de LA PORTE

blason de la famille de La Porte
 
variante du blason de la famille de La Porte
D'azur à deux tours girouettées d'argent, maçonnées de sable, jointe par un entre mur de même, ouvertes du champ.
(Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France).
 
De gueules à deux tours girouettées d'argent, maçonnées de sable, jointe par un entre mur de même, un portail entre les deux tours, le portail et les touts ouvertes du champ.
(Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France).

Alfred de FROIDEFONT de BOULAZAC, dans son armorial de la noblesse du Périgord, donne aussi le blason suivant, en indiquant qu'il se trouve sculpté sur une clé de voûte du château de la Rolphie, commune de Coulounieix (Dordogne). Ce château ayant appartenu à cette famille dans les XVIème set XVIIème siècle, il pense que ces armes pourraient être les armes primitives de la famille.
peut-être le blason primitif de la famille de La Porte
D'azur au chevron d'argent accompagné de trois pommes de pin d'or.
(Alfred de FROIDEFONT de BOULAZAC : Armorial de la noblesse du Périgord).

La maison de LA PORTE était originaire de Puy Saint-Front (Périgueux), où elle était connu depuis l'an 1200.
Nicolas Viton de Saint-Allais lui donna une filiation suivie depuis Bertrand de LA PORTE, damoiseau, qui épousa avant 1409, Jeanne de La Fayolle, dame en partie de Chantérac.
(Alfred de FROIDEFONT de BOULAZAC). Il était dit vivant en 1460 (Henri JOUGLA de MORENAS).

Filiation suivie :
I) de LA PORTE Bertrand, damoiseau. (Saint-Allais donne Guillaume, au lieu de Bertrand).
Il épousa avant 1409 Jeanne de Fayolle, dame en partie de Chantérac.
De cette alliance naquit :

II) de LA PORTE Guillaume, seigneur du Puy Saint-Astier (Dordogne), de Puyferrat (Saint-Astier), (Geneanet), et co-seigneur de Chantérac (Dordogne).
Il épousa en premières noces avant 1450, Marie Vigier, avec laquelle il vivait encore en 1475.
En secondes noces, il épousa Françoise Joussineau.
Il fit son testament en 1487, laissant entre autres enfants :
  1) François, qui suit.
2) Arnaud, qui fera la branche de Puyferrat.

III) de LA PORTE François, seigneur du Puy Saint-Astier, de Puyferrat et co-seigneur de Chantérac.
En 1487, il fut institué héritier universel de son père.
Il vivait encore en 1490, et eut d'une alliance inconnue :

IV) de LA PORTE Jean, écuyer, seigneur du Puy Saint-Astier, de Puyferrat et co-seigneur de Chantérac, etc.
Il fut connu par plusieurs actes, depuis l'an 1493 jusqu'au 23 juillet 1538, date où il fit son testament.
Il épousa Marguerite d'Aitz, fille du seigneur de Meymy et de la Feuillade.
De cette union naquit :

V) de LA PORTE Hélie, chevalier, seigneur du Puy Saint-Astier, de Puyferrat et co-seigneur de Chantérac.
Il fut commissaire de l'artillerie du roi.
Par contrat du 18 mai 1540, il épousa Françoise de La Rochechandry, fille d'Henri, chevalier, seigneur de Clam.
Il fit son testament le 17 avril 1544, et vivait encore en 1553.
(Sa veuve se remaria avec Thomas Froment, et vivait encore en 1565).
Il eut pour fils aîné et héritier :

VI) de LA PORTE Julien, chevalier, seigneur du Puy Saint-Astier, de Puyferrat et co-seigneur de Chantérac, etc.
Il épousa par contrat du 28 juin 1562, Charlotte de Belcier, fille de Bertrand, écuyer, seigneur de la Rolphie, et d'Antoinette de Beauza (Geneanet). (Etant veuve, elle se remaria le 12 septembre 1575, 'ou 1573), avec Philibert de Bourdeille, seigneur de Montancès).
Charlotte de Belcier apporta par son mariage le fief de la Rolphie, à la famille de LA PORTE.
Il fit son testament le 7 mars 1562, et ne vécut pas longtemps après.
Il fut père de :
  1) Bertrand, qui suit.
2) Jacquette, qui épousa le 30 août 1573, Jean, seigneur de Maumont. Il décéda en 1601, et lui laissa pour fils : Bertrand.

VII) de LA PORTE Bertrand, seigneur de Puy Saint-Astier, Puyferrat, et co-seigneur de Chantérac.
Il épousa Jeanne de Vassoigne, dame de la Forest.
De cette union naquit :

VIII) de LA PORTE Charlotte, dame du Puy Saint-Astier, la Forest, la Rolphie (Coulounieix-Chamiers - Dordogne), la Vialle, et en partie de Chantérac.
Elle épousa en premières noces Abel Regnier, chevalier, seigneur de la Planche et de Vaujompes.
Veuve, elle épousa en secondes noces le 22 octobre 1605, à Poitiers, François d'Aloigny, seigneur de Beaulieu, fils de François, seigneur de la Groye, et de Françoise du Plessis
Par ce mariage, elle apporta les terres du Puy Saint-Astier, de la Rolphie, de la Forest, et en partie de Chantérac, à la famille d'Aloigny.
François d'Aloigny décéda avant 1631.
Elle survécut plusieurs années à son mari, et fit son testament à Périgueux le 10 octobre 1658, par lequel elle demanda à être inhumée dans l'église Saint-Astier, avec les prédécesseurs de son mari. Elle déclara aussi avoir eu de son second mariage 16 enfants. (Voir généalogie d'Aloigny).

Branche de PUYFERRAT (Saint-Astier):
III) de LA PORTE Arnaud.
Il eut d'une alliance inconnue :

IV) de LA PORTE Hélie, né le 21 février 1531, seigneur de Puyferrat.
Il testa en 1560.
De son union avec Marguerite de Puylegier, naquit :

V) de LA PORTE Bertrand, seigneur de Puyferrat.
Il épousa en premières noces en 1565, Marguerite Rousseau.
De cette union naquirent :
  1) Charles, qui suit.
Bertrand épousa ensuite en secondes noces, le 7 février 1581, Catherine de Talleyrand, qui lui donna pour enfant :
  2) Jeannot, qui fera la branche de Belleville.
3) François, seigneur de Lavaure.
Il eut d'une alliance inconnue :
  a) Jean, écuyer, qualifié seigneur de la Jarte.
Il fut condamné pour usurpation de Noblesse, en 1666.
Son petit-fils, Claude de LA PORTE, voulut se faire réintégrer dans la noblesse et déposa en 1726, devant l'élection de Périgueux, ses titres de noblesse qui furent reconnus bons, mais néanmoins, il n'obtint pas sa réintégration.

VI) de LA PORTE Charles, écuyer, seigneur de Puyferrat.
Il épousa en 1593, Louise de Grimoard, fille de Jean et de Françoise de Beaupoil de Saint-Aulaire.
De cette union naquit :

VII) de LA PORTE Jean, écuyer, seigneur de Puyferrat.
Il épousa en 1623, Marguerite de Véra de La Gaubertie, fille de Raymond et de Marie Anne de Brunet de Pujols.
Ils eurent pour enfant :

VIII) de LA PORTE Raymond, écuyer, seigneur de Puyferrat, Lambertie, et Chaumont.
Il fut maintenu noble en 1667, décéda avant 1710.
Il avait épousé en 1655, Elisabeth de Grimoard, fille de Bernard et de Jeanne de Jousset.
De cette union naquirent :
  1) Charles Joseph, qui suit.
2) Isabelle, qui épousa Honoré de Calvimont, chevalier.
(Ils eurent deux filles : Marie, et Marie Françoise, qui épousa Jacques Henri de Durfort, comte de Civrac.
Le 10 septembre 1756, , elle vendit le logis du May (Curac), à Louis Dupont Duchambon, militaire de carrière.
Elle décéda le 10 décembre 1746, à Lamothe Montravel - Dordogne).
Je ne sais comment cette terre du May, en Curac, était revenu dans la famille de LA PORTE. Elle faisait pourtant partie de la dot d'une Charlotte de LA PORTE, mariée avec François d'Aloigny. Cette était alors passée à leur fils, puis à des cousins Thomas et Joseph...)
3) Françoise, qui épousa le 15 novembre 1714, Henri de LA PORTE, seigneur de Bellefonds.
En 1728, ils habitaient le logis de Saint-Félix.
Le 17 mai 1728, ils firent leurs testaments. Comme ils n'avaient pas d'enfants, il firent une donation au dernier vivant. Henri décéda au logis, fin 1728.
Une nièce de Françoise, Marie de LA PORTE de PUYFERRAT de BEAULIEU vécut avec elle. Le 5 mai 1743, elle épousa en l'église de Saint-Félix, Henri de Camin, seigneur de Saint-Sulpice, en Périgord.
Le 19 juin 1766, les héritiers de Françoise de LA PORTE vendirent à sieur Jean Ribereau, bourgeois et négociant, demeurant paroisse de Boresse, les biens et domaines leur appartenant situés au bourg de Saint-Félix, pour 10788 livres. (Odette FAYE et Michel KAHN).

IX) de LA PORTE Charles Joseph, né en 1663, chevalier, seigneur de Puyferrat, la Forest, Beaulieu.
Il épousa le 28 janvier 1710, Françoise de Fayolle de Tocane, fille de , écuyer, seigneur de la Cipière et de Chadeuil; et de Marie de Salleton.
Ils eurent pour enfant :
  1) Jean, (alias Pierre), qui suit.
2) peut-être François, qui possédait un lot du lieu de Champagnoux (Pérignac), à l'arpentage de la paroisse réalisé en 1744. Ce lot comprenait "une maison composée d'une chambre haute, d'un four, d'un colombier, d'une partie de la cour et d'une partie du jardin".
Les deux autres lots appartenaient à Jean de LA PORTE. (Jean-Paul GAILLARD et Jérôme ROYER).

X) de LA PORTE Jean, chevalier de Saint-Louis, seigneur marquis de Puyferrat, de la Fenêtre (Pérignac).
La famille de LA PORTE y était toujours présente en 1739. (Jean-Paul Gaillard et Bruno SÉPULCHRE).
Il épousa le 12 septembre 1737, Marie de Durfort de Civrac, fille de Jacques Henri, et de Marie Françoise de Calvimont.
L'arpentage de la paroisse de Pérignac, réalisé en 1744, indiqua qu'au lieu de Champagnoux (Pérignac), il y avait 3 lots. Les deux premiers appartenaient à Jean, et le troisième à François de LA PORTE. (Jean-Paul GAILLARD et Jérôme ROYER).
Il décéda en 1786, ayant eu pour enfants :
  1) Anne Marguerite, qui épousa le 24 mai 1769, à Angoulême, Jean Baptiste de Brivazac, conseiller d'état, fils de Léonard Guillaume, baron de Birac, et de Marie de Barret.
Ils eurent 6 enfants.
2) Jean Jacques, qui suit.

XI) de LA PORTE Jean Jacques, marquis de Puyferrat, né en 1749.
Il fit ses preuves pour la Grande Ecurie en 1764.
Il fut major des Dragons de Montmorency, comparu à Périgueux en 1789, et fut chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'Honneur.
Le 28 octobre 1786, il épousa Marie Anne Agathe de Lée, fille de Nicolas Ignace, colon à la Martinique, et d'Elisabeth Drouvé de La Petrelle.
Il s'y retira en 1792. Considéré comme émigré à la Révolution, il ne pourra récupérer ses terres. Ces dernières seront revendues à M. Dupont.
Il décéda en 1823.
De cette union naquirent :
  1) Pierre Jean Nicolas, qui suit.
2) Louis Elie Pierre, né en 1793, dit le comte de Puyferrat.
Il épousa Louise Terrier de Laistre, fille de Marc Antoine, et de Laure Le Vacher de Boisville.
Il décéda en 1874, ayant eu :
  a) Julie Elie Agathe, née le 17 avril 1825.
Elle épousa le 30 août 1845, à Lorient, Charles de La Poix de Fréminville, fils d'Antoine Louis et de Clémence Griffet de La Baume.
Elle décéda le 26 avril 1891, à Paris.
b) N, garçon qui décéda sans alliance.
c) N, garçon qui décéda sans alliance.
d) N, garçon qui décéda sans alliance.
e) Jules, dit le baron de Puyferrat. Il épousa Léontine Coumeau et décéda sans postérité.

XII) de LA PORTE Pierre Jean Nicolas, né le 9 décembre 1787, à Bordeaux.
Il épousa le 6 novembre 1817, Marie Catherine Louise de Calvimont, fille de Jean François Jacques, seigneur de la Chaise, baron des Tours; et de Louise Madeleine Rigaud de Vaudreuil.
Il décéda le 26 juin 1849, au Vauclin (Martinique), ayant eu pour enfants :
  1) Charles, marquis de Puyferrat, qui décéda sans alliance en 1880.
2) Pierre Louis Théobald, qui suit.
3) Marie Magdeleine Louise.

XIII) de LA PORTE Pierre Louis Théobald, né le 20 août 1830, à Montagne (Gironde), marquis de Puyferrat.
Il épousa en 1860, Catherine de Fradin.
Il décéda le 16 juillet 1905, ayant eu pour enfant :
  1) N., garçon, qui décéda sans alliance du vivant de son père.
2) Marguerite, née le 14 septembre 1866 à Bordeaux.
Elle épousa le 17 décembre 1894 à Talence (Gironde), Stanislas des Ayettes de Clerval, fils de Joseph Alix Adolphe et de Louise Elisabeth Antoinette Lucie Aragonnès d'Orcet.
Elle décéda le 18 mai 1951 ayant eu 2 enfants : Lucie Marie et Xavier.

Branche de BELLEVILLE :
VI) de LA PORTE Jeannot.
Il épousa le 4 juillet 1610 Suzanne de Chabanne.
De cette union naquit :

VII) de LA PORTE Jean, seigneur de Belleville.
Il épousa le 4 mai 1643, Jacquette Martin, qui lui donna pour enfant :

VIII) de LA PORTE François, seigneur de Matignon et du Pavillon.
Il épousa en 1662, Isabeau de La Touche.
Ils eurent pour enfant :

IX) de LA PORTE Pierre.
En 1713, il demeurait au Pavillon (Médillac).
Le Pavillon était habité par la famille de LA PORTE, au moins dès la fin du XVIIème siècle. La souche de cette branche résidait à Matigonn, paroisse de Bazac.
Au début du XVIIIème siècle, la famille de LA PORTE possédait de nombreux domaines dans la paroisses avoisinantes, notamment Gabard (Sérignac), la Jauffrie (Passirac), les Robertries (Saint-Laurent de Belzagot), Bellefon (Le Fouilloux - Charente-Maritime). (Odette FAYE et Michel KAHN).
Il épousa en 1701, Marie de Jaubert.
De cette union naquit au moins :
  1) Louis, écuyer, sieur de Belleville.
Il demeurait au lieu de Matignon (Bazac). Il délaissa et transposa, le 2 avril 1766, sous pension viagère le lieu et domaine lui appartenant, du Pavillon, avec bestiaux, meubles aratoires et autres effets mobiliers, à Pierre de LA PORTE, (peut-être son frère ?), marchand tanneur. (Odette FAYE et Michel KAHN).
2) peut-être Pierre, qui suit.

X) de LA PORTE Pierre, marchand tanneur.
Le fait d'exercer un métier de marchand lui fit perdre les privilèges de la noblesse. (dérogeance).
Il épousa Marie Moure.
Son acte de décès du 13 janvier 1772, le désigne comme bourgeois et maître du domaine du Pavillon. (Odette FAYE et Michel KAHN).
Ils avaient eu, au moins :

XI) de LA PORTE François, né en 1769.
Il épousa en 1793, Marie Anne Boisseau.
Le 12 Nivôse An VI (Ier janvier 1798), il était dit propriétaire du Pavillon (Médillac).
De l'An VII à l'An IX, il fut agent de l'état civil, puis devint maire en l'an X (1801), et le resta jusqu'à son décès, le Ier octobre 1824.
Marie Anne décéda au Pavillon, âgée de 78 ans, le 18 février 1844. (Odette FAYE et Michel KAHN). (Jacques CONVERT)
De son union avec Marie Anne naquit :
  1) Simon, qui épousa Jeanne Bernier.
Il habitait au Pavillon en 1830. (Odette FAYE et Michel KAHN).
2) Nicolas, qui suit.

XII) de LA PORTE Nicolas, dit Nicolas BELISLE LAPORTE.
Il épousa le 28 avril 1831, Marie Arnaud, dont il avait déjà trois enfants. (Odette FAYE et Michel KAHN).
Il eut :

XIII) de LA PORTE Pierre, qui n'eut que des filles.

Nom isolé :
- de LA PORTE Charlotte.
En 1661, elle acquit des domaines dépendant du village de la Route, situé près du May (Curac).
Elle les apporta à son mari François d'Aloigny, seigneur de Bonneval, second fils de François d'Aloigny, et de Charlotte de LA PORTE, fille de Bertrand, seigneur du Puy Saint-Astier, et de Jeanne de Vassoigne. (Odette FAYE et Michel KAHN).

- Alfred de FROIDEFONT de BOULAZAC : Armorial de la noblesse du Périgord.
- Henri JOUGLA de MORENAS : Grand armorial de France.
- Nicolas VITON de SAINT-ALLAIS : Nobiliaire universel de France.
- Odette FAYE et Michel KAHN : articles sur le May (Curac), le logis de Saint-Félix, et le Pavillon (Médillac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jean-Paul GAILLARD et Jérôme ROYER : article sur Champagnoux (Pérignac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE : article sur la Fenêtre (Pérignac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jacques CONVERT : Précisions généalogiques.
- Généalogie sur la famille de LA PORTE sur Geneanet : http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr;p=bertrand;n=de+la+porte;oc=4
retour vers le sommaireretour vers le menu des mises à jour