Odet, ou Audet

seigneur du Fouilloux (Agris)

blason de la famille Odet, ou Audet

De gueules à trois glands d'or, tigés de même, posés deux et un.

M. de Pressac, dans sa notice biographique sur Jacques du Fouilloux, (auteur d'un ouvrage sur la Vènerie), signale un -Charles Oudet- seigneur du Foilloux, écuyer, qu'il ne sait pas par quel lien rattacher à la famille du Fouilloux.
Ce Charles Oudet fut l'un des quatre témoins de la donation universelle faite, le 3 avril 1494, par dame Françoise de La Rochefoucauld, dame de Sainte-Maure et de Montbason, en faveur de très noble et puissant seigneur François de La Rochefoucauld, son neveu et cousin.

I) Odet Olivier, écuyer, seigneur du Fouilloux. Il épousa le 16 février 1539 Roberte Desmier, fille de François, écuyer, seigneur de Chenon, et de Catherine de Barbezières. Il du avoir pour fils :
II) Odet Nicolas, écuyer, seigneur du Fouilloux. Il se maria avec Marguerite d'Abzac, d'où :
1) Joseph, qui suit.
2) Perrine, qui se maria avec N. de Marsaud-Béraud.
III) Odet Joseph, écuyer, seigneur du Fouilloux et des Houllières. Il épousa peu après 1600 Marie du Lau. En 1617, il achèta des frères de La Brousse, la métairie de ce nom, commune d'Agris. Il habitait le Fouilloux (Agris). Ils eurent au moins :
1) Charles-Isaac, qui suit.
2) François, écuyer, seigneur des Houllières, qui comparut au ban de 1635, au lieu de Joseph Odet, sieur du Fouilloux, son père.
IV) Odet Charles-Isaac, écuyer, seigneur du Fouilloux. Il épousa vers 1630 Suzanne de Lescours, fille de François, baron de Savignac. Huguenot, il fut commis par le roi Louis XIV pour recevoir les plaintes faites par ses sujets sur les contraventions de l'Edit de Nantes. (Le commissaire catholique choisi fut Hélie Houlier). Il mourut entre 1682 et 1684, laissant pour enfants au moins :
1) Isaac, qui suit.
2) Marie, qui épousa le 8 novembre 1686 Louis de Goret, écuyer, seigneur des Fourniers.
3) Jeanne, qui se maria vers la même époque avec Antoine de Goret, écuyer, seigneur de la Barrière. Il était frère de Louis.
V) Odet Isaac, écuyer, seigneur du Fouilloux, les Houllières, et les Ombrais. Il épousa le 20 février 1655 Anne de Villemandy, fille de feu Philippe, et de Renée Dulignon. Le contrat de mariage fut passé dans la grande salle du château de La Rochefoucauld, en présence de François VI l'auteur des Maximes, d'Anne de Vivonne, sa femme, de deux de leurs enfants, et des principaux habitants de la ville et des environs. Tous ces témoins étaient bien entendu huguenots. Il acheta les Ombrais le 27 janvier 1664 de Jacques de La Croix et de sa femme Angélique de Massacré, contre la somme de 600 livres de rente constituée, cédée par le seigneur du Fouilloux. La remise à l'acquéreur des papiers et titres de propriété concernant le fief sera faite par Angélique de Massacré, devenue veuve, le 6 février 1680. Il mourut entre 1688 et 1691, laissant :
1) François-Isaac, chevalier, seigneur du Fouilloux. Il fut héritier de sa tante Marie en 1710. Il loua le 2 février 1719, à Jean Nollet, marchand, demeurant au bourg de Coulgens, la tuilerie sise au village des Houllières, paroisse de Rivières.
2) Charles-Isaac, qui suit.
3) Jean, écuyer, seigneur des Houllières et des Ombrais, demeurant au Puy de Lavaud en 1671, et aux Ombrais en 1673.
4) Marie-Suzanne, qui épousa le 8 mars 1687 Samuel-François Devezeau, écuyer, seigneur de Cressier, du Châtenet et de Rancôgne, fils de François et de Marie Pasquet.
5) Catherine, qui se maria le 24 août 1695 avec Jean Jordain, (alias Jourdain), écuyer, seigneur du Rousle, fils de Jacques et de Gabrielle Fissier, d'où elle eut Jean, écuyer, seigneur de la Presle en Rouzède, puis du Fouilloux en 1763, héritier sous bénéfice d'inventaire en 1757, de feu Jean-François Devezeau, son cousin-germain.
6) Marie, protestante, enfermée à l'Union Chrétienne d'Angoulême, où elle vivait encore en 1715.
VI) Odet Charles-Isaac, écuyer, seigneur des Ombrais. Il épousa le 20 septembre 1679 Anne Pasquet, fille d'Henri, écuyer, seigneur de l'Age-Bâton, et de Marguerite de Morel. Il fut assassiné le 5 mai 1687, laissant pour enfants :
1) Isaac, qui mourut au Fouilloux sans postérité "de mort subite", le 2 mars 1729.
2) Sarah, protestante exilée, qui était encore vivante en 1721.-+
3) Anne, qui fut baptisée le 24 mars 1686 dans l'église de Saint-Projet.
4) Suzanne, qui naquit après la mort de son père, et qui fut baptisée le 5 juin 1687.

- Les Ombrais, histoire d'un vieux logis en Angoumois : Henri de Montégut.
- Notes historiques sur Agris : Jane-Marcelle Delahaye.
- Extrait du cahier du rôle du ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois, 1635 : de Bremond d'Ars

retour vers le menu des mises à jour