PAVÉE
de La VILLEVIEILLE

Blason de la famille Pavée de la Villevieille
D'azur à trois chevrons d'or.
(Henri JOUGLA de MORENAS - Grand Armorial de France).

Famille du Languedoc, maintenue noble en 1668 sur preuves de 1544.
Un de ses membres posséda ce qui était qualifié de château de Paizay-Naudouin dans les années 1780.
(Cet édifice, en ruine à la fin du XVIIIème siècle, possédait une tour et était entouré de douves. Il possède encore à l'heure actuelle, après avoir été en partie reconstruit, des baies à meneaux, ainsi qu'une porte ornée d'une fleur de lys).
Cette seigneurie de Paizay appartenait au clergé. (Bruno SÉPULCHRE et Jean-Paul GAILLARD).

- PAVÉE de La VILLEVIEILLE Jean François Abdias, dit aussi de MONTREDON de VILLEVIEILLE, abbé commendataire de l'abbaye Notre-Dame de Valence (Couhé-Vérac - Vienne), docteur en Sorbonne.
Il eut un procès en 1780, où il lui était signifié de faire réparer l'abbaye royale de Valence, en ruine.
Il fut aussi prêtre du diocèse de Nimes, et prieur de Notre-Dame de Pitié et de Saint-Barthélémy, au diocèse de Montpellier.
Le 16 décembre 1782, il fit un bail de fermage à Philippe Poitevin, sieur de Loubeau (Villefagnan), du château de Paizay-Naudouin. (Loir, notaire au Châtelet).
En 1784, le château de Paizay-Naudouin était toujours dit lui appartenir. (Bruno SÉPULCHRE et Jean-Paul GAILLARD).
Il est fort vraisemblable que s'il posséda ce château pour le compte du clergé, il n'y vint sans doute jamais.


- Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France.
- Bruno SÉPULCHRE et Jean-Paul GAILLARD : article sur le château de Paizay-Naudouin, dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire