BOUQUET

Blason de la famille Bouquet
D'azur à une licorne d'argent.
(Grand Armorial de France - Henri JOUGLA de MORENAS).

Famille originaire de Villefagnan, où des magistratures diverses furent exercées par un certain nombre de ses membres, avant comme après la Révolution.
Elle a fait plusieurs branches : de Bellaveau (Longré), du Colombier, de Boismorin...
On trouve Boismorin sur la commune de Villefagnan, ainsi qu'un lieu appelé les Colombiers, section D.

(*1) La généalogie de la famille BOUQUET, qui suit est extraite du site : http://gw.geneanet.org/popoye47 écrite par Mr Patrick VIALET :
I) BOUQUET Pascal.
D'un mariage inconnu, il eut pour enfant :

II) BOUQUET Pascal.
Le 14 février 1604, il fut reçut en l'office de notaire royal. Dans l'inventaire des biens de Benoit de Paris, il fut fait mention d'un Pascal BOUQUET, notaire royal en 1608. Dans cet acte, il était dit sieur de la Courant.
Il décéda avant le 31 mars 1627.
De son union avec Marguerite Racottier, il eut pour enfants :
  1) Pascal, auteur de la branche de Boismorin :
2) Jean, né vers 1597, sieur de la Couran, de Nanclair (Salles de Villefagnan), du Courret (Saint-Gervais), et de Beauregard.
Ce Jean BOUQUET, dit sieur de "la Couran", acquit les seigneuries du Courret (en Saint-Gervais, maintenant faisant partie de Nanteuil en Vallée), et de Beauregard, des mains du seigneur d'Aunac, Jean de Volvire, le 30 avril 1671, par acte du notaire Charrier.
Il épousa en premières noces le 14 février 1617 Marie Partaud, puis en secondes noces le 11 avril 1627 à Saint-Paul d'Angoulême, Jacquette Laisné, fille de Jacques, écuyer, seigneur de Lajasson, et de Anne de La Quintinie. Lors de cette union, il habitait la paroisse de Chenon.
Il eut la charge de conseiller du roi au présidial d'Angoulême.
Il fit son testament le 23 février 1671.
Le 22 mai 1671, il signa un bail à ferme, de la moitié de la grande métairie de Nanclair, pour 5 ans. Il résidait alors dans sa maison de Nanclair (paroisse de Salles).
Après le décès de Jacquette Laisné, qui semble intervenu avant juillet 1672, un inventaire du Logis de Nanclair (Salle de Villefagnan), (qui faisait partie des possessions de Jean et de Jacquette), fut dressé le 14 juillet 1672, à la requête de Marie Laisné, veuve de Roger Hilleret, et soeur de Jacquette.
Lors du partage intervenu après le décès de Jean BOUQUET survenu en juillet 1672, le Courret échut à Marguerite BOUQUET, épouse de Paul de Paris.
En 1675, Jean Mesneau, écuyer, sieur de la Motte, faisait sommation à Paul de Paris, chargé des papiers de la succession du défunt sieur de la Couran, de lui prêter le contrat de mariage de ce dernier. En 1682, Jean Mesneau était dit co-héritier dans la succession de Jacquette Laisné, et fondé de procuration des sieur et dame de Paris, donataires universels de Jean BOUQUET, sieur de la Courant.
(Sources : ouvrage de Bruno Sépulchre sur les châteaux, manoirs et demeures anciennes de la Charente).
3) Pierre, qui suit.
4) Marguerite, qui épousa Pierre Broussard (décédé en 1672).
5) Jacques, sieur de la Node.
Son acte de réception en l'office de notaire royal, est du 22 juin 1627, suite au décès de son père, lui même notaire.
Il fut procureur fiscal de la châtellenie de Raix.
le 27 août 1658, il vendit l'office de notaire royal à Pierre Poinset, pour la somme de 270 livres (Archives Départementales de la Charente).
Il épousa vers 1595 Louise Gaschet, fille d'Ambroise et de Marie Brumault.
De cette union naquirent :
  a) Louise Anne, née vers 1620.
Elle épousa Jean Préveraud, écuyer, seigneur de la Piternet, du Breuil, de Nitrat et de Beaumont, fils de Jean, et de Christine de Vassoignes.
Elle décéda avant le 29 juillet 1684.

