DEXANDRIEUX, alias de XANDROU, de SANDROU, de SANDRIEUX
blason de la famille Dexandrieux
De gueules à l'épervier d'argent posé sur un bâton alaisé d'or, ou d'argent, accompagné de trois molettes d'éperon d'or, posées deux et un.
Cette famille était originaire des environs de Cognac. Il semble que son nom se soir même stabilisé en Des ANDRIEUX.

- de SANDROUX Charles, alias André, seigneur du Villars.
Il semble qu'il épousa Marguerite Portier, dame de Villars, près de Burie. Elle lui apporta en dot la terre de Gademoulin (Gensac La Pallue).
En 1491, il fut élu maire de Cognac.
Il reçu divers hommages dans les années 1520 pour le fief de la Roche de Cherve, dépendant de Gademoulin :
- hommage de Jean Boucheneau (alias Bouchonneau), daté du 5 mai 1522, signé Baisle, notaire.
- acte de dénombrement de la seigneurie de la Roche, donné par Jean Boucheneau, le dernier jour de mai 1522, signé Péchau et Micheneau, notaires.

- de XANDRIEUX Jean, seigneur de Villars.
Il était dit, aux environs de 1500, comme faisant partie de la confrérie de Saint-Nicolas, à Cognac.

- de XANDRIEUX Hélie, prieur de Cognac, faisait partie aussi de la confrérie de Saint-Nicolas de Cognac.

- de XANDRIEUX Philippe, écuyer, seigneur de Gademoulin.
Il était membre de la confrérie de Saint-Nicolas de Cognac.

- de XANDRIEUX Jeanne, dame de Montigné. Elle était aussi membre de la confrérie de Saint-Nicolas, à Cognac.

- de XANDRIEUX David, écuyer, seigneur de Gademoulin.
Il reçut un dénombrement du fief de la Roche de Cherve, par Jean Boucheneau, le 26 août 1532, signé de Couronneau et Merceron, notaires.
Il épousa en 1522 Anne du Tillet.

- de XANDRIEUX François, écuyer, seigneur de Gademoulin.
C'est peut-être lui qui vendit en 1630, la terre de Gademoulin, à Charles Green de Saint-Marsault, seigneur de la Cour et de la Foucaudière.
Il avait épousé Marguerite Flamant, et en eut au moins :
  1) Charlotte, qui épousa par contrat du 6 juin 1594, Jean de La Tour, seigneur de Geay, fils de Jean et de Catherine de Montalembert de Coulonges.
Ils eurent deux enfants : Jean et Marguerite.
Devenu veuf, Jean se remaria le 14 juillet 1620 avec Elisabeth Robin de La Tremblaye.

- Beauchet-Filleau : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou.
- P. Lacroix : Chroniques de l'Angoumois occidental.
- article de Lydie Foulon, dans l'ouvrage Association Patrimoine : Châteaux, manoirs et logis de la Charente.
- extraits de l'article paru sur le site Histoire Passion (Inventaire de papiers de famille de Château-Chesnel).
- Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis : tomes III (1876), V (1878), et XI (1883).
retour au menu des mises à jourretour vers le sommaire du site