Faure de Saint-Romain
blason de la famille Faure de Saint-Romainblason de la famille Faure de Lussac

1) D'azur à la roue d'argent accompagnée de trois étoiles du même.
(Branche de Saint-Romain)
2) De gueules à une roue d'argent, accompagnée de trois roses du même.
( Faure de Lussac)

Cette famille est issue des seigneurs de Lussac, Fontroubade, la Rouderie (en Périgord), et s'est fixée en Angoumois, au début du XVIIIème siècle.

I) Faure Pierre, vivant au XVème siècle, premier ancêtre connu, eut pout fils :
II) Faure Jehan, seigneur de Lussac, Fontroubade, Beauvais, Lamothe. Il tenait les dites terres à hommage du comte de Périgord, à cause de sa baronnie de Nontron, et demeurait en cette ville en 1529. Il épousa Jeanne de Puizilhon, qui lui donna pour enfants :
1) Pierre, co-seigneur de Lussac et autres places, qui suit.
2) Dauphin, co-seigneur de Lussac, seigneur de Savignac et d'Auginac. Il épousa Bertrande de Prouilhac, d'où :
a) Jehan, qui fut seigneur de la Rouderie.
b) Gérault, qui fut seigneur de la Roche-Pontissac.
c) Jehan, qui fut seigneur de Savignac
3) Jehan, qui fut seigneur de Beauvais. Il mourut sans postérité en 1577.
4) Gerault, qui fut seigneur de Messignac.
5) Pierre, qui fut seigneur de Lamothe. Il épousa Magdeleine Luilier, qui lui donna :
a) Guillaume, qui épousa Anne de Nesmond.
6) Madeleine, qui se maria avec Pierre Escurol.
III) Faure Pierre, co-seigneur de Lussac, Fontroubade. Il épousa Jeanne de Prouilhac, d'où :
1) Guy, homme d'armes de la compagnie du roi de Navarre. Il fut fait prisonnier par les espagnols, puis fut tué par les flamands.
2) peut-être François, qui suit (jonction incertaine).
IV) Faure François, écuyer, seigneur de Paulis. Il épousa Marie Joussant (alias Joussein), d'où :
V) Faure Guillaume, écuyer, seigneur de Paulis, Gaignolle, la Giraudie. Il se maria le 5 avril 1601 avec Marie de Mérignat, fille de Jérôme, écuyer, seigneur de Saint-Sévrain, et de Charlotte des Escuyers. Il reçoit de son père, le repaire de la Giraudie sans préjudice de la substitution de Pierre Faure, chevalier, seigneur de Lussac, Fontroubade, Lamothe et Paulis. Il eut de son mariage :
VI) Faure Guillaume, écuyer, seigneur de Paulis, Gaignolle, la Giraudie. Il épousa le 5 novembre 1644 Marguerite Angelbert, fille de François, écuyer, seigneur de la Breuillée, et de Marie de Monsarat. De ce mariage naquirent :
1) Pierre, écuyer, seigneur de Gaignolles, qui épousa Marie Thévet, fille de Jean, et de Suzanne Dulignon.
2) François, écuyer, seigneur de Chaufour.
3) Antoine, qui suit.
4) Pierre, docteur en théologie, curé-doyen de Lisle.
5) Marguerite.
6) Catherine.
7) Marthe.
8) Anne.
VII) Faure Antoine, écuyer, seigneur de la Giraudie. Il épousa le 9 février 1696 Antoinette Brachet, fille de François, écuyer, seigneur du Breuil, et de Catherine Bourgouin, d'où :
VIII) Faure Bertrand, écuyer, seigneur du Breuil et du Maine. Il épousa le 16 janvier 1725 Marie-Anne de Pressat de Lioncel, fille d'Hector, chevalier, seigneur du Maine, et de Marie Gilbert, d'où :
IX) Faure François, écuyer, seigneur du Maine et de Croix de Bors. Il épousa le 12 novembre 1747 Marie-Denise Crespin, fille de Nicolas, écuyer, seigneur de Saint-Romain, et de Jeanne de Langlard. De cette union naquirent :
1) Michel-Pierre, qui partit aux Antilles en 1766. Il épousa Antoinette Rigaud, et eut un fils nommé Antoine.
2) Guillaume, sieur du Chaillat. Il partit à Bekia (?) en 1770.
3) Bertrand, sieur de Croix de Bors. Il partit à l'île de la Trinité en 1778.
4) autre Bertrand, qui suit.
5) Marguerite, née le 4 mars 1750. Elle épousa en 1779 Pierre de l'Age de Luget, avocat au parlement.
6) Marie, née le Ier avril 1762. Elle épousa Pierre Lériget.
7) Henriette.
X) Faure Bertrand, écuyer, seigneur de Saint-Romain. Il épousa le 25 octobre 1784 Jeanne-Hyppolite de Rassat. Ce mariage apporta les Ombrais (Saint-Projet) dans la famille Faure Il émigra à la Révolution, mais fut fusillé à Quiberon le 29 juillet 1795. Il eut pour enfants :
1) Auguste, né le 13 juin 1785. Il fut secrétaire d'ambassade.
2) Elie. Il devint officier. Il se maria avec Marie d'Adhémar de Panat de La Serre, de laquelle il eut :
a) Félix, qui épousa Cécile Héraud de Grandpré.
b) Henriette.
3) Jean-François, qui suit.
XI) Faure de Saint-Romain Jean-François, né le 31 novembre 1790. Il devint officier de cavalerie, et fit les campagnes d'Espagne et d'Allemagne (1808-1814). Il prit part à la bataille des Arapiles, où il reçut 5 blessures graves (1812). Il fut aussi blessé d'un coup de sabre à Jüterbog (Prusse) en 1813, et eut un cheval tué sous lui à Waterloo.
Il se retira à La Rochefoucauld où il fut élu maire. Il fut aussi conseiller général de la Charente, et officier de la légion d'honneur. Il mourut le 14 novembre 1882.
Il épousa en premières noces Marie-Louise de Marivaud, qui ne lui donna pas d'enfant. Il se maria ensuite en secondes noces avec Hélène Juzeau de Beauregard, d'où :
1) Anne-Clémence, qui épousa le 11 juillet 1867 Henri Bonhomme de Montégut, magistrat, fils de Léonard et d'Eugénie-Charlotte de Lamorélie des Biards. Ils habitèrent les Ombrais (Saint-Projet). (Henri écrivit une monographie sur le château des Ombrais). En 1921, les Ombrais devinrent la propriété de la famille de Montégut.
2) Elie-Joseph, qui suit.
XII) Faure de Saint-Romain Elie-Joseph. Il épousa le 28 octobre 1883 Marguerite Dutartre de Boisjoly, fille de Philippe et d'Irènée Sénemaud, d'où :
1) Jeanne, qui mourut jeune.
2) Henri, qui continua la descendance.
3) Ernest, qui épousa le 9 octobre 1906 Marie-Joséphine-Marguerite-Alice de la Verrerie de Vivant, fille du comte Marie-Albert-Geoffroy, et de Mathilde Doussault de La Primaudière. Il mourut en 1907. Sa veuve épousa ensuite le comte d'Aubert de Peyrelongue.

- Henri de Montégut : Les Ombrais, histoire d'un vieux logis en Angoumois.
- Alfred de Froidefont de Boulazac : Armorial de la noblesse du Périgord.

retour vers le menu des mises à jour