de PONTBRIAND
blason de la famille de Pontbriand
D'azur à un pont d'argent, maçonné de sable.

- de PONTBRIAND Jean, seigneur de PONTBRIAND.
Il épousa Jeanne du Parc de Lacmaria, et eurent pour enfants :
  1) Jean, qui épousa Marguerite Le Vicomte.
De cette union naquirent :
  a) Simon, qui décéda sans postérité.
b) Guionne, qui hérita de la seigneurie de PONTBRIAND. Elle fit passer par mariage cette terre à la famille du Breil, qui écartela son blason avec celui de PONTBRIAND.
(Ecartelé, aux 1 et 4 d'azur à un lion d'argent, aux 2 et 3, d'azur à un pont d'argent, maçonné de sable)
2) François, qui suit.
3) Bertrand, qui fera la branche des seigneurs de Montivilliers. (non étudiée ici)
4) Pierre, seigneur de Montreal et de Chadeuil. Il fut gouverneur du comte d'Angoulême, qui plus tard devint le roi François Ier.
Il épousa Anne de Payronenc, et eurent pour enfant, au moins :
  a) François. Il naquit en 1502, au château d'Amboise.
Il devint chevalier de l'Ordre du Roi, son conseiller et chambellan, sénéchal et gouverneur du Haut et Bas Limousin. Il eut ce gouvernement vers 1543, (pendant 26 ans), en remplaçant son cousin germain, Marin de Montchenu, époux d'Antoinette de PONTBRIAND.
Il fut seigneur haut justicier de Montréal en Périgord, co-seigneur de Chadeuil et de Verteillac. Son père lui abandonna plus tard, la capitainerie de Bergerac.
Il épousa, à 26 ans, en premières noces, Anne de Grosolle de Flamarans.
Devenu veuf, il épousa en secondes noces, à 62 ans, Jeanne Dampniat, issue d'une famille noble, peu fortunée, des environs de Tulle. Elle décéda en donnant le jour à:
  a1) Hector
Il épousa alors en troisèmes noces, le 6 juin 1566, Marguerite de Bourdeille, fille de François, chevalier, seigneur de Montenceys, et d'Anne de Talleyrand-Grignols.
Elle décéda sans postérité.
Agé de 66 ans, il convoqua les ban et arrière-ban de la noblesse du Limousin, en 1568.
Il décéda le 2 octobre 1569.
5) Gilles, qui fut doyen de Notre-Dame de Cléry.
6) Olivier, qui fut chanoine du chapitre de Limoges.

- de PONTBRIAND François.
Il naquit au château de PONTBRIAND, près de Saint-Malo en 1445.
Il fut au service d'Alain d'Albret, vicomte de Limoges. Plus tard, Louis XI le nomma maire de Limoges, en 1473, et lui conféra le titre de Grand Chambellan. Il fut aussi Grand Chambellan de Charles VIII, Louis XII, et François Ier.
(Il perdit la mairie de Limoges, à la mort de Louis XI. Des lettres patentes, datées de Bourges, en 1484, supprimèrent l'office de maire, et rétablirent le consulat).
François voyagea en Italie, et fut ambassadeur à Ferrare en 1476, puis auprès du duc Hercule d'Este en 1480.
En 1477, il fut pouvu par le roi Louis XI, du commandement d'une compagnie de 100 lances.
Vers 1479, il le nomma capitaine du château de Loches, et lui donna 6000 arpents de terres et de bois dans la forêt de Loches. (Ce don fut confirmé par le roi Charles VIII)
Il devint gouverneur de Blois vers 1508, maître d'hôtel de François Ier, et intendant des travaux du château de Chambord, qui començait alors à s'élever.
Partout où François de PONTBRIAND passa pour faire exécuter des travaux d'architecture, il laissa un emblème qui fut comme sa signature. Il s'agissait du cordon séraphique de Saint-François, son patron. Il était là soit pour rappeler son prénom, soit pour faire honneur à la reine Anne, dont c'était l'emblème favori.
Il avait épousé en 1475, Mathive Formier, fille de Jehan , conseiller du roi Louis XI au présidial de Limoges, et maître des requêtes. Elle lui apporta la baronnie de la Villatte (Ansac sur Vienne).
Vers la fin du XVème siècle, il fit construire près de son château de la Villatte, un tombeau où il fit placer sa statue auprès de sa femme. (On y retrouve aussi le fameaux cordon de Saint-François, qui se déroule autour de la baie extérieure).
Il décéda le 11 septembre 1521, et fut inhumé en l'église Notre-Dame de Cléry.
Ils eurent pour enfant survivant, une fille unique :
  1) Antoinette, qui épousa le 23 novembre 1509, à Amboise, Marin de Montchenu, compagnon de François Ier, et et gouverneur du Limousin, fils d'Antoine, et de Louise de Clermont. Elle lui apporta par ce mariage la baronnie de la Villatte.
Le 16 janvier 1519, elle aliéna sa terre de la Pouyade (Esse), et d'autres seigneuries du Limousin, aux prêtres communalistes de Saint-Pierre du Queroy, à Limoges.
Ils eurent trois filles :
  a) Marie-Salomé, qui épousa Claude de Châteauvieux.
b) Marie-Cléophas, qui épousa en premières noces, Louis d'Harcourt, puis en secondes noces, le sieur de Pons.
c) Marie-Madeleine, qui épousa son cousin, Claude de Montchenu.

On trouve aussi en Charente :
- de PONTBRIAND Jacques, sieur du Pignoux (Hiesse).
Il fit des acquisitions le 29 décembre 1530, ainsi que le dernier jour de décembre 1532.
Il épousa Louise Bonnichaud. Etant veuve, et tutrice de ses enfants, elle transigea avec maître Pierre Cotineau, le 18 mars 1537. Ils eurent pour fils :

- de PONTBRIAND Marin.
Il accorda, avec sa mère, une quittance, le 14 novembre 1565.
Il épousa Marie Jay, et eut pour enfants :
  1) Jacques, qui suit.
2) Fleurance, à laquelle on donna un tuteur, le 14 octobre 1575.

- de PONTBRIAND Jacques.
Il épousa Marie de Jousserand.

- de PONTBRIAND Jean.
Il épousa, le 19 novembre 1640, Anne de Lestice. Après le décès de son mari, elle renonça à la communauté, le 14 janvier 1659.
Ils eurent pour enfant, au moins :
  1) Pierre.

- de PONTBRIAND Hyppolite, chevalier, seigneur de Rochilles (Hiesse ? à moins qu'il ne s'agissent des Rochillons, paroisse de Lessac). Il épousa en 1726, Madeleine Barbier. Est-ce lui qui décéda le 4 avril 1768 ?
- de PONTBRIAND Françoise, née le 14 octobre 1736.
- de PONTBRIAND Jean-Ignace. Il eut pour marraine Louise de PONTBRIAND.
- de PONTBRIAND Françoise. Elle naquit le 17 mai 1738, et eut pour marraine Françoise de PONTBRIAND, et pour parrain François de PONTBRIAND.
- de PONTBRIAND Pierre-Louis. Il eut pour marraine Madeleine Barbier de PONTBRIAND, et pour parrain Pierre-Louis Gracieux de la Pacaudie, officier des Ecuries du Roi. Ils ont été remplacés par François et Renée de PONTBRIAND.

- Mme M-J BOYER-DURIVAUD publié dans “Promenade dans Confolens autrefois” (n°9 Avril 1980) édité par "Les Amis du Vieux Confolens").
- article paru un numéro de la revue "le vieux Confolens".
- de M. Charraud d'Ansac : recherches sur la famille de PONTBRIAND dans le même numéro cité ci-dessus.
- abbé Joseph Nadaud : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.

retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire