Lambert des Andreaux
blason de la famille Lambert des Andreaux

Coupé émanché de trois pièces de gueules sur deux, et deux demi-pièces d'argent.

Blason de différents membres de la famille Lambert
blason de François Lambert

1) D'azur à un phénix, s'essorant sur son bûcher, et regardant un soleil, le tout d'or.
- Blason de feu François Lambert, ecuyer, sieur des Andreaux, suivant la déclaration de Marguerite Castain, sa veuve. (Armorial général d'Hozier : 1698).
- Blason de Guillaume Lambert, écuyer, seigneur de Rochefort. (Armorial général d'Hozier : 1698).
- Blason de François Lambert, écuyer, seigneur de Fontfrète. (Armorial général d'Hozier : 1698).
- Blason de Léonard Lambert, écuyer, seigneur de Desgaches (?). (Armorail général d'Hozier : 1700).
2) De sinople à un chef componné d'argent et de sable.
- Blason de François Lambert, juge sénéchal de Montmoreau. (Armorail général d'Hozier : 1701).

I) François Lambert, avocat du roi au présidial d'Angoulême, seigneur des Andreaux et de Lugeat. Il fut reçu échevin le 19 novembre 1614. Clément Laisné, sieur de Rocherocal, maire, fut reçu à la mort dudit Lambert, le 12 janvier 1620. Il avait épousé Catherine (aliàs Marie) Le Musnier, dont il eut :
1) Jean, qui suit.
2) Guillaume, qui suivra.
II) Jean Lambert, procureur du roi, seigneur des Andreaux. Il est reçu maire d'Angoulême le 29 mars 1648, puis reçu échevin par la mort de François des Rivaux. Il épousa le 30 janvier 1628 Catherine Dangeau, dont :
III) François Lambert, seigneur des Andreaux, procureur du roi au présidial d'Angoulême, et y demeurant. Il se maria le 10 février 1659 Marguerite Castain, qui lui donna : Hippolyte Lambert, qui épousa le 5 février 1695 Achille Terrasson, écuyer, sieur de Verneuil et de la Petillerie.


II) Guillaume Lambert, écuyer, sieur de Champourri, (Jurignac), et seigneur par sa femme de la Soumatrie et du Maine-Giraud (Champagne-Vigny). Il est dit président en l'élection d'Angoulême, et fut maire d'Angoulême en 1625 et 1626, puis échevin jusqu'en 1631. Comme conseiller du roi, il avait présenté au roi Louis XIII les doléances du maire d'Angoulême en 1619, au sujet de la misère des paysans d'Angoumois. Il est dit demeurant à Angoulême et avait épousé le 8 novembre 1633 Jeanne Daniaud. Ils eurent au moins :
1) Jean, qui suit.
2) Antoine, seigneur de la Vouture, qui suivra.
3) autre Antoine ?. écuyer, prieur commandataire de Saint-Viviens de Charras. Il vendit le logis de Champourri, par contrat du 27 mai 1678, à Jeanne Raudot, veuve de Louis Le Musnier, chevalier, seigneur de Moulineuf.
III) Jean Lambert, écuyer, sieur de la Vouture, et seigneur de Rochefort, en Saint-Laurent de Belzagot. Il se maria le 15 décembre 1659, (après contrat du 3 novembre précédent), Suzanne du Chilloux, dont il eut 4 enfants :
1) Guillaume, baptisé le 29 mai 1664. Qualifié seigneur de Rochefort, il décéda à Angoulême le 12 novembre 1724.

2) Jean, écuyer, prêtre de la Congrégation de l'Oratoire. Il demeurait à Angoulême, paroisse Saint-Paul. Il hérita de son frère Guillaume, et se qualifia de seigneur de Rochefort, Courgeac, Saint-Laurent et Peudry. Devenu riche, il possèdait plusieurs maisons à Angoulême. Le 21 juillet 1731, il rendit aveu et dénombrement au roi, pour la tierce partie de la seigneurie de Peudry. En 1748, il demeurait dans son château de Rochefort, ayant abandonné, apparemment, sa charge de prêtre de l'Oratoire.
3) Jeanne, née le 17 janvier 1666.
4) Catherine, née le 27 mars 1671.


III) Antoine Lambert, écuyer, seigneur de la Vouture, premier président et commissaire examinateur à l'élection d'Angoulême, épousa le 16 juin 1666, (après contrat du 5 juin), Jeanne Couturier, fille de Jean, sieur de Chamarande (Champniers), et de Françoise d'Aurat. Ils étaient tous les deux décédés à la date du 11 février 1708.
Ils avaient eu 7 enfants :
1) Guillaume, né le 4 juin 1667.
2) Léonard, né le 8 juillet 1668.
3) Catherine, née le 6 novembre 1674.
4) et 5) Antoine-Guillaume (qualifié plus tard, de sieur de l'Esguillon), et Marie-Thérèse, jumeaux, nés le 2 septembre 1678.
6) Jeanne, née le 5 novembre 1680.
7) Marguerite, née le 19 avril 1684.

Une des filles, nommée aussi Anne-Charlotte, épousa Jean Thomasson, de Pouzac (Conzac), chevalier, seigneur de Plamont. Ils demeurèrent au logis noble de Chamarande.


Noms isolés :

- Catherine Lambert, épousa à Saint-André d'Angoulême, le 7 février 1645 Samuel Pasquet, écuyer, sieur de Piégut.
- Anne Lambert, épousa Philippe Gandillaud, procureur du roi à Châteauneuf et Bouteville.
- Marie Lambert des Andreaux, épousa Jean Fé, sieur de Pontdeville, décédée le 18 janvier 1695.
- Marie Lambert des Andreaux, épousa Pierre Falignon, écuyer, sieur des Gagniers, capitaine au régiment de Condé, qui fut tué au siège de Landau.
- Isabeau Lambert, épouse de Pierre Chapiteau, avocat au présidial d'Angoumois, maire d'Angoulême en 1570, échevin en 1574.
- Françoise Lambert, épouse de François d'Escuras, écuyer, sieur de Rabion. (~ 1650).
- Martin Lambert, curé de La Rochette. Il prend possession de la cure de Saint-Germain de Montbron, vacante par la mort de P. Blanchet, le 15 janvier 1706. Le 9 mai 1748, il fait son testament par lequel il institue ses héritiers : François Lambert, sieur de la Lande, son frère; - autre François Lambert, son neveu, procureur à Angoulême; - et encore autre François Lambert, autre neveu, greffier à Montmoreau; chacun pour 1/3 de tout son avoir, à charge de donner 100 # à chacun des 4 enfants de son frère Jacques Lambert, sieur des Bories.
- 1790, 1791 : François Lambert de Bonnefoy, prend possession de la cure de Saint-Germain de Montbron.
- Pierre Lambert épousa Françoise Babin. Ils eurent 7 enfants, dont :
1) Pierre-Philippe, électeur en 1789.
2) Madeleine, demoiselle du Maine Bonpart (Saint-Estèphe), électrice.
- Pierre-Philippe Lambert épousa Marie-Marguerite Merveilleux. Ils eurent 4 enfants :
1) Françoise, née en 1764, mariée à Angoulême, né l'an X, avec Jean-Jacques de Beaucorps.
2) Pierre-Philippe, né en 1765, marié avec Marie-Radegonde Lecomte du Rivault, dont il eut une fille unique, Marie-Marguerite, mariée à Poitiers le 19 mars 1823 avec Marie-Julie-Auguste Servat de Laisle.
3) Madeleine-Sophie (1767-1775).
4) François, né en 1769, mort sans alliance, en émigration, en 1795. Il fut officier au régiment de Beauce infanterie.

Abbé Joseph Nadaud : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
Abbé Tricoire : Le château d'Ardenne.
Abbé Mondon : Notes historiques sur la baronnie de Marthon.
Robert Simonnaud : Champniers sous l'ancien régime.
Abbé P. Bureau : Liste des membres de la noblesse d'Angoumois...

Renseignements fournis par Gérard Bachelier : Mérignac, deux mille ans d'histoire.

retour vers le menu des mises à jour