la Nativité de la Vierge (entre 1361 et 1397, date où Jean de Bourbon fut comte de la Marche).

- BONNIN Jean, écuyer, seigneur de la Cipière (Ventouse), peut-être fils de Jean, écuyer, seigneur de Messignac, et d'Anne de Piedieu.
Il fit aveu au commandeur de Villegâts et du Breuil, près de Cellefrouin, le 12 octobre 1537.

- BONNIN Pierre, écuyer, seigneur de Saint-Germain et de Saint-Sulpice.
Il eut pour fils :

- BONNIN Jean, écuyer, seigneur de Montaumar, alias Monthomar (Lessac), et de Saint-Germain.
Il épousa peut-être Marguerite Pelardi, et eut pour enfants :
  1) François, qui épousa Jeanne de Puygirard.
2) Joubert, qui suit.
3) peut-être Jeanne, qui épousa en 1305, Jean des Monstiers, chevalier, seigneur du Fraisse et de la Coste de Mézières.

- BONNIN Joubert, écuyer, seigneur de Messignac.
Il fut paraît-il Ier écuyer de l'écurie du roi Jean, et fut tué à la bataille de Poitiers, le 19 septembre 1356.
Il épousa peut-être Catherine BONNIN, dont il aurait eu :
  1) Thibault.
2) Jean, seigneur de Monthomar, et qui aurait été gouverneur de la Marche.
3) Jousselin, seigneur de Saint-Sulpice.
Il partagea avec Thibault, la succession de leur frère Jean, décédé sans hoirs légitimes.
4) Jeanne.

Filiation suivie :
I) BONNIN Thibault, écuyer, seigneur de Messignac.
Il passa divers actes à Moussac sur Vienne, les 11 janvier 1450, 20 octobre 1454, 4 mars 1462 et 19 février 1479.
En février 1451, il fit aveu aux Carmes de Morthemar pour le fief de la Rollandière, puis pour le fief du Teil-Gaubert, le 15 juillet 1452, à Jean Jousserant, écuyer, seigneur de Lairé.
Le 3 mai 1467, il assista aux assises de la châtellenie de Calais (Isle-Jourdain - Vienne), lorsque fut enregistré l'acte de vente de la Tour aux Cognons.
Il épousa vers 1450, Huguette du Teil, et eurent pour enfants :
  1) Jean, qui continua la branche de Messignac.
2) Louis, qui suit.
3) Marie, qui épousa Arthus de La Chaussée, écuyer.
4) Antoinette, ou Annette, qui épousa le 17 juillet 1487, Pierre de La Combe, écuyer.
5) Guillemette, qui épousa en 1483, François de Blet, écuyer, seigneur de l'Epine d'Usson.
6) Louise, qui épousa Raymond Guyot, écuyer.
7) Françoise, qui épousa Hélie Mangon, seigneur d'Andreville.
8) Marguerite, qui épousa en 1494, Huguet Quisarme, écuyer, seigneur de la Vigerie.
9) Anne, qui épousa Mathurin de Lousme, écuyer.

II) BONNIN Louis, écuyer, seigneur de Montaumar (Lessac), Marsay, etc.
Il partagea avec son frère aîné Jean, le 21 mars 1485 (?).
Le 10 mars 1496, il reçut aveu de Jean de Couhé, écuyer, seigneur de l'Estang.
Il épousa le 20 avril 1486, Jacquette Jay, fille de Jean, écuyer, seigneur de Boisseguin, et de Marie Gentil.
De cette union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Philippe, qui fut chevalier de Malte, commandeur de la Villedieu, près de Poitiers, en 1567.

III) BONNIN François, écuyer, seigneur de Montaumar, etc.
Il reçut aveu de François de Couhé, écuyer, seigneur de l'Estang, le 15 mars 1545, et rendit un lui-même le 26 septembre 1561, pour la Fuye, au château de Civray.
Le 24 février 1521, il épousa Madeleine Raoul, fille de Louis, écuyer, seigneur de la Michelière, et de Françoise des Garnges.
Ils eurent pour enfants, au moins :

IV) BONNIN Jean, chevalier, seigneur de Montaumar, la Goy.
Il fut chevalier de l'ordre du roi.
Le 6 juillet 1551, il épousa Jacquette d'Archiac, fille de Jean, écuyer, seigneur de Montenac, et d'Anne des Monstiers.
De cette union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Marguerite, qui épousa en premières noces, le 7 octobre 1580, Jacques Ferré, écuyer, seigneur de la Courade.
Elle épousa en secondes noces Adrien de Livron, écuyer, seigneur de Beaumont.
3) Louise, qui épousa en premières noces, le 29 novembre 1574, François de Villedon, écuyer, seigneur dudit lieu.
Elle épousa en secondes noces le 5 juillet 1588, Antoine Guiot, écuyer, seigneur d'Asnières.
4) Marie, qui épousa en premières noces le 5 septembre 1580, Maurice Mondot, écuyer, seigneur de Laleu, puis en secondes noces Hippolyte Jaubert, écuyer, seigneur de Fontgrives.
5) Jacquette, qui épousa en premières noces le 25 juin 1600, Louis de James, écuyer, seigneur de Quirielle, puis en secondes noces le 19 juin 1603, Isaac de l'Age, écuyer, seigneur des Essarts.
6) peut-être Jeanne, qui épousa le 7 février 1602, Pierre du Pont, écuyer, seigneur de la Garde.

V) BONNIN François, chevalier, seigneur de Montaumar, Puyrenier.
Il épousa vers 1580 (peut-être le 5 juillet 1588), Jeanne Vidard, fille de Jean, écuyer, seigneur de Saint-Clair, et de Françoise Huet.
De cette union naquirent :
  1) Marguerite, qui épousa en premières noces, le 21 juin 1610, François de Tusseau, chevalier, seigneur de Maisontiers.
Elle épousa en secondes noces Paul d'Archiac, chevalier, baron de Montenac.
2) Jacquette, qui épousa le 18 juillet 1611, Pierre Barton, chevalier, seigneur de Montbas.

- BEAUCHET-FILLEAU : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou.
- José DÉLIAS : article sur Montaumart (Lessac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire