MÉGNIN

blason de Jean-Louis Mégnin, évêque d'Angoulême
D'azur semé de fleurs de lys d'or, au château de Bourbon l'Archambault d'argent, brochant sur le tout; au chef de gueules chargé du Livre des Evangiles d'argent accosté à dextre d'une croix latine d'or, et à senestre, des clefs de Saint-Pierre de même, en sautoir.
Devise : CHRISTUM IN VOBIS FORMARE.
Cri : SALVE MATER MISERICORDÆ
(dessin inspiré de celui de M. Marcel GÉNERMONT; paru dans le tome XXXVII du Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais - 1934)
"Le blason de Monseigneur MÉGNIN à un semé de fleur de lys, parce que ces dernières entrent dans les armes des villes de Moulins et d'Angoulême. Il y a introduit le château des ducs de Bourbon pour rappeler son lieu d'origine, tout proche de Bourbon l'Archambault.
Le livre des Evangiles, la croix et les clefs de Saint-Pierre qui figurent au chef indiquent par quels moyens et dans quel esprit le nouvel évêque d'Angoulême se proposait de réaliser la devise qu'il avait choisie"
: "Christum in vobis formare".
"De plus, en inscrivant la croix dans ses armoiries, il voulait marquer le souvenir de l'année jubilaire de la Rédemption, au cours de laquelle il fut élevé à l'épiscopat, et celui de la relique de la Sainte-Croix qui est conservée dans le trésor de l'église de Bourbon l'Archambault".
(Tome XXXVII du Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais - 1934)

MÉGNIN Jean-Baptiste, né le 4 janvier 1883 à Saint-Plaisir (Allier)
Il fut ordonné prêtre le 8 juillet 1906, par Monseigneur Jean Baptiste Auguste Gaunon, évêque de Moulins.
Le 4 décembre 1933 (alias le 7), il fut nommé évêque d'Angoulême, et ordonné le 6 février 1934, par Monseigneur Alexandre Caillot, évêque de Grenoble, assisté de Monseigneur Pierre Marie Durieux, évêque de Viviers. (http://www.catholic-hierarchy.org/bishop/bmegn.html)
Il décéda le 9 mai 1965 à Angoulême.
Il avait aussi pour sceau :
sceau de Jean-Baptiste Mégnin, évêque d'Angoulême
Ce sceau présentait "sur un fond appareillé, Saint-Jean Baptiste, patron du Prélat.
De part et d'autre de l'arcature en mitre qui forme son dais, sous un damier de fleurs de lys (Angoulême), et de croix ancrées (Moulins),
la cathédrale de Moulins et celle d'Angoulême
".
"En exergue, et séparée par les armoiries et la devise de l'évêque, se lit en capitales gothiques, la légende" : Sigillum Joannis Baptistæ, Episcopi Engolismensis.
(Tome XXXVII du Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais - 1934)


- Marcel GÉNERMONT : représentation du blason de Jean-Baptiste MÉGNIN, Tome XXXVII du Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais - 1934
- http://www.catholic-hierarchy.org/bishop/bmegn.html
retour vers le menu des mise à jourretour vers le sommaire