BRUMAULD

Blason de la famille Brumauld
Blason de la famille Brumauld
D'argent au chevron d'azur accompagné de trois lapins de gueules.
D'argent au chevron d'azur accompagné de trois lapins au naturel.

Famille originaire de Verteuil.
Outre les nombreux logis achetés par cette famille, une branche possédait une maison dans la rue de la Valence (Ruffec), au XVIIIème siècle. (Bruno SÉPULCHRE).

Noms isolés : 
- BRUMAULD Guillaume, fit, vers 1120, don de la terre de Salles, (Liniers), à l'abbaye de Montierneuf, qui en retour lui paya la somme de 6 livres.

- BRUMAULD Imbert, vivait en 1475, d'après d'anciennes quittances conservées dans la famille. Il existe un grand nombre de membres de cette famille dans les registres protestants de Verteuil.

- BRUMAULD Etienne, ancien du consistoire de Verteuil, décéda le 15 octobre 1587.
Il avait épousé Marguerite Vabre, dont il eut peut-être :
  1) Etienne, dit le jeune.
2) Suzanne, baptisée le 11 février 1571 à Ruffec.
3) Anne, baptisée le 28 décembre 1576.
4) Pierre, baptisé le 7 juin 1579.
5) Sylvie, baptisée le 27 octobre 1583.

- BRUMAULD Pierre, époux de Marie Pascauld.
Il eut pour enfants :
  1) Suzanne, née le 20 janvier 1570.
2) Jean, né le 2 décembre 1576.
3) Pierre, né le 29 juin 1578, qui épousa probablement à Ruffec, le 10 septembre 1600, Marguerite Bodin.

- BRUMAULD François, épousa Catherine Lenay.
De cette union naquirent :
  1) Marie, née le 16 mars 1572.

- BRUMAULD Aymar, seigneur des Cherbonnières.
Il épousa Isabeau Bernard, et eurent pour enfants :
  1) Marie, née le 8 juillet 1582. Parrains François BRUMAULD, et Marie BRUMAULD.
2) Jean, né le 6 novembre 1583. Marraine : Suzanne BRUMAULD.
3) Marie, née le 7 décembre 1585. Parrain : Etienne BRUMAULD.
4) Françoise, née le 7 février 1588.

- BRUMAULD Etienne, le jeune, épousa Marie Regnauld, dont il eut pour enfants :
  1) Jean, né le 12 avril 1596.
2) Daniel, né le 13 janvier 1599.

- BRUMAULD Louis, épousa Denise Saune (?), ou Sauteuil ?
De cette union naquirent :
  1) Jacques, né le 30 octobre 1590.
2) Suzanne, née le 31 juillet 1591.
3) Paul, né le 10 avril 1601.

- BRUMAULD Benjamin, épousa le 16 juillet 1589, Jeanne Cougne, fille du ministre de Civray.
Ils eurent pour enfants :
  1) Marie, née le 23 septembre 1590.
2) Jeanne, née le 23 octobre 1591.
3) Jeanne, née le 4 septembre 1594.
4) Suzanne, née le 15 juin 1597.
5) François, né le Ier avril 1601.
6) Gabrielle, née le 23 février 1603.
7) Marie, née le 11 avril 1604, parrain : David BRUMAULD.

- BRUMAULD Marc, fut parrain le 16 avril 1592, d'une fille de Noël Huguet et Catherine Bernard.

- BRUMAULD François, épousa Jeanne Simon.
Ils eurent pour enfants, au moins :
  1) Anne, née le 15 mars 1592.

- BRUMAULD Marguerite, fut marraine avec François, comte de La Rochefoucauld, le 15 avril 1584.
Elle épousa le 2 octobre 1584 Arnaud Provenchère.

- BRUMAULD Catherine, épousa le 20 décembre 1587, Samuel Coyteux, sieur du Mesnil.
Elle était veuve en 1625.

- BRUMAULD Françoise, épousa vers 1590, Jacques Duboys.

- BRUMAULD Michelle, épousa vers 1590 François Lestreux.

- BRUMAULD Marie, épousa le 3 juin 1584 Ambroise Gaschet.

- BRUMAULD Marie, épousa vers 1575, Pierre Prévostée.
Leur fille, née le 29 octobre 1578, eut pour parrain Aymar BRUMAULD.

- BRUMAULD Pierre, épousa le 28 septembre 1594 Rébecca Bouchereau.
De cette union naquirent :
  1) François, né le 28 avril 1598.
2) Marie, née le 4 février 1601.

- BRUMAULD Françoise, épousa vers 1620, François Gaschet, écuyer, seigneur des Touches.

- BRUMAULD Jean, sieur de Moulinard, était ministre à Saint-Claud et Champagne-Mouton en 1678, et en 1685 à Châtellerault, où les registres des protestants de cette année sont rédigés par lui et Benjamin de Brissac.
S'étant réfugié en Hollande à la Révocation de l'Edit de Nantes, il fut pasteur à Lewarden en 1686.

- BRUMAULD Charles, sieur de l'Epine, habitait Saint-Savinien en Saintonge.
Il épousa Marie André, qui était veuve en 1698.

- BRUMAULD Louise, était en décembre 1703, épouse de Pierre Pierron, notaire.

Branche principale : 
I) BRUMAULD N., marié vers 1550, eut pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) N. qui eut pour enfants :
  a) Josué, qui paraît être décédé sans héritier.
b) François, seigneur de l'Ilevert, qui épousa le 22 juin 1594, Jeanne Bibault, dont il eut pour enfants :
  b1) Anne, née le 11 septembre 1595.
b2) François, né le 7 janvier 1599.
b3) Jean, né le 17 septembre 1600.

II) BRUMAULD Jean.
Il épousa Françoise Coq. Ils eurent pour enfants :
  1) Jean, né le 12 mars 1570.
2) Pierre, né le 2 octobre 1571.
3) Marie, marraine le 5 février 1584.
4) David, qui suit.

III) BRUMAULD David, seigneur de la Quenouillère (Verteuil).
Il fut parrain le 11 février 1599.
Il fut, avec son frère Pierre, mandé devant le consistoire pour se réconcilier avec ses cousins François et Josué, le 26 juin 1605.
Il épousa vers 1600, Souveraine Vaurion.
De cette union naquirent :
  1) David, qui suit.
2) Suzanne, qui épousa le 7 juin 1633, à l'âge de 25 ans, Mathieu Marvaud, sieur de Boisse.

IV) BRUMAULD David, écuyer, seigneur de la Quenouillère, Villeneuve (Verteuil).
Il naquit à Poursac vers 1610.
Il fut pourvu en 1652 du brevet de l'un des cent gentilshommes de la maison du roi, et en 1658, fut nommé écuyer de la grande écurie.
Il devint ensuite membre du conseil et secrétaire des finances du duc d'Orléans.
Il épousa le 4 mai 1648, Anne Gaschet, fille de François, écuyer, seigneur de Beauregard, et de Jeanne Préveraud.
Ce fut sans doute lui qui acheta en 1654 de la famille de Devezeau, le fief du Vivier et le château de Cherconnay, proche du hameau du Vivier, en Longré.
Le 9 mai 1660, il acquérait la terre de Villeneuve de Théodore Regnauld, écuyer, seigneur dudit lieu.
Il décéda en octobre 1661, et fut inhumé dans l'église de Poursac.
Il eut pour enfants :
  1) David, qui suit.
2) Jean, qui fera la branche de Beauregard.
3) André, seigneur du Colombier ou du Moulin-Neuf.
Il servit longtemps dans les gendarmes de la garde du roi.
Le 30 juin 1718, il fut parrain à Longré de Marie Jeanne Clerfeuille, née la veille, fille de Louis, maréchal-ferrant, et de Jeanne Moraut. La marraine était Marie Maillet, soeur du curé.
N'ayant pas eu d'enfants, il légua le Ier juin 1730, à Jean son frère, à Charles BRUMAULD, écuyer, seigneur des Houllières, et à Marthe BRUMAULD, épouse de Pierre Pasquet, ses neveux, toute sa fortune.
Il décéda probablement à Cherconnay, et fut enterré dans l'église de Longré le 3 juillet 1730, en présence des curés de Saint-Fraigne, de Brettes, du prieur de Paizay-Naudouin, de ses frères et neveux, et autres. L'officiant était Maillet, prêtre, curé de la paroisse. (André DAVID).
4) Jeanne, qui épousa à Saint Gaudent (Vienne), le 19 février 1689 Louis Bertrand, écuyer, seigneur de Saint-Bonnet.

V) BRUMAULD David, écuyer, seigneur de Villeneuve.
Il naquit à Poursac.
Il était en 1718, lieutenant criminel au présidial d'Angoulême.
Il épousa le 22 décembre 1679, Anne Girardin, fille d'Isaac, seigneur de Montgazon.
Ils eurent pour enfants :
  1) Charles, qui suit.
2) André, qui fera la branche de Montgazon.
3) Pierre, écuyer, seigneur de la Quenouillère, qui épousa N, dont il eut :
  a) Pierre. Il épousa Marie-Françoise de Pindray, qui lui donna pour enfants :
  a1) Jeanne, qui épousa le 25 avril 1745 André Mimaud de La Fuye.
a2) N, (fille).
4) autre Pierre, qui fera la branche de Moulin Neuf.
5) Henriette.
6) Blanche.
7) Anne, qui épousa Pierre Boisnier de La Richardière. En 1739, il était qualifié de seigneur des Bouchauds (Saint-Cybardeaux).
En 1767, étant veuve, elle habitait encore les Bouchauds. (Bruno SÉPULCHRE et Jean-Paul GAILLARD).
8) Marthe, qui épousa en premières noces le 5 février 1707 Pierre Pasquet, sieur de la Fontaine, puis en secondes noces N. Bouyer de Saint-Claud.

VI) BRUMAULD Charles, écuyer, seigneur des Houllières, Villeneuve, etc..
Il servit 22 ans dans les gendarmes de la garde du roi.
Il épousa le 11 juillet 1705 Jeanne Poujaud.
Ils eurent pour enfants :
  1) David, qui suit.
2) Charles-David, qui fera la branche des Houllières.
3) Jeanne-Catherine, née le 16 juin 1706, qui épousa Jean Deval, seigneur de Touvre.
4) Marie, née le 13 février 1707. Elle épousa N. Dalimbert.
5) Marie-Anne-Jeanne, née le 10 décembre 1709. Elle se fit religieuse.
6) Renée, née le 24 mai 1715.
Elle épousa Jean Pougeard du Limbert.
Elle décéda en 1748.

VII) BRUMAULD David, écuyer, seigneur de Villeneuve, né à Poursac le 25 juillet 1708.
Il épousa en premières noces le 12 janvier 1735 Madeleine Laisné, décédé le 25 du mois de septembre suivant, sans laisser de postérité, puis en secondes noces, le 16 novembre 1737 Blanche Bourrée (?)
De cette union naquirent :
  1) David, décédé célibataire à 28 ans.
2) Marie, née le 14 octobre 1738, qui épousa Antoine BRUMAULD des Allées.

Branche des HOULLIÈRES (Courcôme) :
VII) BRUMAULD des Houllières Charles-David, né à Poursac le 21 août 1709.
Il fut avocat au parlement, sénéchal et juge civil et criminel de la châtellenie de Villefagnan.
Le 22 octobre 1764, il fournit un dénombrement pour son fief de la Touche (Villefagnan), au seigneur de Raix. (Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE).
Il eut de son mariage avec N :
(Anne Duval ?)
  1) Jean, qui suit.
2) Charles BRUMAULD de la Touche, décédé célibataire.
3) Jeanne.
4) N, épouse de Mr. de Sonneville (Préveraud ?).
5) N, dite Mlle du Bois.

VIII) BRUMAULD des Houllières Jean, né à Villefagnan.
Il épousa Angélique-Rosalie Bouin de Beaupré.
Ils eurent pour enfants :
  1) Charles, qui suit.
2) André-Hector, ancien officier de cavalerie.
Il épousa le 8 juillet 1799 Marie-Françoise-Thècle Regnaud, fille de Pierre-Charles-Hercule, écuyer, seigneur de la Courrière, et de Françoise Laurent de Gorce.
Ils eurent plusieurs enfants décédés en bas-âge, sauf :
  a) Rosalie-Hectorine, née le 27 juin 1800, qui épousa le 9 avril 1818 Pierre-Charles-Isaac de Chergé.
3) Sophie.
4) Pauline, qui épousa N. Audebert de Nieuil.
5) Gabriel-Sylvère. Il obtint en 1781 sur les fonds du ministère de la marine une pension de 600 livres, en considération de ses services comme capitaine au régiment de la Martinique.
6) Félicité.
7) Frédérique, qui épousa N. Faure.
8) Adèle.

IX) BRUMAULD des Houllières Charles, né à Ruffec.
Il épousa N. Denesle et eut pour enfants :
  1) Charles.
2) Tancrède.
3) N.
4) Zulmée.
5) N.

Branche de MONTGAZON :
VI) BRUMAULD André, écuyer, seigneur de Montgazon.
Il fut contrôleur des guerres, lieutenant au régiment de Bourbon-Infanterie.
Il fut dangereusement blessé à Denain en 1712. Il assista aux sièges de Douai, de Landau, de Fribourg où il reçut une nouvelle blessure qui l'obligea à quitter le service.
Il épousa Catherine Quéron, veuve de Jean Biraud de Chamdon.
Il acquit, avec sa femme, le 11 mars 1718, de Pierre Teillé le fief des Avarroux, ou Balue (Limalonges -79). Ils rendirent hommage pour ce fief au château de Civray les 20 avril 1722 et 24 avril 1737.
Il décéda le 24 mai 1747, ayant eu pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Antoine, qui fera la branche des Allées.
3) Marie-Catherine, qui épousa le 28 août 1741 Jean-Alexandre Robert, lieutenant général de Melle.
4) Anne-Blanche, décédée à Ruffec le 6 août 1738.

VII) BRUMAULD Pierre, écuyer, seigneur de Montgazon.
Il fut contrôleur des commissaires des guerres, conseiller au siège royal de la connétablie et maréchaussée de France à la table de marbre du Palais de justice de Paris en 1775.
Il fut maire de Ruffec sous Louis XV, pendant plus de 20 ans.
Il épousa en premières noces Marie Jacques, fille de N., écuyer, seigneur des Plans. Elle décéda le 4 décembre 1758.
Il épousa ensuite en secondes noces le 13 avril 1760 Hélène Chabot, fille de François, écuyer, seigneur de Peuchebrun, et de Marie Tesnon.
Le 17 juillet 1769, il acheta la propriété de la Fournière (Villefagnan), d'Anne Lestreux, épouse de Louis Girardin, sieur de Lafond, et de Marie Marthe et Marie Julie Lestreux, ses soeurs. Elles étaient toutes héritières de cette propriété. (Bruno SÉPULCHRE et Christian GILLET).
Le 6 Brumaire an X (28 octobre 1801), Pierre Hélène Chabot étant décédés avant cette date, ses héritiers font la partage des biens de leurs parents, devant le notaire Pinoteau.
La Fournière échut alors à Louise (alias Marie Luce), épouse de Louis de Chevreuse. (Bruno SÉPULCHRE et Christian GILLET).
De l'union de Pierre et d'Hélène naquirent :
  1) André-Antoine, né le 15 avril 1763, décédé sans alliance.
2) Pierre, né en 1756.
3) autre Pierre, qui suit.
4) Charles BRUMAULD de CHAMPLAURIER. Il fut capitaine de recrutement à Niort.
Il épousa à Niort en 1794 Adélaïde-Jeanne-Sophie Monnet de Lordeau, fille de Claude-Jean-Baptiste, et de Marguerite Allain.
Ils eurent pour enfants :
  a) Alphée.
b) N. (fille).
5) René-Joseph BRUMAULD de La JONCHÈRE, lieutenant de chasseurs, décédé à Koenigsberg le 25 décembre 1793.
6) Catherine-Modeste, née ne 1761, épouse de N. Larcier.
7) Marie-Luce, (alias
Louise), née le 23 mai 1764.
Elle épousa le 7 septembre 1784 Louis de Chevreuse. (qui avait épousé en premières noces Jeanne Monique Poitevin, décédée en 1781). (Bruno SÉPULCHRE et Jean-Paul GAILLARD).
Le 18 janvier 1806, elle vendit la Fournière (Villefagnan), à Louis Bouquet et à Marie Maître, son épouse, pour 18448 francs. (Bruno SÉPULCHRE et Christian GILLET).
8) Françoise. Elle épousa le 24 juillet 1792 Charles Lériget de Grandbois.
9) Hélène, née le 25 avril 1769. Elle devint l'épouse du général Baron Pinoteau.
10) Marie, née le 5 juillet 1776, femme de N. Thiaudière.
11) Plusieurs autres enfants dont la destinée est inconnue.

VIII) BRUMAULD de Montgazon Pierre, né à Ruffec le 10 juin 1765.
Il fut capitaine aux deuxièmes chasseurs, aide de camp du général de La Boissière, et sénateur.
Il fut maire de Ruffec le 28 avril 1808.
Il décéda le 19 janvier 1863.
Il avait épousé Agathe Larcier, dont il eut pour enfants :
  1) Lucien, décédé célibataire le 16 décembre 1862.
2) Nicolas-Gabriel-Alphée, notaire à Ruffec.
Il fut maire de cette ville du 8 décembre 1860 jusqu'au mois d'août 1865, et du 12 décembre 1874 jusqu'au mois de mars 1878. Pendant ces deux périodes, il sut déployer toutes les qualités d'un habile administrateur, et pendant la seconde, réorganisa les finances de la commune. Mais il fut tenu ensuite systématiquement à l'écart, bien que ses adversaires politiques rendissent un hommage mérité à ses qualités.
Il décéda en décembre 1882 à 72 ans, célibataire.
3) Pierre-Auguste, colonel de gendarmerie, officier de la Légion d'Honneur, décédé à Paris le 29 octobre 1887.
Il avait épousé le 12 juin 1851, étant capitaine de lanciers, Camille-Marie-Augustine de Faletans, fille de N. comte de Faletans.
Ils eurent pour enfants :
  a) Marguerite-Marie-Joséphine-Cornélie, qui épousa le 20 novembre 1871 Emile Hausseman, puis en secondes noces le 24 décembre 1873 avec Edouard, baron de Krampz.
b) Marie-Joséphine-Wilhermine. Elle s'unit le 20 mai 1871 avec Gaspard-Fernand de Thiérry, vicomte de Faletans.
4) Pierre-Armand, décédé célibataire.
5) Sophie.
6) Louis-Alexandre, qui suit.
7) Amédée, qui fera la seconde branche de Montgazon.
8) Henri, décédé sans alliance.

IX) BRUMAULD de Montgazon Louis-Alexandre, conseiller d'arrondissement de Civray.
Il épousa Marie-Anne-Adélaïde Malapert, fille de Pierre. Il décéda à Voulême le 20 janvier 1870.
De cette union naquirent :
  1) Pierre, qui suit.
2) Marie, qui épousa Pierre Tardiveau, notaire à Haye-Descartes.
3) Alphée, docteur en médecine, nommé en 1890, chef des travaux pratiques de micrographie à l'école de médecine de Poitiers
.

X) BRUMAULD de Montgazon Pierre.
Il épousa par contrat du 13 août 1879 N. Giraud, fille du docteur Giraud.
Ils eurent pour enfant :
  1) Armand.

Seconde branche de MONTGAZON :
IX) BRUMAULD de Montgazon Amédée.
Il épousa le 27 décembre 1867 Berthe de Lambertie, fille de Pierre-Edouard, marquis de Lambertie, et de Marie-Adrienne de Bellot.
Il eut pour enfants de ce mariage :
  1) Henri, né le 7 septembre 1868, au château de Menet (Montbron).
2) Françoise-Angèle, née à Ruffec le 11 mars 1871.
Elle épousa en 1890 Louis de Mascureau.
3) Marie-Camille, née à Ruffec le 20 décembre 1869.
4) Yvonne-Gabrielle, née à Ruffec le 19 novembre 1873.
Elles décédèrent l'une et l'autre en bas âge.

Branche des ALLÉES et de VILLENEUVE (Verteuil) :
VII) BRUMAULD des ALLÉES Antoine.
Il entra au service en qualité de cornette au régiment de La Rochefoucauld-Infanterie.
Il fit en Italie la campagne de 1748, et fut nommé capitaine de grenadiers royaux en 1759.
Il fit la campagne d'Allemagne jusqu'en 1762, et nommé chevalier de Saint-Louis en 1774.
Il eut une pension de 600 livres en 1783, et avait obtenu en 1781 des lettres de noblesse militaire.
Il épousa en premières noces Marie Charrier, décédée en 1757, puis il se maria en secondes noces avec Marie BRUMAULD de Villeneuve, fille de David et de Blanche Bourrée.
Il décéda à Ruffec le 14 octobre 1786, laissant pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Charles-David, qui fera la branche des Allées.
3) André, né le 14 juin 1768, décédé à Paris en novembre 1780.
4) Jean, né le 10 mai 1769.
5) François, né le 7 octobre 1772.
6) Jacques-André, né le 8 juillet 1779. Jean, François, et Jacques décédèrent tous sans alliances.
7) Anne-Blanche, née le 27 mai 1770, qui épousa Pierre Coyteux du Portal.
8) Marie, née le 27 octobre 1771. Elle épousa Juste Fouquet du Bois.
9) Catherine, née le 15 octobre 1774, qui eut pour époux Jean-Alexis Nicolas, contrôleur.

VIII) BRUMAULD de VILLENEUVE Pierre, baron de Villeneuve, né le 28 janvier 1766 à Poursac.
Le Ier septembre 1785, il fut promu lieutenant en second au régiment d'artillerie d'Auxonne, puis passa lieutenant en premier le Ier avril 1791.
Il passa capitaine en second le 6 février 1791 et servit à l'armée du Centre.
Le 11 juillet 1792, il démissionna de l'armée pour raison de santé.
Il fut remis en activité comme adjoint aux adjudants-généraux de l'armée du Nord, le Ier juillet 1793, puis fut adjoint de l'adjudant-général Dumesnil le 15 juillet 1793.
Le 27 septembre 1793, il devint aide de camp du général Crouzat, et l'accompagna à l'armée de l'Ouest en décembre de la même année.
Il fut admis à reprendre son rang dans l'artillerie et fut classé capitaine en premier à la suite du régiment d'artillerie à pied, le 12 juillet 1795. Il fut employé à l'armée de l'Ouest jusqu'en 1796, puis à la direction d'artillerie de La Rochelle.
Le 10 mars 1800, il fut affecté à l'armée de réserve. Cette même année, le 23 avril, il fut adjoint au chef d'état-major de l'artillerie de réserve, puis fut nommé le 7 novembre capitaine au Ier régiment d'artillerie à pied.
Le 23 février 1802, il épousa Marie-Anne-Augustine Garnier de La Boissière.
Sa carrière militaire se poursuit cependant.
Le 2 octobre 1802, il fut nommé chef de bataillon, puis le 15 novembre, chef de bataillon au Ier régiment d'artillerie à pied.
Il servit à l'armée des Côtes de l'Océan, comme commandant de l'artillerie de la 3ème division d'infanterie du camp de Bruges, le 8 septembre 1803.
Le 14 juin 1804, il fut breveté chevalier de la Légion d'Honneur.
Il fut la campagne à la Grande Armée, comme directeur du parc d'artillerie du 3ème corps, de 1805 à 1807. Celle année là, le 8 février, il reçut un coup de feu à la cuisse droite à la bataille d'Eylau.
Le 7 juillet 1807, il fut fait officier de la Légion d'Honneur, et bénéficia d'une dotation de 2000 francs sur les biens réservés en Westphalie, le 19 mars 1808.
Il fut promu colonel le 30 août 1808, puis directeur d'artillerie à la Martinique, et par intérim à Nantes, le 22 septembre 1808.
En 1809, il participa à la campagne comme directeur du parc d'artillerie du 2ème corps de l'armée d'Allemagne, le 20 mars 1809.
Il fut fait chevalier de l'Empire légionnaire, par décret du 15 août 1809, confirmé par lettres patentes du 18 juillet 1810.
Il reçut à cette occasion ces armoiries :

D'argent au chevron brisé d'azur
accompagné de trois lapins accroupis de sable,
à la bordure de gueules chargée d'une croix de la Légion d'Honneur d'argent
(Vicomte A. REVEREND et comte E. VILLEROY).

Blason de Pierre Brumauld de Villeneuve
Le Ier juillet 1810, il devint directeur d'artillerie à Brest. Il fut maintenu provisoirement à l'armée d'Allemagne le 28 juillet 1810, puis définitivement en qualité de commandant de l'artillerie de la division Friant, le Ier septembre 1810.
Le 28 mars 1811, il fut nommé directeur d'artillerie à Hambourg.
Appelé le 7 février 1812 à la Grande Armée, il prit le commandement de l'artillerie de la 2ème division d'infanterie de la Garde Impériale le 12 mai 1812, où il fit la campagne de Russie.
Par décret du 8 octobre 1812, il fut fait baron de l'Empire, bénéficiaire d'une dotation de 2000 franc, confirmé par lettres patentes du 25 mars 1813.
A l'occasion de cette nomination, il fut attribué ces nouvelles armoiries :
Coupé au 1, parti d'argent au chevron d'azur accompagné de trois lapins accroupis de sable; et de gueules à l'épée haute d'argent;
au 2 d'or semé de huit obus de sable enflammés de gueules.

(Vicomte A. REVEREND et comte E. VILLEROY).
Blason de Pierre Brumauld de Villeneuve
Le 11 mars 1813, il fut nommé directeur d'artillerie à Saint-Omer.
Il fut ensuite mis en non activité, mais maintenu dans son emploi jusqu'à son remplacement le 21 juin 1814. Il cessa ses activités le Ier septembre 1814.
Le 24 mars de la même année, il fut breveté chevalier de Saint-Louis.
Il fut encore nommé directeur d'artillerie à Nantes, le 12 mars 1815, puis mis en non activité sur sa demande le 23 mars 1815.
Retraité par ordonnance du 6 octobre 1815, il fut promu au grade honorifique de maréchal de camp le 11 août 1824.
.Il décéda le 26 novembre 1833 à Ruffec.
De cette union avec Marie Anne Augustine Garnier de la Boissière naquirent :
  1) François-Henri, qui suit.
2) Marie-Aglaé, née le 16 juillet 1808, qui épousa N. Pasquet de La Revanchère, officier.

IX) BRUMAULD de Villeneuve François-Henri, baron de Villeneuve, lieutenant d'artillerie.
Il épousa le 23 avril 1838 Catherine-Valérie Nicolas, fille de Jean-Aléxis et de Catherine BRUMAULD.
Ils eurent pour enfants :
  1) Catherine-Valérie, née le 15 mai 1839, et qui s'unit le 27 août 1870 avec Myrtil Planteau du Breuil.
2) Blanche-Augustine, née le 8 avril 1841.
3) Pierre-Henri, qui suit.
4) Aléxis-Charles-François, né le 15 décembre 1846, décédé célibataire le 16 février 1887.

X) BRUMAULD de Villeneuve Pierre-Henri, né le 27 juin 1843.
Il fut juge de paix à Mortagne, puis à Talmond (1881).
Il épousa Isabelle de Saint-Estève.

Branche des ALLÉES :
VIII) BRUMAULD des Allées Charles-David, né à Poursac le 9 avril 1767.
Il épousa en premières noces en 1797 Marie-Augustine Girard de Pindray, puis en secondes noces N.
Il eut pour enfants :
  1) Jean-Ferdinand.
2) Charles-David.
3) Jean-Augustin. L'un des trois fut le célèbre Père BRUMAULD, jésuite, qui fonda en 1848 un important orphelinat agricole en Algérie, et décéda supérieur du Petit-Séminaire de Mende.
4) Marie-Célie.
5) Octavie.

IX) BRUMAULD des Allées N., demeurant à Négret, près de Saint-Claud.
Il eu pour enfants :
  1) Henri, maire de Saint-Claud, nommé officier d'académie en juillet 1891.
On peut voir le blason de cette famille sur un vitrail de l'église de Saint-Claud.
2) N. qui épousa le vicomte de Rolland.

Branche de MOULIN-NEUF :
VI) BRUMAULD du MOULIN-NEUF Pierre.
Il épousa Marie-Anne Cristin.
Ils consentirent aux héritiers de feu François Chabot, écuyer, seigneur de Peuchebrun, un contrat de rente de 32 boisseaux de froment, de 32 boisseaux de méture et de 16 boisseaux d'avoine, qu'ils percevaient sur le prieuré de Pioussay.
Ils eurent pour enfants, tous nés et baptisés à Longré :
  1) Pierre, qui suit.
2) Pierre-Henri, prêtre, curé de Villemain (Deux-Sèvres).
3) Catherine, qui épousa le 26 novembre 1766 Louis-Benjamin Dugé de Bernonville. Elle lui transmit à cette occasion le logis de Cherconnay (proche du hameau du Vivier, à Longré).
Il était d'une famille originaire de l'île de Ré, et était officier de cavalerie, premier lieutenant de dragon gendarme de la garde du Roi.
Veuf, il épousa en secondes noces Louise Henriette Bouquet Labrange (la Branche), fille de Pierre et de Françoise BRUMAULD, à Longré, le 5 mars 1810. (Elle était nièce de sa première épouse). (André DAVID).
4) Angélique, qui épousa le 12 septembre 1775 Gabriel-André Desmoulins, marchand à Couture d'Argenson, veuf de Catherine Riffault. Il était fils de Gabriel, sieur des Moulins, et de feu Catherine Riffeau. (André DAVID).
5) N. religieuse.
6) Marie-Françoise, qui fut l'épouse de Pierre Bouquet Labrange.
Elle décéda aux Gours, âgée de 40 ans. (André DAVID).
7)
Charles, dont le parrain fut Charles BRUMAULD des HOUILLÈRES, le 19 juillet 1732. (André DAVID).
8)
Marie Anne, qui eut pour parrain Pierre Delétang, en présence de Jacquette Dupuy, et pour marraine Anne BRUMAUD, le 27 décembre 1735. (André DAVID).
9)
Jacques, qui eut pour parrain Jacques Bourdeau, son oncle, le 18 septembre 1737. (André DAVID).

VII) BRUMAULD de Cherconnay Pierre.
Il eut pour marraine Anriette (Henriette) BRUMAUD, tenue par les mains d'Anne BRUMAUD, le 14 avril 1734.
(André DAVID).
Il assista le 11 février 1775 au mariage d'Angélique BRUMAULD, sa soeur germaine.
Il épousa N. de Chevreuse de Tourteron, et eut pour enfants, au moins :
(André DAVID).


VIII) BRUMAULD N..
Il décéda sans héritier.

Branche de BEAUREGARD :
V) BRUMAULD Jean, écuyer, né le 6 octobre 1665 à Verteuil, seigneur de Cherconnay (Longré), Beauregard (métairie de Beauregard = le Vivier de Longré).
(André DAVID).
Il servit avec distinction les gendarmes de la garde, et fut blessé à la bataille de Nerwinde, ce qui l'obligea à quitter le service.
Il fut ensuite maire de Ruffec.
Blason de Jean BRUMAULD, maire de Ruffec.
Ses armes ont été enregistrées d'office à l'Armorial Général de 1696.
De sinople à deux barres ondées d'or.
blason de Jean Brumauld
Il épousa le 4 octobre 1701 Renée Pasquet du Bousquet, fille de Pierre, écuyer, seigneur de Cloulas, et de Marie de Saunière.
Il décéda à sa terre de Saint-Georges, près de Verteuil.
Il avait eu pour enfants :
  1) Jean-Charles, qui suit.
2) Charles, qui fera la branche de Saint-Georges.
3) Marthe-Renée, qui épousa Henri-René de Garoste.
4) N. , qui épousa Jean Martin de La Brunanchie.

VI) BRUMAULD Jean-Charles, écuyer, seigneur de Beauregard.
Il fut conseiller au présidial de Poitiers, subdélégué général de l'intendance du Poitou, assesseur à la maréchaussée.
Il décéda à Poitiers le 7 août 1770 et fut inhumé à Saint-Opportune.
Il avait épousé le 21 février 1731 Anne-Renée-Françoise de La Garde, fille de Nicolas, et de Louise Herbault.
Le 26 septembre 1770, maître Jean Charles de Garoste, avocat, fondé de la procuration d'Anne Françoise Renée de La Garde, veuve, dressa avec la notaire Potet, l'inventaire au logis de Saint-Georges, des biens appartenant aux enfants du défunt et de ladite dame, ainsi qu'à Charles BRUMAULD de SAINT-GEORGES, écuyer, frère de son mari. (Bruno SÉPULCHRE).
Elle décéda à Poitiers le 21 avril 1802.
Ils avaient eu un grand nombre d'enfants, dont 7 seulement survécurent :
  1) Jean-Emmanuel, écuyer, seigneur de Beauregard, né à Poitiers le 25 décembre 1743.
Il fut conseiller au présidial de Poitiers, assesseur de la maréchaussée, conseiller au conseil supérieur, subdélégué général de l'intendance et le véritable administrateur de la province sous MM. de Blossac et de Nanteuil, qui proclamèrent hautement tout ce que lui devait le pays.
Ils lui firent accorder en récompense une pension de 600 livres, qui lui fut retirée à l'époque de la Révolution.
Il décéda à Moulinet (Vienne), le 25 septembre 1802.
2) André-Georges, né à Poitiers le 17 mars 1745., écuyer, seigneur de Beauregard et de Cherconnay.
Il fut d'abord chanoine de Notre-Dame de Poitiers, puis chanoine théologal et grand vicaire de Luçon.
Pendant la Révolution, signalé à l'Assemblée nationale comme fauteur des troubles et de l'agitation de la Vendée, incarcéré plus tard à Poitiers, condamné à la déportation, puis transféré à Paris, il fut condamné ,le 27 juillet 1794, à la peine de mort, et exécuté le même jour. Il était alors âgé de 49 ans.
3) Jean, né à Poitiers le Ier novembre 1749.
Il fut évêque d'Orléans, et chanoine du premier ordre au chapitre royal de Saint-Denis.
Il fut déporté à Cayenne à la Révolution.
Il fut nommé évêque de Montauban, puis d'Orléans en 1821.
Il décéda à Poitiers le 26 octobre 1841.
4) Jean-Charles, né à Poitiers le 3 mai 1751, chevalier de Saint-Louis, capitaine au régiment d'Angoumois, lorsque éclata la Révolution.
Après s'être exilé, il revint mourir à Poitiers le Ier novembre 1806.
5) Anne-Julie, née à Poitiers le 22 mai 1752.
Elle épousa le 13 septembre 1779 Jean-Jacques Amable Parent de Curzon.
Veuve le 18 octobre 1792, elle décéda à Poitiers le 22 juillet 1827.
6) Vincent, dit Mr. de Monfolon, né à Poitiers le 14 décembre 1754.
Il décéda à Poitiers le 31 mai 1828, âgé de 67 ans.
7) Thomas, connu sous le nom de Mr. de BRUMAULD, né à Poitiers le 14 mars 1758.
Il fut fusillé le 3 août 1795, pendant l'expédition de Quiberon. Il avait alors 37 ans.

Branche de SAINT-GEORGES :
VI) BRUMAULD Charles, écuyer, seigneur de Saint-Georges, du Colombier, et de la Quenouillère (Verteuil).
Il émigra à la Révolution, et ses biens de la Quenouillère furent mis sous séquestre, puis partagés en 30 lots, et enfin vendus le 16 Floréal an III (5 mai 1795).
(Bruno SÉPULCHRE).
Il décéda en 1780 et avait épousé à Vannes le 10 janvier 1739 Thérèse Dury de Villegon, fille d'Antoine, seigneur de Kergonnan (?), et de Françoise-Vincente Baconot.
Ils eurent pour enfants :

VII) BRUMAULD de Saint-Georges Charles, écuyer, seigneur du Breuil-Maingot.
Il fut président trésorier de France à Poitiers.
Il épousa à Poitiers N. de Chantalou, fille du seigneur du Breuil-Maingot.
De cette union naquirent :
  1) Charles, décédé à 20 ans.
2) Marie-Marguerite, qui épousa d'abord le 27 avril 1807 Jean-Joseph de Gay, baron de Nexon, puis en secondes noces N. Durant du Boucheron.

- BEAUCHET-FILLEAU : Dictionnaires généalogiques des familles de l'ancien Poitou.
- d' HOZIER : Armorial général de la France.
- Bruno SÉPULCHRE et Jean-Paul GAILLARD : articles sur Tourtron (Paizay-Naudouin), les Bouchauds (Saint-Cybardeaux), la Touche (Villafagnan), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
-
Bruno SÉPULCHRE et Christian GILLET : article sur la Fournière (Villefagnan), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Bruno SÉPULCHRE
: articles sur la Quenouillère (Verteuil), et sur la rue de Valence (Ruffec), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- André DAVID : Aux confins de trois provinces : Longré et environs aux XVIIIème et XIXème siècles.
- Vicomte A. REVEREND et Comte E. VILLEROY : Armorial du Premier Empire.
- Site Internet relatif au colonel Pierre BRUMAULD de VILLENEUVE : http://www.napoleon1er.org/forum/viewtopic.php?p=338741&sid=209510e8aba99d9e35789b1648c54fcf
retour au menu des mises à jourretour vers le sommaire