DUPONT du CHAMBON

Blason de la famille Dupont du Chambon
 
Blason de la famille Dupont Duchambon
D'azur à 4 chevron d'or.
(Henri JOUGLA de MORENAS - Grand Armorial de France).
 
D'argent à 4 chevron de gueules.
(Etienne BARTH : Le canton de Barbezieux au temps passé).

Cette famille a habité Sérignac, (paroisse qui fait maintenant partie de la commune de Chalais).
Certains de ces membres partirent au Canada, en étant militaires.
Quelques uns revinrent vivre dans le sud Charente.
Les possessions de cette famille furent le Vivier, (paroisse de Sérignac), la Garde (peut-être à Brie sous Chalais), le May (à Curac), Pont de Corps (paroisse de Médillac).

- Le 6 septembre 1642, Jean DUPONT, sieur de la Garde, épousa Elisabeth Faure, qui lui apporta par cette union la terre du Vivier, paroisse de Sérignac.
Elle était fille de Marquis Faure et d'Isabeau Daudebars, et aussi veuve de Gaston Bouchard, sieur du Vergord.
De cette union naquit :

- DUPONT Hugues, né le 6 février 1649.
Il fut le premier à porter le titre de seigneur du Vivier.
Le 3 février 1675, il épousa à Notre-Dame de la Rochefoucauld, Marie Heraud de Gourville, fille d'Hélie, écuyer, et d'Anne Préveraud.
De cette union naquirent :
  1) Jean, qui fera la première branche.
2) François, qui fera la seconde branche.
3) Gabriel.
4) Louis, qui fera la troisième branche.
5) Pierre, dit le sieur de Saint-Pierre, seigneur du Vergord, né en 1682.
Il épousa le 9 octobre 1706, Jeanne Françoise de Grimoard, de Brie de Barbezieux.
Pierre et sa femme achetèrent en 1707 d'Antoine de Montalembert, seigneur en partie de Saint-Aulais et du fief de la Motte (Brie sous Barbezieux), la métairie de la Tour de la Motte. (Cette métairie lui venait de Gaston de Montalembert et de Marguerite de Grimoard, ses père et mère, aux termes de son contrat de mariage avec Marie Vigier). Des contestations sur la vente et les limites des terres durèrent longtemps.
Pierre décéda le 14 avril 1737, à Sérignac.
En 1748, le seigneur de Barbezieux fut autorisé à faire saisir féodalement le fief.
En 1750, Jeanne Françoise de Grimoard, se disait seigneur en partie du fief de la Tour de la Motte.
Pierre et Jeanne Françoise eurent 5 enfants. (Etienne BARTH).

- En 1760, dame Marie DUPONT, épouse de Thomas de Camain, seigneur de la Cotensie, fut héritière de Pierre DUPONT, son frère, lequel avait été institué héritier universel par leurs père et mère. (Etienne BARTH).
6) Michel, qui fera la quatrième branche.
7) Jean, né le 25 novembre 1685 à Sérignac.
Il décéda avant le 4 mars 1693.
8) François, né le 6 mars 1688 à Sérignac.
Il décéda le 10 mars 1704 à Sérignac.
9) Joseph.

Première branche :
- DUPONT Jean, né le 17 octobre 1675, seigneur du Vivier et de Pont de Corps à Médillac. Il résidait cependant en son château du Vivier.
Il épousa le 12 avril 1706, Anne du Chazaud.
Il décéda en 1726.
De son union étaient nés :
  1) Marie, née le 6 février 1707 et baptisée le 10 octobre 1708 à Sérignac.
2) Jean, baptisé le 8 avril 1708 à Sérignac.
Il épousa le 26 septembre 1735, Françoise de Sauzé.
3) Joseph.
4) Charles, né et baptisé le 10 avril 1711 à Sérignac.
5) François, qui suit.

- DUPONT François, né le 6 octobre 1713 et baptisé le 10 octobre à Sérignac.
Il fut qualifié de sieur de Vannes, et fut capitaine d'une compagnie de marine.
Il épousa le 10 septembre 1755 (contrat du 8 septembre), à Louisbourg (Canada), Anne Madeleine Lafitte.
De cette union naquirent :
  1) N., née vers 1760.
2) Charles, né vers 1762.
3) Marguerite, née et baptisée le 2 avril 1763 à Notre-Dame de Taillebourg (Charente-Maritime).
Elle décéda le Ier juillet 1780, à l'école noble de Saint-Cyr.
4) Auguste Roland, né le 21 novembre 1766 et baptisé le lendemain à Saint-Louis de Rochefort (Charente-Maritime).

Seconde branche :
- DUPONT François, sieur du Vivier, né le 5 septembre 1676 à Sérignac.
D'abord garde marine à Rochefort, depuis 1692, il arriva en Acadie en 1702 en tant que militaire, dans une compagnie où se trouvaient également deux de ses frères Louis et Michel.
Il épousa à Port-Royal, le 12 janvier 1705, Marie Mius d'Entremont de Pobomcoup.
Il revint en France entre 1710 et 1713, puis retourna à Louisbourg (Ile de Cap-Breton - Canada), où il décéda en 1714.
Il eut pour fils, entre autres :
  1) François, sieur du Vivier, né en 1705 à Port-Royal.
"Il entra dans la marine, et devint cadet en 1716, puis garde-marine en 1718 à Rochefort.
Il retourna à Louisbourg comme enseigne en 1719. Il fut nommé lieutenant en 1730, puis aide-major en 1732.
Il se livra au commerce avec la métropole et avec les Antilles, et se lança dans l'exploitation de pêcherie. Il acheta une propriété sur les quais de Louisbourg.
Pour ses activités, il effectua divers voyages en France, voyages pendant lesquels il laissa ses affaires à son frère Michel DUPONT de Gourville.
En 1744, il mena l'offensive contre le poste de traite de Canseau, puis retourna en France en novembre de la même année.
Il fut nommé chevalier de Saint-Louis en 1745.
En 1750, il fut nommé lieutenant de roi à l'île Saint-Jean, mais il resta à Paris. Soupçonné de traîtrise avec les anglais, il quitta la vie militaire en 1753.
Dès 1752, il était de retour sur les terres familiales du Vivier (Sérignac), et devint également propriétaire d'une seigneurie toute proche, à Médillac.
Son frère Michel DUPONT de Gourville l'y rejoint.
François décéda en 1776.
Le logis du Vivier resta dans la famille DUPONT jusqu'à la Révolution. Après 1776, la veuve DUPONT de GOURVILLE en hérita.
A la Révolution, le logis du Vivier fut mis sous séquestre comme bien d'émigrés.
"
(site Internet : http://decouverte.inventaire.poitou-charentes.fr/decouverte/sur-les-traces-de-la-nouvelle-france/aller/chalais_curac.html).
2) Joseph Michel, né le 4 avril 1706 et baptisé le même jour à Port-Royal.
Il décéda le 30 août 1706 à Port-Royal.
3) Joseph, né le 12 novembre 1707 et baptisé le même jour à Port-Royal.
Il fut capitaine de marine, et décéda de la petite vérole, au cours de son voyage de retour en France, après la bataille de Restigouche.
Il avait épousé le 24 octobre 1750 à Louisbourg, Marie Josèphe Leborgne Belisle, et en avait eu pour enfants :
  a) Marie Josèphe Françoise, née le 28 avril 1751 et baptisée le même jour à Louisbourg.
Elle décéda le 11 mai 1751 à Louisbourg.
b) Joseph Antoine, né le 30 octobre 1752 et baptisé le même jour à Louisbourg.
c) N., décédée le 18 avril 1754 à Louisbourg.
4) Louis, né le 2 octobre 1708 et baptisé le lendemain, à Port-Royal.
5) Michel, né le 2 avril 1710 et baptisé le même jour à Port-Royal, qualifié de seigneur de Gourville et du Vivier.
Il fut capitaine d'une compagnie.
Le 15 septembre 1737 (contrat du 26 juillet), il épousa à Louisbourg, Marie Josèphe Gauthier.
Il retourna vivre à Sérignac, au logis du Vivier.
Il décéda entre 1764 et 1765, ayant eu pour enfants :
  a) Marie Josèphe, née le 16 septembre 1737.
Elle épousa le 7 août 1754 (contrat du 6 août), à Louisbourg, Jacques Alexis de Verteuil.
b) Michel, né le Ier août 1739 et baptisé le même jour à Louisbourg.
Il fut lieutenant de vaisseaux.
c) Anne, née le 20 février 1743 et baptisée le même jour à Louisbourg.
Elle épousa le 10 janvier 1774 à Sérignac, Louis Antoine de Fourcroy.
d) Marie Anne, née vers 1745.
Elle décéda le 28 avril 1786.
6) Anne Marie, née le 9 juillet 1713 et baptisée le même jour à Sérignac.
Elle épousa le 5 mars 1734 Jacques de Tarade.
7) Marie Josèphe, baptisée le 11 mai 1715 à Port-Dauphin (Canada).
Elle décéda à Versailles, en 1736.

Troisième branche :
- DUPONT Louis, sieur du Chambon, né et baptisé le Ier janvier 1680 à Sérignac.
Il arriva en Arcadie en 1702, avec ses deux frères François et Michel, en tant qu'enseigne dans une compagnie.
Le 11 février 1709, il épousa à Port-Royal Jeanne Mius d'Entremont de Pobomcoup.
Il effectua son début de carrière à Port-Dauphin, et revint à Louisbourg en 1731. Il avait été nommé capitaine en 1720, commandant en 1723, et major en 1728.
En 1730, il fut nommé chevalier de Saint-Louis.
Nommé lieutenant de roi à l'île Saint-Jean en 1737, il devint lieutenant de roi à l'île Royale en 1744, et finit par en devenir le commandant.
En 1745, il était à la tête de Louisbourg, lorsque cette ville fortifiée tomba devant les anglais.
Il fut rapatrié en France avec une pension de 1800 Livres, (qui lui avait été assignée tant sur les Invalides que sur le trésor royal), et se retrouva à Sérignac, au fief familial, avec d'autres membres de sa famille, dont ses neveux François et Michel, fils de son frère François et de Marie Mius d'Entremont.
Il acheta le logis du May, paroisse de Curac, en 1756, et y décéda le 22 août 1775.
Au règlement de sa succession, le 14 février 1777, trois fils sont en vie, l'un est resté à Cayenne, les deux autres habitent à Saint-Jean d'Angély et à Saint-Ciers de Cosnac.
  1) Louis, né à Sérignac le 20 septembre 1713, sieur du Verger.
Il entra dans l'armée en 1730, et arriva en 1737 à l'île Saint-Jean, où se trouvait son père.
Il commanda Port-Dauphin en 1740.
Il se livra également au commerce et à la traite.
Après la prise de Louisbourg en 1745, il retourna en France, mais il revint rapidement au Canada où il fut affecté en 1747, comme lieutenant en 1749, puis capitaine en 1750. Il retourna à Louisbourg, et commanda une compagnie à Québec à partir de 1751. Il fut nommé chevalier de Saint-Louis en 1752.
Le 3 juillet 1752, il épousa Marie Josephe Riverin.
En 1754, il commanda Fort-Beauséjour, et fut accusé en 1757, devant un conseil de guerre à Québec, d'avoir mal défendu ce fort.
Il fut rapatrié en France en 1760, avec une pension d'invalide. Il vécut à Paris en 1762, puis à la Flèche (Sarthe), puis à Saint-Ciers de Cosnac.
Sa trace est ensuite perdue, et il semble mourir après 1775, sans terre.
De son union avec Marie Josèphe naquirent :
  a) Louis Bernardin, né le 20 mai 1753 et baptisé le lendemain à Québec.
b) Antoine Marie, né le 15 septembre 1754 et baptisé le 16 septembre à Québec.
Il décéda le 28 janvier 1755 à Charlesbourg.
c) Louis Ignace, né le 22 juillet 1756 et baptisé le même jour à Québec.
Il décéda le 16 novembre 1756 au même lieu.
d) François, né le 14 juillet 1757 et baptisé le lendemain à Québec.
Il décéda le 19 septembre 1764 au même lieu.
e) Joseph, né le 6 novembre 1758 et baptisé le même jour à Québec.
Il décéda après 1802.
f) N., né aux environs de 1760.
Il décéda, âgé de 4 ans à bord du vaisseau le transportant de Québec à la France, en septembre 1764.
g) Marie Louise, née le 8 décembre 1761 et baptisée le lendemain à Québec.
Elle décéda le 17 décembre 1761 au même endroit.
h) Henriette, née le 15 mai 1763.
2) Marie Josèphe, née le 8 juin 1722 à Port-Dauphin.
3) Anne Henriette, décédée avant le 24 octobre 1775.
Elle avait épousé avant 1763, Charles Ignace d'Averhoult.
4) Jeanne, née le 26 janvier 1710 et baptisée le même jour à Port-Royal.
Elle épousa le 28 avril 1740, Jacques Marie Blaise Brunet.
5) François, né le 22 mars 1712 à Sérignac (Chalais - Charente).
Il fut capitaine, et décéda en 1765 à Sainte-Marie de Boisvert (Charente-Maritime).
Il avait épousé le 12 octobre 1750, à Louisbourg, Marie Josèphe Mius d'Entremont.
De cette union naquirent :
  a) Jeanne Françoise, née le 6 mars 1751 et baptisée le lendemain à Louisbourg.
b) Jean François, né le 17 avril 1753 à Louisbourg.
Il épousa en premières noces Marie Virginie Boussac; puis en secondes noces le 14 août 1789, Andrée Marie Louise Félicité Couderc.
Il décéda en 1824, et fut le grand-père de Jean Louis Raphaël DUPONT, marquis du Chambon, né en 1852.
c) Marie Josèphe, née le 30 novembre et baptisée le même jour à Louisbourg.
6) François, né vers 1714.
Il fut capitaine, et épousa vers 1745, N. Séroux.
Il décéda le 4 août 1766 à Compiègne (Oise).
7) Anne, née vers 1718 à Port-Dauphin.
Elle épousa le 3 janvier 1739, à Port-Lajoie (ïle du Prince Edouard), Louis Decoux.
Elle décéda avant 1749.
8) François, né le 8 octobre 1720 à Louisbourg.
Il fut capitaine d'une compagnie de marine.
Il épousa le 18 décembre 1760, à Saint-Louis de Rochefort (Charente-Maritime), Marie Geneviève Hertel de Beaulac.
Il décéda en 1805, ayant eu pour enfants :
  a) François, dit de Mézilliac, qui décéda à Port-Louis, dans le Morbihan.
b) Henriette, née le 15 mai 1763.
c) Anne Eléonore Charlotte, né le 2 mai 1766.
Elle épousa en 1795 Toussaint Delamarre.
d) François, né le 16 janvier 1768 à Saint-Louis de Rochefort.
Il épousa en 1803 à Cadix (Espagne), Isabel de Domingo Y Baïra.
e) Pierre Louis Alphonse Benjamin, né le 30 septembre 1769 et baptisé le Ier octobre à Saint-Martin de Ré (Charente-Maritime).
Il fut lieutenant, et fut tué en 1795 à Quiberon (Charente-Maritime).
f) Marguerite Félicité Honorine, née le 22 février 1772.
g) Marie Adélaïde Sophie, née en 1774.
Elle épousa Jean Thibault d'Allerit.
9) Jean Baptiste Ange, né entre 1723 et 1727 à Port-Dauphin.
Il fut capitaine d'une compagnie de marine.
Il épousa le 29 juin 1757 (contrat du 28), à Louisbourg, Marie Anne Roma.
Il décéda en 1764 à Saint-Domingue (Haïti).
10) Mathieu, né vers 1768 à Port Dauphin, qualifié de sieur Dumaine.
Il fut capitaine aide-major.
Il épousa le 2 avril 1758 (contrat du Ier), à Louisbourg, Barbe Blanche Carretot, et en eut pour enfant :
  a) N., né le 15 décembre 1759.
Il décéda le 24 décembre 1759 à La Rochelle (Charente-Maritime). Il fut inhumé dans le cimetière du clocher.
11) Charles François Ferdinand, né le 27 novembre 1734 et baptisé le lendemain à Louisbourg.
Il fut capitaine au régiment de Foix, et était qualifié de sieur Duchambon.
Il épousa le 12 mai 1764 à La Rochelle, Marguerite Josèphe Rodrigue.
De cette union naquirent :
  a) Frédéric Joseph Louis, né le 23 mars 1765 à Angoulême. Il fut baptisé le 13 août 1790 à La Rochelle.
b) Louis Joseph, né le 9 août 1766 et baptisé le 11 août à Chalais.
c) Ferdinand Joseph Victor, né le 3 juillet 1768 à Saintes.
d) N., né le 28 juin 1768 à Pons (Charente-Maritime).

Quatrième branche :
- DUPONT Michel, sieur de Renon, né en 1681 à Sérignac.
Il arriva en 1702 en Acadie avec ses deux frères, lui aussi en tant que militaire.
Le 26 février 1710, il épousa à Port-Royal, Anne des Goustins.
Il décéda le 4 septembre 1719, à Port-Dauphin, ayant eu pour enfants :
  1) Louise, née vers 1710.
2) N., née vers 1715.
Elle décéda avant le 30 octobre 1719.
3) Philippe Michel, dit de Renon, né vers 1716.
Il décéda en 1752 à l'île Royale, célibataire.
4) Anne Claire, dite de Renon, née vers 1717.
Elle épousa en 1755 à Saint-Louis de Rochefort (Charente-Maritime), (contrat du 23 août 1755, à Louisbourg), Charles Gabriel Sébastien l'Espérance.
Elle décéda le 21 mai 1770 à Miquelon (Saint-Pierre et Miquelon).
5) Louis, né vers 1718 à Port-Dauphin.
Il décéda le 8 avril 1742 à Louisbourg.
6) Jeanne, née vers janvier 1719 à Port-Dauphin.
Elle décéda le 26 février 1742 à Louisbourg.


- Etienne BARTH : Le canton de Barbezieux au temps passé.
- Henri JOUGLA de MORENAS : Grand armorial de France.
- Odette FAYE et Michel KAHN : articles sur le Vivier (Sérignac - Chalais), et le May (Curac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente : Librairie Bruno Sépulchre.
- Site Internet : Histoire et généalogie des LANDRY : http://mwlandry.ca/genealog/getperson.php?personID=I22877&tree=03
- Site Internet d'Anny BERGEROLLE, sur Curac : http://curac.jimdo.com/histoire/personnalités/

retour vers le sommaireretour vers le menu des mises à jour