de CHAMPAGNAC

Blason de la famille de Champagnac
D'azur au cœur d'argent surmonté de trois étoiles d'or rangées en fasce,
et soutenu d'un croissant d'argent.

(Henri JOUGLA de MORENAS - Grand Armorial de France)

Cette famille a fourni des personnages dans la magistrature municipale de Périgueux.
Elle a été déclarée noble par lettres patentes du roi Louis XII, enregistrées au sénéchalat, à la cour des aides et au greffe du consulat de Périgueux, le 15 mai 1655.
(Alfred de FROIDEFOND de BOULAZAC).
Elle fut maintenue noble en 1669, et donna des preuves de cette noblesse pour l'entrée dans les Ecoles Militaires en 1778. (Henri JOUGLA de MORENAS).
Elle fut représentée en Charente à Rivières, ainsi qu'aux Joubertières (Yvrac et Malleyrand).

Branche du MAS ( Valeuil - Dordogne).
I) de CHAMPAGNAC Raymond. (Jean PUYHARDY).
D'une alliance inconnue, il eut :
II) de CHAMPAGNAC du MAS Jean, écuyer, seigneur du Mas, habitant au repaire du Mas (Valeuil - Dordogne).
Il fut avocat au parlement de Bordeaux, conseiller du roi et lieutenant particulier, assesseur criminel au présidial de Périgueux et maître des requêtes de la reine Marguerite.
Il fut également conseiller et homme d'affaires de Jacquette de Montbron, dame de Bourdeilles (belle-sœur de Brantôme).
Ecrivain, il témoigna de sa connaissance à sa protectrice en lui dédiant ses deux ouvrages : "Physique française expliquant universellement la connaissance de toutes les choses naturelles", et "Le traité de l'immortalité de l'âme".
En janvier 1596, il reçut des lettres d'anoblissement.
Le 30 mai 1597, il était alors conseiller du roi et maître des requêtes en l'hôtel de Navarre, quand il donna quittance de 1000 livres à Bertrande Albert.
La même année, le 13 septembre, Jean Peyrarède, avocat et procureur du roi en la sénéchaussée de Périgord, lui fit cession de 362 écus.
Un acte de cession et transport du 26 novembre 1606, rédigé par Faure, notaire à Angoulême, fut signé entre Jean de CHAMPAGNAC Philippe Barreau, marchand demeurant au bourg de Saint-Simon, au sujet d'une créance de 750 livres sur les biens dépendant de la succession de feu maître Houlier, suivant transaction passée entre ledit sieur du Mas et Gabriel Houlier, tant pour lui que pour François Houlier, son frère, tous les deux enfants et héritiers dudit Christophe Houlier.
Il épousa le 3 octobre 1601, Marie Lambert de La Filolie, fille de Jean et de Marguerite Robinet de La Serve. (Fabien ARBANÈRE).
Il décéda avant le 3 mai 1636, ayant eu pour enfants :
  1) Henri, qui suit.
2) François, qui suivra.

III) de CHAMPAGNAC du MAS Henri, chevalier, seigneur du Mas.
Il fut conseiller du roi en ses conseils, et viguier de Valeuil.
Il fut également premier président de Périgueux et maire de cette ville en 1631. (Alfred de FROIDEFOND de BOULAZAC).
Il épousa Antoinette du Chesne du Breuil. (Fabien ARBANÈRE).
De cette union naquirent :
  1) Jean, qui suit.
3) Antoinette, née en 1656.
Elle épousa en premières noces le 5 janvier 1677, au repaire noble du Mas, François Arnaud de La Forest de Sarazignac, chevalier (1640-1693), fils de François et de Catherine Saunier de Montplaisir.
En secondes noces, elle épousa après 1693, Marc Antoine de Montardy de La Beylie.
Le Grand Armorial de France de Charles d'HOZIER, généralité de Guyenne, lui avait attribué ce blason de fantaisie :

Blason d'Antoinette de Champagnac
D'or semé de croisettes de sable, au lion d'argent brochant sur le tout.

Elle décéda le 24 mars 1737. (Fabien ARBANÈRE).
4) Françoise, qui épousa Pierre Salleton de Jameaux.

IV) de CHAMPAGNAC du MEYNIAUD Jean, né en 1645, écuyer, seigneur du Meyniaud, domicilié au repaire du Mas.
Il épousa le 3 juillet 1684 à Saint-Front de Périgueux, Anne de Beaupoil de Saint-Aulaire, fille de Raymond et de Jeanne du Mas de Beylie. (Ils eurent pour témoin Ambroise de Beaupoil). (Fabien ARBANÈRE).
Il décéda avant le 20 mai 1705, ayant eu pour enfants :
  1) Françoise, née le 28 janvier 1694, baptisée le 31 à Saint-Front de Périgueux, demoiselle de Valeuil.
Elle était domiciliée à Luminade (Cornille - Dordogne) en 1714.
Le 2 juin 1714, elle épousa à Cornille, Martial Michel Guichard de La Forest de Verzinas, écuyer (1682-1751), fils de Gratien et de Jeanne Girard de Langlade.
Elle décéda le Ier mars 1770, et fut inhumée le même jour dans l'église de Vaunac (Dordogne). (Fabien ARBANÈRE).
2) Almoisie, dite Ambroisie, domiciliée au repaire noble du Mas.
Elle épousa le 20 mars 1705, au Mas, François Henri Arnaud de La Forest de Sarazignac, chevalier, fils de François et d'Antoinette de CHAMPAGNAC du MAS.
(Fabien ARBANÈRE).
Elle décéda après le 9 juillet 1717. (Jean PUYHARDY)

Branche de PUYHARDY, la BÉRAUDIE, la JAUNIE :
III) de CHAMPAGNAC de PUYHARDY François, écuyer, seigneur du Mas, sieur de Puyhardy, domicilié à Périgueux.
Il fut nommé par ordonnance du duc d'Epernon, en 1649, maire de Périgueux. (Alfred de FROIDEFOND de BOULAZAC).
Il épousa le 31 octobre 1632 à Périgueux, Almoyse Girard de Langlade, fille de Geoffroy et de Suzanne du Peychier de Chaumont. (Fabien ARBANÈRE).
de cette union naquit, au moins :

IV) de CHAMPAGNAC de La BÉRAUDIE François, né en 1638, écuyer, seigneur de la Béraudie (Saint-Pardoux La Rivière - Dordogne).
Il portait pour blason :

Blason de la famille de Champagnac
D'azur au cœur d'argent surmonté de trois étoiles rangées en fasce,
et soutenu d'un croissant de même.

(Fabien ARBANÈRE).

Il épousa le 15 février 1665 à Périgueux, Marie Faurichon (décédée en 1716), fille de Jean. (Jean Marie BRUDIEUX).
Il figura sur la liste des familles qui produisirent leurs titres de noblesse devant M. de Montozon, subdélégué de l'intendant Pellot. (Alfred de FROIDEFOND de BOULAZAC).
Il décéda en 1718.
De son union avec Marie Faurichon naquirent :
  1) N., né(e) en 1665, décédé(e) le 16 août 1672 à Saint-Pardoux La Rivière. (Jean Marie BRUDIEUX).
2) François, qui suit.
3) Jean, né le 24 juillet 1667 à Saint-Pardoux. (Jean Marie BRUDIEUX).
4) Marie, née le 26 décembre 1668 à Saint-Pardoux. (Jean Marie BRUDIEUX).
Elle épousa le 7 octobre 1693 à Saint-Pardoux, Pierre Bonamour. (Jean Marie BRUDIEUX).
On trouve aussi Guillaume Bonamour, sieur des Combes. (Jean PUYHARDY).
5) Françoise Marie, née le 19 juillet 1670 à Saint-Pardoux. (Jean Marie BRUDIEUX).
6) Gabrielle, née le 12 septembre 1674 à Saint-Pardoux. (Jean Marie BRUDIEUX).
7) Pierre, qui fut abbé de Rouyant. (Jean PUYHARDY).

V) de CHAMPAGNAC de La BÉRAUDIE François, né le 16 avril 1666 à Saint-Pardoux La Rivière, et baptisé le 3 mai, écuyer, sieur de la Béraudie.
Le Grand Armorial de France lui donnait aussi ces blasons :

autre blason de la famille de Champagnac
 
Blason de fantaisie d'un membre de la famille de Champagnac
Parti, au 1 d'argent à trois bandes d'azur, chargées chacune d'un besant d'argent;
au 2
D'azur au cœur d'argent surmonté de trois étoiles d'or rangées en fasce,
et soutenu d'un croissant d'argent.
 

D'azur un mât de vaisseau et une champagne de même.
(Le mat et la champagne sont ici d'argent, mais ils étaient peut-être d'or,
car je n'ai pas trouvé la précision).


