du CLADIER

blason de la famille Cladier
 
autre blason de la famille Cladier
De gueules à 3 clés d'or, posées 2 et 1.
(Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France).
 
De gueules à une tour d'argent crénelée et maçonnée de sable, une étoile d'or en chef, et une colonne de même au côté droit de la tour.
(Abbé Joseph NADAUD : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges).

Il n'est pas impossible qu'il y ai deux familles CLADIER, d'où deux blasons assez différents...
Une nommée plus particulièrement "du CLADIER", plutôt résidente dans le sud-Charente, et une autre sans la particule, issue de la bourgeoisie d'Angoulême, qui fit des acquisitions sur les communes de Bignac et de Chadurie.
Mais à qui les clés, à qui la tour ? Mystère... J'aurais une petite tendance à affecter les clés aux du CLADIER de CURAC, et le blason à la tour et à la colonne à ceux d'Angoulême.

- Famille du CLADIER, de la Faurie (Rioux-Martin), et de Curac.

I) du CLADIER Pierre.
Il épousa Marie du Péron, et eurent pour enfant :

II) du CLADIER Guillaume.
Il épousa par contrat du 6 février 1550, Marie du Chasteignier.
De cette union naquit, au moins :

III) du CLADIER Pierre, écuyer, seigneur des Murailles.
Il épousa par contrat du 10 juillet 1575, Antoinette Géraud, fille de Thomas, écuyer, seigneur de la Motte-Charente et d'Anne, alias Catherine de Rabaine.
Ils eurent pour enfant :

IV) du CLADIER Jean.
Il épousa par contrat du 24 mai 1604, Anne de Saint-Martin.
De cette union naquit :

V) du CLADIER Daniel, seigneur de Lestang et de la Faurie (Rioux-Martin).
Il épousa par contrat du 4 août 1631, Marie de Gandillaud.
Il fut inhumé dans l'église de Rioux-Martin, le 5 avril 1673. (Odette FAYE et Michel KAHN).
De cette union naquirent :
  1) Samuel, qui suit.
2) Jean, né le 23 février 1640, sieur de la Neuville.
Il fut maintenu dans sa noblesse par d'Aguesseau (1666-1667), puis par l'intendant Bégon, le 9 juin 1669. (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC).
Il épousa le 22 mai 1662 Huberte de La Touche, puis sans doute en secondes noces Marthe de Grimoard.
Ils décédèrent respectivement en 1701 et 1700, et furent tous les deux inhumés dans l'église de Rioux-Martin. (Odette FAYE et Michel KAHN).
Ils eurent pour enfant :
  a) Isabelle, alias Elisabeth, née en 1676.
Elle épousa, à Rioux-Martin, par contrat du 29 juin 1701, passé à la Faurie, (Hilaire, notaire), Henri du Lau, seigneur du Chambon Cellette, fils de Philippe, seigneur du Chambon (Eymouthiers), et de sa troisième union, Marise de Grimoard.
Elle décéda en septembre 1718. Son mari demanda alors l'inventaire des biens qu'elle possédait encore à la Faurie. (Odette FAYE et Michel KAHN).

VI) du CLADIER Samuel, écuyer, seigneur de la Faurie.
Il fut maintenu dans sa noblesse en 1666.
Il épousa par contrat du 25 mars 1662, Anne de La Touche.
Il fut enterré dans l'église de Rioux-Martin, le 16 octobre 1701. (Odette FAYE et Michel KAHN).
De cette union naquirent, au moins :
  1) Gaston, qui suit.
2) Jean, qui fut capitaine au régiment de Charost.
Le 8 janvier 1712, il était à Curac, et emprunta à Michel Fouyne, marchand de Curac, 132 livres, tant en blé, fèves, "pesilles", que en argent comptant, pour "faire recrues pur se soubtenir dans sa compagnie". (Odette FAYE et Michel KAHN).

