COURAUDIN
blason de la famille Couraudin
D'azur à l'arbre tigé et feuillé d'or, terrassé de même, (alias sur un tertre de sinople), accosté de deux fleurs de lys d'or".
( d'Hozier : Preuves de Saint-Cyr)

blason de la famille Couraudin
variante du blason de la famille Couraudin
variante du blason de la famille Couraudin
D'azur à un arbre tigé et feuillé d'or et de sinople, accosté de deux fleurs de lys de gueules.
D'azur à l'arbre tigé et feuillé d'or et de sinople, accosté d'une fleur de lys de gueules.
D'argent à l'arbre terrassé de sinople, accosté de deux fleurs de lys de gueules.
Famille noble originaire de l'Angoumois.

- COURAUDIN Guillaume, écuyer.
Il épousa Jeanne Desmier, fille de Jean, écuyer, seigneur de Raison.
Il rendit aveu le 5 mars 1481, au seigneur de Dompierre sur Boutonne, pour le dit fief de Raison (Généalogie Desmier).
- COURAUDIN Marie, épousa vers 1500, Jacques Trouhat, écuyer, seigneur du Fayant.
Ils eurent une fille, Jeanne, qui épousa le 15 avril 1538, Jacques Lecomte, écuyer, seigneur de la Grange (Généalogie Lecomte).
- COURAUDIN Paule, épousa vers 1540, Thomas Augeard, seigneur de Mosnac (Abbé Tricoire : le Château d'Ardennes).
- COURAUDIN N., épousa François de Goret, écuyer, seigneur des Saules, vers 1540 (Généalogie de Goret).
- COURAUDIN Antoine, écuyer, sieur de la Vornhe ?
Il eut pour fille :
  1) Marie, qui épousa le 27 novembre 1541, Jean de La Boissière, écuyer, sieur de Rochefault (Nobiliaire du Limousin).
- COURAUDIN François, écuyer, seigneur de la Vène ?, archer pensionnaire de la garde du corps du Roi.
Il donna procuration le 11 avril 1562, pour la quittance de ses gages de l'année commencée le Ier janvier et finie le 31 décembre 1561 (Bibliothèque Nationale, Pièces Originales, 882).
- COURAUDIN Simon, écuyer, sieur de ...
Il était décédé avant le 5 janvier 1571, laissant veuve Bertrande Augeard (Le Château d'Ardennes).
- COURAUDIN Catherine. Elle fut nommée le 21 juillet 1571 dans le testament de son mari Gaston de Saint-Martin, écuyer, sieur de Puyguérault (Archives de la Dordogne).
Devenue veuve, elle épousa en secondes noces N. de Fayolle, écuyer, seigneur de la Forge de Sarrazac, en Périgord.
Elle était encore vivante le 19 juin 1581, comme il appert du testament de François de Fayolle, son fils (Bibliothèque Nationale, Carrés d'Hozier, volume 594, 220).
- COURAUDIN Marguerite, épousa le 28 novembre 1573, François de La Roche, sieur d'Auvignac et de Roche, conseiller du Roi, et son avocat général au Parlement de Bordeaux.
Elle était dame de la Rigaudière, et acheta le 6 juin 1598 la châtellenie de Guimps en Archiac, ressort de Saintonge, de Charles de La Mothe-Fouquet, chevalier, seigneur de Saint-Seurin, etc. (Archives de la Charente, E. 96, 1238).
- COURAUDIN Marie, reçut le 8 juin 1602, procuration de Claude de Pérusse, écuyer, seigneur de la Garde, son mari (Archives de la Charente, E. 1332).
- COURAUDIN Esther, était en 1609, épouse de Gaspard Guichard, écuyer, seigneur de la Fenêtre (Château d'Ardennes).
- COURAUDIN Catherine, épousa le 6 octobre 1664 (COURAULDIN, notaire à Argenton), Jean de Tessières, écuyer, seigneur de Boisbertrand (Bibliothèque Nationale, Pièces Originales, V, 2816).
- COURAUDIN Marie, épousa en Angoumois, le 10 septembre 1690, Sylvain d'Arnac, écuyer, seigneur des Tessonnières (Généalogie d'Arnac).
- COURAUDIN René-Joseph, était le 18 septembre 1776, époux de Louise Rocquet de Vonne (Généalogie Rocquet en Mirebalais).
Ils durent avoir pour fille :
  1) Louise, qui assista en 1775, au mariage de Rosalie Cossin, sa cousine.
- COURAUDIN Jeanne, épousa Vincent Hastelet, écuyer, maître de forges à Planchemesnier. Ils eurent au moins 4 enfants. (abbé Adolphe Mondon - Marthon).

Branche de Laudonie :
I) COURAUDIN Jean, écuyer, maître de forges à Pierre-Pansue, paroisse de Montbron, en 1504.
Il était décédé avant 1523, laissant de Jeanne de Mascureau, sa femme :
  1) François, qui suit.
2) Pierre, qui fera la branche de Chabrot.
3) Maurice, (fille), qui partagea avec sa mère, ses frères, et les enfants de sa soeur, les biens de son père, le 17 février 1523.
4) Marguerite, qui épousa Pierre Reffors. Elle était décédée lors du partage des biens de son père.

II) COURAUDIN François, écuyer, seigneur du Châtelard (en Saint-Front peut-être), et de Laudonie (Montemboeuf).
Il partagea avec ses frères et soeurs les biens de son père le 17 février 1523 (Debroies, notaire à Angoulême).
Il rendit avec son frère Pierre, un aveu et dénombrement de l'hôtel de Boussac (Paroisse de Montemboeuf), mouvant de Montbron, le 24 juin 1527, à Anne de Montmorency, baron de Montbron (Mathieu, notaire à Montbron).
Il fit aussi aveu de son hôtel noble mouvant de Montemboeuf, à Léonet de Brassac, écuyer, seigneur de Montemboeuf, le 3 décembre 1540 (Borries, notaire à La Pérouze - La Péruse ?).
Il épousa Isabeau de Combort, et partagea ses biens le 27 mai 1574 entre ses enfants (Chabaud, notaire à Civray).
De cette union naquirent :
  1) François, qui eut la seigneurie de Châtelard.
2) Jacques, qui eut des rentes.
3) Léonard, qui suit.

III) COURAUDIN Léonard, écuyer, seigneur de Laudonie, qu'il eut en partage du 27 mai 1574.
Il abjura le protestantisme entre les mains de l'évêque d'Angoulême le 16 novembre 1584.
Il était décédé avant le 29 décembre 1598.
Il avait épousé en premières noces, vers 1570, Marie Desmier, fille de François, écuyer, seigneur d'Olbreuse, et de Hélène Dorin.
Il eurent pour enfants :
  1) François, écuyer, seigneur du Châtelard et de la Rivière, qui de concert avec son frère Jacques, fit une transaction le 29 décembre 1598, avec Jeanne de Blois, leur belle-mère, comme tutrice de ses enfants mineurs.
2) Jacques, écuyer, seigneur de la Rivière et du Châtelard.
Il épousa le Ier juin 1604 (Bouthonnier, notaire en Périgord), Marguerite Audouin, dame de Gastaudias, fille de feu Patrix, écuyer, seigneur de la Bernarderie en Poitou, et de Marguerite Descans (Archives de la Dordogne, C. 37).
De cette union naquit, semble-t-il :
  a) Jacques, écuyer, seigneur du Châtelard, qui épousa vers 1640, Anne de La Barre, fille de Pierre, écuyer, seigneur de Vaution, et de Judith de Pellard.
Léonard épousa ensuite en secondes noces le 30 mars 1581, Jeanne de Blois, fille de Pierre, écuyer, seigneur de Roussillon en Saintonge, et de Hardouine de Jarrie. Etant veuve, elle transigea le 29 décembre 1599, avec son fils aîné, au nom des frères et soeurs de celui-ci.
De cette union naquirent :
  3) Hélie, qui suit.
4) Daniel, écuyer, seigneur du Vignaud, paroisse de Montgoumard (Bunzac).
Il épousa le 25 juin 1628, Philippe Flament, fille d'Hector, écuyer, et de Gabrielle Saunier.
Ils eurent pour enfant :
  a) François, écuyer, seigneur du Vignaud et de Montgoumard.
Il fut maintenu noble en 1667 par d'Aguesseau.
Il épousa le 19 mars (alias mai) 1659, Marguerite de Mergey, fille de Jacques, seigneur de Châtelard, et de Marie de Farin.
Il décéda le 2 mai 1682.
D'après les registres de Bunzac, ils eurent pour enfants :
  1) Françoise, née le 19 juillet 1663.
2) Marie, née le 25 octobre 1664.
3) autre Marie, née le 3 février 1666.
4) Marie-Aimée, née le 13 septembre 1667.
5) Gabriel, né le Ier octobre 1669.
6) autre Marie, née le 7 avril 1674.
7) Françoise, à qui l'on suppléa le baptême le 15 octobre 1678 (Nobiliaire du Limousin).
5) Jean, qui partagea en 1619.
6) Jeanne, qui épousa Robert Jaubert, écuyer, seigneur de Cumont. Elle en était veuve en 1619.
( Les archives du château de Cumont, la disent fille de Robert, écuyer, seigneur de Villautrange, et de Françoise de Perry, veuve de Pierre Méhée, écuyer, seigneur de la Ligerie, et épouse de Robert Jaubert, le 13 août 1609).
7) Marguerite, qui épousa avant 1619 Louis Chevalier, écuyer, seigneur de la Combe. Elle en était veuve dès 1623.
8) Louise, qui épousa le 14 juin 1621 (Barriasson, notaire), Guy de Beynac, écuyer, seigneur de Leypelichie (Archives de la Dordogne).
9) Isabeau.
10) Léa, qui épousa après 1619, Pierre du Souchet, écuyer, seigneur de Malleyrand. Elle en était veuve avant le 8 juin 1651.
Tous ces enfants furent cités dans le partage de la succession de leur père, passé le 27 février 1619 (Terrade, notaire à Montbron).

IV) COURAUDIN Hélie, écuyer, seigneur de Laudonie.
Il épousa le 5 décembre 1612 (Boutaut, notaire à Confolens), Anne Pastoureau, fille de Nicolas, écuyer, seigneur de Puynode en Angoumois et de la Mothe-Aubert, et de Anne Mathieu.
Il décéda avant le 3 décembre 1644, époque où sa veuve fit aveu du fief de Laudonie à la seigneurie de Montemboeuf, au nom de ses enfants, qui étaient :
  1) N., qui décéda vers 1691.
2) Hélie, qui suit.

V) COURAUDIN Hélie, écuyer, seigneur de Laudonie.
Il épousa le 11 octobre 1648 (Moreau, notaire au Châtelet de Paris), Marie-Jeanne Dupuy, ou du Puis, fille de René, écuyer, seigneur d'Augé et de la Vacherie, et de Jeanne Langlois.
Il décéda avant le 23 juillet 1652, date où sa veuve fut nommé tutrice de ses enfants mineurs. Elle fut comme telle maintenue noble par d'Aguesseau le 18 décembre 1666.
De ce mariage naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Anne, baptisée le 8 janvier 1651, âgée de 18 mois. Elle décéda jeune.
3) N., fils né quatre mois après le décès de son père. Il décéda également jeune.

VI) COURAUDIN François, écuyer, seigneur de Laudonie, la Feuillarge et des Champs.
Il épousa le 20 avril 1673 (Arnault, notaire à Mirebeau), Geneviève Le Bas.
Il acheta le 24 janvier 1681 (Drouin, notaire à Richelieu), la seigneurie de la Morinerie (Nueil sous Faye - Vienne), dont il rendit hommage la même année à la seigneurie de Pouant.
De son mariage naquirent :
  1) Louis-François, qui suit.
2) René, qui était âgé de 15 ans en 1693.
3) Marguerite-Geneviève, née en 1682. Elle décéda à Nueil sous Faye.
4) Auguste, âgé de 9 ans en 1692.
5) Geneviève-Louise, née le 5 mars 1685, baptisée en l'église Notre-Dame de Richelieu, le 16 décembre 1692.
Elle entra à Saint-Cyr en 1693, sur preuves faites devant d'Hozier.
6) Agnès, âgée de 4 ans en 1693.
Elle était en octobre 1702, épouse de Jean Préverauld, écuyer, seigneur de Chambonnaud.

VII) COURAUDIN Louis-François, écuyer, seigneur de Laudonie, la Morinerie.
Il était âgé de 17 ans en 1693.
Il épousa en 1699 Louise de Carroy, fille de François, écuyer, seigneur du Verger.
Ils eurent pour enfants, au moins :
  1) Louise.

Branche de Chabrot :
II) COURAUDIN Pierre, écuyer, seigneur de Chabrot en Angoumois, de Pierre-Pansue et de Ferrière., maître de forges sur la Tardoire.
Il partagea avec son frère et ses soeurs la succession de son père, le 17 février 1529.
Le 24 juin 1527, il fit avec son frère François, l'aveu et dénombrement de l'hôtel de Boussac.
Il épousa Christine Baudouin, fille de Jean, écuyer, seigneur de Fleurac, et de Isabeau du Breuil (Archives de la Charente, E. 1209).
De cette union naquirent :
  1) Gaspard, qui suit.
2) Robert, qui fera la branche de Villautrange.
3) peut-être Marie, qui épousa le 10 mai 1540, Julien du Rousseau, écuyer, seigneur de Maranda.
Par ce mariage, les châteaux de Chabrot et de la Ferrière passèrent dans la famille du Rousseau.
Ce fut sans doute pour commémorer leur fiançaises que fut construite la chapelle dite de Notre-Dame de la Pitié, et que fut fixée la clé de voûte portant les armoiries de la famille du Rousseau, et la date de 1538.
Juline du Rousseau décéda vers 1567. En 1568, Marie s'ooufrit beaucoup des troupes indisciplinées du capitaine huguenot Clermont d'Amboise, qui la torturèrent pour lui faire dire où elle cachait ses trésors. La famille de Clermont d'Amboise fut condamnée en 1581 à verser une rente à Marie et à ses enfants. (Gérard Vigier et Patrice Sépulchre).
4) Léonard, sieur du Châtelard (selon Nadaud - Nobiliaire du Limousin).
Le 5 juillet 1567, Pierre et Junien du Rousseau rendirent aveu et dénombrement au seigneur de Montbron pour l'hôtel de Montron ? (Sauvo et Nespoux, notaires), (Généalogie du Rousseau).

III) COURAUDIN Gaspard, écuyer, seigneur de Chabrot et de Ferrière.
Il épousa Jeanne Pesnil.
Il décéda avant le 11 avril 1603. A cette époque, ses enfants donnèrent une quittance à Charles Raoul, sieur de la Fontaine, receveur des aides en Angoumois, comme ayant des droits sur les biens des maîtres de forges d'Angoumois.
Ses enfants furent :
  1) Isaac, qui suit.
2) Marguerite, qui épousa en 1603 Roch Guy, écuyer, seigneur de Ferrière. Elle en était veuve en 1633.
3) Catherine, qui épousa le 2 mars 1609, Claude de Tryon, écuyer, seigneur de Salles.
4) Jeanne, qui épousa le 2 mai 1605, Bertrand de Toscane, écuyer, seigneur de la Pairelle.

IV) COURAUDIN Isaac, écuyer, seigneur de Chabrot et de Ferrière.
Il fit son testament le 27 janvier 1632, demandant à être enterré chez les carmes de La Rochefoucauld, où son corps sera conduit par quatre cordeliers, quatre minimes et quatre carmes, ayant chacun un cierge à la main (Nobiliaire du Limousin).
Il avait épousé Jacquette Ruffier, dont il n'eut pas d'enfants, car sa succession fut partagée par ses soeurs.
Sa veuve se remaria avec Gabriel de Roffignac, écuyer, seigneur de Sannac (Archives de la Charente, E. 97).
D'après Nadaud (Nobiliaire du Limousin), il eut un fils naturel nommé Gabriel du Rousseau, écuyer, sieur de la Barrieix.

Branche de Villautrange :
III) COURAUDIN Robert, écuyer, seigneur de Villautrange en Périgord, demeurant à Langlade (paroisse de Busseroles).
Il épousa le 23 mai 1587 (Laborie et Bonneau, notaires), Françoise de Perry, fille de Claude, écuyer, seigneur de la Roche, et de Florence de Saint-Georges (Archives de la Dordogne, C. 46).
Il fit son testament le 10 août 1595 (Brénaut, notaire - Nespoux, selon Nadaud), et un codicille le 20 décembre 1596 (Viroulaud, notaire).
Françoise de Perry, après être devenue veuve, épousa en secondes noces le 29 juin 1599, Pierre de Chambes, écuyer, seigneur de la Couronne (Marthon).
De son mariage naquirent :
  1) Jean.
2) Marie, qui épousa le 15 mai 1608 (Deuspon, notaire), Isaac d'Abzac, écuyer, seigneur de Mayac.
3) Fleurance.
4) peut-être Jeanne, qui épousa en premières noces Pierre Méhée, écuyer, seigneur de la Ligerie; puis en secondes noces le 13 août 1609, Robert Jaubert, écuyer, seigneur de Cumont.

Branche de l'Isle sur Chizé (sans jonction) :
- COURAUDIN N.
Il a dû avoir pour enfants :
  1) Hélie, qui suit.
2) Anne, qui épousa vers 1630 David d'Auzy, écuyer, seigneur de la Frogerie.

- COURAUDIN Hélie, écuyer, seigneur de l'Isle sur Chizé (Deux-Sèvres).
Il fut maintenu noble par Barentin en 1667, élection de Niort.
Il épousa en premières noces, vers 1630, N., puis en secondes noces, Adrienne Avice, veuve de François Suyrot, écuyer, seigneur des Aulnais, fille de Jérôme, écuyer, seigneur du Galardon, et de Catherine Rivière.
Il épousa enfin en troisième noces, en 1645, Charlotte de Cumont (Archives de la Charente, E. 865).
Il eut pour enfants de son premier mariage, au moins :

- COURAUDIN Jean, écuyer, seigneur de Fougères et de l'Isle sur Chizé.
Il assista le 11 juin 1680, au mariage de Jean de Mascureau, écuyer, seigneur de ..., avec Jacquette Dauphin.
Il décéda avant le 5 juillet 1681.
Il avait épousé le 23 février 1651 (J. Cousseau, notaire à La Rochelle), Suzanne Baudouin, fille de Nicolas, écuyer, seigneur de Baloeil, et de Suzanne Bizet.
De cette union naquit :
  1) N., qui épousa Pierre Thibault, seigneur de la Joubertière. Il eut un procès en 1701, au sujet d'une saisie de l'Isle, faite par Marguerite Raymond, veuve de Jean de Cumont, écuyer, seigneur des Estières (Archives de Civray, greffe, 157).

Extrait du cahier du rôle du ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois, 1635 : de Bremond d'Ars
Etienne Barth : Le canton de Barbezieux au temps passé.
- Beauchet-Filleau : Dictionnaires généalogiques des familles de l'ancien Poitou.
- abbé Joseph Nadaud : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- abbé Adolphe Mondon : Notes historiques sur la baronnie de Marthon en Angoumois.
- Gérard Vigier et Patrice Sépulchre : article sur Ferrière (Montbron), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente, librairie Bruno Sépulchre.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire