FAURE
de RANCUREAU

blason possible de la famille Faure de Rencureau
D'argent à la bande de gueules.
Famille établie sur les confins du Poitou et de l'Angoumois.
Le généalogistes Beauchet-Filleau donne le blason ci-dessus pour cette famille, mais précisent qu'il est établi d'après des notes douteuses.
Le moulin de Rencureau, situé dans l'est de la commune d'Oradour d'Aigre, au nord de Germeville, porte le nom de la terre qui a appartenu jusqu'au XIXème siècle, à la famille FAURE.

Branche aînée :
I) FAURE Jean, sieur de Rencureau (Oradour-16).
Il épousa vers 1630 Esther Pandin, qui semble être fille de Jean, écuyer, seigneur de Beauregard, et de Marie Barbade.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean, sieur de Saint-Michel, qui vendit à son frère Pascal, le 2 février 1667, le pré du Chesne.
2) Pascal, qui suit
3) Isaac, sieur de Laudonne, qui assistait le 13 octobre 1692 au mariage de son neveu François.
Il eut un fils :
  a) Isaac, qui fut présent à ce mariage.
Lui même eut peut-être pour fils :
  a1) Isaac-François, seigneur de Grand-Maison, intendant des maisons et affaires du duc de La Rochefoucauld, qui assista comme cousin second, au mariage des trois frères FAURE avec les trois soeurs Amiaud. Il acheta la terre de Saint-Maixent (Aigre), le 21 janvier 1703, de Thérèse-Claude de Massougnes, fille de Charlotte Poisson.

II) FAURE Pascal, sieur de Rencureau.
Il épousa le 6 février 1668, Elisabeth Birot, fille de François, écuyer, seigneur d'Amblecourt, et d'Elisabeth Pappot. Le mariage devait être célébré selon les rites de la R.P.R.
Ils eurent pour enfant :

III) FAURE François, sieur de Rencureau, notaire et procureur en la principauté de Marcillac
Il épousa le 13 octobre 1692 Marie Morin, fille de feu Jean, notaire à Marcillac, et de Emerie Charpentier, en présence d'Isaac FAURE, sieur de Laudonne, et d'Isaac FAURE, sieur de Rencureau, oncle et cousin germain.
De ce mariage naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Bernard, sieur de Moulinars, conseiller du roi, né à Aigre le 9 avril 16..
Il épousa le 3 juillet 1724 Françoise Amiaud, fille de feu Pierre, sieur de Grandchamps, et de Marie-Henriette Gounin. En 1738, Bernard, sieur de Rencureau, se qualifiait aussi de seigneur de Germeville.
3) autre François, sieur de Germeville, qui épousa le même jour que ses frères Marie Amiaud, soeur de la précédente, qui lui donna pour enfants :
  a) François, né le 2 juin 1731. Il semble être celui qui épousa à Couture d'Argenson (79), le 11 janvier 1774 Marie-Angélique de Chevreuse, fille de feu René, écuyer, seigneur de Salignac, et de Anne Préverault de Sonneville, et qui était décédé avant le 8 janvier 1773.
b) Marie, qui épousa le 5 février 1746 François-Louis Regnauld, écuyer, seigneur de Taponnat. A ce mariage assistèrent Anne et Marie FAURE, dont on n'indique pas le degré de parenté. Elle possèdait des biens en propre à Saint-Amant de Boixe, Oradour et Germeville d'Aigre, qui seront vendus vers la fin de l'an II, ou le début de l'an III. Elle mourut sans doute en 1794.
c) peut-être Robert, qui fut condamné à mort par le tribunal de Bordeaux.
4) Marie-Laurence, qui épousa le 19 juin 1734 Robert d'Asnières, écuyer, seigneur de Villechenon.
5) N. Elle épousa à Aigre, le 10 juin 1720 Quentin d'Eschallat.
6) peut-être un autre François, qualifié sieur de Germeville. (Toute cette branche m'a été envoyée par M. Ghislain d'ORGEVILLE).
Il épousa le 18 juillet 1731 à Villefagnan, Marie Catherine Couturier.
De cette union naquirent :
  a) Jean François, sieur de la Chapelle.
b) François, sieur de Germeville, ou bien de Dorgeville (Saint-Cybardeaux).
Il épousa Marie Anne Couturier, qui lui donna pour enfants :
  b1 )Marie Jeanne Judith, dame de Germeville (ou Dorgeville), née le 12 février 1777 à Bignac, et qui épousa le 9 juin 1800 à Bignac, Jean Baptiste Hériard.
Elle décéda le 19 octobre 1880 à Bignac.

IV) FAURE François, sieur de Rencureau.
Il épousa, le même jour que ses frères, Françoise Amiaud, soeur des précédentes, et acheta la terre de Barbezières (Aigre-16), de René d'Escoubleau, marquis de Sourdis.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean-Baptiste, qui suit.
2) Marie, qui épousa Simon du Tillet, conseiller du roi au présidial d'Angoulême.
3) Joseph-Mathieu, qui fera la branche de Péré.
4) Jean-André, qui fera la branche de Barbezières.
5) Christian, seigneur de Bellevue, ou Belleval.
Il épousa N. Almain de Villeray. Il institua pour légataire sa nièce Marguerite-Christine, épouse de Alexandre-Joseph Prudent Almain de Villeray
Il décéda à Aigre en 1789.

V) FAURE Jean-Baptiste, sieur de Rencureau.
Il naquit en mai 1740, et épousa à Leigné le 15 novembre 1762, Louise-Elisabeth de Bonnegens, fille de Jean, seigneur de la Poupillière, conseiller au présidial de Saint-Jean d'ANGELY. Il fit son testament le 25 juillet 1787.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean-Baptiste, né le 29 janvier 1764, prêtre.
Il eut en partage dans la succession de ses père et mère le domaine de Nogeret (Fontaine-Chalandray -17), qu'il vendit le 30 octobre 1810 à sa cousine germaine Marie FAURE, épouse de Daniel Du Bousquet. Il vivait encore en 1841.
2) François-Martin, qui suit.
3) Marguerite-Christine, qui épousa le 22 novembre 1790 Alexandre-Joseph-Prudent Almain de Villeray, capitaine de vaisseau. Elle hérita le 7 avril 1791 de son oncle N. FAURE de Bellevue.
4) François, médecin de la marine à Saint-Domingue. Il décéda apparemment sans alliance.

VI) FAURE-RENCUREAU François-Martin, sergent-major à la huitième compagnie des volontaires de la Charente Maritime à Versailles.
Il naquit le 11 novembre 1768, et épousa le 29 janvier 1799, à Saint-Jean d'ANGELY, Marie-Anne Gateau, fille de Jean-Charles, et de Jeanne Corbineau.
Il décéda à Niort, le 29 avril 1862, laissant pour enfant :

VII) FAURE-RENCUREAU Alexandre-Alphonse, employé des contributions indirectes.
Il décéda à Niort en 1867.
Le 15 novembre 1824, il avait épousé sa cousine-germaine, Christine-Joséphine Almain de Villeray, fille de Alexandre-Joseph-Prudent, et de Marguerite-Christine FAURE-RENCUREAU.
Il hérita le 5 octobre 1861 de la terre de Barbezières, par suite de la mort de son cousin Jean-François FAURE-RENCUREAU.
Il eut de son mariage :
  1) Amélie-Joséphine-Marie, qui épousa le 29 août 1847 avec André-Ferdinand Daubigné.

Branche de PÉRÉ : (le Perret - Oradour)
V) FAURE-RENCUREAU Joseph-Mathieu, fut notaire à Saint-Jean d'ANGELY en 1774.
Il eut pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Marie, qui épousa Daniel du Bousquet, sieur du Colombier. Ils achetèrent le 30 octobre 1810, à leur cousin germain Jean-Baptiste FAURE, la terre de Nogeret, où ils habitaient en 1840.
3) Philippe, qui paraît avec son frère dans un conseil de famille, le 27 février 1822, comme fondé de procuration de leur cousin germain, Jean-François FAURE de Barbezières.

VI) FAURE-RENCUREAU Jean, sieur du Péré
Il eut de son mariage avec N. :
  1) N., (fille).

Branche de BARBEZIÈRES :

V) FAURE-RENCUREAU Jean-André, sieur de Barbezières (Aigre-16), et de Moulinars.
Il épousa à Angoulême, paroisse Saint-Martin, le 10 février 1765, Marguerite (alias Marie) Gilbert des Héris, originaire du quartier Saint-Martin d'Angoulême, fille d'Elie et de Renée Elisabeth Pipaud. (Antoine DORCIER)
De cette union naquit :

VI) FAURE-RENCUREAU Jean-François.
Il épousa en 1823 Marguerite Robin.
Il décéda à Poitiers le 5 octobre 1861, et sa succession passa à son cousin Alexandre-Alphonse FAURE-RENCUREAU.
Ils eurent pour enfant :
  1) Jean-François, qui décéda avant son père.

Il existe aussi une autre famille FAURE, portant le même blason :
- FAURE Jean, habitant Saint Aquitier, en Chadurie, qui fut dit-on, gouverneur de Mirebeau pendant les troubles de la Ligue. Il eut deux fils et deux filles, entre autres :
  - François né le 8 novembre 1612, qui fut cordelier, prédicateur de la reine, évêque de Glandevès, puis d'Amiens. Il décéda le 11 mai 1687.

Noms Isolés :
- FAURE Jean, seigneur de Saint-Palais, qui épousa Anne Ferrand.
Ils eurent au moins pour enfant :
  1) Anne, qui épousa le 22 janvier 1695 François Vallantin, écuyer, seigneur de Germeville, lieutenant dans le régiment de Durfort-Boissière.
Elle décéda avant le 9 janvier 1697, date du second mariage dudit Vallantin.
Jean épousa en secondes noces, le 28 avril 1685, à Marcillac, Marie de Massougnes, veuve de Louis Vallantin, écuyer, seigneur de Villeneuve.
(Il est intéressant de noter un lien possible avec une autre famille FAURE).

- FAURE Jeanne, qui épousa Pierre Caillon, écuyer, seigneur de Bellejoie (Angoumois), qui vivait en 1460 et 1475.
- FAURE Claude, conseiller du roi, commissaire des montres de la compagnie de M. le vice-sénéchal d'Angoumois.
Il donna reçu de ses gages à Jacques Grimouard, receveur du taillon à Angoulême le 2 janvier 1640.
- FAURE Anne, veuve de Jean Salmon de la Douette, âgée de 48 ans.
Elle fut inhumée à Ruffec le 15 avril 1783, en présence de Pierre des Bordes, sieur de Jansac, son gendre.

- Beauchet-Filleau : Dictionnaire historique et généalogique des familles du Poitou.
- Bulletin et Mémoires de la Société Archéologiques et Historiques de la Charente : article de Mme A. Cadet "Le fief de Taponnat et ses seigneurs".
- Martin-Buchey : Géographie historique et communale de la Charente.
- Renseignements généalogiques sur une possible branche de Dorgeville en Saint-Cybardeaux, envoyés par M. Ghislain d'ORGEVILLE.
- Antoine DORCIER : Renseignements généalogiques.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire