Dodart
blason de la famille Dodart

D'azur au sautoir d'argent cantonné de quatre besants d'or.

La famille Dodart qui fut présente dans la région de Barbezieux, était sans doute parente avec le célèbre médecin de Louis XIV, Denis Dodart.
Il naquit à Paris en 1634, et mourut en 1707. Ses brillantes études lui méritèrent l'admiration de Gui Patin (médecin et écrivain français). A peine docteur en 1660, il devint médecin des plus grandes familles, et vers 1666, médecin conseiller du roi.
La légende dit qu'il soignat Racine, et reçu de ses mains, sur son lit de mort, le manuscrit "d'Esther". Il était dit également que Louis Ferdinand Céline avait un hérisson apprivoisé qu'il avait surnommé Dodart (car il avait des darts dans le dos...), en hommage à Denis Dodart.
En même temps, ses recherches botaniques lui ouvraient les portes de l'Académie des Sciences. Il laissa comme ouvrages : "De febribus balnerum (1660)", "Mémoires pour servir à l'étude des plantes (1676)", "Médecine des pauvres (1692)".
- Parmi les médecins soignant le duc de Vermandois à Courtrai, le 14 novembre 1683, figure un Monsieur Dodart.

- En 1714, on trouve un Jean Dodart de Joyeux, qui demeurait en 1725 au logis des Planches (Saint-Médard de Barbezieux).
Il était fils d'un autre Jean Dodart, chirurgien major des armées navales de Sa Majesté.
En 1719, Jean Dodart paya au seigneur de Barbezieux 650 livres de lods et ventes sur son acquisition du fief des Planches. Il en était encore seigneur en 1727.
Il avait épousé Marthe Jabouin (peut-être la fille de Pierre jabouin, précédent seigneur des Planches en 1658). Ils eurent au moins pour enfants :
- Elie Dodart, qui fait à son tour hommage du fief des Planches. Il y demeurait en 1754.
Il était aussi en 1748 fermier du prieuré Saint-Georges de Rifaucon, paroisse de Xandeville (Barbezieux), comme cessionnaire de demoiselle Neau, veuve du sieur Levêquot.
Il avait épousé Marguerite, fille du sieur Levêquot, cité ci-dessus, et en eut au moins deux fils :
1) Elie Dodart, que l'on trouve en 1782 aux Planches. Il possédait aussi la métairie du Petit Vinet.
2) Zacharie Dodart, marié avec Orange Laugerat-Largentrie. Il eut de ce mariage, sans doute :
- Françoise-Lucille Dodart, qui épousa Joseph Brimboeuf Dulary.
Elle en était veuve en 1814, date où elle hérita de sa tante, la dame Elisabeth Laugerat, qui était à la tête de la seigneurie de l'Etang, en Saint-Seurin (Barbezieux).

Informations relatives à sa famille aimablement communiquées par Monsieur Bruno Dodart.
Nouveau Larousse illustré - 1906.
Etienne Barth : le canton de Barbezieux au temps passé.

retour vers le menu des mises à jour