JAUCEN

blason de la famille Jaucen
D'azur à la cloche d'argent sommée d'un coq d'or, crêté et barbé de gueules, et accompagnée de trois étoiles d'or posées deux en chef et une en pointe.

L'origine de cette famille de Tulle (Corrèze), remonte à Jean JAUCEN, qui vivait en 1458.
Un de ses membres, Jean JAUCEN, dit Joannet, marchand de Tulle et qualifié de seigneur de Favers (Corrèze), devint maire de Tulle en 1579.
En 1687, un descendant, Jean Baptiste JAUCEN, seigneur de Poissac (Chameyrat - Corrèze), quant à lui eut la charge de président du présidial de Tulle.
Enfin son petit-fils, du nom de JAUCEN de POISSAC, aussi président du présidial, fut anobli en 1770, et obtint l'érection de Poissac en Baronnie.
(Jean-Baptiste CHAMPEVAL)
Leur blason est un rébus rassemblant le "jau" (coq en langue locale), qui chante, et "cen" (le chant), symbolisé par la cloche. (Jean-Baptiste CHAMPEVAL)

Cette famille fut présente en Charente, à Brigueuil, de 1718 à 1764..


- de JAUCEN Jean Martial, né le 20 octobre 1667 à Tulle, écuyer, seigneur et baron de Crosne (Essonne), seigneur Noisy le Petit (maintenant le Petit Noisy - Vigneux sur Seine - Essonne), de la Geneste, et vicomte de Brigueuil (Charente).
Ancien fermier général, il eut les charges de secrétaire du Roi, Maison, et Couronne de France, et de ses finances, ainsi que celle de receveur général des finances de Flandres et de Hainaut. (Pierrick MAÎTRE du CHAMBON)
En 1718, il acheta de Marie Thérèse, Anne Louise et Anne Louise Julie de Crevant, la vicomté de Brigueuil, qu'elles vendaient pour payer les dettes de leur père, Louis IV de Crevant, duc d'Humières, maréchal de France. (abbé Jean-Bernardin PÉRUCAUD)
Vers le Ier novembre 1689, il épousa à Vigneux sur Seine (Essonne), Marguerite de La Live. (Pierrick MAÎTRE du CHAMBON)
Il décéda en son château de Crosne, le 17 juin 1731, ayant eu pour enfants :
  1) Marguerite Françoise, dame vicomtesse de Brigueuil, de 1718 à 1764.
Son père lui donna en dot la vicomté de Brigueuil. (abbé Jean-Bernardin PÉRUCAUD)
Elle épousa le 19 septembre 1718, François Louis des Monstiers, (né en 1697, décédé en 1765), marquis de Mérinville, fils de François, marquis de Mérinville, et de Marie de Marsanges.
Ils prirent possession de la vicomté de Brigueuil, le 19 février 1719. (abbé Jean-Bernardin PÉRUCAUD)
Par acte de 1769, messire de Ferré fils, céda à Marguerite, alors veuve, certaines rentes que possédait cette famille, sur les villages de Puylabourier, la Cour, Anglars, (le tout sur la commune de Brigueuil), pour environ 600 livres. Au nombre des immeubles cédés comme représentants lesdites rentes se trouvaient des champs à Puypeyroux (lieu de la commune de Brigueuil), et des prés et des dépendances du village d'Anglars. (abbé Jean-Bernardin PÉRUCAUD)
Le 13 mars 1769, elle acheta aussi la terre de Pers (Saint-Christophe), de Jean François d'Assier (ou Dassier), seigneur des Brosses. Cette seigneurie constistait alors en château, métairies, dîmes,cens et rentes, ainsi que d'autres droits à Saint-Christophe, Saulgond, Montrollet, et Bussière-Boffy (Haute-Vienne), pour la somme de 52600 livres et 2400 livres pour les bestiaux, et la somme de 1200 livres pour le pot de vin. (Pers fut rachetée un peu plus tard par maître Deguercy, notaire à Brigueuil). (José DÉLIAS)
2) Marie Anne, qui épousa le 12 juillet 1712, Pierre Larcher, (décédé en 1724), et qui lui transmit la seigneurie de Crosne (Essonne).


- Jean-Baptiste CHAMPEVAL : Dictionnaire des familles nobles de Corrèze.
- abbé Jean-Bernardin PÉRUCAUD : Notice sur Brigueuil.
- José DÉLIAS : article sur Pers (Saint-Christophe), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Pierrick MAÎTRE du CHAMBON : Généalogie sur Geneanet : http://gw.geneanet.org/pierrickmaistre?lang=fr&p=jean+martial&n=de+jaucen+de+la+perriere
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire