CAMINADE de CHÂTENET


blason de la famille Caminade de Châtenet
Ecartelé aux 1 et 4 d'azur à un coq d'argent, aux 2 et 3 de gueules à un lévrier d'or,
sur le tout de gueules au chevron d'or, accompagné de 4 étoiles d'argent posées trois en chef et une en pointe
.
Couronne de marquis.
Supports : deux lions.
Devise : "Modica Firma"

Famille originaire du Haut-Languedoc.
Elle possédait pour armoiries initiales : "De gueules au chevron d'or accompagné de 4 étoiles d'argent, posées trois en chef et une en pointe". (La CHENAYE-DESBOIS et BADIER)
Elle se subdivisa en plusieurs branches.
Celle qui intéresse la Charente, fut propriétaire :
- du domaine au Châtenet (actuellement Châtenay), à Cognac, des environs de 1772 à 1897 (ou 1906).
- du château de Touvre, de 1764 à 1779.

- CAMINADE de ROCQUECOMBE Jean, né le 4 août 1711, bourgeois banquier de Paris, seigneur d'Auvilliers, Avron, Beauregard, Chastenet (Cognac- Charente), et autres lieux.
Il fut écuyer de la Reine, et habita à Rocquecombe, près de Toulouse.
Par contrat du 26 février 1756, il acheta la métairie du Châtenet, du sieur Sepeau, à la charge de 104 livres de rente, ainsi que de rembourser la première finance. (Le sieur Sepeau à qui avait été engagée la métairie le 13 juillet 1709, l'avait obtenu pour la somme de 3480 livres, à la charge de l'hommage et des lods et ventes). (Bulletins des Archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis).
En 1764 et 1766, il fit l'acquisition de 13 parties du domaine royal engagées dans la ville d'Angoulême, ainsi que plusieurs parties du domaine de Cognac. (Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis)
En 1764, il fit également l'acquisition du château de Touvre (Charente). Il dut le rétrocéder en 1779 au comte d'Artois. (Christian GILLET).
Le 16 avril 1742, il épousa Marie Anne de Chalopin, dame de Chevigné et de la Plesse. (La CHENAYE-DESBOIS et BADIER)
Il devint le chef et l'unique héritier du nom et des armes de sa famille. Sa descendance se partagea en deux branches : Celle des CAMINADE de CASTRES, et celle des CAMINADE de CHÂTENET.
En 1783, il céda le domaine de Châtenet à son fils Jean Jacques. (Marie Lise BRAASTAD)
De cette union avec Marie Anne naquirent :
  1) Claude Olivier CAMINADE de CASTRES, né le 10 février 1745, écuyer, seigneur du marquisat de Bains, Boullogne, la Grasse, Javilliers, Tartigny, le Quesnoy, Chastenet, et autres lieux.
Il fut successivement conseiller du roi en ses conseils, maître des requêtes honoraires de l'hôtel du comte d'Artois, contrôleur général des menus de la chambre du duc d'Orléans, juge, auditeur général de l'infanterie et régiment des Gardes Françaises, trésorier receveur-général des domaines et bois de la province du Dauphiné et principauté d'Orange, et enfin contrôleur-général des finances et domaines du Bourbonnais.
Le Ier septembre 1773, demeurant alors à Paris, il acheta de Paul François de Quélen, duc de La Vauguyon et prince de Carency, le domaine de Châtenet (Cognac), au devoir d'une paire de gants blancs, moyennant le prix de 18000 livres. (Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis)
Le 2 octobre 1773, il épousa Marie Sophie Dionis, (décédée le 16 septembre 1774), fille de Charles, ancien mousquetaire de la première compagnie de la garde du roi. (La CHENAYE-DESBOIS et BADIER)
2) Marc Alexandre, né le 27 février 1746, seigneur de la châtellenie de Briatexte, en Albigeois.
Il fut secrétaire ordinaire du prince de Condé, puis secrétaire des commandements de la duchesse de Bourbon. Plus tard, il prit la direction de la banque familiale.
Le 5 novembre 1778, il épousa Louise Thérèse du Putel de La Croix, et en eut pour enfants : (La CHENAYE-DESBOIS et BADIER)
  a) Amélie Renée Justine. (La CHENAYE-DESBOIS et BADIER)
b) Alexandre François, né à Paris le 14 décembre 1783.
Elève de Jacques Louis David, il obtint en 1806, le troisième prix de Rome, en peinture. Il peignit surtout des tableaux historiques et religieux.
Il fut décoré de la Légion d'Honneur en 1833.
Il décéda le 27 mai 1862 à Versailles. (Wikipedia)
c) Amédée, qui fut général. (Wikipedia)
3) Marie Anne. (Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis)
4) Jean Jacques, qui suit.
5) Jean François, né en 1752, seigneur de Beauregard, et qui fut lieutenant des chasses du roi. (La CHENAYE-DESBOIS et BADIER)

- CAMINADE de CHÂTENET Jean Jacques, né le 21 novembre 1751, seigneur de Nieuil (Charente-Maritime), Mornac (Charente-Maritime), Châtenet (Charente), et autres lieux.
Il fut conseiller, avocat du roi et également avocat du comte d'Artois, au siège royal de Cognac (pourvu de cette charge à la place de Philippe Guillet de Saint-Martin. (La CHENAYE-DESBOIS et BADIER) (Annuaire de la noblesse de France).
En 1783, son père lui céda le domaine de Châtenet (Cognac). (Marie Lise BRAASTAD)
Le 30 janvier 1789, devant Grassac, notaire à Angoulême, il acheta une portion du château de Cognac, aliéné par le comte d'Artois, frère du roi. (M. Rambaud de la Roque acheta en même temps, une autre portion du château). (Paul de LACROIX)
Il participa à la rédaction des cahiers de doléances de la ville de Cognac, et devint président de l'administration du département de la Charente en 1795.
Nommé sous-préfet de Cognac en 1804, il fut élu député de la Charente en 1815, pendant les cent-Jours.
Il épousa Marie Jeanne Adélaïde d'Achery.
Il décéda à Cognac le 24 juin 1820, ayant eu pour enfants :
  1) Marie Olivier Jacques Augustin, qui suit.
2) Jean Louis Victor, qui décéda en bas-âge. (Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis)
3) Alexandrine Marie Geneviève, née le 23 novembre 1787. (BONNESERRE de SAINT-DENIS)

- CAMINADE de CHÂTENET Marie Olivier Jacques Augustin, né le 6 janvier 1784, sieur de Châtenet (Cognac - Charente) et du Grand Parc (Cognac), seigneur de Grandmont et de la Pommeraye.
Il consacra ses premières années à la littérature. Il écrivit des tragédies qui furent reçues au théâtre français, des poésies, le récit d'un voyage en Suisse, etc.
Il commença d'abord en politique, et devint sous-préfet de Cognac de 1810 à 1814.
Conseiller général du canton de Segonzac, il fut élu député de la Charente en 1831, et fut battu par son concurrent (James Hennessy) en 1834.
En 1818, il fonda une maison de cognac, qui prospéra et lui apporta la fortune.
Le château de Châtenet fut commencé par lui dans les années 1882. (Il fut terminé par son petit-fils Ernest).
(Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis)
Il épousa Marie Julie Françoise de Laville.
Il décéda le 5 décembre 1861 au château d'Aunay sous Auneau (Eure et Loir), ayant eu pour enfants :
  1) Claire Magdelaine Adélaïde, qui épousa le 23 mai 1844, Charles Etienne de Gigord, sous-préfet, fils de René Charles Denis, lieutenant au régiment d'Angoulême, sous-préfet démissionnaire en 1830, et de Charlotte Adélaïde de Thomassin de Balignicourt. D'où descendance.
2) Louis Augustin Félix, né le 8 décembre 1808.
Le 3 juillet 1853, il épousa Eulalie Augustine Genty.
De cette union naquirent :
  a) Léonie Marguerite, née le 2 mai 1854.
Elle décéda le Ier novembre 1871.
b) Marie Berthe Thérèse, née le 7 décembre 1855.
Elle décéda le 10 avril 1856.
c) Joséphine Eulalie Marthe Louise, née le 12 octobre 1863.
Le 19 mars 1885, elle épousa à Orléans (Loiret), Noël Georges de Malet-Roquefort, (né le 23 décembre 1854, décédé le Ier avril 1897 au château de la Gaffelière - Saint-Emilion - Gironde), fils de Jean Léo et de Marguerite Dartigue.
Elle décéda en 1901, d'où descendance.
3) Jacques Ernest Jules, qui suit.

- CAMINADE de CHÂTENET Jacques Ernest Jules, né le 7 octobre 1810.
Il fut propriétaire des terres de Bourgnouveau, de Château-Bruslé, et autres lieux.
Le 22 janvier 1839, il épousa Marie Pauline Maly Forest de Lacoinche, (née le Ier octobre 1818 à Chérac - Charente-Maritime, décédée en 1879), fille de Jean Louis et de Marie Anne Chauvet.
De cette union naquit :

- CAMINADE de CHÂTENET Jacques Louis Ernest, né le 26 octobre 1839 à Cognac.
Il fut maintenu en possession de ses noms de CAMINADE de CHÂTENET, par jugement du tribunal civil de Cognac, en date du 7 avril 1865. (BUGEAUD)
Le 14 décembre 1875, il épousa à Vaux (Allier), Louise Zoé de Montaignac de Chauvance, (née en 1852, décédée en 1935), fille de Gilbert et de Laure de La Grange de La Ronde.
Ernest décéda le 2 août 1885 au château des Trillers (Vaux - Allier), ayant eu pour enfants :
  1) Marie Louise Julie Edith, née le 21 décembre 1879 à Vaux (Allier).
Le 23 décembre 1897, (ou en 1906 ?), elle épousa à Cognac, en l'église Saint-Léger, Maurice Antoine Marie du Parc, (né le 28 septembre 1872 à Nice, décédé le Ier décembre 1956 à Cognac), enseigne de vaisseau, fils de Marie Attale et d'Isabelle Guterriez de Moga. (Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis).
Par ce mariage, le château de Châtenet passa dans la famille du Parc.
Elle décéda le 19 avril 1971 à Cognac, d'où descendance.
2) Marie Louise Claire Henriette, née le 26 août 1882.
Elle épousa le 22 mars 1904 à Cognac, dans l'église Saint-Léger, Hélie Pierre de Chastenet de Puységur, (né en 1874), lieutenant au 7ème régiment de hussards, fils de Robert Charles et de Marie Thérèse Larsonneau.
D'où descendance. (Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis)

- La CHENAYE-DESBOIS et BADIER : Dictionnaire de la noblesse.
- Paul de LACROIX : Histoire du château de Cognac.
- Annuaire de la noblesse de France.
- BONNESERRE de SAINT-DENIS.
- Bulletins des Archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis.
- Bulletins de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis.
- BUGEAUD : La Charente révolutionnaire.
- Marie Lise BRAASTAD : Article sur Châtenet (Cognac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Christian GILLET : Article sur le château de Touvre, dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Wikipedia : Articles sur Claude Olivier, Alexandre François et Amédée CAMINADE.
- Base Collaborative PIERFIT : Généalogie sur Geneanet : http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr&p=jean&n=caminade+de+castres
retour vers le sommaireretour vers le menu des mises à jour