CORDEROY

blason possible de la famille Corderoy  du Tiers.
 
Blason de la famille Corderoy
D'azur à trois fleurs de lys d'or, et une mitre d'argent posée en abîme.
(cachet - ce blason ne paraît pas être celui des autres branches, et paraît venir de l'abbaye de Charroux (BEAUCHET-FILLEAU).

 
D'azur à trois fleurs de lys d'argent (ou d'or),
à l'armure d'argent posé en abîme.

(armoiries sur de l'argenterie de la branche CORDEROY du TIERS)
(Pierrick MAÎTRE du CHAMBON).
Il semble bien qu'il y ai une erreur sur l'interprétation de ce blason par BEAUCHET-FILLEAU, qui prétendait qu'il était porté au moment de la rédaction des Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou, par la branche des CORDEROY du TIERS. Cependant, on peut voir sur de l'argenterie de cette branche que le blason ne représente pas une mitre, mais une armure. Le sceau vu par BEAUCHET-FILLEAU étant peut être peu lisible a certainement conduit à cette confusion.
(Pierrick MAÎTRE du CHAMBON).

Famille originaire de Pressac, dans la Vienne.

Noms isolés :
- CORDEROY Jean, notaire royal à Pressac. Il décéda le 7 avril 1630.

- CORDEROY Colette, veuve de Jean Beau, mentionnée dans un acte du 20 décembre 1633 à Availles. (Pierrick MAÎTRE du CHAMBON).

- CORDEROY, alias Coeur de Roy, François. Il fut conseiller en l'élection de Niort, en 1646.

- CORDEROY François. Il épousa Catherine Baillix. Il fut inhumé à Poitiers en l'église Saint-Paul, le Ier décembre 1671.

- CORDEROY Jean, sieur de la Boussarderie (Pressac), apothicaire. Il fut inscrit d'office à l'armorial de 1700.
Il décéda le 20 novembre 1721, âgé de 75 ans (Pressac).
blason attribué à un membre de la famille Corderoy en 1700.
D'argent à la fasce d'azur chargée de trois étoiles d'or.
(Armorial de 1700 - Availles-Limousine)
Il avait épousé Catherine Neaume, et de cette union étaient nés :
  1) Renée, qui fut baptisée le 27 octobre 1680. Elle décéda le 20 février 1684.
2) Catherine, baptisée le 23 juillet 1684.
2) René, baptisé le Ier avril 1687.
4) Jean, baptisé le 21 février 1690.
5) Marie, née le 14 janvier 1692.
Une des filles fut inhumée à Pressac, le 30 novembre 1721.

- CORDEROY Jean, sieur de Vaugelée. Il épousa le 7 février 1695, à la Chapelle-Bâton, Jeanne Garnier.
Ils eurent pour enfants :
  1) Pierre, qui fut baptisé audit lieu le 5 décembre 1698.
2) Jean, baptisé le 22 octobre 1700.
3) Louis, baptisé le 13 mai 1706.
4) Marie, baptisée le 12 octobre 1713.

- CORDEROY Catherine. Elle épousa le 25 juillet 1695, Jean Garnier, notaire. Elle fut peut-être inhumée à la Chapelle-Bâton (Vienne), le 15 février 1756, âgée de 92 ans.

- CORDEROY Louis, sieur de la Vigore (?). Il fut inscrit d'office à l'armorial de Montmorillon, en 1700.
blason attribué à un membre de la famille Corderoy, en 1700.
De gueules au taureau d'or.
(armorial de 1700 - Montmorillon)

- CORDEROY Jeanne, épousa à Nanteuil en Vallée, le 25 juillet 1700, Pierre de Goret, écuyer, seigneur de Fournier. Elle était dite veuve dans un acte de Rivet, notaire à Ambernac, du 30 décembre 1744.

- CORDEROY Catherine. Elle épousa N. Garnier, sieur du Taillis. Ils eurent plusieurs enfants, dont l'aînée :
  - Françoise, qui fut baptisée le 2 septembre 1706.
Elle fut inhumée dans l'église de Pressac, le 5 septembre 1724, à l'âge de 40 ans.

- CORDEROY Catherine. Elle épousa le 12 octobre 1700, Paul Couraud, sieur du Portal.

- CORDEROY Jean, sieur du Tiers. Il fut en 1713, curateur de Marie-Anne de Pons (Rivet, notaire à Aizecq).

- CORDEROY Catherine. Elle épousa à Pressac, le 22 février 1724, Jean Churlaud, sieur de l'Age du Mas. Elle décéda le 11 septembre suivant.

- CORDEROY Louis, sieur de la Jarrige et de la Tour. Il épousa Isabelle Garnier, et eurent pour enfant :
  1) Marie, qui fut baptisée le 4 novembre 1725.

- CORDEROY Eléonore. Elle épousa le 17 septembre 1731, Jean Bouton, docteur en médecine.

- CORDEROY François, sieur de Mousserand. Il épousa Marguerite Prévost, et eut pour enfant :
  1) Thérèse, qui fut baptisée le 6 novembre 1743.

- CORDEROY Jean. Il épousa Marie Chein, et eut pour enfants :
  1) Louis, qui fut baptisé le 4 avril 1746.
2) Marie. Elle fut inhumée dans l'église de Pressac, âgée de 5 ans, le 4 juin 1748.

- CORDEROY N. Il était en 1750, curé de Pressac.

- CORDEROY Jean, bachelier en théologie. Il était le 6 septembre 1757, curé de Verteuil.

- CORDEROY Jean, sieur de la Vigerie. Il épousa Catherine Clavaud, et eut pour enfant :
  1) Nicolas, qui fut baptisé le 25 septembre 1785.

- CORDEROY Pierre, sieur de Malhubert. Il épousa vers 1780, Marie-Louise Nebout, et eut entre autres pour enfants :
  1) Nicolas, baptisé le 12 novembre 1785. Il fut inhumé le 25 octobre 1787.
2) Louise-Madeleine, baptisée le 27 août 1787.
3) Jeanne, baptisée le 2 décembre 1789.
L'une de ces filles épousa vers 1815, le baron de Chamborant-Périssat.

- CORDEROY Jules-Marcellin, né en 1820. Il était propriétaire à Millac (Vienne).
Il épousa le 20 juin 1848, à Availles-Limousine, Catherine-Marie-Louise Clavaud-Letang.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jacques-Julien, né le 30 mars 1849. Il fut maire de Millac, conseiller-général de l'Ile-Jourdain (Vienne), en 1894.
2) Victor, qui fut conseiller général à Confolens. Il épousa N. Babaud de La Croze, et eut une postérité.

Filiation suivie :
I) CORDEROY Léonard. Il habitait Pressac.
Il épousa Catherine Clerc, et eut entre autres enfants :
  1) Jean, qui fut baptisé le 25 juin 1613.
2) Marie, baptisée le 6 février 1620.
3) Rose, baptisée le 3 juin 1621.
4) Nicolas, qui suit.

II) CORDEROY Nicolas, sieur du Tiers (Pressac). Il fut baptisé le 30 octobre 1623.
Il épousa en premières noces vers 1645, Marie Rogues, fille de Pierre, sieur du Jarzant, et de N. Micheau.
Devenu veuf avant 1655, il épousa en secondes noces vers 1657, Marguerite Gallois.
Il fut inhumé le 29 décembre 1694.
Il avait eu pour enfants de son premier mariage :
  1) Louis, qui suit.
2) Jean, baptisé à Pressac, le 9 avril 1649.
3) Esther, baptisée le 23 février 1652.
4) René, sieur de Malhubert (Availles-Limousine - Vienne). Il épousa, le 6 août 1685 Catherine Chevallon, fille de Pierre, sieur du Fliers, et de Isabeau Micheau.
Il fut nommé besle, ou baile (président) de la confrérie du Saint-Sacrement de l'autel à Availles.
Il fut parrain à la Chapelle-Bâton (Vienne), en 1705.
Il décéda le 17 octobre 1727. Sa postérité est inconnue.
Nicolas eut de son second mariage :
  5) Pierre, qui fut peut-être l'auteur de la branche du Pont.
6) Marie, qui naquit le 14 décembre 1659.
7) Madeleine, baptisée le 4 mars 1665. Elle eut pour parrain Léonard CORDEROY, notaire (parenté non relatée).
8) Jean, qui fut peut-être l'auteur de la branche du Tiers.
9) Catherine, née le 13 janvier 1667. Elle épousa le 5 octobre 1687, Gabriel de La Tour, écuyer, seigneur dudit lieu (Hiesse).
En 1704, elle était dite demeurant dans la maison noble de Lesmarie (l'Hemarie), paroisse de Hiesse, avec son mari. (Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE)
10) Marie, née le 23 juin 1668.
11) Louis, qui fera la branche du Breuil.
12) Anne, née (ou baptisée), le 3 novembre 1670. Elle fut inhumée le 15 avril 1676.
13) Just, baptisé le 11 septembre 1672.
14) François, sieur de la Plaine, né le 13 janvier 1674. Il épousa à Poitiers, paroisse Saint-Didier, Marie Delaperrière, fille de feu Nicolas, huissier au présidial, et de Françoise Meslet.
Ils eurent pour enfant :
  a) Jean, qui fut baptisé dans ladite église, le 7 mars 1700.
15) Jean, qui fut l'auteur de la branche de la Noze.
16) Hyacinthe, qui fera la branche de Pierre-Brune.
17) Jean, baptisé le 26 septembre 1682. Il fut inhumé le 6 mars 1692.
Un des fils de Nicolas fera la branche des Broues.

III) CORDEROY Louis, sieur de la Motte, baptisé à Pressac, le 27 novembre 1646.
Il épousa le 7 février 1668, en la paroisse Saint-Maxime de Confolens, Madeleine Gallois, fille de Claude, sieur du Belron, et de Jeanne Petit. Madeleine en fut veuve en 1691.
Ils eurent pour enfants :
  1) peut-être Louis, qui suit.
2) Jeanne, qui fut baptisée le 4 novembre 1668.
3) Jean.

IV) CORDEROY Louis, sieur de la Motte.
Il épousa le 26 février 1715 Marguerite Vignaud. Elle était veuve lorsqu'elle fut inhumée le 15 juillet 1755, âgée de 73 ans.
Ils eurent pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) Jacquette, baptisée le 14 mai 1719. Elle épousa le 31 janvier 1752 Gabriel-David Rigalleau, chirurgien-juré à Charroux.
3) Jean, baptisé le 12 novembre 1721.
4) Hyacinthe, baptisé le 9 décembre 1722.
5) Marie-Madeleine, qui épousa le 26 avril 1758 Pierre David, chirurgien. Elle fut inhumée le 16 novembre 1775.
6) Marie, baptisée le 4 novembre 1725.
7) Louis, baptisé le 23 mars 1732.
8) Marie, baptisée le 10 janvier 1735. Elle épousa le 23 mai 1758, Jean David, chirurgien.

V) CORDEROY François, sieur de la Motte, baptisé le 20 janvier 1718.
Il épousa le 12 janvier 1756, Marie Garnier, fille de feu Pierre, notaire, et de Françoise David.
De cette union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Pierre, baptisé le 12 juin 1759. Il épousa Henriette Garnier, et ils eurent pour enfants :
  a) François, né le 4 août 1780.
b) Madeleine, née le 12 mars 1782.
c) Marie, née le 13 octobre 1787.

VI) CORDEROY François. Il épousa à Mauprevoir (Vienne), le 20 mai 1777, Françoise-Catherine Garnier, fille de Jean, et de Françoise Parent.
Ils eurent pour enfants :
  1) Marie, née le 17 décembre 1778.
2) peut-être Pierre.

Branche du PONT :
III) CORDEROY Pierre, sieur du Pont, baptisé le 9 avril 1658.
Il fut chirurgien.
Il épousa Anna Churlaud, qui en était veuve en 1710.
Ils eurent entre autres enfants :
  1) Jean, baptisé le 15 novembre 1685, à Availles.
2) Catherine, baptisée le 18 juin 1688.
3) François, qui suit.

IV) CORDEROY François, sieur du Pont, chirurgien.
Il épousa en premières noces Françoise David, et en secondes noces, le 26 juillet 1753, Marie Collin, veuve de Jean CORDEROY, sieur des Broues.
François eut de son premier mariage :
  1) Jean, baptisé le 11 décembre 1719.
2) Paul, baptisé le 14 août 1722.
3) René, baptisé le 5 octobre 1723.
4) Antoine, baptisé le 18 septembre 1726.
5) Jean, baptisé le 11 mars 1728.
6) Charles, baptisé le 2 juin 1730.
7) François, qui suit.

V) CORDEROY François, sieur du Pont, baptisé le 24 août 1734. Il fut inhumé le 5 décembre 1784.
Il avait épousé Louise Cuirblanc, et de cette union étaient nés :
  1) Thérèse, baptisée le 11 septembre 1768.
2) Jeanne, baptisée le 16 novembre 1764.
3) Luc, baptisé le 15 février 1766.
4) Catherine, baptisée le 8 mars 1769.
5) François, baptisé le 3 mai 1773.
6) Jeanne, baptisée le 4 juin 1776. Elle fut inhumée le 25 janvier 1789.
7) Pierre, né le 22 janvier 1779.

Branche du TIERS :
blason de la branche des Corderoy du Tiers
 
armes des Corderoy du Tiers sur le l'argenterie
D'azur à trois fleurs de lys d'argent (ou d'or),
à l'armure d'argent posé en abîme.
 
Armoiries de la famille CORDEROY du TIERS, sur de l'argenterie.
(Pierrick MAÎTRE du CHAMBON).
III) CORDEROY Jean, né le 24 février 1666.
Il acheta en 1709, des terres qui devaient rentes à la seigneurie d'Availles-Limousine.
Il fut reçu le 20 novembre 1714, conseiller du roi en l'élection de Confolens.
Il épousa le 27 octobre 1695, Thérèse Marcillaud. Elle en était veuve lors de son décès, survenu le 11 juillet 1756, à l'âge de 84 ans.
Ils avaient eu pour enfants :
  1) Marguerite, baptisée le 24 janvier 1701. Elle fut inhumée le 16 août 1713.
2) Nicolas, baptisé le 9 mars 1702. Il semble qu'il fut prêtre, et qu'il décéda à Pressac, le 4 novembre 1769, à l'âge de 67 ans.
3) Léonarde, baptisée le 28 juillet 1705.
4) Jean, baptisé le 28 octobre 1706.
5) Madeleine, baptisée le 6 avril 1708. Elle fut inhumée le 20 avril 1717.
6) Jean, baptisé le 24 avril 1709.
7) Anne, baptisée le 14 juillet 1710. Elle fut inhumée le 20.
8) Geneviève, baptisée le 21 octobre 1712. Elle épousa le 24 juin 1734 Louis Marchand, sieur du Chaume, docteur en médecine. Elle décéda avant 1739.
9) autre Jean, qui suit.
10) Paul, baptisé le 4 octobre 1714. Il fut inhumé le 6 décembre 1719.
11) François, baptisé le 9 juin 1717.
12) Dorothée, baptisée le 9 juin 1717.
13) Catherine, baptisée le 26 juillet 1719. Elle fut inhumée le 4 mai 1721.
14) Jacquette, baptisée le 10 octobre 1720. Elle épousa le 27 novembre 1741, Pierre Gros, sieur des Vaux.
15) Marie, baptisée le 8 juillet 1723. Elle épousa le 15 avril 1749, Louis Poitevin, habitant la paroisse d'Empuré.
16) Nicolas, qui fera la branche de la Bussière.

IV) CORDEROY Jean, sieur du Tiers, avocat en parlement. Il habitait la paroisse de Pressac.
Il naquit le 15 septembre 1718, et épousa à Charroux, le 22 février 1740, Marie-Elisabeth-Françoise Bourdier, fille de Pierre, sieur de la Maillerie, sénéchal de Charroux, et de Françoise Chein.
Il rendit hommage, le 31 août 1752, du fief de la Fénicardière, près de Civray.
Il eut pour enfants :
  1) Marie, baptisée le 27 septembre 1740.
2) Thérèse, baptisée le 14 janvier 1742.
3) Marie, baptisée le 24 mars 1743.
4) Jeanne-Modeste, baptisée le 7 mars 1751. Elle épousa, le 29 mai 1769, Jacques-Philippe-François Le Maye, seigneur de Moyseau, officier au régiment de Guienne. Elle décéda le 19 février 1786.
5) Nicolas, qui suit.
6) Marguerite, baptisée le 29 septembre 1755.

V) CORDEROY Nicolas, né le 30 octobre 1753, seigneur du Tiers, lieutenant particulier de la maîtrise des eaux et forêts de Poitiers.
Il assista en 1789, à Poitiers, comme représentant la paroisse de Pressac, à la réunion du Tiers-Etats pour nommer des députés aux Etats-Généraux.
Il fut maire de Pressac en 1791.
Il épousa le 30 mai 1780 Marie Chabosseau, fille de Marie-Louis, juge consul à Poitiers, et de Geneviève Orillard.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean-Baptiste, qui suit.
2) Marie-Juste, baptisée le 21 septembre 1784.
3) Jacques, qui fera la branche cadette du Tiers.
4) Pierre, baptisé le 14 janvier 1791.
5) peut-être Marie-Julie, qui épousa à Pressac, le 15 novembre 1820, Jean-François Machet-Lamartinière.

VI) CORDEROY du TIERS Jean-Baptiste, baptisé le 20 août 1781.
Il épousa en premières noces, vers 1810 Françoise-Prudence Blondet, puis en secondes noces le 20 juin 1822 Cécile David.
Il eut entre autres enfants :
  1) Pierre, né à Mauprévoir le 10 octobre 1813. Il épousa à Poitiers, le 7 août 1844, Louise-Pauline Barbault de La Motte, fille de Henri-Denis-Eugène, président à la cour d'appel de Poitiers, et de Marie-Louise-Henriette Perreau.
2) Elisa, qui épousa Justin Laubier de Grandfief. Elle décéda le 19 décembre 1891. Elle avait été la bienfaitrice de la paroisse de Saint-Gaudent (Vienne), dont elle fit construire l'église, le presbytère, etc...

Branche cadette du TIERS :
VI) CORDEROY du TIERS Jacques, né le Ier mars 1787.
Il épousa à Availles, le 30 août 1813, Marie-Rose Didier-Pressat, et eurent pour enfants :
  1) Jacques-Pascal-Nicolas, qui suit.
2) Jean-Baptiste, qui fera la troisième branche du Tiers.
3) Lucinde-Marie, née le 6 juin 1818.

VII) CORDEROY du TIERS Jacques-Pascal-Nicolas, né le 20 juin 1814.
Il assista comme témoin au mariage de son frère le 19 juillet 1847.
Il décéda à Availles le 6 mai 1882.
Il avait épousé le 6 novembre 1838, Marie-Louise Machet-Lamartinière, et avait eu pour enfants :
  1) Jules-Louis, qui suit.
2) Marie-Louise, née le 17 février 1841. Elle épousa le 8 mai 1859 François-César-Félix Buisson.
3) Françoise-Alice, née le 11 septembre 1843. Elle épousa le 17 septembre 1861 Martial-Adrien Bouty.

VIII) CORDEROY du TIERS Jules-Louis, né le 12 février 1840, à Availles.
Il fut célèbre à Confolens, pour avoir embrassé une lionne sur le museau, lors du passage d'un cirque.
Il épousa Fernande Faugère, nièce et héritière d'Aristide Martin, qui lui apporta par ce mariage les terres et château de Gamory, en Saint-Maurice des Lions.
Ils eurent pour enfant, au moins :

IX) CORDEROY du TIERS Jacques, avocat à la cour d'appel de Paris.
Il fut l'auteur de poèmes régionalistes, et de comédies, comme "Pays Confolentais", "Consultations de Gribouille en pays d'Angoumois".
Il fit restaurer, avec l'architecte Geay, de Limoges, de 1923 à 1927, le logis de Gamory.
Il eut pour fils :

X) CORDEROY du TIERS Jacques-Pascal, ancien élève de polytechnique.
Cette famille habite toujours le château de Gamory.

Troisième branche du TIERS :
VII) CORDEROY du TIERS Jean-Baptiste, né à Availles-Limousine, le 12 avril 1820.
Il épousa à Niort, le 19 juillet 1847, Marie-Marguerite Martineau, fille d'Ambroise-Raymond-Benjamin-Emile, et de Geneviève-Mathilde Chabosseau.
Il fut maire de Pressac en 1894.
Il eut pour enfants :
  1) Jacques-Pascal-Emile, qui suit.
2) Marie-Mathilde, qui épousa à Niort, le 16 juillet 1879, Marie-Augustin-Joseph Bernardeau de Monterban.

VIII) CORDEROY du TIERS Jacques-Pascal-Emile, né à Niort le 14 octobre 1848.
Il fut avocat... et poète. Il publia dans ses dernières années "Promenades sans but", "Pulvis", etc...
Il avait sa statue à Echiré (Deux-Sèvres). Je ne sais pas si cette statue est toujours visible.

Branche de la BUSSIÈRE :
IV) CORDEROY Nicolas, sieur de la Bussière.
Il épousa le 29 janvier 1752 Marie Churlaud, fille de Jean, sieur de l'Age du Mas, et de Françoise Préveraud.
Ils eurent pour enfants :
  1) Nicolas, qui suit.
2) Marie, née en 1756.
3) Marthe, née le 10 août 1757. Elle épousa, au Dorat, Guy-Théobald Junien, avocat.
4) Jean, né le 16 août 1758.
5) François, sieur de Lauderie, né le 11 avril 1761. Il épousa à Abzac, le 18 décembre 1786, Françoise-Julie Barbier, fille de Jean, notaire, et de Marie-Anne CORDEROY.
De cette union naquirent :
  a) Nicolas, né à Abzac, le 28 août 1787.
b) Jean, né le 4 avril 1789.
c) Françoise, née le 29 juillet 1790, à Abzac.
6) Nicolas.
7) Philippe, né le 10 mai 1767.
8) peut-être Françoise, qui épousa Louis Sarget du Rivault.

V) CORDEROY Nicolas, sieur de la Bussière et de la Devinière, né le 19 juin 1754.
Il arrenta des terres, le 17 mai 1772, à Joseph Chabot, écuyer, seigneur de Bouin.
Il assista le 23 avril 1790, à Charroux, au mariage de son neveu Nicolas Churlaud.
Il épousa le 28 septembre 1776, Marie-Madeleine CORDEROY, fille de Nicolas, sieur de Masdille, et de Madeleine Borde.
Ils eurent pour enfants :
  1) Nicolas, baptisé le 30 août 1777.
2) Nicolas-Marie, baptisé le 23 septembre 1778.
3) Marthe, baptisée le 8 mai 1780.
4) Pierre, baptisé le 15 octobre 1781.
5) Catherine, baptisé le 25 février 1783.
6) François, baptisé le 8 août 1784.
7) Jean-Nicolas, baptisé le 18 février 1786.
8) Nicolas, baptisé le 24 juillet 1787.

Nom isolé de cette branche :
- CORDEROY de La Bussière Françoise-Désirée, qui épousa vers 1820 Pierre-Frédéric de Saint-Garreau.

Branche du BREUIL :
III) CORDEROY Louis, sieur du Breuil. Il naquit le 3 mai 1669, et décéda le Ier juillet 1744.
Il fut inscrit d'office à l'armorial du Poitou de 1700.
blason attribué à la famille Corderoy en 1700.
De sable à la bande câblée d'or.
(armorial français, et de Rietstap - Poitou)
Il donna en 1741, une reconnaissance au sujet de certaines terres appartenant au prieuré de Montazay (Breuilles, notaire à Aizecq).
Il épousa, le Ier janvier 1696 Jacquette Laurent, et ils eurent pour enfants :
  1) (*) Marie, qui fut baptisée le 26 décembre 1697, à Pressac.
Elle épousa, le 8 août 1722, à Pressac, Jean d'Escravayat, écuyer, seigneur de la Barrière.
Elle fut inhumée dans l'église de Pressac, le 23 mars 1743, âgée de 46 ans.
2) Catherine, baptisée le 8 janvier 1699, à Pressac.
3) Louis, baptisé à Pressac, le 18 mars 1700.
4) Anne, baptisée à Pressac, le 20 décembre 1701.
5) (*) Françoise, baptisée le 28 février 1703, à Pressac. Elle eut pour parrain Jean CORDEROY, sieur de la Noze, son cousin.
Elle épousa le 6 août 1726 à Pressac, Jean d'Escravayat, écuyer
Elle décéda le 23 mars 1743 à Pressac, âgée de 40 ans.
6) Marguerite, baptisée le 14 mai 1705, à Pressac.
7) François, qui suit.

IV) CORDEROY François, sieur du Breuil.
Il épousa Louise Renaud, et eut pour enfants :
  1) Thérèse, qui fut baptisée à Pressac, le 15 juillet 1754. Elle épousa le 4 juillet 1771 Pierre Duverrier de Boulzat.
2) Jean, baptisé à Pressac, le 30 juin 1755.
3) Nicolas, baptisé à Pressac, le 25 décembre 1756.
4) Louise-Thérèse, baptisée à Pressac, le 3 juillet 1761.
5) Nicolas, baptisé à Pressac, le 2 novembre 1763.
6) François, baptisé à Pressac, le 27 mai 1766.
7) Françoise, qui épousa le 8 janvier 1776, Jean Prévost, sieur de Maisonnais, bourgeois.

Branche de la NOZE :
III) CORDEROY Jean, sieur de la Noze (Pressac). Il naquit le 27 octobre 1675.
Il épousa le 27 novembre 1699, Marie Chauveau.
Il fut nommé, le 21 juin 1715, besle (président) de la confrérie du Saint-Sacrement en l'église d'Availles-Limousine.
Il fut inhumé le 26 novembre 1733.
Il avait eu pour enfants :
  1) René, qui fut baptisé le 13 février 1701.
2) Jean, baptisé le 27 octobre 1702.
3) Junien, baptisé le 4 novembre 1703.
4) Guy, sieur de la Champagnerie (Pressac), baptisé le 28 août 1708.
Il épousa, le 2 juin 1733, Catherine Rempnoux, fille d'Antoine et d'Emerie Chevallon.
Ils eurent pour enfants :
  1) Marthe, qui épousa le 4 octobre 1762, Philippe Gay, sieur du Coudret, receveur des fermes du roi. Elle fut inhumée à l'âge de 33 ans, le 29 janvier 1767.
2) Junien, baptisé le 9 juillet 1736.
5) Jacques, qui suit.
6) Pierre, né le 23 juillet 1721. Il fut vicaire d'Availles, et fut inhumé à 27 ans, le 28 avril 1748.
7) Jacques, baptisé le 22 juillet 1724.

IV) CORDEROY Jacques, baptisé le 16 octobre 1712, sieur de la Noze.
Il fut procureur et notaire à Availles-Limousine.
Il épousa en premières noces Anne Laurent, et eut pour enfants :
  1) Marie-Anne, baptisée à Availles, le 15 avril 1741. Elle épousa le 19 février 1770, Jean Barbier, notaire et procureur des châtellenies d'Abzac et d'Availles.
2) Marguerite, baptisée le 10 mars 1742.
Devenu veuf, Jacques épousa en secondes noces, le 18 février 1749, Françoise Chevallon, fille de feu Pierre, notaire, et de Catherine Rempnoux.
Ils eurent pour enfants :
  3) René, baptisé le 17 novembre 1749.
4) Françoise-Dorothée, baptisée le 5 mai 1751.
5) Julie, baptisée le 13 novembre 1752. Elle épousa le 22 février 1773, Louis-Philippe Albert, sieur de Combourg.

Branche de PIERRE-BRUNE :
III) CORDEROY Hyacinthe, sieur de Pierre-Brune, baptisé le 26 avril 1680.
Il épousa le 23 octobre 1719, Jacquette Laurent, et eut pour enfants :
  1) Marguerite, baptisée le 11 août 1720.
2) Radégonde, baptisée le 18 août 1721. Elle épousa, le 21 août 1741, Louis Borde, sieur du Crou, négociant.
3) Jean, baptisé le 21 août 1722.
4) François, né le 11 août 1723. Il fut inhumé le 4 septembre de la même année.
5) Françoise, baptisée le 14 octobre 1724.
6) Louis, baptisé le 4 septembre 1726.
7) Hyacinthe, baptisé le 4 septembre 1726.
8) Marie, baptisée le 20 septembre 1727. Elle fut inhumée le 30 août 1728.
9) Nicolas, qui suit.
10) Dorothée, baptisée le 26 avril 1731. Elle épousa le 5 mars 1752 Jacques Bourdier de La Maillerie, lieutenant au régiment de Limousin.
11) Jean, baptisé le 22 janvier 1733.

IV) CORDEROY Nicolas, sieur de Masdille (Pressac). Il naquit le 3 mars 1729.
Il fut président de l'administration du district de Civray en 1790 et 1791.
Il épousa le 2 juin 1749, Madeleine Borde, fille de Jacques-Philippe, et de Perrine Imbert.
Ils eurent pour enfants :
  1) Perrine-Madeleine, baptisée à Savigné le 28 janvier 1751.
2) Louis, baptisé le 23 octobre 1754 à Savigné.
3) Françoise, baptisée à Savigné, le 24 janvier 1757. Elle épousa le 28 février 1775 Louis-David Machet La-Martinière, docteur en médecine.
4) Marie-Madeleine, baptisée le 25 mars 1758, à Savigné. Elle épousa le 28 septembre 1786 Nicolas CORDEROY, sieur de la Bussière.
5) Pierre-Nicolas, baptisé le 25 avril 1763, à Savigné.
6) Pierre, baptisé le 21 décembre 1764, à Savigné.
7) Marie-Anne, baptisée le 12 mai 1767. Elle fut inhumée à Pressac, le 12 juin 1767.

Branche des BROUES :
III) CORDEROY N.
Il eut d'un mariage inconnu :
  1) René, qui suit.
2) Jeanne, qui épousa le 14 janvier 1710, Savin Autefons, sieur de Chardat.

IV) CORDEROY René, sieur des Broues.
Il épousa, le 14 janvier 1710, Françoise Autefons.
Il décéda, âgé de 48 ans, le 20 août 1734.
Il avait eu de son mariage :
  1) Jean, qui suit.
2) Catherine, baptisée le 19 avril 1712.
3) René, baptisé le 9 septembre 1713. Il fut inhumé le 28 janvier 1717.
4) Marie-Michelle, née le 23 novembre 1714. Elle fut inhumée le 24 septembre 1719.
5) Jean-Baptiste, né le 23 mars 1716.
6) Jeanne, née le 7 septembre 1717. Elle fut inhumée le 11 novembre 1719.
7) Marguerite, née le 5 décembre 1718.
8) Jean, né le 9 mars 1721.
9) Augustin, né le 27 mai 1723. Il fut inhumé le 25 janvier 1725.
10) Nicolas, baptisé le 20 août 1724.
11) Jacquette, née le 28 septembre 1727.
12) Geneviève, née le 24 mars 1732.

V) CORDEROY Jean, sieur des Broues, baptisé le 19 décembre 1710.
Il épousa le 22 février 1740 Marie Collin, fille de feu Henri, et de Françoise Venassier.
Il fut inhumé dans l'église de Pressac, le 7 janvier 1753.
Il avait eu pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Jean, baptisé le 20 mars 1742.
3) Nicolas, baptisé le 27 août 1744.
4) Marguerite. Elle fut inhumée à 2 ans, le 25 septembre 1749.
5) François, inhumé, le 9 octobre 1754, âgé de 4 ans.

VI) CORDEROY Pierre, sieur des Broues.
Il épousa, le 22 janvier 1761, Marie-Madeleine Albert, fille de Louis, avocat au siège royal de Civray, et de Marie Borde.
Ils eurent pour enfants :
  1) Marie-Madeleine, baptisée le Ier janvier 1763.
2) Madeleine-Julie, baptisée le 23 janvier 1764.
3) Françoise, baptisée le 14 juillet 1765.
4) Nicolas, baptisé le 15 septembre 1766.
5) François, baptisé le 23 décembre 1768. Il devint docteur en médecine.
6) Joseph, qui suit.
7) Madeleine, baptisée le 6 juin 1774.

VII) CORDEROY Joseph, baptisé le 25 février 1770.
Il épousa Julie Albert, et eurent au moins pour enfant :
  1) Louis-Pierre, né à Savigné, le 13 novembre 1804. Il fut employé des contributions indirectes, et épousa le 31 juillet 1843, à Poitiers, Louise Delessat.

Branche de MONTMORILLON :
- CORDEROY François, conseiller en la sénéchaussée de Montmorillon.
Il fut mentionné dans un acte du 23 décembre 1626.

- CORDEROY François, sieur de la Vignatre.
Il eut d'une alliance inconnue :
  1) Marguerite, qui épousa vers 1650, François de Mareuil, sieur de la Borde, dont elle était veuve en 1675, lorsqu'elle fit aveu du fief de Coupé (Pindray - Vienne), à Montmorillon.

- CORDEROY Louis, sieur des Buissons.
Il était en 1643, maître particulier des eaux et forêts à Montmorillon.
Il passa un acte avec ses parents, le 7 octobre 1645.
Il fut condamné, le 22 avril 1658, à payer une amende de 2242 livres, pour réparation des dommages causés aux forêts de Chaveignes et des Cartes, par son manque de surveillance.
Il fut inhumé à Antigny, le 12 décembre 1696.
Ses héritiers eurent un procès en 1696, à propos des dîmes de la Vergne.
Il eut d'une alliance inconnue :
  1) Michel, sieur des Buissons, maître des eaux et forêts à Montmorillon.
Il épousa Louise Rolland, dont il eut entre autres enfants :
  a) Pierre-Joseph, baptisé en 1665 à Antigny. Il continua peut-être cette branche.
b) Marianne, baptisée le 5 mai 1665, à Antigny.
c) Madeleine, baptisée le 4 mars 1667, à Antigny.
d) peut-être Florence, née en 1671. Elle épousa Jérôme Tornac. Elle fut inhumée à Antigny le 8 avril 1714.
e) Jeanne-Louise, qui assista à l'inhumation de sa soeur.
f) Catherine, baptisée à Antigny, le 22 janvier 1675. Elle y fut marraine le 11 mars 1704, de Catherine Chocquin.

- CORDEROY François, sieur de Cognac.
Il fut conseiller au siège de Montmorillon, en 1692.
Il avait été parrain à Antigny, le 25 novembre 1666.
Il épousa Marie Vacher, qui en était veuve en 1700.

- CORDEROY Marguerite. Elle épousa vers 1680, André Goudon, sieur de l'Age.

- BEAUCHET et FILLEAU : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou.
- Association Promotion Patrimoine : Châteaux, Manoirs et Logis de La Charente. (Article de Jacques DUMONT).
- (*) Données généalogiques envoyées par M. Thierry PINGAULT
- Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE : article sur l'Hemarie (Hiesse), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Pierrick MAÎTRE du CHAMBON : Apports généalogiques.
retour vers le menu des mise à jourretour vers le sommaire