Il épousa le 15 novembre 1693 à Saint-Pardoux, Jeanne Pourtent (née en 1675, décédée entre le 13 juillet 1701 et le 18 janvier 1714), fille de Pierre, sieur des Bellodies, et de Marie Pourtent. (Fabien ARBANÈRE) et (Jean PUYHARDY).
Il décéda avant 1713, ayant eu pour enfants :
  1) Marie, née le 4 octobre 1695 à Saint-Pardoux. (Fabien ARBANÈRE)
Elle épousa le 15 juillet 1713 à Saint-Pardoux, Isaac de Brie de Lageyrat, brigadier de Peyrat. (Fabien ARBANÈRE) et (Jean PUYHARDY).
Elle décéda après le 18 janvier 1714. (Jean PUYHARDY).
2) François, sieur de la Béraudie.
Il décéda après le 18 janvier 1714. (Jean PUYHARDY).
3) Jean, qui suit.

VI) de CHAMPAGNAC de La JAUNIE Jean, né en 1700, chevalier, seigneur de la Jaunie (Milhac de Nontron - Dordogne).
Il était dit domicilié en sa maison noble, paroisse de Saint-Pardoux.
Il épousa Le Ier août 1716 à Bourdeilles (Dordogne), Antoinette de Malet de La Garde (1698-1768), (alias de Châtillon), fille d'Antoine et d'Isabeau de Beaupoil de Saint-Aulaire.
(Fabien ARBANÈRE)
Il décéda le 28 octobre 1760, ayant eu pour enfants : (Jean PUYHARDY).
  1) Jean François, qui suit.
2) Marie, née le 9 mars 1719 à Saint-Pardoux. (Gilles JEANNEAU)
Elle fut religieuse, et décéda vers 1779. (Jean PUYHARDY).
3) Elisabeth, née en 1720.
Elle épousa le 29 août 1747 à Excideuil (Dordogne), Dominique de Chaudruc, seigneur de Trélissac.
Elle décéda en 1798. (Gilles JEANNEAU)
4) Jean, qui fera la branche du Breuil.
5) Madeleine. (Gilles JEANNEAU)

VII) de CHAMPAGNAC de La JAUNIE Jean François, né en 1717, chevalier, seigneur de la Jaunie.
Il fut capitaine de grenadiers au régiment de Boulonnais, et but breveté chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.
Il fut également gouverneur de Nontron et de Saint-Pardoux, et pensionnaire de Sa Majesté. (Fabien ARBANÈRE).
Il épousa le 8 (alias le 9) février 1767 au château de Beaulieu - Lanouaille (Dordogne), Marie Françoise de Tessières (née en 1740, décédée en 1785), fille de François, sieur de Beaulieu et de la Cour, et de Marie de La Romagère de Roussecy. (Fabien ARBANÈRE).
Il décéda le 21 décembre 1785, et fut inhumé le lendemain au cimetière de Saint-Front La Rivière. (Jean PUYHARDY).
De son union avec Marie Françoise naquirent :
  1) Pierre François, qui suit.
2) Françoise, baptisée le 14 juin 1769 à Saint-Pardoux. (Jean PUYHARDY).
3) Elisabeth, qui épousa le 8 février 1790 à Juillac (Corrèze), Joseph Malet de La Jorie (né le 12 mai 1769), fils d'Antoine et de Cécile Géraud. (Gilles JEANNEAU).
Elle décéda en 1845. (Jean PUYHARDY).

VIII) de CHAMPAGNAC de La JAUNIE Pierre François, né le 17 février 1768 et baptisé le 18 à Saint-Pardoux, chevalier, seigneur de la Jaunie.
Il fut lieutenant au régiment de Boulonnais, et avait fait ses preuves de noblesse pour les Ecoles Militaires, en 1779.

D'azur au cœur d'argent soutenu d'un croissant de même, et en chef de gueules chargé de trois étoiles d'or.
(Henri JOUGLA de MORENAS - Grand Armorial de France).

Le 5 mai 1790, il épousa à Saint-Projet Saint-Constant (Charente), Marie Sophie du Lau (Ier avril 1770 - 7 août 1850), fille de Louis, vicomte du Lau, chevalier, seigneur de Lâgebaton, Soulignonne, et Montgoumard (Bunzac); et de Françoise Jeanne Garnier de La Davinière.
Françoise Jeanne Garnier, comme tutrice de sa petite fille, Françoise Jeanne Hélène de CHAMPAGNAC, réclama, devant le préfet de la Charente, le 9 Floreal an X, en vue d'obtenir acte d'amnistie pour ledit Pierre François. Il fut amnistié après son décès, le 20 Vendémiaire an XI.
Pierre François décéda à Montrevault (Maine et Loire), le 2 Germinal an XI. (abbé Pierre BUREAU).
De son union avec Marie Sophie était née une fille unique :
  1) Françoise Jeanne Hélène, née en 1790.
Elle épousa le 29 novembre 1811 à Saint-Projet, Jean Noël de Jehan de Jovelle (né le 8 juin 1785 à La Tour Blanche - Dordogne, décédé le 29 mars 1864 à Cercles - Dordogne), fils de François Antoine, et de Marie Anne Jeanne Arnaud de Viville.
Ils eurent une fille nommée Marie Sophie.

Branche du BREUIL :
VII) de CHAMPAGNAC du BREUIL Jean, né en 1736. Il épousa le 28 mai 1774 à Rivières, Marie Anne Louise de Guitard, fille de François Louis, chevalier, seigneur de la Borie, le Cluzeau, baron de Riberolles; et de Marie Anne Pasquet.
Il acquit la terre des Joubertières (Yvrac et Malleyrand - Charente), alors vendues aux enchères, le 4 août 1780. (Le domaine avait été saisi et appartenaient auparavant à Georges, Jean, Anne, autre Georges et Françoise Barraud, comme héritiers d'Anne Jubert, leur mère). (Jean COUPILLAUD).
Il décéda le 14 octobre 1796 à Montbron. (Gilles JEANNEAU).
De son union avec Marie Anne Louise naquirent :
  1) Marie Sophie, née le 25 décembre 1777 à Saint-Pardoux.
Elle épousa le 4 mai 1816 à La Rochefoucauld (Charente), Pierre Benoit de Lapeyre de Bellair (né le 10 juillet 1781 à Saint-Germain de Montbron - Charente, décédé le 10 août 1856 à Angoulême), fils de Jean Baptiste, et de Marie Sybille Pastoureau de Labesse. (Henri PARALIEU).
Ils eurent un fils nommé Pierre.
Elle décéda le 13 octobre 1837 à Marthon (Charente).
2) Jean, qui suit.
3) Marie, qui épousa Victor Goursaud de La Jousselenie.

VIII) de CHAMPAGNAC du BREUIL Jean, parfois appelé Pierre, né à Saint-Pardoux.
Il fut lieutenant au régiment de Bourbon.
Emprisonné au château de La Rochefoucauld à la Révolution, il fut relâché pendant la période de la réaction thermidorienne (27 juillet 1794 - 26 octobre 1795).
Il avait déjà été porté sur le premier supplément de la liste des émigrés, à la date du 27 septembre 1793.
Il émigra et décéda sans alliance le 27 décembre 1805. Il fut inhumé le lendemain dans l'église Notre-Dame de La Merci de Palma de Majorque (Espagne). (Acte transcrit à La Rochefoucauld en 1806). (Abbé Pierre BUREAU).
(Les biens de la Joubertières (Yvrac et Malleyrand), furent saisies et vendues comme bien national. Elle furent achetées par maître Roche, notaire à Malleyrand - (Jean COUPILLAUD).
L'indemnité le concernant fut réclamée par ses deux sœurs : Marie Sophie, et Marie.

- Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France.
- Alfred de FROIDEFOND de BOULAZAC : Armorial de la noblesse du Périgord.
- abbé Pierre BUREAU : Les émigrés charentais.
- Jean COUPILLAUD : article sur les Joubertières (Yvrac et Malleyrand), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Fabien ARBANÈRE : Généalogie sur Internet : http://gw.geneanet.org/fab21?lang=fr;pz=fabien;nz=arbanere;ocz=0;p=jean+i;n=de+champagnac+du+mas
- Jean PUYHARDY : Généalogie sur Internet : http://gw.geneanet.org/fennec?lang=fr;p=jean+sieur+du+meyniaux;n=de+champagnac
- Jean Marie BRUDIEUX : Généalogie sur Internet : http://gw.geneanet.org/jmbrudieux?lang=fr;pz=franck;nz=brudieux;ocz=0;p=francois;n=champagnac+de
- Gilles JEANNEAU : Généalogie sur Internet : http://gw.geneanet.org/guyenne33?lang=fr&v=de+CHAMPAGNAC&m=N
- MAGNANTF : Généalogie sur Internet : http://gw.geneanet.org/magnantf?lang=fr&v=de+CHAMPAGNAC&m=N
- Henri PARALIEU : Généalogie sur Internet : http://gw.geneanet.org/henri5?lang=fr;pz=henri+jules;nz=paralieu;ocz=0;p=marie+sophie;n=de+champagnac+du+breuil
retour vers le menu des mise à jourretour vers le sommaire