VII) du CLADIER Gaston, écuyer, seigneur de la Neuville, né en 1667 à la Faurie (Rioux-Martin).
Il épousa à la Faurie (Rioux-Martin), Marie Sylvie d'Angoulême (née en 1669), fille de Charles et de Charlotte de La Meunière.
Le couple fréquenta la petite cour de la princesse de Chalais.
Le prince de Chalais, Jean Talleyrand de Périgord, donna à Gaston "plein pouvoir et puissance", pour faire procéder aux arpentements et vérifications des prises au dedans des paroisses de Rioux-Martin, Yviers, Sérignac, Saint-Christophe, Sauvignac, Revignac et Melac. (Odette FAYE et Michel KAHN).
En 1695, Gaston vendit aux frères Frichou, la métairie de la Faurie et partit habiter Curac. (Odette FAYE et Michel KAHN).
De cette union naquirent 11 enfants, dont 9 garçons, baptisés à Rioux-Martin, à Curac et à Chalais. (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC).
L'aîné fut :

VIII) du CLADIER Jean, écuyer, seigneur de Curac, de Villejésus, et de Lurat.
Il naquit vers 1685.
Il épousa à Saint-Genis d'Hiersac le 29 juin 1717, (à Ruelle, le 20 juillet 1717, selon Odette FAYE et Michel KAHN), Marie de Livenne, ( née le 4 septembre 1679, et fut baptisée le 7 septembre), fille de Louis, chevalier, seigneur de Verdille, et de sa quatrième union Françoise Chastry.
(Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC).
Le 5 août 1739, il exerça les droits de sa femme.
Il semble que vers le milieu du XVIIIème siècle, la famille CLADIER quitta la paroisse de Curac. Depuis 1746, Marie de Livenne était dite séparée de biens d'avec son mari. Voulant éviter la dilapidation de leurs domaines, celui-ci avait opéré de nombreuses ventes et modérations de ventes sur les terres de Curac, pour payer les dettes qu'il avait contractées envers sa femme. Il lui délaissa en 1749 les fruits et revenus sur ses biens de Curac, et en 1750, les meubles et effets qui se trouvent dans le logis.
Lui même demeurait au logis de la Cour à Villejésus.
Marie de Livenne décéda à Curac en 1755, et son mari, Jean était toujours en vie en 1760. (Odette FAYE et Michel KAHN).
Ils eurent 7 enfants, de 1719 à 1728, dont :

IX) du CLADIER Jean, chevalier, seigneur de Curac, né vers 1729 à Curac.
Le 11 juillet 1761, il épousa à Port-Louis (île Maurice), Marie Renée Vial, (née en 1749 à Port-Louis), fille de Jean Baptiste et de Charlotte Desveaux.
Il afferma avec deux de ses frères (les autres étaient décédés), à Pierre Fillastreau, laboureur, les domaines et dépendances du fief de Curac. Ils lui vendent aussi quelques pièces de terre. En 1765, les mêmes biens furent affermés à Joseph Nicolas Pierrat; négociant, habitant le Begaud, dans Sainte-Marie de Chalais. (Odette FAYE et Michel KAHN).
Il fut chevalier et officier d'infanterie et décéda le 12 mai 1776 à Moka (île Maurice). (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC).
Ils eurent pour enfant :
  1) Jean., alias Jean Louis, né en 1762.
Il épousa en premières noces Marie Eugénie de Forancis (Deforancis). Elle décéda avant 1803.
Puis en secondes noces, il épousa en 1803 Fanny Queranton. (Don McARTHUR : généalogie sur Geneanet).
Jean Louis décéda en 1829.
De sa seconde union était né :
  a) Jean, né le 14 juin 1807 à Port-Louis.
2) Marie Anne, née en 1763. (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC)
3) Elisabeth, née en 1764. (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC)
Elle épousa en 1800 Charles Louis Maurice de Latour de Saint-Ygest (1765-1819). (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC)
4) Gertrude, née le 28 mars 1767 à Port-Louis (île Maurice).
Elle épousa le 9 février 1790 à Moka, Pierre Gabriel Xavier de Coriolis (1750-1834), fils de Joseph Edouard, baron de Limaye, et de Marie Anne Cécile de Blanchard.
Elle décéda le 9 septembre 1810, à La Savanne. (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC).

- Famille CLADIER, issue de la bourgeoisie d'Angoulême :
I) CLADIER Jean, procureur au présidial d'Angoulême.
Il épousa Jeanne Jolly, et en eut pour enfants, au moins :
  1) Guillaume, qui suit.
2) Daniel, qui fut notaire royal en Angoumois.
Il épousa le 10 août 1649, à Angoulême (paroisse Saint-André), Marguerite de Marcillac, fille de feu François, marchand, et de Jeanne Aigron. (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC).
En 1656, il fut parrain de Marie CLADIER.
De son union avec Marguerite naquit :
  a) Anne, née en 1651.
Elle épousa le 20 février 1669, paroisse du Petit Saint-Cybard à Angoulême, Simon Delavergne, et en eut une fille : Marguerite.
Elle décéda le 28 octobre 1691 à Angoulême.
b) Jean, né le 24 mars 1655.
Il fut baptisé le 27 mars, paroisse du Petit Saint-Cybard, et eut pour marraine Marie Aigron.
c) Marc, né le 21 février 1657.
Il eut pour parrain Marc Guillaumeau et pour marraine Hippolyte de La Place.
3) Marie, qui fut marraine le 25 mai 1650, de Guillaume CLADIER, fils de Jean, son frère, et de Marie Guindé.
Elle épousa le 22 juin 1661, à Angoulême, Simon Glénisson, procureur au siège présidial, fils de Jean, procureur au siège présidial, et de feue Robine Lemusnier.
(Don Mc ARTHUR); (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC).
4) Jean, qui fut procureur au siège présidial d'Angoulême, en 1653.
Il épousa le 7 mai 1645, à Angoulême, Marie Guindé, fille de Philippe, procureur du roi en l'élection d'Angoulême, et de feue Catherine Delhuisle (J. Martin, notaire royal à Angoulême). (Anny BERGEROLLE - site Internet sur la commune de CURAC).
Ils eurent pour enfants :
  1) Jeanne, baptisée le 5 septembre 1647, paroisse Saint-André à Angoulême.
Elle eut pour parrain, Jean CLADIER, son grand-père.
2) Guillaume, baptisé le 25 mars 1650 à Saint-André d'Angoulême.
Il eut pour parrain Guillaume Guindé, et pour marraine Marie CLADIER, épouse de Simon Glénisson.
Est-ce lui qui, étant procureur au siège présidial, épousa Marguerite Yrvoix ?
3) Christophe, né le 23 septembre 1653, et baptisé le 7 novembre, paroisse Saint-André.
4) Marie, née le 17 juillet 1656 à Angoulême.
Elle fut baptisée à Saint-André, et eut pour parrain Daniel CLADIER, notaire royal, et pour marraine Marie CLADIER.
5) Jean, né en 1659.
6) N., née en 1662.
7) Catherine, née le 16 mai 1664.
Il semble qu'il épousa en secondes noces le 5 février 1663, à Saint-André d'Angoulême, Marie de Marcillac, fille de Pierre et de Jeanne Guindé.
Ils eurent pour témoins : Jean de Marcillac, Catherine Dussieur et Françoise Guindé.
Il fut parrain en 1667, de Jean Martin.

II) CLADIER Guillaume, procureur au siège présidial d'Angoumois.
En 1667, le logis de Rodas (Magnac-Lavalette), lui appartenait. Il l'afferma à Pierre Bourrut, sieur de Lestang, qui en fit sa demeure. (Jean-Paul GAILLARD).
Vers 1670, il vendit l'office de procureur au Présidial, pour 2400 livres, à Gabriel Dexmier et à son père, aussi nommé Gabriel, sieur de la Motte.
En 1673, il acheta de François Ancelin, le logis de Puygaty (Chadurie). (Jean-Paul GAILLARD).
Il épousa par contrat du 21 février 1634, (J. Martin, notaire royal à Angoulême), Catherine Dussieur (alias Dussieux), fille de feu Jean, marchand bourgeois d'Angoulême, et de Madeleine Biron.
En 1688, la seigneurie de Puygaty revint entre les mains de Catherine Ancelin, épouse de François Vigier, sieur de Durfort. (Jean-Paul GAILLARD). Il semblerait que Guillaume avait quelques problèmes financiers, et n'ai pas pu finir de payer l'achet de cette seigneurie.
De son union avec Catherine naquirent :
  1) Jean, né le 22 mars 1637, et baptisé le 3 avril, paroisse du Petit Saint-Cybard à Angoulême.
Il eut pour parrain Jean Marpault, juge de Touvérac, et pour marraine, Françoise Dussieux.
Il décéda sans postérité, et ses biens ainsi que ceux de ses parents furent recueillis par sa sœur Marie.
2) Madeleine, baptisée le 3 mars 1636 en l'église du Petit Saint-Cybard à Angoulême.
Elle épousa par contrat du 4 novembre 1652, Clément Chérade, marchand de soie et fabricien de l'église Saint-André d'Angoulême (de 1663 à 1670).
Est-ce elle qui fut marraine en 1669 de Madeleine Martin, et encore en 1676, de Madeleine Simon des Moulins ?
Le 12 septembre 1685, alors veuve, elle acheta la seigneurie de Laumont (Bignac), de Jean Léon de Livenne. (Le 8 octobre 1703, Etienne Chérade, comte de Montbron, revendit Laumont à Jean Mesnard, demeurant à Angoulême). (Jean-Marie SAUVIGNON).
De son union avec Clément naquirent : Etienne, Madeleine et Clément.
3) Marie, qui épousa le 10 mai 1668, (alias 3 juin), Armand de La Laurencie, seigneur de Charras et de Mongélias (?), fils de Bertrand et de Léonarde Audier de Montchenil. (Ils demeuraient au lieu-dit des Thibaudières, paroisse de Chadurie.
Ils eurent pour enfants : Bertrand et François.
Est-ce elle qui figura dans l'armorial de D'Hozier, généralité de Limoges, à l'article Marie CLADIER, femme de N. Lauravelle de Montjuillac ? (Lauravenne, pour La Laurencie... La graphie des noms n'étant pas le point fort des registres de l'armorial). Cette personne eu en tout cas, par défaut, de blason :
D'or à une barre ondée d'azur.
L'armorial dressé par Charles d'Hozier donne d'or à une bande ondée d'azur, mais je pense qu'une erreur s'y est glissée, car l'on trouve ce même blason avec une bande ondée d'azur quelques articles plus haut dans la liste sous le nom de Marguerite Gandillaud.
Ces blasons étant fait la chaîne et fonctionnant par série, on se rend vite compte qu'il y a plusieurs doublons, et que les bandes devraient en fait être des barres, d'où la rectification pour Marie CLADIER.

(Registre Ier de l'état du 29 août 1698).
blason de Marie Cladier
Son frère N., étant décédé sans postérité, elle recueillit tous les biens de ses parents.
Elle décéda le 23 octobre 1720. (Abbé NADAUD).
4) Catherine, née en 1650. Elle décéda le 7 février 1657.
5) Marguerite, née vers 1656 à Angoulême.
Elle épousa le 11 août 1670, paroisse du Petit Saint-Cybard, Bernard Pichot de Roffy, conseiller du roi au présidial d'Angoulême, fils de Jacques et de Marguerite Souchet.
En 1671, elle fut marraine de Marguerite Fillon, et fut également témoin en 1685, au mariage de Jacques de Laquille de La Clertye et de Marguerite Bourdage.
De son union avec Bernard naquit une fille : Catherine.
Est-ce elle qui fut citée comme marraine en 1690, de Jean Maulde de l'Oisellerie ?
Elle décéda le 18 décembre 1698 à Angoulême, et fut inhumée dans le cimetière des Cordeliers à Angoulême.

Noms isolés :
- CLADIER Charles, marchand bourgeois de la ville d'Angoulême.
Il fut parrain en 1605, de Marguerite Martin de Fontgibaud.
D'une alliance inconnue, il eut :
  1) Anne, qui fut baptisée, paroisse Saint-Jean d'Angoulême, le 24 juin 1626.

- CLADIER Françoise, épousa François (alias Guillaume) Martin.
Ils eurent pour enfant une fille : Marguerite.
Elle était dite veuve de Guillaume le 17 août 1686, et décéda le 28 décembre 1687. Elle fut enterrée le 29 dans l'église des Cordeliers d'Angoulême.

- CLADIER Marie, qui épousa le 2 septembre 1675 à Saint-André d'Angoulême, Antoine Vallier.
Il décéda avant 1722., et avaient eu pour enfants : François, Marie Rose et peut-être Antoine.

- Abbé Joseph NADAUD : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- Armorial Général de France, dressé par Charles d'HOZIER, généralité de Limoges; publié par J. MOREAU de PRAVIEUX.
- Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France.
- Anny BERGEROLLE : Site Internet sur la commune de CURAC : http://curac.jimdo.com/histoire/personnalités-1/
- Odette FAYE et Michel KAHN : Articles sur le logis de Curac, et sur la Faurie (Rioux-Martin), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jean-Marie SAUVIGNON : article sur Laumont (Bignac),
dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jean-Paul GAILLARD : article sur Rodas (Magnac-Lavalette), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Don McARTHUR : quelques notes généalogiques sur les CLADIER : site geneanet :
- nombreux autres renseignements puisés sur Geneanet.
retour vers le sommaireretour vers le menu des mises à jour