III) BOUQUET Pierre, né en 1583, sieur de Villesoubis.
Il fut sénéchal de Villefagnan, (il acheta son office entre 1624 et 1634).
Le 31 mars 1624, il acheta les lettres de provisions de procureur au siège présidial d'Angoulême, de Raymond Godet, pour 300 livres tournois. Cependant il se fit rembourser par ce dernier le 22 mai suivant. La communauté des procureurs avait estimé que ledit Godet ne pouvait plus exercer sa charge de procureur puisqu'il avait vendu ses lettres de provisions. Pierre ne fut jamais procureur au siège présidial d'Angoulême (Archives Départementales de la Charente- Jolly - mars 1624).
Il reçu commission d'informer contre Pierre d'Angély, par arrêt de la cours des Grands Jours de Poitiers, le 15 septembre 1634.
Dans un acte du 22 septembre 1639, il était dit "sieur de Sézé, juge sénéchal de la châtellenie de Villefagnan" (Archives Départementales de la Vienne - G 125).
Il fut encore déclaré "juge sénéchal de Villefagnan", au cours de la visite des halles de Villefagnan le 10 octobre 1643 (Archives Départementales de la Vienne - G 125).
Le 2 juin 1653, il se porta caution de son gendre, Jean Guyon, dans un contrat de ferme de la seigneurie de Villefagnan (Archives Départementales de la Vienne - G 125).
Dans un mémoire concernant les réparations à effectuer à la halle de Villefagnan, daté du 17 avril 1659, il fut déclaré "seigneur de Villesoubis, fermier dudit Villefagnan" (Archives Départementales de la Vienne - G 125).
Il décéda le 3 décembre 1663 à Villefagnan.
De son mariage avec Catherine Broussard il eut pour enfants :
  1) François, qui fera la branche de Villesoubis.
2) Pierre, qui suit
3) Pascal, curé de Villefagnan, de juin 1633 jusqu'à son décès survenu le 8 décembre 1698.
Il fut également chapelain de Notre-Dame de Pitié de 1665 à décembre 1696.
4) Marc, sieur de Robegerbe. (*2 la généalogie de Marc BOUQUET a été envoyé par Mr Stéphane DALLET).
Il épousa à Charmé, Catherine Allonneau, fille de François, sieur de la Gestière, et de Louise Allonneau. Elle décéda avant 1651 à Saint-Pardoux (Deux-Sèvres).
Par contrat du 6 juin 1651 (Gellin et Allonneau, notaires), il signa un acte de désistement de ferme, comme père et loyal administrateur des enfants de défunte Catherine Allonneau, avec Louis David, sieur de la Jarousselière. Ils consentirent respectivement de la ferme faite à David, des lieux et domaines assis à la Bazonnière (Saint-Pardoux- Deux-Sèvres).
Louis BOUQUET, curé de Villefagnan, son frère, fut témoin le 3 juillet 1653 (Bourceau, notaire), à son procès. Jean Mérigot (partie civile), maréchal au bourg de Saint-Pardoux, a cédé et transporté à Nicolas Misotour, sergent royal à Parthenay, l'action civile intentée pour saisie de Marc BOUQUET, sieur de Robegerbe, pour les crimes et délits par lui commis en la personne dudit Mérigot, le 29 juin 1637 (Bourceau, notaire), et :
- ordre de prise du corps du nommé Marc BOUQUET, sieur de Robegerbe, de l'amener prisonnier ès prisons royales de la Cour de céans le 15 juin 1637, par Charles Irland, écuyer, sieur de Beaumont, conseiller du roi juge magistrat lieutenant général criminel en la sénéchaussée de Poitou, et siège présidial de Poitiers.
Il décéda avant 1679 à Saint-Pardoux (Deux-Sèvres).
De son union avec Catherine Alloneau naquirent :
  a) Françoise, qui épousa Etienne Conneau, (né le 12 mai 1628, et décédé entre les mois de mai et de novembre 1684).
Elle fut dans la succession BOUQUET et co-héritiers pour la borderie de la Bazonnière, en Saint-Pardoux, le 6 août 1679 (Olivier et Martineau, notaires).
Elle et son mari achetèrent les borderies de la Brossardière et de la Largère, en 1679, par contrat passé avec Charles Thibault, avocat à Parthenay, qui prendra pour clerc en sa maison Etienne Conneau, leur fils, le 12 novembre 1687. (Martineau et Bourceau, notaires).
Ils eurent un procès pour injures contre Jean Berthault, charpentier à Vouhé, le 22 février 1687 (Martineau et Bourceau, notaires).
Ils vendirent des terres sises à Saint-Pardoux, à François Allonneau, notaire, le 13 février 1688 (Simon, notaire).
Ils eurent encore un procès contre René Bodin, sieur de la Guillotière, Philippe et Jacques Chausseau, père et fils, demeurant à la Guillotière (Vasles), qui avaient vendus des bestiaux sans le consentement de Françoise BOUQUET, sur un cheptel de 4 boeufs, 1 vache, 1 cavalle et 30 chefs de brebis et autres bestiaux. Le cheptel fut confié à Pierre Gaultier, laboureur à la Guérinière, et René Pichereau, laboureur au bourg de Saint-Pardoux, le 17 juillet 1684 (Bourceau, notaire).
Ils vendirent une ferme de la borderie sise et située au village de la Bonnetière, à Saint-Pardoux, contenant une maison, jardin, etc., à Nicolas Luillier, sieur de Fougeray, demeurant à Poitiers, le 8 novembre 1684 (Bourceau, notaire), ainsi que la ferme de la Martinière, à Saint-Pardoux, par Jacques, Françoise et Marie BOUQUET, demeurant à Parthenay, à Jean Fouscher et Jacques Rasault, marchand à la Martinière, le 4 juillet 1653 (Bourceau, notaire).
Elle décéda après 1688 à la Salmondière (Saint-Pardoux).
b) Jacques, sieur de la Basounière, domicilié à Saint-Pardoux (Deux-Sèvres).
Il épousa le Ier juin 1671 à Caunay (Deux-Sèvres), Perrine Huet, fille de Mathieu et de Marie Motheau. Lors de son mariage, il fut nommé Jacques de Saint-Pardoux.
Il fut présent lors de l'inhumation de Pierre BOUQUET, sieur de Lisle, et de sa femme Antoinette Huet, en 1676.
De son union avec Perrine, naquit :
  b1) Mathieu, qui épousa le 8 novembre 1705, à Caunay (Deux-Sèvres), Marguerite Cante, fille de Nicolas et de Marguerite Leblon.
c) Marie.
d) Louise, qui épousa Josias Salmon, bourgeois, sieur de la Chaume.
5) Louis, curé de Villefagnan de 1642 à 1663, et chapelain de Notre-Dame de Pitié de 1650 à 1665.
Ce fut sans doute lui qui signa l'acte baptistaire de Jean BOUQUET, fils de Daniel, né le 7 septembre 1646.
Il fut témoin le 3 juillet 1653 (Bourceau, notaire), au procès de Marc BOUQUET.
Il fut ensuite curé de Saint-Martin de Bernegoue (Deux-Sèvres) de 1679 (peut-être avant), à 1686 ou 1689.
Il fut encore curé de Villiers le Roux (Charente), d'août 1689 jusqu'en décembre 1690. (Archives du diocèse d'Angoulême).
6) Elisabeth, qui épousa Etienne Mesnard.
7) Marguerite, qui épousa Jean Guyon, sieur de Goize, d'où un enfant.

IV) BOUQUET Pierre, né en 1636, sieur de Lisle.
Il fut parrain à trois reprises en 1682 à Villefagnan, dit Pierre le jeune, certainement pour le différencier de son père le sénéchal de Villefagnan, et de l'autre Pierre, fils de François.
La signature des actes de naissance où il fut parrain était très belle et très maîtrisée.
Il habitait Villefagnan lors de son (second ?) mariage à Pers (Deux-Sèvres), puis Caunay, à quelques kilomètres de Pers.
Il décéda le 26 septembre 1676 à Villefagnan.
Il avait épousé le 5 juillet 1658, à Pers (Deux-Sèvres), Antoinette Huet (née en 1639-1640, et décédée en 1676), fille de Mathieu et de Marie Motheau.
De cette union naquirent :
  1) Pierre, qui fut présent à l'inhumation de son père, le 26 septembre 1676.
2) Mathieu, né le 8 août 1660 à Pers (Deux-Sèvres).
3) Marie, née le 26 janvier 1662 à Pers (Deux-Sèvres). Elle décéda le 19 septembre 1676 à Villefagnan.
4) Catherine, née le 19 novembre 1663 à Pers (Deux-Sèvres). Elle décéda avant 1674.
5) Marguerite, née le 30 mars 1669 à Caunay (Deux-Sèvres). Elle décéda le 12 juillet 1669 à Caunay.
6) Catherine, née le 14 janvier 1674 à Caunay (Deux-Sèvres).
Elle épousa le 11 juillet 1701 à Villefagnan, Isaac Girardin, sieur de la Touche, fils de Pascal et de Anne Lardeau. Fut témoin à ce mariage, Alexandre Girardin, sieur de Chassagne.

Branche de VILLESOUBIS (Juillé) :
IV) BOUQUET François, né vers 1630.
Il était dit sieur de Villesoubis en 1663 à la naissance de son fils François.
Il fut présent lors de l'inhumation de Madeleine Girardin, le 19 août 1687.
Il fut juge sénéchal de Villefagnan en 1671 (au moment du mariage de Daniel), comme son père à qui il a dû succéder à sa mort en 1663.
Par contrat du 18 février 1671 (Archives de la Vienne - G128), il devint fermier de la seigneurie de Villefagnan, et ce jusqu'à son décès. Ce fut sa femme, Marie Girardin, qui reprit le contrat le 22 mai 1685.
Il épousa le 16 juillet 1657 Marie Girardin (décédée entre 1689 et 1702), fille de Pierre, sieur de la Font, et de Marie Broussard. (Contrat de mariage reçu Guyot, notaire à Civray).
Il décéda entre 1675 et 1684..
Il avait eu pour enfants :
  1) Jean, né en 1657. Il décéda âgé de 5 ans le 17 juillet 1662 à Villefagnan.
2) Pierre, qui suit.
3) François, né le 15 août 1663 à Villefagnan.
Il fut parrain le 2 novembre 1677, étant dit le jeune, pour le différencier de son père.
Il fut encore cité comme parrain les 5 juin 1678, 8 avril 1690 (Catherine BOUQUET, marraine), et 19 août 1690 (marraine Catherine BOUQUET).
A la naissance de Marc Antoine, il était dit sénéchal de Villefagnan en 1694.
Il fut présent aux funérailles de son oncle Philippe Girardin.
Il décéda le 7 décembre 1694 à Villefagnan, âgé de 31 ans, et fut inhumé en présence de Pierre BOUQUET, sieur de Villesoubis, son frère, et de Catherine BOUQUET, sa cousine germaine.

