de POLIGNAC, olim POULIGNAC
blason primitif de la famille de Poulignac
Ecartelé aux 1 et 4 d'un lion, et aux 2 et 3 d'un filet en barre.
(Blason sur une quittance scellée du 22 mai 1340, d'Achard de POULIGNAC, premier auteur connu de cete famille).
(Nobiliaire de la généralité de La Rochelle - Laisné)

Ancienne maison qui semble avoir eu comme patronyme initial SENEBRUN, et qui a eu pour berceau la terre de Poulignac, non loin de Blanzac, en Angoumois.
Jusqu'en 1585, elle était dans les acte appelée de POULIGNAC. A partir de cette date, elle changea son nom en de POLIGNAC, remplaçant le filet en barre de ses armes, par les trois fasces de gueules de la famille de POLIGNAC du Velay.
La prétention à descendre des anciens vicomtes de POLIGNAC fut rejetée dans les preuves de cour.
blason de la famille de Poulignac
Ecartelé au 1 et 4, d'argent à trois fasces de gueules, au 2 et 3 de sable au lion d'or, lampassé de gueules, couronné et armé d'argent.
(Armes portées par cette famille depuis 1585).
(Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges - abbé Joseph Nadaud)

Filiation :
I) de POULIGNAC Achard, chevalier.
Il testa en 1371.
Il avait épousé Jeanne de Celebrache (Sallebrache), et en eut pour enfants, au moins :
  1) Chardon, qui suit.
2) Jeanne, qui épousa Hélie de Cesario, valet, paroissien de 'Saint-Clodoaldi Enge', du diocèse de Limoges.
3) Isabeau, qui épousa par contrat du 21 juillet 1364, devant Huguenon, notaire, Jourdain Tison, seigneur d'Argence et de Dirac.

II) de POULIGNAC Chardon. (alias Richard, ou Achard II)
Il comparut le 26 mars 1394, avec sa soeur Jeanne, devant Pierre Piaud, juré et auditeur du scel de La Rochefoucauld, pour Guy de La Rochefoucauld, seigneur dudit lieu, d'une part, et d'autre part avec Hélie Cesario, futur époux de Jeanne, pour dresser le contrat de mariage de sa soeur Jeanne. Il lui constitua 'in dotem maridagium apanamentum'onze vingt livres de monnaie courante, 'du cours et de la loi du roi', sur sa part lui revenant dans la succession de leur père.
Ils eurent comme cautionnaires du paiement, Guillaume de Marueilh (Mareuil ?), valet, seigneur de Bernadierez, et dame Jeanne Cellebrache, leur mère. (Fait le jeudi après la fête de l'Annonciation Notre-Dame 1394).
Il épousa Margurite Seguin, dame de Fontaine, et en eut pour enfants :
  1) Henri, qui fut l'auteur de la branche d'Ecoyeux.
2) Foucaud, qui suit, et qui fit la branche de Fontaine..

III) de POULIGNAC Foucaud, seigneur de Fontaine.
Il épousa le 18 mai 1436, Agnès de Chabanais, fille de Jean, et de Marguerite Chauvet.
De cette union naquirent :
  1) Héliot, seigneur de Fléac.
En 1513, en tant que chambellan et représentant du duc de Valois (futur François Ier), il reçu un aveu et dénombrement de Jacques Adam, bourgeois et échevin de Cognac.
Il décéda sans postérité.
2) Isabeau, qui épousa Guyot II de Pressac de La Chèze, fils d'Aymar, et de Marguerite du Breuil de Bernac.
3) Jean, (alias Joseph), qui suit.
4) Antoinette Jeanne, qui épousa Béraud Dauphin de l'Espinasse, seigneur de Combronde, fils de Jean, seigneur de Changy, et de Blanche Dauphine d'Auvergne, dame de Combronde.
Elle eut également de Charles de Valois-Angoulême, fils de Jean II, et de Marguerite de Rohan, deux filles naturelles :
  a) Jeanne, qui devint comtesse de Bar sur Seine.
Elle épousa en premires noces Jean Aubin, seigneur de Malicorne, puis en secondes noces Jean IV de Longwy, seigneur de Givry.
b) Madeleine, qui fut abbesse de Saint-Ausonne d'Angoulême. Elle décéda le 26 octobre 1543.

IV) de POULIGNAC Jean, (Joseph), écuyer, seigneur de Fontaine et de Fléac.
Il obtint la concession des foires pour sa châtellenie, en 1483.
Il épousa le 24 novembre 1488, Marguerite de La Brousse.
Ses enfants partagèrent le 2 avril 1517, les successions de leurs père et mère.
Ils furent :
  1) François, qui suit.
2) Gaspard, qui fit la branche de Roys.
3) Louise, (alias Catherine ?), qui épousa François du Fou, seigneur du Vigean (décédé en 1536).

V) de POULIGNAC François, seigneur de Fontaine.
Il épousa en 1514, Louise de La Motte, fille de Guilhem et de Catherine Foussard.
Le 30 août 1521, fut fait à la requête de Louise et de Gaspard de POULIGNAC, frère de François, un inventaire des biens laissés par François, en faveur de ses enfants, qui étaient :
  1) Hélie, qui suit.
2) Marie.

VI) de POULIGNAC Hélie, écuyer, seigneur de Fontaine.
Il fut mêlé aux troubles et aux guerres civiles. De ce fait, il fut compris parmi les condamnés dans l'arrêt du 6 avril 1569, du Parlement de Bordeaux. Il fit sa soumission, mais comme son cousin, le gouverneur de Blaye, il trahit plus tard la cause catholique.
Il épousa le 20 décembre 1539 Madeleine de La Porte.
Ils testèrent le 23 novembre 1568.
De leur union étaient nés, au moins :
  1) François, qui suit.
2) Catherine, qui épousa en premières noces le 23 mai 1566, Joseph de Rançonnet, écuyer, seigneur d'Escoire en Périgord; puis en secondes noces Annet de Bonnevin, seigneur de Pons.

VII) de POULIGNAC François, chevalier, seigneur de Fontaine, et de Saint-Aigulin, la Barde, Bousquamenant.
Il épousa le 10 mars 1580, Louise de Lanes, de la Roche-Chalais, fille de Jean, et de Anne Bouchard d'Aubeterre.
Dans un acte du 30 juin 1593, passé devant Breton, notaire à Jonzac, Geoffroy de Sainte-Maure, seigneur de Mosnac, Réaux (résidant à cette époque au château d'Ozillac), lui souscrivit une obligation de 2000 écus sols. Louise de Lanes, femme de François, signa au dos de la quittance de la somme empruntée. Elle était en effet à cette époque veuve de François.
(Geoffroy de Sainte-Maure, épousa en 1598, Viviane de POLIGNAC, et devint plus tard seigneur de Jonzac).
De cette union naquirent :
  1) Léonor, qui suit.
2 ) Isabeau, qui épousa le 9 octobre 1607, Hélie de Sainte-Hermine, second du nom, écuyer, seigneur du Fa et de la Laigne, fils de Joachim et de Barbe Goumard.
3) peut-être Esther, qui épousa en 1614, Bérard de Ségur Cabanac, fils de Pierre et de Françoise de Feydeau.

VIII) de POLIGNAC Léonor, écuyer, seigneur de Fontaine.
Il épousa le 7 mars 1615 (alias 1617), Léa de Bonnefoy.
De cette union naquit, au moins :

IX) de POLIGNAC François, chevalier, seigneur de Fontaine.
Il épousa en premières noces, le Ier avril 1641, Madeleine (alias Louise) Labbé, fille du seigneur de Sorlut, près de Cozes (Charente-Maritime), et de Jeanne Farnoux.
A la suite d'un long procès entamé avec son cousin Joseph du Bourg, conseiller au Parlement de Bordeaux, il fut dépossédé de la châtellenie de Fontaine, et se retira d'abord à Courpignac, puis au château de Bussac, près de Montlieu (Charente-Maritime).
Ils eurent pour enfants, au moins :
  1) François, qui suit.
2) Anne, qui épousa en 1669 Daniel du Bois, fils de Louis, et d'Angélique Erveille.
François épousa ensuite en secondes noces en 1648 ou 1649, Marie Trotti de La Chétardie.
De cette union naquit :
  2) Claude, qui fera la seconde branche.

X) de POLIGNAC François, chevalier, seigneur de Fontaine.
Il fut maintenu noble en 1667.
Il épousa en premières noces en 1674, Elisabeth Jalais, qui lui donna pour enfant :
  1) François, qui suit.
François épousa en secondes noces Françoise Guy.
De cette union naquit :
  2) François, dit la marquis de POLIGNAC, chevalier, seigneur de Fontaine et de Vautroux.
Il décéda en 1762, avec le titre de chevalier de Saint-Louis.
Il avait épousé en premières noces, Catherine de La Rochefoucauld, veuve du marquis de Touchimbert; puis en secondes noces Marie Rioult de Curzay, dont il n'eut que des filles.

XI) de POLIGNAC François, chevalier, comte de POLIGNAC, seigneur de Fontaine.
Il devint enseigne de vaisseaux du roi, et eut le titre de chevalier de Saint-Louis.
Il épousa Marie Pauline de Trottel.
De cette union naquirent :
  1) Hélène Sophie, née le Ier mai 1702. Elle fut tenue sur les fonds baptismaux le 3, par François de POLIGNAC et Marie Madeleine d'Emery.
Elle décéda le 13 septembre 1774.
2) Anne Rose, baptisée le Ier août 1703. Elle eut pour parrain Arnault d'Emery et pour marraine Marie Anne de POLIGNAC.
Elle même fut marraine le 12 octobre 1710 avec Jean Armand d'Emery.
Elle décéda le 18 octobre 1774.
3) François Alexandre, qui suit.

XII) de POLIGNAC François Alexandre, dit le comte de POLIGNAC, chevalier, né en 1705.
Il fut baptisé le 20 septembre 1720, en l'église de Saint-Georges de Didonne (Charente-Maritime). Il eut pour parrain Alexandre de Voyer de Paulmy, comte de Dorée, chevalier, seigneur de Chaillonnais
Il devint lieutenant des vaisseaux du Roi, puis colonel au régiment d'Enghien, maréchal de camp en 1758, et premier gentilhomme du comte de Clermont.
Il eut le titre de chevalier de Saint-Louis.
Il décéda en 1785.
De son mariage le 2 octobre 1739 avec Françoise Elisabeth Federbe de Modave (décédée en 1758), il eut pour enfant :
  1) Louis Marie Alexandre, qui suit.
2) Claude Louise Elisabeth Sophie, née le 5 août 1740.
Elle épousa le 4 février 1759, N. Pellot, comte de Treviers.

3) Marie Françoise, qui épousa le 22 octobre 1764, Marie François de Péruse, marquis de Montal-Roquebrou.
4) Charlotte Elisabeth, née le 12 octobre 1746.

XIII) de POLIGNAC Louis Marie Alexandre, dit le marquis de POLIGNAC, chevalier, né en 1742.
Il fut capitaine dans le régiment de Clermont Cavalerie
Il épousa en 1766, Constance Gabrielle Bonne, fille du vicomte de Rumain, dame d'honneur de la duchesse d'Orléans, fille de Charles et de Constance Rouault de Ganaches. Elle décéda à Lisbonne en 1799.
Lui même décéda à Paris, le 14 juillet 1768.
Ils avaient eu pour enfant :

XIV) de POLIGNAC Héracle, comte de POLIGNAC, né en 1768.
Il épousa en 1811, Caroline Marie Thérèse Constance de La Boissière-Chambors.
Ils décédèrent, lui avant 1855, et elle le 15 juillet 1864.
De leur union naquirent :
  1) Berthe, dite la comtesse de Sainte-Aldegonde. Elle décéda avant 1855.
2) Elisabeth, décédée en 1880.
3) Léontine, dite la marquise d'Alliamson.

Seconde branche :
X) de POLIGNAC Claude, né en 1655, et décédé en 1727.
Il épousa Marie de Crèvecoeur.
Ils eurent pour enfant :

XI) de POLIGNAC N.
Il eut pour enfant :

XII) de POLIGNAC Guillaume Alexandre, dit le comte de POLIGNAC.
Il fut capitaine au régiment du Roi, et eut le titre de chevalier de Saint-Louis.
Il épousa en 1760, Marie Jeanne de Saluces, et eurent pour enfants :

XIII) de POLIGNAC Charles, comte de POLIGNAC, chevalier de Fontaine.
Il fut chevalier de Saint-Louis, et capitaine de cavalerie, puis maréchal de camp, et fut admis aux Honneurs de la Cour, en 1783.
Il épousa en 1787, Adolphe Christine Adélaïde Sanguin de Livry.

Branche de Roys et de Périgny :
V) de POLIGNAC Gaspard.
En récompense de ses services, François Ier lui accorda le gouvernement de la citadelle de Blaye (1550).
Il eut pour fils :

VI) de POLIGNAC Pons, chevalier, seigneur de Roys, et des Touches de Périgny.
Il émit une quittance, datée du Ier juillet 1566, comme tuteur de Jean et d'Isabeau de Sainte-Maure, des droits de lods et ventes dus par Bernard Grollon, pour l'acquisition du fief de Lusson.
Il fut capitaine et gouverneur des villes et château de Blaye, pour le roi.
Malgré les efforts de Montluc qui essaya vainement de le maitenir dans le devoir, il livra la place qu'il commandait, le 28 octobre 1568, aux troupes du prince de Condé, commandées par le baron de Mirambeau.
Dans l'arrêt rendu par le Parlement de Bordeaux le 6 mars 1570, avec sa femme et son neveu Jacques de La Porte, sieur de la Vallade, il fut condamné à mort.
La sentence ne fut pas exécutée par la suite, à cause de la paix de Saint-Germain.
Il décéda avant 1580.
Il avait épousé Jacquette de Ponthieu, fille du seigneur des Touches de Périgny, et en avait eu pour enfants :
  1) Gabriel, qui suit.
2) Rachel, qui épousa François de Grimaldi.

VII) de POLIGNAC Gabriel, écuyer, seigneur de Saint-Germain de Luzignan, Montroy, Comporté, etc.
Il fut gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi en ses Conseils d'Etat et privé.
Il épousa en premières noces, le 28 mai 1590, Léa Boutaud, fille du seigneur de Lauboisnière, et eurent pour enfants :
  1) Gaspard, qui décéda en 1614.
2) Louise, qui épousa en premières noces Henri Poussard, fils de Charles, sieur du Vigean.
Elle épousa ensuite en secondes noces Henri de Clermont, seigneur de Saint-Aignan.
Gabriel épousa en secondes noces le 20 mars 1597, Anne d'Albin de Valsergues de Céré, veuve de Jean de La Rochefaton.
De cette union naquit :
  3) Anne, qui épousa Gaspard de Coligny, petit-fils de l'amiral de Coligny.
Elle décéda en 1651.

Branche d'Ecoyeux :
Blason des Polignac d'Ecoyeux ?
Ecartelé, aux 1 et 4 d'argent (alias d'or), aux 2 et 3 de sable au lion d'or.
(Rietstap : Armorial général)

III) de POULIGNAC Henri, écuyer, seigneur d'Ecoyeux.
Il eut d'une alliance inconnue :

IV) de POLIGNAC Pierre, (né vers 1440, décédé après 1512), chevalier, seigneur d'Ecoyeux et de Vénerand.
Il épousa Amice de Saint-Gelais, fille de Baud, et de Marguerite de Pressac.
Il rendit deux hommages lige et à 100 sols tournois d'achaptement, à payer à muance de seigneur et de vassal, l'un en 1486 et l'autre en 1498, à Antoine d'Authon, écuyer, seigneur dudit lieu, à cause de sa terre et seigneurie d'Ecoyeux et de Vénerand, et ce qui est en d'autres paroisses.
(Le premier acte signé de April, et le second de Pitard).
Il fut autorisé par acte du 22 août 1500 fait au château de Taillebourg, par Charles de Coëtivy, comte de Taillebourg, à tenir trois foires annuelles.
Pierre et Amice eurent pour enfants, au moins :
  1) Louise, née vers 1485.
Elle épousa en premières noces, en 1518, Christophe de Coëtivy, seigneur de Fenioux et de Grandgent.
Elle épousa ensuite en secondes noces (en 1542 ?) François de Belcier, chevalier, seigneur de la Salle, de Saint-Germain, de Salambre, de Cubzac et de la Boisse.
Louise maria sa fille Catherine de Coëtivy, au fils que son second mari avait eu avec Marguerite de Larmandie (La Chesnaye-Dubois, tome XI).
2) N, qui épousa en 1508 Charles Frotier.
3) Bonaventure, qui suit.

V) de POLIGNAC Bonaventure, né vers 1480, seigneur d'Ecoyeux.
Il épousa en 1515 Bonaventure de Posquières, fille de François, et de N. Cousdun.
De cette union naquit, au moins :

VI) de POLIGNAC Christophe, (né après 1515, décédé en 1571), seigneur d'Ecoyeux, de Vénerand, de Migré, chevalier de l'Ordre du Roi.
Il fut gouverneur de Taillebourg, et lieutenant du roi en Saintonge.
Il épousa le 16 janvier 1544 Renée Gillier, fille de Pierre, et de Marie de La Forest.
Ils eurent pour enfants, au moins :
  1) Léon, qui suit.
2) Renée, née après 1544.
Elle épousa Joachim de Chaumont.

VII) de POLIGNAC Léon, seigneur d'Ecoyeux, de Vénerand, de Parensay, de Machecou, etc.
Il commanda en Saintonge, en l'absence de M. de Biron.
Il fut gouverneur de Saint-Jean d'Angély.
Le 21 décembre 1575, le corps de ville de Saintes, le demanda pour prendre la charge de gouverneur. Le 26 mars 1576, ce même corps de ville lui refusa la permission de s'absenter pour ses affaires.
Dans une lettre du prince de Condé, daté du Ier mai 1579, adressée à "messieurs les habitants de la ville de Pons", de la religion réformée, (qui se plaignaient de Léon de POLIGNAC, seigneur d'Ecoyeux), ce dernier leur annonça qu'il les engageaient à ne pas laisser les catholiques en trop grand nombre dans la ville, tout en usant de prudence et de modération, et qu'il priait Monsieur de POLIGNAC de les contenter.
Il épousa le 23 novembre 1577, Catherine Tison, dame de Fissac, fille de Cybard, chevalier, seigneur d'Argence, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi, et de Catherine (alias Sidoine) de Villebresme.
Ils eurent pour enfants, au moins :
  1) Viviane, qui épousa le 12 septembre 1598, Geoffroy de Sainte-Maure, comte de Jonzac, seigneur de Mosnac et d'Ozillac.
2) Louis, qui suit.

VIII) de POLIGNAC Louis, seigneur d'Ecoyeux, baron d'Argence.
En 1608, il vendit le fief de Fissac (Ruelle), à François de Hauteclaire, écuyer, seigneur du Maine-Gagnaud.
Par contrat du 15 novembre 1619, reçu Merlin, notaire royal, il céda la terre et seigneurie d'Argence, à Raymond de Forgues de Lavedan.
Il épousa Suzanne Geoffroy de Dampierre, dame de Fouras et de Saint-Laurent de la Prée.
Ils eurent 5 filles :
  1) Marie, qui épousa le 4 juin 1635, Josias Chesnel, chevalier, seigneur de Château-Chesnel, Chazottes.
Elle apporta à son mari les terres d'Ecoyeux et de Fouras.
2) Anne. Elle épousa en 1635 Joachim de Sainte-Hermine, chevalier, seigneur du Fa.
3) N.
4) N.
5) Diane, épousa le 6 mai 1648, par contrat passé au château et maison noble de Vénerand, devant Sallon, notaire à Taillebourg, Henri Guibert, chevalier, seigneur des Landes et autres places, fils de Pierre, chevalier, seigneur des Landes, les Varennes et autres places, et de Gabrielle Herbert.

- Robert Simonnaud : Champniers sous l'ancien régime.
- Laisné : Nobiliaire de la généralité de La Rochelle.
- abbé Joseph Nadaud : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France.
- Bulletin de la Société des Archives Historiques de la Saintonge et de l'Aunis.
- Bulletin de la Société Archéologique et Historique de la Charente.
- Le site Internet de référence pour la Saintonge, l'Aunis et l'Angoumois : http://histoirepassion.eu
retour vers le menu des mise à jourretour vers le sommaire