BOULAY de MONTERU

blason de la famille Boulay de Monteru
D'argent au palmier de sinople, terrassé de même.

Famille bourgeoise des Deux-Sèvres, de la région de Saint-Maixent, où ses membres exercèrent entre autres des charges de marchands, de magistrats, et d'avocat en parlement.
Certains furent maires de Saint-Maixent, ou de Saivres (Deux-Sèvres).
Les généalogistes BEAUCHET-FILLEAU, dans les dictionnaires des familles de l'ancien Poitou, donne pour blason à cette famille : "D'argent au bouleau de sinople terrassé de même, accompagné de trois étoiles de gueules en pointe (quelquefois en chef)". S'agit-il d'une erreur de leur part, ou est-ce que ce blason représente les armes initiales de cette famille ?
On la retrouve en Charente à partir de Pierre François BOULAY, dans la généalogie qui suit.

- BOULAY de MONTERU Pierre François, né le 7 février 1755 à Monteru (Saivres - Deux-Sèvres).
Il fut magistrat, qualifié de bourgeois de Saint-Maixent, seigneur de Monteru, le Breuil et autres lieux.
Il fut élu maire de Saivres.
Le 12 juin 1786, il épousa à Angoulême, paroisse Saint-Martial, Marie Souchet, (née en 1765 à Angoulême, et baptisée paroisse Saint-André, décédée le 24 mars 1849 à Angoulême), fille de Pierre, et de Marie Poitevin de La Goupillère.
En 1846, elle était domiciliée à Touzac, au lieu-dit "les Evêques", chez son gendre Philippe Joubert.
Il décéda le 24 août 1822 à Monteru, ayant eu pour enfants :
  1) "Pierre" Célestin, né le Ier mai 1787 à Angoulême.
Il servit sous l'Empire et fit la campagne de Russie, comme médecin aux chasseurs à cheval de la Garde.
Il exerça ensuite son métier de médecin à Cognac.
Le 29 janvier 1817, il épousa à Cognac, Anne Henriette Augier, (née le 22 mai 1798), fille de Jean Henry, et de Thérèse Saulnier du Couraud.
Il décéda le 11 août 1868 à Cognac.
2) Marie Jeanne, née le 4 mai 1789 à Saint-Maixent, paroisse Saint-Saturnin (Deux-Sèvres).
Elle épousa le 20 août 1827, Philippe Joubert, (né le 21 décembre 1775 à Touzac, décédé le 30 mai 1853), fils de Philippe et de Jeanne Texier.
3) Louis "Alexandre", qui suit.
4) Françoise Mélanie, née le 2 septembre 1793 à Angoulême (Charente).
Elle épousa le 16 juin 1828, Etienne Dumas des Grouges, (né vers 1772, décédé le 19 novembre 1860 à Champagne-Mouton), juge de paix du canton de Champagne-Mouton, fils de Louis, et de Marie Thérèse Mouroux.
Elle décéda le 22 septembre 1828 à Champagne-Mouton (Charente).
5) Zoé, née le 14 octobre 1794 à Angoulême.
Elle décéda à Anqueville (Saint-Même les Carrières (Charente).
6) Marie Madeleine "Clarisse", née le 30 Germinal an V (19 avril 1797), à Monteru (Saivres - Deux-Sèvres).
Elle épousa le 10 août 1829, Jean André Virton, (né en 1799), géomètre domicilié à Angoulême, en 1835.
7) Marguerite "Sophie", née le 30 juin 1799 à Monteru (Saivres - Deux-Sèvres).
Elle épousa le 30 juin 1829, à Saint-Maixent l'Ecole (Deux-Sèvres), Jean Escoubeyrou, (né le 4 Germinal an IX (25 mars 1801), employé des contributions indirectes, fils de Jean, et de Jeanne Astor.
Elle décéda en 1837, à Villebois-Lavalette (Charente).
8) Anne Alexandrine, née le 9 octobre 1801 à Saivres (Deux-Sèvres).
Elle décéda le 19 janvier 1831 à Touzac (Charente).
9) Etienne Frédéric, né le 26 juillet 1803 à Saivres.
Il était qualifié de surnuméraire des contributions indirectes, et était domicilié à Niort.
Il resta célibataire, et décéda le 11 juillet 1827 à Niort (Deux-Sèvres).
10) "Victoire" Adélaïde, née le 5 octobre 1804 à Saivres.
Elle épousa le 4 septembre 1833, Louis Etienne Espagniou-Deszilles, (né vers 1790 à Jarnac, décédé le 27 juillet 1871 à Jarnac (Charente), receveur d'enregistrement et des domaines à Confolens en 1836.
Elle était domiciliée à Jarnac, et y décéda le 22 octobre 1877.
11) Alphonse Martin, né le 19 Brumaire an XIV (10 novembre 1805) à Saivres.
D'une union inconnue, il eut pour enfant :
  a) Alphonsine.
12) François "Alfred", né le 15 mai 1807 à Monteru (Saivres).
13) Jeanne Françoise Félicité, née le 2 avril 1809 à Monteru (Saivres).
Elle décéda le 4 novembre 1826 à Anqueville (Saint-Même les Carrières (Charente).
14) Marie Louise, née le 14 février 1812 à Saivres.
Elle épousa le 7 novembre 1835 au château d'Anqueville, Pierre Louis Commandon, (né le 8 messidor an VIII (27 juin 1800), à Angoulême, décédé le 23 août 1861 à Jarnac), négociant en eau de vie, maire de Jarnac, fils de Pierre, et de Catherine Rossignol.
Elle habitait à Touzac en 1836, puis résida à Jarnac, où elle décéda le 17 septembre 1895.
15) Victoire, qui épousa le 4 juillet 1830, Guillaume Souchet, (né vers 1790 à Angoulême, décédé le 18 mai 1883 à Jarnac), receveur des contributions indirectes, domicilié à Jarnac, fils de Philippe Jean Baptiste, et de Marie Lambert.