V) BOUQUET Pierre, né en 1658, seigneur de Villesoubis (en 1682).
Il fut juge et sénéchal de Villefagnan en 1684, et reçut de l'évêque de Poitiers, seigneur de Villefagnan, l'aveu du fief de Peuchebrun, fait par René de Saint-Amand.
En 1703, il fut parrain d'Anne Letreux, ainsi que de Pierre Girardin.
En 1711, il fut témoin au mariage de Jean Poitevin, sieur de Loubaud, et de Marie Préveraud.
Il était encore juge sénéchal de Villefagnan, le 26 février 1717, lors de l'inventaire des biens de Jeanne Girardin, veuve de Daniel BOUQUET.
Il fut également page de la vénerie du Roi, de 1712 jusqu'à sa mort en 1733, ainsi que page de la vénerie de France.
Il testa le 9 septembre 1728 (Demodion, notaire).
Il décéda le 25 juillet 1733 à Villefagnan, et fut inhumé en la présence de ses deux enfants Ses biens avaient été partagés le 9 novembre 1728.
Il avait épousé Marie Rimbaud (décédée en 1700), et eurent pour enfants :
  1) François, né le 17 novembre 1682 à Villefagnan. Il eut pour parrain Pascal BOUQUET.
Il fut parrain de sa soeur Marie, mais fut représenté, car trop jeune, âgé seulement de 5 ans.
Il était clerc tonsuré en 1698, puis devint chapelain de Notre-Dame de Pitié (Fontvilaine), installé en décembre 1696, et résilié en décembre 1702 (Pouillé du diocèse d'Angoulême). Il démissionna le 4 janvier 1703 (Archives de la Charente- Demondion - 2E2847).
2) Marie, née le 19 décembre 1683 à Villefagnan. Elle eut pour parrain Pierre Reimbaud et pour marraine Catherine BOUQUET. Louis BOUQUET, curé de Bernegoue, signa l'acte de naissance.
Elle décéda le 4 août 1685 à Villefagnan, et fut inhumée en l'église de Villefagnan.
3) Catherine, née le 29 novembre 1684 à Villefagnan. Elle eut pour parrain Daniel BOUQUET, écuyer, sieur de Boismorin.
Elle épousa le 11 juillet 1701 Alexandre Girardin, fils de Pascal, sieur de la Touche, et de Anne Lardeau, d'où deux enfants..
4) Marie, née le 30 juin 1687 à Villefagnan. Elle eut pour parrain François BOUQUET.
5) Pierre, qui fut la branche de Robegerbe.
Il épousa le 30 octobre 1747 à Villefagnan, Marie Pugnier, fille de Charles et de Catherine Mousnier.
6) Anthoine, qui suit
7) Jean, né le 12 mars 1691. Il eut pour parrain Pierre Geoffroy.
Il décéda le 24 septembre 1698 à Villefagnan, et fut inhumé dans l'église de Villefagnan en présence de sa mère et autres.
8) Louis, né en 1693.
Il décéda le 12 mai 1697 à Villefagnan et fut inhumé dans l'église de Villefagnan en présence de sa mère, et de ses frères et soeurs.
9) Marc Antoine, né le 20 avril 1694 à Villefagnan.
Il décéda le 24 avril 1694 et fut inhumé dans l'église de Villefagnan en présence de ses frères François et Pierre.

VI) BOUQUET Antoine, né entre 1691 et 1694, seigneur de Villesoubis.
Il habitait la paroisse de Salles au moment de son mariage.
Il décéda le 31 janvier 1763 à Villefagnan, et fut inhumé dans l'église de Villefagnan.
Il avait épousé le 26 novembre 1738 à Villefagnan, Catherine Caillot (1701-1748), fille de Pierre, sieur de Ségelais, et de Jeanne Girardin.
De cette union naquirent :
  1) Pierre, né le 10 novembre 1739 à Villefagnan, qualifié sieur de Villesoubis en 1770.
Il fut parrain de Pierre BOUQUET, en 1755.
Il décéda le 30 novembre 1804 à Villefagnan.
Il avait épousé Marie Pichot, d'où :
  a) Elisabeth, née le 8 juillet 1770 à Villefagnan.
2) Pierre Paul, né le 29 juin 1741 à Villefagnan. Il eut pour parrain Pierre Geoffroy et pour marraine Jeanne Bertaud.
3) Marie, née le 8 août 1743 à Villefagnan.
Elle fut marraine de Marie Elisabeth BOUQUET, en 1753.
Elle épousa le 14 septembre 1764, à Villefagnan, Louis Gaujoux, fils d'Antoine et de Anne David. Furent témoins à ce mariage : Elisabeth Geoffroy, Marie Texier, Marie Anne Caillot.
4) Françoise, née le 10 février 1745 à Villefagnan. Elle eut pour marraine Françoise Sylvie Mouroux.
Elle décéda le 19 février 1745 à Villefagnan.

Branche de ROBEGERBE (Salles de Villefagnan) :
VI) BOUQUET Pierre, né le 4 juillet 1688, seigneur de Robegerbe et de Villesoubis.
En 1726, il fut témoin au mariage de François Lettreux et de Jeanne Girardin.
En 1734, lors de la naissance de sa fille Marie, il n'étais plus que seigneur de Robegerbe, et ce fut Antoine qui apparut alors comme seigneur de Villesoubis.
Il décéda le 17 mars 1767 à Villefagnan.
Il avait épousé en premières noces le 5 août 1724 à Villefagnan, Anne Girardin (1702-1737), fille de Philippe, sieur de la Rousselière, et d'Elisabeth Caillot.
De cette union naquirent :
  1) N, née en juin 1725.
Elle décéda le 29 octobre 1726 à Villefagnan. Déclarant lors de son décès : Elisabeth Girardin, sa tante, et Marie Poitevin, sa cousine issue de germain.
2) Pierre, né le 5 novembre 1726, à Salles de Villefagnan.
Il fut parrain de Suzanne BOUQUET, puis de Pierre Louis BOUQUET, sieur de Lelette.
3) Jean Pascal, né en 1728, seigneur des Marchais.
Il fut parrain successivement, de Marie BOUQUET (1734), de Jean Jacques BOUQUET (1737) et de Marie BOUQUET (1752).
Il décéda le 27 février 1800 à Villefagnan.
Il avait épousé le 18 octobre 1752 à Villefagnan, Elisabeth Scholastique Geoffroy, fille de Pierre, sieur de Grandmaison, et de Jeanne Degennes. Furent témoins Pierre BOUQUET, et François BOUQUET, sieur du Colombier.
De cette union naquirent :
  a) Marie Elisabeth, née le 2 mars 1753. Elle eut pour parrain Pierre Geoffroy et pour marraine Marie BOUQUET.
b) Louis, né le 17 mai 1754 à Villefagnan. Il eut pour parrain Louis Degennes et pour marraine Marie Pugnier.
c) Jacques Jean, né le 13 mars 1759 à Villefagnan, dit seigneur des Marchais, fils.
d) Ursule, née le 21 octobre 1760 à Villefagnan.
Elle décéda le 28 octobre 1760 à Villefagnan.
4) François, qui fit le rameau du Colombier.
5) Jeanne, née le 20 mars 1731 à Villefagnan.
6) Suzanne, née le 22 mars 1732 à Villefagnan. Elle eut pour parrain Pierre BOUQUET.
7) Marie, née le 29 mai 1734 à Villefagnan. Elle eut pour parrain Jean Pascal BOUQUET, sieur des Marchais, et pour marraine Marie Pugnier.
Elle fut religieuse au couvent de Confolens.
Elle décéda chez son neveu BOUQUET des MARAIS fils, le 23 mars 1798 à Villefagnan.
8) Pierre Louis, qui suit
9) Jean, né le 2 novembre 1737 à Villefagnan. Il eut pour parrain Jean Pascal BOUQUET, sieur des Marchais, et pour marraine Marthe Papaillon.
Il décéda en 1737.
Pierre épousa en secondes noces le 30 octobre 1747 à Villefagnan, Marie Pugnier (née en 1703 et 1706, décédée en 1768), fille de Charles et de Catherine Mousnier. Furent témoins : Paul de Paris, écuyer, sieur de l'Epineuil, et Benoît de Paris, écuyer, sieur du Triou.

VII) BOUQUET Pierre, né le 2 novembre 1737. Il eut pour parrain Pierre BOUQUET et pour marraine Marie Pugnier.
Il commença à servir comme soldat dans le régiment de Rouergue le 11 mars 1754, et en a obtenu son congé le 17 novembre 1757.
Il servi ensuite dans les gardes du corps pendant 3 ans, puis il passa de là à une lieutenance au bataillon de milice de Limoges dans le régiment de Bourbonnais en 1760 où il servit jusqu'au 15 avril 1779, époque où il obtint la même place à l'Hôtel des Invalides, ayant été reconnu hors d'état de continuer ses services pour cause d'infirmité et de blessure.
Il se retira chez lui le 12 mai 1779 avec une pension, puis fut rappelé le 19 juillet 1782 par l'Intendant de Limoges, d'Aire, pour la formation de quelques compagnies de grenadiers royaux pour se rendre à Saintes.
Il fut encore rappelé le 16 mars 1788 comme lieutenant d'une compagnie d'invalides détachée à Niort où il resta jusqu'en 1793. Il fut alors envoyé en détachement pour combattre les rebelles en Vendée.
Le 17 novembre 1791, il obtint la décoration militaire des chevaliers de Saint-Louis (ce qui prouvait 24 années de service).
Il eut sa retraire pour cause de blessure à la tête, au dessus de l'oeil droit, d'une balle morte, à la bataille de Rossbach (5 novembre 1757), pour des rhumatismes au bras gauche, ainsi que pour des épanchements.
Il fut cité dans le parchemin perdu (lettre patente d'anoblissement de Daniel BOUQUET) en 1765, quand il présenta aux notaires royaux, l'original dudit parchemin pour le faire "collationner et vindimer". Il était alors officier au bataillon de Limoges, en 1765.
Il décéda le 22 juillet 1808 à Villefagnan.
Il avait épousé le 2 mars 1767, à Villefagnan, Marie Louise Lestreux, fille de Gabriel et de Marie Poitevin.
De cette union naquirent :
  1) Marie Madeleine, née le 5 décembre 1767, à Villefagnan.
2) Frédéric, né le 5 février 1768 à Villefagnan.
3) Anne, née le 17 avril 1769, à Villefagnan.
4) Pierre, né en 1770.
Il décéda le 8 septembre 1782 à Villefagnan.
5) Louis, qui suit.

VIII) BOUQUET Louis, né le 21 avril 1772 à Villefagnan.
Il décéda le 24 avril 1837 à Villefagnan.
Il avait épousé Marie Jeanne Maitre du Chambon, d'où :
  1) Philippe, né le 20 novembre 1801, à Juillé.
Il décéda le 7 avril 1846, à la Fournière (Villefagnan).
Il avait épousé le 22 juillet 1832, à Aigre, Marie Germaine Gautier, fille de Jean et de Marie Chardon.
De cette union naquit :
  a) Germaine Marie, née le 27 avril 1824 à Aigre.
Elle habitait Champagne-Mouton en 1877 (date de la vente de ses biens).
Dans un acte de partage entre elle et sa mère, du 15 mai 1846, on peut voir qu'elle était l'unique héritière de son père.
Elle épousa le 30 mai 1842, à Villefagnan, Louis Christophe Jules Dumas (1819-1895), fils de Hilaire François et de Marie Dorothée Joséphine de Chergé de Villognon, d'où 5 enfants.
Elle décéda après 1877.
2) Marie Adeline, qui épousa Jean André Demondion des Chirons, d'où une fille.

Rameau du COLOMBIER (Villefagnan) :
VII) BOUQUET François, né en 1760, seigneur du Colombier.
Il fut procureur fiscal de Villefagnan en 1780, et était notaire public au moment de son décès.
Il décéda le 19 février 1800 à Villefagnan.
Il avait épousé le 18 janvier 1752 à Villefagnan, Marie Texier, fille de Frédéric et de Marie Poitevin.
Ils eurent pour enfants :
  1) Marie, née le 29 novembre 1752 à Villefagnan. Elle eut pour parrain Jean Pascal BOUQUET, et pour marraine Marie Pugnier.
2) Elisabeth, née le 3 février 1753 à Villefagnan.
3) Renée, née le 11 avril 1754 à Villefagnan. Elle eut pour parrain Louis Texier.
4) Pierre, né le 9 janvier 1755 à Villefagnan. Il eut pour parrain Pierre BOUQUET et pour marraine Monique Poitevin.
5) Marie Thérèse, née le 26 octobre 1760 à Villefagnan.
Elle décéda le 10 janvier 1762 à Villefagnan, et fut inhumée au cimetière de Villefagnan.
6) Louis Daniel, qui suit.

VIII) BOUQUET Louis Daniel, né le 9 mars 1769 à Villefagnan.
Il fut capitaine de la garde nationale en 1790.
Il épousa Marie Faure et en eut pour enfants :
  1) Marie Adelle, née le 2 mai 1799 à Villefagnan.
2) Jeannine, qui décéda le Ier janvier 1801 à Villefagnan.
3) Marie, née le 3 septembre 1790 à Villefagnan.
4) Marie, née le 31 octobre 1803 à Villefagnan.

Branche de BOISMORIN et des TOURS : (Villefagnan) :
III) BOUQUET Pascal, sieur de la Pradelle, né vers 1580.
Il fut procureur fiscal de Fontenille, et demeurait au bourg de Villefagnan.
Le 5 septembre 1639, il reçut une quittance.
Il fit deux testaments, un en date du 5 décembre 1642, puis un autre en date du 16 mai 1645.
Il épousa le 5 septembre 1610, Marie Lestreux, (baptisée le 3 mars 1591 à Verteuil, décédée entre 1642 et 1643).
Il décéda en novembre 1645, ayant eu pour enfants :
  1) Daniel, qui suit.
2) Louise, qui épousa le 13 janvier 1637, Jean Birot, écuyer, docteur en médecine (né le 24 janvier 1613, décédé avant le 7 juin 1677), fils de Pierre, écuyer, et de Marie Pandin.
3) Françoise, qui épousa par contrat de mariage, (Beschemil, notaire royal), le 7 mars 1645, Jean Beschemil.
4) Pascal, qui fit la branche de Bellavaud :

IV) BOUQUET Daniel, écuyer, seigneur de Boismorin et des Tours (Villefagnan).
Il naquit le 2 novembre 1611, peut-être à Villefagnan.
Il fut anobli par Louis XIV en novembre 1651, et reçut des lettres d'anoblissement vérifiées au Parlement et à la Chambre des Comptes et Cour des Aydes de Paris. Son brevet de retenue fut accordé le 5 avril 1665, et maintenu en 1667.
Il était lieutenant de robe courte en la maréchaussée d'Angoumois.
Il fut parrain en 1656 de Marguerite de Paris, puis en 1684 de Catherine BOUQUET.
Il rédigea son testament le 15 janvier 1681.
Un acte du 30 décembre 1682 confirma que le sieur BOUQUET habitait sa maison noble des Tours.
Il exerça les charges de conseiller du Roi, et de Prévôt de Cognac.
Il décéda le 28 juillet 1685, à Villefagnan, âgé de 73 ans.
Il avait épousé en premières noces le 14 mars 1632 Marie Beschemil (décédée en 1671).
De cette union naquirent :
  1) Louise, née en 1623. Elle fut dénommée BOUQUET de BOISMORIN.
Elle épousa le 20 mars 1657 Abraham de La Farge, écuyer, seigneur de Pommeret, paroisse d'Aubeville, maire d'Angoulême en 1661 et 1662, fils de N. et d'Anne Jameu.
Elle décéda le 30 décembre 1718, âgée de 95 ans.
2) Marguerite, alias Marie, née vers 1634.
Elle épousa par contrat du 8 février 1654 (Julliard, notaire royal), et le 9 février 1654, à Angoulême (Saint-Jean),Paul de Paris, (né le 29 mai 1631 à Angoulême, décédé après le 28 novembre 1710 à Villefagnan), écuyer, sieur de l'Epineuil, conseiller au présidial, fils de François et de Marguerite Thomas.
Elle hérita du lieu du Courret (Saint-Gervais), en 1672.
Le 30 juillet 1685, après le décès Daniel BOUQUET, Paul de Paris fit dresser un inventaire de l'hôtel noble des Tours.
Marguerite fit enregistrer son blason à l'armorial de la généralité de Limoges, de Charles d'HOZIER (arrêt du conseil du 22 juillet 1698, fait à Paris le 29 avril 1700, enregistré sous le nom de Marguerite BONQUE).
De gueules à une licorne saillante d'argent.
blason de la famille Bouquet
3) Jean, né le 7 septembre 1646 à Villefagnan, seigneur de Boismorin.
Il fut capitaine réformé au régiment de Jonzac, et donna quittance de ses gages le 19 mars 1669.
Il eut la charge de lieutenant colonel du régiment de Dragons, au régiment de la Bretèche (Notes du testament de Daniel BOUQUET).
Il y eut une cession de créance, du 28 juillet 1683.
Il épousa le 22 octobre 1678 à Herderen-Riemst (Belgique), Anna Catharina Bouten, et décéda quelques jours plus tard, le 28 octobre.
Daniel épousa en secondes noces par contrat du 4 juillet 1671, et le 12 juillet, Jeanne Girardin (1645-1712), fille de Pierre et de Marie Broussard.
Il rédigea son testament le 15 janvier 1681, en faveur de Jeanne Girardin, "pour son habitation", sa grande maison noble, située au bourg de Villefagnan, dans laquelle il habitait, afin qu'elle jouisse de la salle, de la chambre y joignant avec, avec un couloir entre les deux, du cabinet voûté joignant la chambre, de la chambre et du cabinet situés au dessus, et enfin de la cuisine, avec tous les meubles qui se trouvent dans ces pièces.
Un acte du 30 décembre 1682 confirma que le sieur BOUQUET habitait sa maison noble des Tours.
Il décéda en juillet 1685.
Le 30 juillet 1685, son gendre Paul de Paris, époux de Marguerite sa fille, fit dresser un inventaire de l'hôtel noble des Tours. A cette occasion, il fut trouvé dans un petit coffre couvert de cuir noir, dans la chambre de la tour "qui est sur le portail de ladite maison", des papiers appartenant à feu son beau-père.
Ce coffre contenait le testament du 15 janvier 1681 mentionné ci-dessus fait sous le seing privé, l'extrait baptistaire de l'Eglise Prétendue Réformée de Villefagnan, indiquant la date de naissance de Daniel, l'extrait baptistaire de Jean, frère de Marguerite, (acte était signé BOUQUET, curé de Villefagnan), ainsi que les lettres d'anoblissement du sieur de Boismorin, de novembre 1651.

Branche de BELLAVAUD (Longré) :
IV) BOUQUET Pascal, sieur de Bellavaud (Longré).
Il décéda avant 1692.
Il avait épousé Elisabeth Couilliers, et eurent pour enfants :
  1) Daniel, qui suit.
2) Jean, sieur de la Brange.
Il épousa le 31 décembre 1692, à Villefagnan, Marie Leclerc, fille de Pierre et de Suzanne Dumas.
Le contrat de mariage eut lieu chez Paul de Paris, à la maison noble des Tours où demeurait sa future épouse, ses parents étant absents du royaume. (Lequel Paul de Paris était dit oncle à la mode de Bretagne par alliance).

V) BOUQUET Daniel, sieur de Bellavaud.
Il épousa le 18 janvier 1685, à Londigny, Nicole Cornu, fille d'Antoine et de Suzanne Raffoux.
Ils eurent pour enfant :

VI) BOUQUET Charles, sieur de Bellavaud.
Il épousa le 19 novembre 1739, Louise Maillet, et eurent pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Marianne, née le 3 août 1753 à Longré.
Elle y était domiciliée en 1793, et épousa le 16 juillet 1793, Louis Jacques Joseph Corbineau, (né le 21 octobre 1751 à Fontaine-Challandray - Charente-Maritime), fils d'Etienne et d'Elisabeth Courtin.
3) Charles, né en 1758.
Agriculteur propriétaire, il était domicilié à Villemain (Deux-Sèvres).

VII) BOUQUET Pierre, né vers 1751 à Bellavaud (Longré).
Agriculteur propriétaire domicilié au lieu du Tertre (Dutertre), à Longré en 1793.
Le 20 février 1775, il épousa à Longré, Marie Françoise Brumauld de Moulin-Neuf, fille de Pierre et de Marianne Cristin.
De cette union naquirent :
  1) Marie Henriette, née le 11 novembre 1775 à Longré.
Elle épousa le 5 mars 1810 à Longré, Jacques Dugé de Bernonville, (né le 28 novembre 1773), fils de Louis Benjamin et de Catherine Brumauld de Cherconnay.
2) Charles, dit BOUQUET-LABRAUGE, né en 1784, propriétaire.

Noms isolés :
- BOUQUET Pierre. En 1418, Jean de Sainte-Hermine, valet, servit dans la compagnie de Pierre BOUQUET, en qualité d'écuyer.

- BOUQUET de CROISSY Françoise, épousa aux environs de 1630, Gilles de Saint-Gelais de Lusignan, seigneur de Lansac et marquis de Balon, fils d'Artus et de Françoise de Souvré.

- BOUQUET Anne, épousa vers 1630, Jean Béchemil, sieur de Chandon, (ou Chardon).

- BOUQUET Pierre.
Il épousa aux environs de 1770-1780, Marie Françoise Brumauld du Moulin Neuf, fille de Pierre et de Marie Anne Christin.

- BOUQUET du COLOMBIER François, sieur du Colombier.
Il exerça les charges de notaire royal et notaire de la baronnie de Villefagnan, procureur d'office.
Il était dit demeurant à Villefagnan, et rédigea entre autres un acte le 31 décembre 1779.

- BOUQUET de BOISMORIN Louise, née en 1623.
Elle épousa Abraham de La Farge, écuyer, seigneur de Pommeret (Aubeville), maire d'Angoulême (1660-1661)
Elle décéda le 30 décembre 1718.

- BOUQUET Simon.
En 1738, il fut témoin au mariage de Nicolas BOUQUET et de Marie Ranaud.
Il épousa Marie Collet, et en eut pour enfants :
  1) Nicolas, qui épousa le 15 janvier 1738 à Villefagnan, Marie Ranaud, fille de Pierre et de Marguerite Texier. Furent témoins : Simon BOUQUET, André BOUQUET.
Il était dit de la paroisse de Lonnes, lors de son mariage.
Il eurent pour enfant :
  a) Marie, née le 2 novembre 1742 à Villefagnan.
2) André, qui fut également témoin au mariage de son frère.

- BOUQUET Suzanne, qui épousa le 18 février 1728 à Villefagnan, Jean Moreau.

- Simon Des COUSTURES : Nobiliaire de la Généralité de Limoges.
- BEAUCHET-FILLEAU : Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou.
- Docteur Yves SAUTERAUD : Villefagnan, Aperçu historique.
- Bruno SÉPULCHRE : Article sur la maison noble des Tours à Villefagnan, dans l'ouvrage collectif sur les châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente : Editions Bruno Sépulchre.
(*1)
La généalogie de Pierre BOUQUET, a été envoyée par Mr Patrick VIALET.
(*2)
La généalogie de Marc BOUQUET, a été envoyé par Mr Stéphane DALLET.

retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire