du PLESSIS, alias DUPLESSIS
blason de la famille Duplessis
Fascé d'azur et d'or, à sept piles. (alias : d'azur à trois fasces d'or.)

I) DUPLESSIS Jean. Il épousa en 1473 Géralde de Nauchat.
Ils eurent pour enfants au moins :
  1) Jean, qui suit.
2) Anne, qui épousa en 1552 François de Devezeau, écuyer, seigneur de Puisec, fils de Guillaume, écuyer, seigneur du Treuil, et de Jacquette Paulte.

II) DUPLESSIS Jean. Il épousa le lundi 21 janvier 1527 Anne de Bigret.
De cette union naquit :

III) DUPLESSIS Christophe, écuyer, seigneur de la Méchenie.
Il épousa le lundi 9 janvier 1553, Louise de Livron, fille de Jacques, écuyer, seigneur de la Merlière, et de Marguerite d'Orfeuille.
Il décéda avant 1575.
De cette union naquit au moins :

IV) DUPLESSIS Pierre, écuyer, sieur de la Merlière (Cellefrouin).
Il épousa le lundi 19 février 1590 Marie d'Elbene (alias d'Elbenne).
Un acte du 3 février 1615, signale la vente par "Pierre du PLESSIS, écuyer, sieur de la Merlière, demeurant au lieu noble de la Merlière, à Isaac de Enville, pasteur à Couhé, de la maison noble de la Rousselière, consistant en deux métairies..." (Frédéric Degorce).
Ils eurent pour enfants au moins :
  1) François, qui suit.
2) Jean, qui fut baptisé à Cellefrouin le 23 mai 1598. (Frédéric Degorce).
Il épousa le 6 janvier 1645, Marguerite Ferret. (Il fit une branche cadette ?).
3) peut-être Anne, qui épousa Louis de Goret, écuyer, seigneur des Saules (Champagne-Mouton).Il lui laissa par son testament, daté du 3 juin 1617, tous ses meubles et acquêts, et le tiers de tous ses autres biens.

V) DUPLESSIS François.
Il épousa le mercredi 22 avril 1609 Jacquette de La Doyre. Elle décéda après 1645.
Ils eurent au moins pour enfants :
  1) Louis, qui suit.
2) Jacquette. Elle épousa, peut-être vers 1650, Nicolas de Salignac, écuyer, sieur de Romagne.

VI) DUPLESSIS Louis. Il naquit vers 1615, et décéda à Cellefrouin le jeudi 8 septembre 1695.
Il épousa le dimanche 13 septembre 1643, Louise Huillard, fille de Mathieu, écuyer, seigneur de la Papaudière et de Lavau, l'un des cent gentilshommes de la maison du Roi, et de Marie Jousselin. Louise décéda le vendredi 12 août 1661.
De leur union naquirent :
  1) Charles, né en 1644 et décédé le 4 juin 1644.
2) Gabriel, qui suit.
3) Jean, né le 9 décembre 1647 et décédé le 23 janvier 1648.
4) Jean, né le 25 novembre 1648, et décédé le 17 mars 1649.
5) Gasparde, née le mardi 18 mai 1655, à Cellefrouin. Elle eut pour parrain Jean Jousselin, écuyer, sieur de Laguichon (?), et pour marraine dame Gasparde Pot de Rodeau, du monastère de Saint-Pardoux la Rivière (Dordogne), remplacée par Jacquette DUPLESSIS.
Elle même sera marraine à Saint-Pardoux dans les années 1670.
Louis se remaria avec Jeanne Taraud. Il fit à ce moment un inventaire des biens de la Merlière, en 1665, où tout y fut décrit, des pièces de la maison, aux animaux, et jusqu'au nombre de serviettes.

VII) DUPLESSIS Gabriel, naquit le mardi 7 mars 1645, à Cellefrouin.
Il eut pour parrain Gabriel Léonard de Luynes, aumônier de l'abbaye de Nanteuil en Poitou, et pour marraine Jacquette de La Doyre, mère du sieur de la Merlière.
Il décéda le jeudi 20 janvier 1701, à Cellefrouin.
Il avait épousé avant 1670, Marie Lambert, fille de Jacques, sieur de Fayolle (Saint-Claud). Elle décéda le mardi 27 mai 1698.
Ils eurent de leur mariage :
  1) Jacquette, née le mardi 8 juillet 1670, à Saint-Claud. Elle eut pour parrain Jacques Lambert, sieur de la Fayolle, et pour marraine Jacquette DUPLESSIS.
2) Louis, qui suit.
3) Jeanne, née le vendredi 5 août 1672, à Cellefrouin. Elle eut pour parrain Jean DUPLESSIS, écuyer, sieur de Chauffour; et pour marraine Jeanne Taraud, demoiselle de la Merlière (seconde épouse de son grand-père Louis DUPLESSIS).
Elle épousa le samedi 11 février 1702 à Cellefrouin, Jean Mesturas, notaire du comté de Sansac, fils d'Antoine, marchand, et de Suzanne Fouchier. (Son arrière-arrière petite-fille, Jeanne Mesturas épousera Pierre-Jean-Jacques Valleteau de Moulliac, le 29 janvier 1807. Ils s'établiront alors à la Merlière).

VIII) DUPLESSIS Louis, naquit le mercredi 19 août 1671 à Saint-Claud, chevalier, seigneur de la Merlière.
Il eut pour parrain Louis DUPLESSIS, écuyer, sieur de la Merlière, et pour marraine dame Marie Bouston, veuve de Guillaume Martin.
Il assista le 21 février 1716 au mariage de Claude-Pierre de Salignac avec Catherine Caron. Il décéda le jeudi 28 mars 1748 à Cellefrouin, âgé de 76 ans.
Il épousa Catherine de Saulnières. Elle fut qualifiée plus tard de dame de la Merlière.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jeanne Catherine, née le 9 mai 1705 à Cellefrouin.
Elle eut pour parrain Jean de Saulnières, sieur de Glaury, commune de Saint-Projet Saint-Constant, avocat au parlement; et pour marraine Delle Jeanne DUPLESSIS.
2) François, chevalier, seigneur de la Merlière. Il naquit le 25 octobre 1706 à Cellefrouin.
Il eut pour parrain François Pasquet, sieur de Lartige; et pour marraine Delle Henriette de Saulnière.
Il fut capitaine de cavalerie et garde du corps du roi.
Il épousa le 7 décembre 1778, à Confolens, Marie-Rose de Chamborant, fille d'Antoine, chevalier, sieur de Périssat, et de Legoust Catherine. (Marie-Rose après le décès de son mari, se remariera en secondes noces avec le neveu de ce dernier, Louis-François, fils de Jean DUPLESSIS, et continua à vivre à la Merlière, avec Catherine Victoire DUPLESSIS, la soeur de son mari).
Est-ce lui qui décéda dans son logis de la Merlière, en 1788 ?
3) Jean, qui suit.
4) Marie-Suzanne. Elle fut inhumée dans la chapelle DUPLESSIS, le 18 août 1709, âgée de 2 ans.
5) Marie-Madeleine, née le 8 décembre 1710 à Cellefrouin. Elle fit ses preuves pour entrer à la Maison Royale de Saint-Cyr en 1717, et en sortit le 16 août 1737.
Elle fut présentée sur les fonds baptismaux par messire François de Monseran, au nom de messire Jean-Baptiste Joseph Albert. Elle eut pour marraine Delle Madeleine Le Roy.
6) N. inhumé dans la chapelle de la Merlière, le 29 février 1712.
7) Marie-Victoire, (dite du Plessis La Merlière), née le 11 octobre 1715 à Cellefrouin. Elle fit ces preuves pour entrer à la Maison Royale de Saint-Cyr le 8 juillet 1722, et en sortit le 2 octobre 1734.
Elle eut pour parrain François, son frère, et pour marraine dame Marie de Salignac.
8) Madeleine, née le 24 août 1717 à Cellefrouin.
Elle eut pour parrain messire Charles Pierre de Salignac, écuyer, capitaine au régiment de Perrin; et pour marraine Delle Magdeleine Le Roy de Lanchère.
9) André-Emmanuel (DUPLESSIS Lamerlière). Il fut baptisé le 9 août 1772, à Cellefrouin, et eut pour parrain André-Emmanuel de Salignac, et pour marraine Marie-Magdeleine DUPLESSIS (Signature : Claude-Pierre de Salignac, pour André-Emmanuel, son fils).
Il fut curé de Chébrac jusqu'en 1791, mais semble aussi avoir été vicaire à Cellefrouin. A 75 ans environ, il fut emprisonné à Angoulême en maison de réclusion de 1792 à l'an III. Bien que disposant d'une chambre à la Merlière, dont les effets furent vendus, il s'était retiré dans une maison à Montignac. Il survécut aux tragiques événements de la Révolution, car 5 ans après il existe sur une pétition signée de sa main réclamant la restitution de ses biens spoliés.
Par acte du 21 février 1791, enregistré au bureau des hypothèques de Fontenay Le Comte, André-Emmanuel s'était démis de tous ses biens en faveur de son neveu, l'émigré Louis-François, moyennant la somme de 7000 livres, payable à sa volonté, une rente viagère annuelle en numéraire de 1200 livres, plus quelques comestibles (du vin en barrique), plus la jouissance d'une partie de bâtiment et une petite portion de terre estimée 600 livres par an.
10) Louis, né le 7 octobre 1718, et baptisé le 10 du même mois à Cellefrouin. Il eut pour parrain Girard de Salignac, écuyer, sieur de ?, et pour marraine demoiselle Jeanne DUPLESSIS. (Signature : Claude-Pierre de Salignac)

IX) DUPLESSIS Jean, né le 7 juillet 1709 à Cellefrouin.
Il eut pour parrain Jean Mesturas (sans doute le mari de Jeanne DUPLESSIS, notaire royal au comté de Sansac); et pour marraine Delle Marie Saulnière.
Il épousa Elisabeth Regnauld de La Courrière. Ils eurent pour enfants :
  1) Louis-François, qui suit.
2) Catherine. Elle épousa Louis Talebron. En 1827, étant veuve, elle obtient une réparation financière pour les faits de la Merlière, suite aux actes de vente et de spoliation du 30 messidor an II.
3) Catherine-Justine. Elle naquit à Cellefrouin le 2 février 1751 et fit ses preuves pour entrer à la Maison Royale de Saint-Cyr le 18 mai 1760. Elle sortit de celle-ci le 20 mars 1771. En 1827, elle obtient la même chose que sa soeur Catherine.
4) Marie-Henriette, qui naquit à Rancogne le 24 juillet 1754. Elle fit ses preuves pour entrer à la Maison Royale de Saint-Cyr à une date inconnue. Elle en sortit le 8 juillet 1774.
5) Catherine-Victoire. Elle naquit le 25 septembre 1763 à Cellefrouin. Elle fit ses preuves pour entrer à la Maison Royale de Saint-Cyr à une date inconnue, et en sortit le 13 octobre 1783. Elle fut guillotinée avec Marie-Rose de Chamborand, le 28 messidor an 2. (16 juillet 1794).

X) DUPLESSIS Louis-François. Il naquit le 26 février 1760 à Nanteuil en Vallée.
Il épousa à Cellefrouin la femme de son oncle, après son décès, Marie-Rose de Chamborant, et vécut avec elle à la Merlière, avec sa soeur Catherine Victoire.
Il fit la campagne d'Amérique de 1781 à 1784, et était lieutenant en second au régiment Royal Comtois.
Absent sans congé de son régiment, le 13 août 1791, il avait émigré et rejoint le cantonnement d'Ath, douze jours avant, le Ier août 1791. Il participa à la campagne de 1792 dans l'armée des Princes, à la compagnie des officiers du régiment Royal Comtois.
Peu après son émigration, sa femme, Marie-Rose, demanda le divorce à Cellefrouin, et l'obtint.
Il mourut en émigration le 3 juillet 1794.
Sa femme incarcérée au motif qu'elle lui aurait envoyé 300 livres en or, fut condamnée à mort, et guillotinée le 16 juillet 1794, avec Catherine Victoire DUPLESSIS, soeur de Louis-François.

Noms isolés :
- DUPLESSIS Jacquette, épouse de François d'Aloigny, aux environ de 1580.
- DUPLESSIS Marguerite, épouse de Pierre Flaury, seigneur de Gibeaudière.

- Extrait du cahier du rôle du ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois (1635) : De Bremond d'Ars
- Documentation envoyée par Mme Nathalie Béchade, que je remercie vivement.
- Notes concernant la famille DUPLESSIS, communiquées et publiées avec l'accord de M. Claude Thébault d'Escars
- Frédéric DEGORCE : article sur la Merlière (Cellefrouin), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairies Bruno Sépulchre.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire