CHARON, ou CHARRON
blason de la famille Charron
blason de la famille Charron
De gueules, au chevron d'or surmonté d'une étoile de même, et accompagné de trois chats assis (alias accroupis) d'argent.
De gueules au chevron d'or, deux étoiles d'argent en chef, et un chat de même accroupi en pointe.
Famille de Bellac. Les deux blasons ci-dessus sont donnés pour cette famille, dans Beauchet et Filleau.
- CHARRON Jean, conseiller au siège royal de la Basse-Marche à Bellac, seigneur de la Motte-Esmond.
Il eut pour fille :
  1) N., qui épousa Jean de Jauvion (ou Jovion), écuyer, seigneur de Drouilles, vivant en 1654.

Famille de la Basse-Marche et du Poitou.
Je ne sais pas, dans l'état actuel de mes données, si les blasons dessinés en tête de page peuvent s'appliquer aussi à cette famille.
Filiation suivie, extraite de la maintenue de noblesse de M. Quentin de Richebourg, donnée dans le tome XXII des Archives Historiques du Poitou.
I) CHARRON Jean, écuyer, seigneur de la Salle.
Il fit son testament le Ier août 1561, devant Charrain, notaire, dans lequel il nommait ses enfants, qui étaient :
  1) Joachim, seigneur de la Borde. Il épousa, avant le 7 août 1610, Catherine de La Touche.
Il partagea, le 14 août 1616, avec la famille de sa femme, la terre de Montagrier. (Généalogie de La Touche).
2) Martial, qui suit.
3) Jean.

II) CHARRON Martial, seigneur de la Salle (dit le cadet de la Salle).
Il fut condamné à mort par contumace, pour excès de violences, le 14 novembre 1579, par la cour des Grands Jours de Poitiers.
Il échappa sans doute à ses juges, car, le 18 juin 1590, il acquérait la terre de Puyrenault, vendue pour 2000 livres, par Marguerite de Gaing, veuve de Melchior de Blom.
Il épousa, le 2 mars 1586, Jeanne de La Couture.
Il fut maintenu noble par sentence du 13 juin 1599, par M. Huault de Montmagny.
Il était décédé en 1636, et eut pour enfants, au moins :

(*1) III) CHARRON Jean, écuyer, seigneur de Puyrenault, demeurant paroisse de Blond (Haute-Vienne).
Il épousa, le 13 février 1640 (généalogies limousines et marchoises), Fabienne du Pin, fille aînée de Gilbert Ier, écuyer, seigneur de la Courtaudie (Lesterps), de Bussière-Boffy et de Joncherolles; et de Philippe Couvidat.
Ils eurent pour enfant, au moins :

IV) CHARRON Jean, écuyer, seigneur de Beaulieu et de Blond en partie.
Il épousa en premières noces, en 1656 Jacquette de Marsanges, fille de Pierre; et en secondes noces le 4 octobre 1664, Léonarde Papon, qui lui donna pour enfants :
  1) René, qui suit.
2) Jean, sieur du Flocher. Il fut garde du corps de Sa Majesté, et fut maintenu noble le 4 décembre 1709, par M. Carré de Montgeron, intendant de la généralité de Bourges.

V) CHARRON René, écuyer, seigneur de Blond.
Il fut maintenu noble le 2 février 1715, par M. Quentin de Richebourg.
Il épousa (Delaprade, notaire en Angoumois), le 14 juillet 1697, Suzanne Mondot, (soeur de Pierre Mondot, écuyer, seigneur de Puygrenier, décédé en 1724).
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Anne, qui épousa en 1730 (Availles-Limousine - Vienne), Jean-Claude d'Argence, écuyer, seigneur de la Jarrie La Vallée. Elle décéda le 26 septembre 1749, âgée de 50 ans, à Availles.