- BOULAY de MONTERU Louis "Alexandre", né le 18 août 1792 à Saivres (Deux-Sèvres).
Il fut percepteur de la commune de Saivres, et était propriétaire demeurant en la commune de Saivres.
Il fut élu maire d'Azay le Brulé (Deux-Sèvres), et habitait à Azay en 1852.
Le 13 février 1822, il épousa à Saint-Maixent l'Ecole (Deux-Sèvres), Jeanne Marguerite Françoise Perline Lévesque des Maisonneuves, (née le 11 mai 1786 à Saint-Maixent, décédée le 12 juin 1866, à Mons - Azay le Brulé), fille de Jean Alphonse et de Françoise BOULAY de MONTERU.
Il décéda après 1852, ayant eu pour enfants :
  1) "François" Célestin, qui suit.
2) Marie Zoé, née le 3 novembre 1825 à Saivres (Deux-Sèvres).
Elle épousa Louis Edouard Gibault, (né le 20 mars 1814 à Cherveux - Deux-Sèvres, décédé le 4 janvier 1886 à Cherveux), notaire honoraire, fils de Louis Marie, et de Julie Delphine Cointe.

- BOULAY de MONTERU "François" Célestin, né le 19 novembre 1823 à Saivres.
En 1852, il était dit propriétaire domicilié à Mons (Azay le Brulé), puis en 1861, à Touzac, au lieu-dit "Chez Lévêque".
Le 10 juin 1851, il épousa à Villebois-Lavalette, Marie Hélène Félicie Escoubeyroux, (née le 29 avril 1830 à Saint-Maixent l'Ecole - Deux-Sèvres, décédée après 1896), fille de Jean, et de Marguerite Sophie BOULAI de MONTERU.
Il décéda le 13 janvier 1887 à Touzac, ayant eu pour enfants :
  1) Marie "Sophie", née le 17 avril 1852 à Azay le Brulé (Deux-Sèvres).
Elle était domiciliée à Touzac en 1896, au lieu-dit "les Evêques".
2) "Alexandre" Joseph, qui suit.

- BOULAY de MONTERU "Alexandre" Joseph, né le 3 janvier 1859 à Touzac (Charente).
En 1896, il était domicilié, comme propriétaire au lieu-dit "les Evêques".
Le 12 novembre 1887, il épousa à Saint-Ciers la Lande (Gironde), Marie Jeanne Clercq, (née le 16 novembre 1867 à Saint-Ciers la Lande), fille de Jean, et de Marie Magdeleine Geneviève Gabrielle David.
De cette union naquirent :
  1) Louis, né en 1889 à Touzac (Charente).
2) René, né en 1890 à Touzac.

- Fabien ARBANÈRE : Généalogie sur Geneanet : http://gw.geneanet.org/fab21?lang=fr;pz=fabien;nz=arbanere;ocz=0;p=francois+pierre;n=boulay+de+monteru
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire