Dussault ou du Sault
blason de la famille Dussault (Villars-Marange)
blason de la famille Dussault (Vilhonneur)

1) D'azur, à l'aigle éployée d'argent, au vol abaissé, becquée et onglée d'or.
2) D'azur à trois poissons d'argent, posés deux et un.

Les deux branches principales de la famille Dussault, se distinguaient par deux blasons totalement différents.
- Ceux de Villars-Marange portaient l'aigle. L'abbé Nadaud, d'ailleurs, dans son nobiliaire du Limousin, indique une autre famille Dussault, dit sieur de la Mirande, dans l'élection de Saintes, qui portait : "De sable à une aigle éployée d'argent". Il n'est pas impossible que ces deux familles aient une origine commune.
- Ceux de Vilhonneur portaient des poissons. Les généalogistes Beauchet-Filleau donnent un blason identique à celui de Nadaud, mais avec les couleurs inversées, et parlent de "chabots" au lieu de poissons. Ce dernier peut très bien avoir existé, indiquant peut-être une branche cadette.
Quoi qu'il en soit, je ne sais pas, à l'heure actuelle, pourquoi ces deux branches ont pris des blasons aussi différents.

- Pierre Dussault, écuyer, seigneur de la Baurie (Birac), figure dans une bailette du 17 novembre 1474, avec sa femme Jeanne du Périer, veuve de Jean de Mosnac. Il figure dans un autre acte du 7 octobre 1483.
- Pierre Dussault (le même que ci-dessus ?), écuyer, sieur de la Barrière (Mosnac), figure dans un acte du 6 juin 1483.
- Jean Dussault, écuyer, seigneur de la Baurie, reçoit à titre d'arrentement des prés de François de Mosnac, écuyer, seigneur de Maillou (Saint-Saturnin), le 10 juin 1484.
- Hélie Dussault, écuyer, seigneur de Birac, fait une cession de rentes à Arnauld Jargilhon, marchand d'Angoulême, le 13 juin 1545.
I) Girard Dussault, écuyer, seigneur de Birac et de Villars-Marange, épousa en 1556 Claire Méhée, fille de François et de Claire de La Guirande. Ils eurent au moins :
1) Pierre, qui suit.
2) Françoise, qui épousa après contrat du 29 janvier 1683 Jean Montjon, écuyer, seigneur du Petit-Chalonne (Fléac), fils de Pierre et de Marie Dubois.
3) Jacques Dussault, seigneur de Rouffignac (Moulidars). Il épousa Marguerite d'Ingrandes, dame de Rouffignac et du Breuil, fille d'Henri, écuyer, seigneur du Breuil (Bonneuil). Il mourut jeune, et testa le 25 octobre 1598, en faveur de son frère Pierre.
II) Pierre Dussault, écuyer, sieur de Villars-Marange et de Vilhonneur, par son mariage du 12 septembre 1597 avec Christine de Chambes (aliàs de Jambes), dame de Fougères (Fouquebrune), fille de Pierre, écuyer, seigneur de Vilhonneur, et de Catherine Tison. Il est dit aussi co-seigneur de la Couronne (Marthon). Pierre et ses co-héritiers vendirent, par contrat du 9 octobre 1602, le 4/5ème de la seigneurie de Rouffignac à François Le Musnier, écuyer, sieur de Lartige. Il eut de son mariage au moins :
1) Antoine (aliàs Geoffroy-Antoine), qui suit.
2) Anne. Elle partageait les successions de ses père et mère, avec son frère, le 4 décembre 1632.
III) Antoine Dussault, écuyer, seigneur de Villars-Marange et de Vilhonneur, et sa femme Jeanne Bouchard d'Aubeterre, figurent sur un acte du 21 février 1632. Ils eurent pour fils ?
IV) Jean Dussault, écuyer, seigneur de Vilhonneur. Il épousa Marguerite de Hautmont. Il donnent une baillette le 19 février 1671. Ils eurent :
V) François Dussault. Il est présent avec sa femme Anne Sauvo du Bousquet, dans un acte de 1713. Il était mort à la date du 10 novembre 1733. Vilhonneur passa ensuite à Pierre de Labatud, écuyer, seigneur du Maine-Gagnaud (Ruelle).

On trouve aussi :
- Jean Dussault, écuyer, sieur de Vilhonneur, qui épousa le 28 mai 1673 Marie de Saint-Laurent, dont il eut François, baptisé à Marthon le 11 mars 1674.
- Charles Dussault, écuyer, sieur de Vilhonneur, qui épousa dans l'église de Montbron, le 16 février 1718 Charlotte de La Croix.

Abbé Tricoire : Le château d'Ardenne.
Abbé Adolphe Mondon : Notes historiques sur la baronnie de Marthon.
Abbé Joseph Nadaud : Nobiliaire du Limousin.
Beauchet-Fileau : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou.
Association pour la Sauvegarde de l'Ensemble de Vilhonneur et de ses environs : Vilhonneur.
Extrait du cahier du rôle du ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois (1635) : De Bremond d'Ars

Gérard Bachelier : Mérignac, deux mille ans d'histoire.

retour au menu des mises à jour