VI) CHARRON Jean, écuyer, seigneur de Puygrenier. (Paroisse d'Abzac - ce village se nomme aussi Chez Pillou, alias Pilloux).
Il épousa en premières noces, vers 1735, Anne de Chamborant, fille de Jacques, écuyer, seigneur de Périssat, et de Françoise du Pin.
Il épousa ensuite en secondes noces le 24 septembre 1752, à Champagné Saint-Hilaire, Anne-Catherine Dexmier, veuve de Pierre-Joseph Le Bossu, écuyer, seigneur de Beaufort.
(*2) Le 4 juillet 1764, avec messire Jacques de Maumillon, seigneur du Bouchet (Availles-Limouzine), et Marie d'Argence, son épouse, Jacques d'Argence, demeurant à Lézigny (Availles-Limouzine), il vendit à Jean Paulet, marchand, demeurant au château du Bureau de La Péruse dont il est fermier, une métairie à la Chabaudie (Manot), "mouvant de la baronnie de Loubert, du prieuré de La Péruse, de la seigneurie de la Chétardie, du seigneur de Chambes, et autres..."
Ce fut peut-être lui, qui, sous le prénom de Jean-François, écuyer, seigneur de Puygrenier, fut parrain, le 26 avril 1760, de Jean-François d'Argence (Registre d'Availles).
(*1) (Le chevalier de Chamborant, attribuait à la famille Charron de Puygrenier, le blason suivant : " d'argent au chat de sable, langué de gueules, se léchant l'anus de même". Chérin, généalogiste du Roi, à qui l'ouvrage avait été offert, a rajouté de sa plume "oh, le vilain matou !".)
(*) Il eut pour enfant de sa première union, au moins :
  1) Marie, qui épousa, le 9 mai 1765, à Abzac, Jean Papon, écuyer, seigneur de Roussays (habitant Blond), fils de Simon, et de Marie Lagagne. (Il y avait consanguinité au 3ème et 4ème degré).
2) Suzanne, née vers 1734, à Abzac.
Elle fut marraine, le 12 septembre 1778, de Suzanne Richard, à Mauprevoir. (Beauchet-Filleau).
Elle épousa le 8 juin 1779, à Abzac, Joseph Desmier, écuyer, alors âgé de 40 ans, demeurant à Availles-Limousine (Vienne), fils de Sylvain, sieur du Montet (Habitant Champagné Saint-Hilaire - Vienne); et de Suzanne Chiton. Ses parents étaient décédés au moment de son mariage. Elle demeurait alors à Availles-Limousine.
3) François, qui suit.

(*) (*1) VII) CHARRON François, écuyer, seigneur de Puygrenier.
Il fut présent au mariage de sa soeur Suzanne, en 1779.
Agé de 34 ans, et en garnison à Saint-Omer avec le régiment de Normandie, il épousa le 30 juin 1776, à Cambrai (paroisse Saint-Martin), Rosalie Guyon, âgée de 30 ans, fille du sieur François, et de Nicole ...Inn.
Son père était encore vivant au moment de son mariage, car le curé reçu son acte de consentement.
De cette union naquirent, au moins :
  1) François, (CHARRON PUYGRENIER), né le 23 octobre 1779, à Abzac.
Il épousa le 4 février 1801, à Abzac, Louise-Geneviève Branthome, fille de Jacques, et de feue Marie Pressat. (Seul son père était décédé au moment du mariage).
2) Colette, (CHARRON PUYGRENIER), née le 4 mai 1776, à Cambrai, demeurant à Abzac en 1802.
Elle épousa le 8 février 1802, à Abzac, Gilbert-Louis-François de Lassat (né le 22 novembre 1776 au Vigean - Vienne), fils de feu François, et de Marie-Anne Audebert.
(Ses deux parent étaient décédés au moment de son mariage).

Noms isolés :
- (*3) CHARON Christine. Elle épousa Guillaume BARBARIN, sieur de la Ribière, aux environs de 1600-1610.
- CHARRON François, écuyer, sieur des Forêts, paroisse de Chamboret, (Haute-Vienne).
Il épousa en premières noces, Catherine Vidaud, et en secondes noces, à Saint-Christophe, (près de Lesterps), le 5 octobre 1745, Marie de Lage, veuve de Jean Duval, chirurgien.

- Beauchet-Filleau : Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou.
- (*) Notes généalogiques fournies par Mme Elise CHAGOT-POUGETOUX.
- (*1) Notes généalogiques fournies par M. Hervé DUPUIS.
- (*2) Pierre Boulanger : Manot en Charente Limousine.
- (*3) Précisions généalogiques envoyées par M. Roger LABITOTIERE.
- Abbé Joseph Nadaud : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
reztour vers le menu des mise à jour retour vers le sommaire