PONTENIER

blason de la famille Pontenier
 
blason de la famille Pontenier
D'azur au bourdon d'or en pal, et une coquille de Saint-Michel; à dextre un limaçon sortant de sa coquille d'argent; à senestre un croissant d'argent; en chef un chevron et trois molettes d'éperon d'or.
(Robert Simonnaud).
 
D'azur à un bourdon d'or en pal, et une coquille de Saint-Michel, accompagné à dextre d'un limaçon sortant de sa coquille d'argent, et d'une étoile d'or en chef, à senestre d'un chevron d'or, trois molettes d'éperon d'argent deux et un, et un croissant aussi d'argent en chef.
(abbé Joseph Nadaud).

Seigneur des Giraudières (Champniers), en partie du Maine Audebert (Pérignac), et de Puyfrançais (Anais).

I) PONTENIER,alias PONTHENIER Jean, sieur des Giraudières (Champniers).
Il fut licencié en lois, conseiller du Roi, et en 1531 vivait à Angoulême.
Le 3 juin 1531, il acheta une partie du grand plantier et fief des Giraudières, à Bonaventure Renouard, écuyer, sieur de la Jauvigère, pour la somme de 100 écus sol au coin du Roi. Durant toute cette année, il s'employa à compléter par divers acquisitions les biens qu'il possédait déjà à Champniers.
En 1532, il fut qualifié de conseiller au siège royal d'Angoulême, sieur de Grosbost et des Giraudières.
Il eut sans doute pour fils :


II) PONTENIER Alexandre, sieur des Giraudières, vivant en 1534.
Il fut conseiller du Roi eu Siège Présidial d'Angoulême.
Il fut également échevin d'Angoulême de 1534 à 1539. (Commission du greffe d'Angoulême obtenue par ledit Alexandre le 16 mai 1539 (des Coustures)).
Il était dit sieur des Giraudières et du Puyfrançais (Anais), lors du contrat de mariage de sa fille Agnès.
De sa première union avec Marguerite Petiton naquit au moins :
  1) Etienne, qui suit.
2) Catherine, qui fit son testament, suivant l'autorité de son père présent, le 12 août 1549. (des Coustures).
D'après Simon des Coustures, il épousa en secondes noces Marie Renouard, et en eut :
  3) François, qui fera la branche du Maine-Audebert.
4) Agnès.

III) PONTENIER Etienne, sieur des Giraudières.
Il fut un farouche protestant, et fut nommé pair d'Angoulême dès 1556.
Il fut nommé maire de cette ville en 1568. (En 1568, Jean Girard était maire de la ville d'Angoulême. Cette année là, la ville fut assiégée au cours des guerres de religion, par les princes de Navarre et de Condé. Après avoir subie de nombreux assauts, elle fut contrainte de se rendre au mois d'octobre. En novembre les dits seigneurs princes de Navvarre et Condé déposèrent Jean Girard et firent élire à sa place Etienne PONTENIER (Sanson)).
Il fut réélu en 1569, puis fut reçu échevin le 11 septembre de la même année à la place vacante de Jean Blanchard (Sanson).
En 1570, il était qualifié de "sous-maire".
Il épousa Marguerite Boissot. (Elle en était veuve en 1591).
De cette union naquirent :
  1) Théodore, qui suit.
2) Isabeau, qui épousa Antoine Martin, marchand à Angoulême. Il semble qu'elle devint propriétaire de Puyfrançais (Anais). (Danielle Arnaud).

IV) PONTENIER Théodore, écuyer, sieur des Giraudières
Il était dit vivant en 1601.

Branche du MAINE-AUDEBERT (Pérignac).
III) PONTENIER François, écuyer, sieur en partie du Maine-Audebert (Pérignac, châtellenie de Blanzac).
Le 11 février 1563, il eut une procuration de sa mère Marie Renouard, alors veuve.
Il épousa le 6 septembre 1566 Catherine Ribier.
Il décéda relativement jeune, laissant pour enfant, au moins :

IV) PONTENIER François, écuyer, sieur du Maine-Audebert.
Il épousa le 31 juillet 1594 Françoise Vidaud, (alias Viaud ?), fille de Jacques, seigneur d'Aignes, et d'Odette Bousmard.
Ils eurent pour enfant, au moins :

V) PONTENIER Pierre, qui épousa le 14 juillet 1626, Gabrielle Grenier. (des Coustures).
De cette union naquit, au moins :

VI) PONTENIER Antoine, qui épousa le 14 janvier 1664, Anne du Claud. (des Coustures).

Cette famille se termina par une fille qui épousa un membre de la famille Cadiot, qui prit par la suite le nom de Cadiot de Pontonnier.
Je n'ai pas trouvé pour l'instant le nom de cette personne pour faire la filiation

Nom isolé :
- PONTENIER Marguerite, épousa Guillaume Gélinard, écuyer, seigneur de Malaville, aux environs de 1534.

- Robert Simonnaud : Champniers sous l'ancien régime, tome II.
- abbé Joseph Nadaud : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- Simon des Coustures : Nobiliaire de la généralité de Limoges.
- Sanson M J :Noms et Ordres des maires, eschevins et conseillers de la maison commune d'Angoulesme.
- Danielle Arnaud : article sur Puyfrançais (Anais), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Editions Bruno Sépulchre.
retour vers le menu des mises à jourretour au sommaire du site