PASTOUREAU
blason de la famille Pastoureau
D'azur à une gerbe d'or.
Le blason ci-dessus est celui d'Abel PASTOUREAU. Il figure à la porte de la tour d'escalier du château d'Ordière (Benest), dans le choeur de l'église au dessus de la chapelle dite d'Ordière, et à l'extérieur, face aus jardins de l'ancien prieuré.

PASTOUREAU Geoffroy. Il décéda avant 1555, et fut le premier "sieur d'Ordière" (Benest). Il était lieutenant-général du duché de Châtellerauld.
PASTOUREAU François, fut écuyer, seigneur d'Ordières. Il se maria avec Marguerite Baudouin.
PASTOUREAU Jean, fils aîné de François et de Marguerite, lui succèda comme seigneur d'Ordière. Comme il était malade, il ne put se rendre à la convocation de la noblesse, suivant les lettres patentes du roi Henri III.
PASTOUREAU N., seigneur de la Grange-Pastoureau, de Pleuville, légua le 18 juillet 1578, (par acte reçu Jaraudie, notaire à Confolens), à la communauté de Saint-Nicolas, sise en l'église Saint-Maxime de Confolens, une rente de 80 # sur les droits de huitaine du vin vendu à Alloue et Manot, acquis du roi, et sur Chassiecq.
PASTOUREAU Abel, fut qualifié seigneur châtelain d'Ordière, vers 1583.
PASTOUREAU Françoise (fille d'Abel ?), qui épousa Jean Barbarin. Celui ci se qualifia alors seigneur d'Ordière vers 1595.
PASTOUREAU Abel, épousa Elisabeth Goulard. On lui doit la rénovation du logis central et les armoiries qui figurent à la porte de la tour de l'escalier. Il fut qualifié seigneur d'Ordière après 1605.
PASTOUREAU Esther, fille d'Abel, fut l'épouse de Pierre de Moneys, ou Moneïs, en 1628. Ce dernier s'intitula alors baron d'Ordière après 1660.

L'armorial de Charles d'Hozier, cite aussi :
PASTOUREAU Samuel,
escuier, sieur de Bouviale
D'azur à un chevron d'argent chargé de sept aiglons de sable, et accompagné en pointe d'une gerbe d'or. 
blason de Samuel Pastoureau
Blason sculpté sur la porte de l'escalier de la tour du château d'Ordière (Benest)

M. Robert Simonnaud a décrit ce blason ainsi :

Parti, au 1, en chef d'azur à la gerbe d'or, qui est PASTOUREAU; et en pointe, d'argent à trois feuilles de houe renversées de sinople, qui est de Lesmerie; au 2, en chef d'azur au lion d'or lampassé et couronné de gueules, qui est Goulard; en pointe, à dextre d'azur à trois étoiles d'or, qui est ?; et à senestre, de gueules au bar d'argent posé en pal, qui est de Barbarin.

blason d'alliance d'Abel Pastoureau
Les feuilles de houe, de la famille de Lesmerie, sont ici par le biais d'Anne PASTOUREAU, fille de François PASTOUREAU, écuyer, seigneur d'Ordière, et de Marguerite Baudouin. Celle-ci se maria vers 1540 avec Jacques de Lesmerie, écuyer, seigneur du Breuil aux Vigiers (Bernac). Elle était décédée avant le 29 décembre 1577, date du partage de ses biens entre ses enfants et ceux d'Hélie, son fils aîné, décédé lui aussi.
Abel PASTOUREAU avait épousé Elisabeth Goulard, le 9 avril 1598. Celui-ci lui donnait, le 6 juillet suivant, quittance de 7000 livres, pour sa dot. Elle était fille de René Goulard, écuyer, seigneur du Breuil-Milon, le Ferté, la Mothe d'Anville, et de Marguerite Poussard. Le blason des Poussard est "d'azur à trois soleils d'or", et je pense que les trois étoiles représentées sur le blason d'alliance sculpté, en réalité étaient trois soleils, que les intempéries ont quelque peu modifiées.

A propos de cet écu d'alliance d'Abel PASTOUREAU et d'Elisabeth Goulard :
En 1617, Abel PASTOUREAU, alors seigneur d'Ordière, fit apposer au bas de la tour hexagonale du logis, un écu remémorant les alliances de ses ancêtres.
L'ensemble est situé au dessus de l'écu "à la gerbe d'or", armes d'Abel PASTOUREAU lui-même.
L'écu est timbré d'un heaume de chevalier nouvellement anobli, orné de lambrequins de feuillage.
Les supports, placés de chaque côté du blason sont deux griffons dont les pattes avant soutiennent l'écu armorié.
Des rinceaux de fruits couronnent le timbre, d'autres rinceaux de feuillages cette fois, décorent la base du manteau héraldique, ou tenture, ouvrage portant l'ensemble des sculptures.

- M Robert Simonnaud.
- Jean-Robert Charraud : Histoire de Benest, enclave poitevine de Charente.
- Pierre Boulanger : Manot en Charente Limousine.
retour vers  le menu des mises à jourvers l'armorial d'Hozierretour vers le sommaire