PHILIPPIER

Blason de la famille Philippier
D'argent au chevron de gueules surmonté de trois étoiles de sable rangées en fasce.
(Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France).

Le nom de cette famille s'écrit de plusieurs manières : PHILIPPIER, PHILIPIER, PHELIPIER, PHELIPPIER.
- Conseiller secrétaire du roi au début du XVIIème siècle.
- Seigneurs de la Baronnie, maintenu noble en 1698.
- Seigneurs du Mas et de Fontgrive. Ils sollicitèrent la maintenue en 1778.

- PHILIPPIER Jean, né vers 1550.
Il fut conseiller du roi à Cognac.
Il épousa Anne Fouques, qui lui donna pour enfant :

- PHILIPPIER Jean.
Il fut conseiller du roi, assesseur civil et criminel au siège royal de Cognac, et maire de Cognac en 1601.
Le 11 février 1603, il fut parrain de Jean Gay, fils de Pierre et de Marie Bernard. (La marraine était Anne Jameu).
Il épousa Marguerite Charrier, fille d'Antoine, procureur au siège de Cognac.
De cette union naquirent :
  1) Jean, qui suit.
2) Elisabeth, qui épousa en premières noces Jacques Jameu, receveur du taillon à Saintes, et maire de Cognac en 1625.
Elle épousa en secondes noces en 1631, Louis Cyvadier, sieur du Breuil et de Galienne. (Il fut maire de Cognac en 1642 et 1651. Il fut le premier maire de Cognac qui put jouir de la noblesse accordée à la mairie à partir de l'année 1651).
Elisabeth fut marraine le 30 janvier 1634, d'Elisabeth Mesnage, fille de Louis, maître chirurgien, et de Louise Vitet.
3) Anne, née en 1600.
Elle épousa en premières noces le 30 janvier 1617 à Cognac, Louis de Courbon, seigneur de Romette (1582-1648), capitaine au régiment de Champagne, fils de Jacques, seigneur de Saint-Léger et de Souillac, et de Jeanne Gombaud.
Il fut tué au Pont de Lunel. (Jean-François DUTAR).
Anne épousa en secondes noces, François de La Rochefoucauld, marquis de Surgères et baron de Montendre, fils d'Isaac, marquis de Surgères.
Elle fut marraine le 10 juillet 1641, de Louis de Réal, fils de Louis et de Marguerite de Corbon. (Le parrain était Jean Louis de Lavalette, duc d'Epernon, pair de France).
4) sans doute Adam.
D'une alliance inconnue, il eut :
  a) Elisabeth, qui épousa Guillaume Bourguignon. Il fut maire de 1610 à 1611.
5) peut-être Pierre, avocat

- PHILIPPIER Jean, sieur de Fondeveux.
(Fondeveux était un fief de la paroisse de Bougneau (Charente-Maritime), situé plus proche du bourg de Pérignac).
Le 10 octobre 1634, il fut parrain à Pérignac, de Jean Moreau. La marraine était Françoise PHILIPPIER. A cette occasion, il était dit gendarme de la compagnie du duc d'Epernon.
Il épousa Anne Gay.
De cette union naquirent :
  1) Pierre, qui fut baptisé à Pérignac, le Ier janvier 1645.
Il eut pour parrain Pierre Gay, sieur de la Chartrie, conseiller du roi siège royal de Cognac; et pour marraine Catherine Gadouin.
2) Pierre, qui fut baptisé à Pérignac, le 20 septembre 1648.
Il eut pour parrain Pierre Simon, sieur d'Arresrac, conseiller du roi et maître particulier des eaux et forêts de Saintonge et Aunis; et pour marraine Marie Gay.
3) Nicolas, baptisé à Pérignac, le 24 avril 1653.
Il eut pour parrain Nicoléas de Lenchère, écuyer, sieur de Saint-Surin; et pour marraine Marie PHILIPPIER.

Noms non reliés à la généalogie :
- PHILIPPIER Jean, sieur de Fléac sur Charente, conseiller du roi, assesseur civil et criminel, lieutenant particulier, premier conseiller en la sénéchaussée et présidial de Saintes, lieutenant-général aux eaux et forêts de Saintonge et Aunis, en 1645.

- PHILIPPIER Gilles, conseiller au présidial de Saintes, en 1618.
Il décéda en 1622, ayant eu pour enfant :
  1) Anne, qui épousa Pierre Simon.

- PHILIPPIER Pierre, écuyer, sieur de Fondeveux.
Il était âgé de 41 ans, demeurant à Montignac, était dit possédé la maison noble de Fondeveux, le revenu de laquelle il avait déclaré l'année d'avant étant de 400 livres annuellement. Il déclara aussi être maréchal des logis des gardes de monseigneur le duc d'Uzay (Uzès).
(Rôle des gentilshommes de la châtellenie de Pons - 4 avril 1694).

- PHILIPPIER J., prêtre et curé de Saint-Pierre de Pérignac, en 1608.

- PHILIPPIER Pierre, avocat en la cour du parlement de Bordeaux.
Il fut parrain à Pérignac le 15 février 1634, au baptême de Pierre Mallet. La marraine était Catherine Bardon.

- PHILIPPIER Jean, sieur de Beaulieu, président en l'élection de Saintes.
Il épousa par contrat du 5 novembre 1597, Marie Guytard de Riberolles.
Jean fit son testament, reçu Fouschet, le 16 janvier 1613. Elle en était veuve en 1615.
Ils eurent pour enfant :
  1) Jean, qui suit.

- PHILIPPIER Jean, conseiller du roi et président en l'élection de Saintes.
Il était au commencement du XVIIème siècle, seigneur de Saint-Laurent de la Barrière.
Il épousa par contrat du 18 octobre 1600, Marie Moyne, et en eut pour enfants:
  1) Pierre, sieur du Colombier.
Il fut avocat en la cour du parlement de Bordeaux, et demeurait à Saintes.
Il épousa Anne Ardouin (de Cognac). Elle se sépara de lui au bout de quelques années et revint habiter à Cognac.
Il décéda sans postérité.
2) Marie, qui épousa en premières noces Jean Poitevin, écuyer, sieur de Saint-Laurent et du Cormier.
Marie épousa en secondes noces Josué d'Abillon, écuyer, seigneur de Beaufief (Mazeray - Charente-Maritime). Il était dit veuf en 1631.

- PHILIPPIER Marie, épousa en premières noces Henry Moyne, président en l'élection de Saintes. Il décéda en juin 1663.
Elle épousa en secondes noces, le 22 octobre 1651, Pierre Touquoy, maître d'hôtel du roi, receveur alternatif des tailles en l'élection de Saintes, fils de Pierre, procureur au présidial d'Orléans, et de Marie Destat.

- PHILIPPIER Jean, assesseur criminel et premier conseiller au présidial.
Il épousa Marie Anne Aymar. Devenue veuve, elle se remaria le 25 février 1654, avec François Moyne, seigneur de l'Epineuil, lieutenant criminel du présidial de Saintes.

- PHILIPPIER Louis, écuyer, seigneur de la Baronnie et de Ferret (Longré).
Il épousa avant 1713, Florence Desmier, fille de Louis, seigneur de Nutin, la Chapelle; et de Renée David.
De cette union naquit :
  1) Hélène (alias Anne), qui fut baptisée à Loubillé (Deux-Sèvres), le 11 mars 1700. Elle eut pour marraine Hélène de Salignac (qui signait Salignat).
Elle épousa à Loubillé (Deux-Sèvres), le Ier septembre 1738, Pierre Laisné, écuyer, seigneur de la Couronne, fils d'Hélie et de Julie de Chièvres. (furent présents au mariage : Louis PHILIPPIER, son père, et autre Louis, son frère).
Elle fut présente au mariage de Jean Fredonnet et de Marie David, à Loubillé, le 7 avril 1739. Elle fut marraine la même année à Longré, d'Hélène Marie Chabot, fille de François et de Marie Tesnon. (André DAVID).
Elle décéda à Loubillé le 20 janvier 1773, et fut inhumée le lendemain.
2) Marie Anne, qui épousa le 3 février 1728, à Loubillé (Deux-Sèvres), François de Villedon, fils de Guillaume et de Marie de La Cour.
3) Louis, né à Loubillé le 2 juin 1702. Il fut baptisé le 29, et eut pour marraine Marie David.
En 1766, il fut parrain de Louis Briand des Allards. (Bruno SÉPULCHRE).
Il épousa Charlotte Ribière.
De cette union naquit :
  a) Hélène Florence, née en 1736.
Elle eut pour parrain Louis Joseph Fagault, prêtre, vicaire des Gours; et pour marraine Hélène PHILIPPIER.
Elle décéda sans descendance et sans avoir été mariée. (André DAVID).
4) Marguerite, qui naquit sans doute à Ferret, et qui fut baptisée le 12 mars 1715 à Longré. (André DAVID).

- PHILIPPIER René, sieur de Fontgrive (Anville), et d'autre Fontgrive (Villefagnan).
Il épousa Antoinette Maillocheau.
Séparée de René quant aux biens, par un acte sous seing privé de juin 1706, elle afferma la maison noble de Fontgrive (Villefagnan), à Philippe Girardin, sieur de la Roussellerie.
En 1734, alors devenue veuve, elle habitait au logis de Loret, avec Jean et François PHILIPPIER, frères.
Antoinette Maillocheau se remaria avec Louis Maillard (marchand), et en 1734, ils étaient dit demeurant à Fontgrive. Un procès les opposaient alors à Jean et François PHILIPPIER.
(La famille PHILIPPIER était encore en possession de Loret en 1785, en la personne de Jean PHILIPPIER, seigneur de Loret).
(Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE).
De l'union de Jean et d'Antoinette étaient nés :
  1) Jean, qui suit.
2) François.

- PHILIPPIER Jean, écuyer, seigneur de Fontgrive (Anville).
Habitant le logis de Loret (Rouillac), il épousa à Courbillac, le 28 juillet 1738, Catherine Laisné, fille de Pierre, seigneur de Francheville et d'Elisabeth Mousnier.
(Jean-Marie SAUVIGNON).
De cette union naquit :
  1) Anne, qui épousa le 27 février 1764, à Rouillac, Charles Frétard de Boisauroux, écuyer, seigneur de Boisauroux.

- PHILIPPIER Marguerite, qui épousa (aux environs de 1580), Pierre de Barbezières, fils de Jean, seigneur de la Soudière, et de Marguerite Regnauld.

- PHILIPPIER Esther, qui épousa Jacques de Salignac.

- Henri JOUGLA de MORENAS : Grand armorial de France.
- Jean-Marie SAUVIGNON : article sur Fontgrive (Anville), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Bruno SÉPULCHRE : article sur Ferret (Longré), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE : articles sur Loret (Rouillac), et Fontgrive (Villefagnan), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Bulletins de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d'Aunis.
- André DAVID : Aux confins de 3 provinces : Longré, et environs aux XVIIIème et XIXème siècle.
- Jean-François DUTAR : Généalogie sur Internet. (http://gw.geneanet.org/jfdutar)

retour vers le sommaireretour vers le menu des mises à jour