MANDO

blason de Jean-Louis Mando, évêque d'Angoulême
De gueules au Bon Pasteur de carnation, vêtu de gueules, drapé et nimbé d'or, entouré de brebis et d'agneaux d'argent,
posés comme lui sur un champ de sinople; au chef d'hermines.

l'écu est sommé d'une couronne de baron surmontée d'une croix, et du chapeau d'évêque.
Devise : HÆC MANDO VOBIS UT DILIGATIS INVICEM
(Comte de SAINT-SAUD)

MANDO Jean-Louis, né à Langast (Côtes du Nord), le 23 septembre 1850, fils de Jean-Louis et d'Anne Catherine Blanchart.
Par décret du 8 décembre 1899, le gouvernement le nomma évêque d'Angoulême. Il était alors chanoine et archiprêtre de la cathédrale de Saint-Brieuc (Côtes du Nord).
Préconisé peu de jours après dans le consistoire du 14 décembre, il prit possession de son siège épiscopal, le 27 février 1900, par Jean Nanglard, vicaire capitulaire d'Angoulême, il fut sacré le 25 mars, dans la cathédrale de Saint-Brieuc, par Monseigneur Fallières, évêque de Saint-Brieuc, assisté de l'évêque de Moulins, Monseigneur Dubourg, et de l'évêque de Jéricho, Monseigneur Potron.
L'intronisation eut lieu le 3 avril suivant dans la cathédrale d'Angoulême.
Atteint d'une congestion cérébrale à la fin de juillet 1900, il décéda le 24 juillet, et fut inhumé le 28 dans la cathédrale d'Angoulême. (Abbé TRICOIRE).


- Comte de SAINT-SAUD : Armorial des prélats français du XIXème siècle.
- Abbé TRICOIRE : Les évêques d'Angoulême : Recherches historiques depuis les origines jusqu'à nos jours.
retour vers le menu des mise à jourretour vers le sommaire