de POMPADOUR


blason de la famille de Pompadour
D'azur à trois tours d'argent, maçonnées de sable.
(Jean-Jacques LARTIGUE)

Famille noble et ancienne du Limousin, qui portait auparavant le nom d'HÉLIE.
Cette famille fut représentée en Charente par :

- de POMPADOUR Geoffroy, fils de Golfier, ou Golferin, seigneur de Pompadour, Cromières, Chanac, etc., et d'Isabelle de Comborn. (Abbé Joseph NADAUD).
Il fut élu évêque d'Angoulême le 24 juillet 1465, par le chapitre d'Angoulême.
En 1470, il permuta avec l'évêque suivant (Raoul du Fou), et fut transféré à Périgueux. En 1486, il fut nommé évêque du Puy en Velay.
Il décéda le 8 mai 1514, à Laurière, en Limousin, ayant été "simul" prieur de Saint-Cyprien (Sarlat) et de Celle (Périgueux), prévôt de Lyon et d'Arnac, abbé de Saint-Amant de Boixe et de Chancelade.
Il fut le premier qui ait porté le titre de grand-aumônier de France.
Geffroy de POMPADOUR avait deux frères qui furent l'un et l'autre doyen du chapitre de la Cathédrale : (Abbé TRICOIRE).
- Robert, qui eut plusieurs procès au sujet de la juridiction spirituelle avec les évêques d'Angoulême, surtout avec Robert de Montbrun.
- Antoine, qui fut appelé par la suite au siège épiscopal de Condom (Gers). (Abbé TRICOIRE).

- de POMPADOUR Robert, fils de Golfier, ou Golferin, seigneur de Pompadour, Cromières, Chanac, etc., et d'Isabelle de Comborn.
Il fut abbé d'Aubeterre et de Terrasson, puis fut nommé prieur de Saint-Florent de La Rochefoucauld en 1469.
En 1480, il était doyen d'Angoulême, et décéda en 1502. (Abbé Joseph NADAUD).
Il eut plusieurs procès au sujet de la juridiction spirituelle avec les évêques d'Angoulême, surtout avec Robert de Montbrun. (Abbé TRICOIRE).

- de POMPADOUR Antoine, fils de Golfier, ou Golferin, seigneur de Pompadour, Cromières, Chanac, etc., et d'Isabelle de Comborn.
Il fut doyen d'Angoulême, puis fut nommé évêque de Condom (Gers).
Il décéda en 1496. (Abbé Joseph NADAUD).


- de POMPADOUR Léonard Hélie, chevalier, marquis du Bourdeix et de Laurière, baron de Semensac, comte de Puymiclan, seigneur de Piégut.
Tonsuré en 1670, il fut ensuite colonel d'un régiment de Beausse-Infanterie, qui lui fut donné en septembre 1684.
Il fut nommé gouverneur et grand-sénéchal du Périgord.
En 1698, il possédait la terre de Laurière, qu'il vendit en 1720, à la famille Blondeau, de Limoges.
Il épousa Gabrielle de Montault de Bénac, fille de Philippe, duc de Navailles, pair, maréchal de France, et de Suzanne de Baudéan-Parabère. Elle lui porta les duchés-pairies de la Valette, et de Châteauneuf, avec les terres de Vibrac et Angeac.
Elle décéda d'un abcès au foie, le 15 juin 1727.
De cette union naquit une fille unique :
  1) Françoise, dame du duché de la Valette, Châteauneuf et Vibrac, du marquisat du Bourdeix et de la baronnie de Nontron.
Ses terres du Bourdeix et de Nontron, furent décrétées aux requêtes du palais, le 20 août 1744.
Le 17 juin 1708, elle épousa Philippe Egon de Dangeau, marquis de Courcillon, gouverneur de la province de Touraine, fils de Philippe, marquis de Dangeau, et de Marie Sophie de Bavière.
Il décéda le 20 septembre 1719, et elle en 1777. (Abbé Joseph NADAUD), (Jean-Paul GAILLARD et Jérôme ROYER).

- Abbé Joseph NADAUD : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- Abbé TRICOIRE : Les évêques d'Angoulême : Recherches historiques depuis les origines jusqu'à nos jours.
- Jean-Jacques LARTIGUE : Dictionnaire et armorial de l'épiscopat français (1200-2000).
- Jean-Paul GAILLRD et Jérôme ROYER : article sur le château de Vibrac, dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
retour vers la page d'accueil de la familleretour vers le menu des mises à jour.retour vers le sommaire