POUSSARD


blason de la famille Poussard
D'azur à trois soleils d'or.

Noms isolés :
- POUSSARD Jean, était porte-scel aux contrats de Saint-Maixent, le 21 août 1379.
- POUSSARD Jacques, fut legum doctor, à Poitiers en 1387.
- POUSSARD Guillaume, clerc, fils de feu Guillaume, tenait; le 4 août 1406, du château de Saint-Maixent, les fiefs de Guerruces, paroisse d'Exireuil (Deux-Sèvres), à foi et hommage lige, à 30 sols de devoirs et 60 sols de service.
- POUSSARD Barthélemy, frère, prieur d'Ysernay. Il fut l'une des personnes chargées en 1431 de rédiger les règlements qui devaient gouverner l'université de Poitiers.
- POUSSARD Catherine, était vers 1470, épouse de Guy de Constant, chevalier, seigneur de Chailler.
- POUSSARD Marguerite. Elle était veuve de noble Denis d'Ausseure, écuyer. Elle rendit hommage au seigneur de la Tour de Nantillé, de sa maison de la Chaume, le 7 octobre 1478.
- POUSSARD Françoise, était en 1480, épouse de Louis Voyer, chevalier, seigneur du Breuil et de l'Ayraudière.
- POUSSARD N. Elle fut l'épouse d'Armand Gabareau, qui rendit à cause d'elle, à l'abbaye de Saint-Savin, un aveu de la prévôté de la Poussardière, confrontant à la Mothe de Guillaume POUSSARD, aux terres de Guillaume et Jean POUSSARD, frères de Jean et d'Armand POUSSARD.
- POUSSARD Jacques, sieur de l'Houmelière, eut de Perrette Pichier, son épouse :
  1) Jean, sieur de l'Houmelière. Il servit au ban de 1533, en archer.
Il habitait l'élection de Fontenay.
Il épousa Catherine de Brenezay, fille de N., écuyer, et de N. Buffeteau.
Ils eurent pour enfants, au moins :
  a) Joachim, qui fut reçu chevalier de Malte, en 1535.
- POUSSARD Rebecca, dame de l'Houmelière. Elle était le 9 janvier 1620, épouse de François Vasselot, écuyer, seigneur de la Chagnée.
Elle transigea le 11 août 1533, avec Pierre Payen, sieur de Chaurrays, au sujet du fief de Puyfremon.
- POUSSARD Jean, épousa Marie de Ferron, fille de Robert et de Jeanne l'Hermite.
De cette union naquit :
  1) Jeanne, qui était le 27 août 1701, épouse de Jean Desfrancs, écuyer, seigneur de la Maison-Neuve.

Branche de PÉRÉ :
- POUSSARD Laurent, maire de La Rochelle, en 1302. (Grand Armorial de France - Henri Jouglas de Morenas)
Il eut pour fils :

II) POUSSARD Jean.
Il fut cité dans un acte de 1399, comme aïeul de Jacques POUSSARD, sénéchal de Poitou (rapporté au IIIème degré).
Il fut père de :

III) POUSSARD Laurent, écuyer, seigneur de Péré, Vandré, Saint-Marc.
Il vivait en 1340. Des lettres de Philippe de Valois, donnée en 1344, le qualifie de lieutenant de son sénéchal de Saintonge. Elles reconnaissaient qu'il avait servi fidèlement en cette charge. Il fut anobli en 1344. (Grand Armorial de France)
Il épousa Jeanne Disave, alias Disane, de la maison d'Orlac, en Saintonge.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jacques, qui suit.
2) Jean, écuyer, seigneur de Nieuil et de Fretille. Il épousa Louise de Sousmoulins.
De cette union naquit :
  a) Jacques, qui constitua pour son héritier, autre Jacques POUSSARD, son cousin.

IV) POUSSARD Jacques, chevalier, seigneur de Péré, Vandré, Landré, Saint-Marc, Meursay.
Il fut conseiller et chambellan du Roi, qualité dont il était revêtu dès 1401.
D'après Froissard, il fut conduiseur des gensdarmes de tout l'ost que le duc de Bourbon commandait en 1385, et à la tête desquels il prit la ville de Montlieu en Guyenne, sur les Anglais.
Il fut nommé ensuite sénéchal du Poitou, charge qu'il remplissait en 1399. Il fit à cette époque un accord avec le procureur général du roi, pour des cessions de rentes et de biens. (Dans cette pièce, conservée aux Archives Nationales, il était dit petit-fils de Jean POUSSARD.)
Il acquit le 11 juin 1414, la forteresse et tour de Chadenac.
Il avait épousé avant le 8 août 1378, Catherine de Vivonne (Vivône), dame de Fors, fille de Hugues, chevalier, seigneur de Fors et de Saint-Gouard, et de Jeanne de Gourville.
Ils étaient tous les deux décédés avant le 19 mai 1419, époque où leurs enfants, qui suivent, se partagèrent la succession :
  1) Bernard, qui fut religieux à Saint-Michel en l'Herm. Il était décédé en 1419.
2) Jacques, qui suit.
3) Laurent, chevalier, seigneur de Faye et de Fictille (?)
Il se distingua, le 15 mars 1433, au ravitaillement de la tour de Mornac assiégée par les Anglais, et dans laquelle il jeta des vivres du côté de la mer, tandis que d'autres seigneurs poitevins, attaquant les assiégeants par terre, les forçaient à se retirer.
4) Joachim, chevalier, seigneur du Fraisneau et de Nieuil.
Il épousa Marguerite d'Archiac, fille de Foucault, chevalier, seigneur de Saint-Séverin, etc., et d'Isabeau de Mortagne.
Ils eurent pour enfants :
  a) Isabeau.
2) Jeanne.
Pierre Boissel, chevalier, second époux de leur mère, fut le tuteur de ces deux filles, le Ier mai 1438.
5) Hugues, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem dès 1407.
6) Gauvain, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem dès 1407.
7) Jeanne, qui épousa en premières noces, le 28 septembre 1400, André Rouhault, chevalier, seigneur de Boisménart; puis en secondes noces, Jean de Saint-Gelais, chevalier, seigneur dudit lieu.
8) Catherine, qui était décédée en 1419.

V) POUSSARD Jacques, chevalier, seigneur de Meursay, Péré, Landré, etc.
Il épousa Agnès d'Archiac, fille de Foucault, chevalier, seigneur de Saint-Séverin, etc., et d'Isabeau de Mortagne.
Elle fut nommée tutrice de leurs enfants mineurs, le 6 août 1426, en présence de Joachim POUSSARD, son beau-frère, et autres.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Henri, qui fera la branche du Vigean.
3) Jeanne.
4) Agnette.
5) autre Jeanne.

VI) POUSSARD Jean, écuyer, seigneur de Péré, Vandré, Landré et Saint-Marc.
Il partagea avec Henri et Jeanne, ses frères et soeur, le 5 août 1447.
Il rendit hommage de sa terre de Saint-Marc, à Odet de Clermont, seigneur de Surgères.
Il épousa en 1440, Françoise de Parthenay, fille de N., seigneur de Soubise, et de Louise du Plantys.
De cette union naquirent :
  1) Jacques, qui suit.
2) Jean, qui fera la branche du Bas-Vandré.
3) Isabeau.

VII) POUSSARD Jacques, écuyer, seigneur de Péré, Landré, Saint-Marc.
Il servit comme brigandinier du seigneur de Bressuire, au ban de 1467.
Il rendit un hommage de sa terre de Saint-Marc au seigneur de Surgères en 1473, et le 14 octobre 1484, il fit un autre hommage à François de Clermont, seigneur de Dampierre sur Boutonne, pour sa seigneurie de Beaulieu qui lui était échue par le décès de Jeanne POUSSARD, sa cousine.
Il transigea le 4 avril 1497, avec Hugues de Vivonne, seigneur de Meursay.
Il épousa Jeanne de Loubès, et eut pour enfants :
  1) Guy, qui suit.
2) Jean, qui fera la branche du Haut-Vandré.

VIII) POUSSARD Guy, écuyer, seigneur de Péré, Landré, etc.
Il fit un partage en 1506, avec Jean, son oncle.
Il épousa Jeanne de Pontville, et eut pour enfant, une fille unique :
  1) Jeanne, qui épousa le 13 juillet 1534, Charles de Barbezières, chevalier, seigneur dudit lieu.

Branche du HAUT-VANDRÉ :
VIII) POUSSARD Jean, écuyer, seigneur de Vaneau et du Haut-Vandré.
Il servit aux bans de 1491 et 1492 pour Jacques, son père. Il lui fut enjoint à ces deux bans de faire deux archers au premier voyage et d'avoir gantelets.
Il habitait l'élection de Saint-Maixent.
Il épousa Guyonne de Mortemer, fille de Guy, chevalier, seigneur d'Ozillac et de Couhé, et de Françoise Bouchard d'Aubeterre. Elle était sa veuve le 6 novembre 1530.
Ils eurent pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) Raymond, écuyer.

IX) POUSSARD François, écuyer, seigneur du Haut-Vandré, Savary, Chambon, etc.
Il épousa Charlotte Duperron, et eurent pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Jean, qui décéda jeune.
3) Olivier, qui décéda jeune aussi.
4) Hardouin, écuyer, seigneur de Sorla.
5) Louise, qui épousa Robert Goumard, écuyer, seigneur de Pougné.

X) POUSSARD Jean, écuyer, seigneur du Haut-Vandré.
Il épousa Hélène de Culant, et de cette union naquirent :
  1) Esther, dame du Haut-Vandré, qui épousa le 23 avril 1599, Hélie de Céris, écuyer, seigneur de Château-Couvert.
2) Léa, qui épousa le seigneur de la Joliverie.

Branche du BAS-VANDRÉ :
VII) POUSSARD Jean, écuyer, seigneur du Bas-Vandré, Saint-Marc, etc.
En 1468, il était sous la tutelle de Jean Rouhault, écuyer, avec Isabelle, sa soeur.
Il épousa Isabeau de Vaux, et fut père de :
  1) Pierre, qui suit.
2) Jeanne, qui était en 1530, épouse de François Réorteau, chevalier, seigneur de la Roche-Tollay.
3) René, qui partagea avec René Réorteau, son neveu, la succession de Jean POUSSARD, leur père et aïeul, le 3 août 1556.

VIII) POUSSARD Pierre, écuyer, seigneur du Bas-Vandré.
Il fut mentionné dans un procès-verbal du 6 novembre 1530.
D'une alliance inconnue, il eut pour enfants :
  1) René, qui suit.
2) Catherine, qui épousa Jean de Gascougnolles, écuyer, seigneur de la Taillée.

IX) POUSSARD René, écuyer, seigneur du Bas-Vandré, Saint-Marc.
Il fut marié 5 fois, mais seule une de ces femmes nous est connue. Il s'agit de Jacqueline de Barbezières, fille de Philippe, seigneur de Barbezières, et de Hélène de Fonsèque, qu'il épousa le 4 septembre 1541.
Entre autres enfants, il eut :

X) POUSSARD Jean, écuyer, seigneur du Bas-Vandré, Saint-Marc, etc.
Il fut gouverneur de Taillebourg.
Il épousa le 20 juillet 1566, Anne de La Jaille, fille de Simon, chevalier, seigneur de la Tour Saint-Gelais, et de Simone de Mauléon.
Ils eurent pour enfants :
  1) Charles, seigneur de Saint-Marc. Il fut tué aux armées, et décéda sans alliance.
2) Joachim, qui suit.
3) Marguerite.
4) Antoinette, qui épousa Pierre d'Authon.

XI) POUSSARD Joachim, écuyer, seigneur du Bas-Vandré.
Il servit Henri IV dans ses guerres, et fut blessé au siège d'Amiens en 1597.
Il épousa Susanne Goulard, fille de Lancelot, seigneur de Saint-Dizant, et de Jacquette de l'Isle.
De cette union naquirent :
  1) Elisabeth, qui épousa en 1629, Isaac Martel, baron de Limbeuf.
2) d'après M. de Courcelles dans sa généalogie de la famille de Montalembert, Jacqueline, qui épousa en 1632, Alexandre Dexmier, chevalier, seigneur d'Olbreuse. (D'Hozier la dit fille de Daniel et de Charlotte de Beaupoil - VIIIème degré, branche du Vigean).

Branche du VIGEAN :
Les branches du Vigean, de Lignières (Lignières-Sonneville), etc., issues d'Agnès d'Archiac, brisèrent leur écu, en souvenir de cette alliance.
D'azur à trois soleils d'or, à un écu de gueules au pal de vair, posé en coeur.
(Vertot - d'Hozier).
Ce blason peut se voir sur la cloche de l'église de Lignières-Sonneville, ainsi qu'au dessus de l'entrée de la chapelle de l'église.
(abbé M. Guérin : Lignières-Sonneville et Saint-Palais des Combes).
blason de la famille Poussard, branche du Vigean et de Lignières

VI) POUSSARD Henri, chevalier, seigneur de Meursay (peut-être Marsay en Mirebalais - Vienne), et de la Courgnollée.
Il partagea avec Jean, son frère aîné, le 5 avril 1447.
Il avait épousé le 15 novembre 1445, Amicie Boissel, ou Boissec, dame de Lignères, fille de Pierre, écuyer, capitaine du château de Bouteville, et de Jeanne de Chazelles.
Amicie, devenue veuve, rendit hommage de sa terre à Marguerite de Rohan, comtesse d'Angoulême, le 8 décembre 1473. (abbé Guérin)
Ils eurent pour enfants :
  1) Guy, qui suit.
2) Marguerite, qui épousa en premières noces Jean de Parthenay, dit le jeune, écuyer, seigneur du Rétail, auquel elle porta la terre de la Courgnollée, dont il rendit hommage le 13 août 1476.
Elle épousa en secondes noces Aymar Odart, chevalier. Il vivait encore le 3 juin 1494.
Elle ne paraît avoir eu des enfants que de son premier mariage.

VII) POUSSARD Guy, (surnommé Guyot), chevalier, seigneur de Meursay, Lignières et Venours en partie.
Il fut qualifié de conseiller du Roi, par lettres données à Paris le Ier juillet 1498.
Il échangea ses terres de Venours et de Meursay, pour celle de Fors (canton de Prahecq - Deux-Sèvres), le 13 mars 1494, avec Artus de Vivonne.
Le comte d'Angoulême, auquel il avait rendu hommage de sa terre de Lignières en 1475, lui accorda droit de justice dans cette seigneurie.
Il obtint de Charles VIII l'établissement de foires dans sa terre de Fors en 1498.
Il épousa en premières noces, Marguerite Bouchard d'Aubeterre, fille de François, sénéchal d'Angoumois, chambellan du roi Louis XI, et de Catherine Odart.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Louise, qui épousa Jean, seigneur d'Aigreville.
Guy épousa en secondes noces Julienne de Polignac, dame de Brisambourg, fille de Henri, chevalier, seigneur d'Escoyeux, et de Marie de Chabanais. (fille de Foucaud de Polignac et Agnès de Chabanais, et veuve de Jean Bragier, sieur de Bourg-Charente et de Brizambourg, selon l'abbé Guérin).
En 1505, Julienne était tutrice de Charles, son fils, et rendit comme telle un aveu de la seigneurie de Lignières.
De cette union naquit :
  3) Charles, qui fera la branche de Brisambourg.

VIII) POUSSARD Jean, chevalier, seigneur de Fors.
Il fut nommé conseiller du roi, par lettres données à Blois, le 27 mai 1505, panetier ordinaire du roi, puis gentilhomme et chambellan du duc d'Alençon.
Il rendit hommage de sa terre de Fors, le 23 juin 1515.
Il épousa Catherine Gasteuil, dame de Saint-Trojan (alias Saint-Trojean), fille de François, chevalier, seigneur dudit lieu, et de Jeanne de Livenne.
Ils eurent pour enfants :
  1) Charles, qui suit.
2) Jean, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem. Il fut tué à la prise de la ville de Gerbes, en Barbarie, en 156-.
3) Jeanne, dame du Fay et de Lignières en partie. Elle épousa Jean Barthon, vicomte de Montbas.
Elle fit avant le 4 février 1591 (elle était décédée à cette date), une donation en faveur de Raoul et Daniel POUSSARD, ses neveux.

IX) POUSSARD Charles, chevalier, seigneur de Fors, Saint-Trojan, Saint-Brice et Lignières.
Il fut maître d'hôtel et panetier ordinaire du roi de France et de la reine de Navarre.
Le 10 mai 1540, il était capitaine de Belesme, puis il fut nommé gouverneur de Dieppe et vice-amiral des côtes de Normandie.
Il comparut à la réformation de la coutume du Poitou en 1559.
Il réunit la terre de Saint-Trojan à celle de Saint-Brice.
Ce fut certainement lui qui fit construire le nouveau château. Dans celui-ci eurent lieu, en 1586, les conférences réunissant Catherine de Médicis et son gendre Henri de Navarre, futur Henri IV, venus se concerter sur les problèmes posés par les guerres de religion.
Il épousa le 24 janvier 1545, Marguerite Girard, dame de Bazôges (Bazauges), Moric, la Guignardière, Frôzes, Anguitard, etc., fille de Jean, chevalier, seigneur desdits lieux, et de Valentine l'Orphèvre.
Il décéda le 10 septembre 1584 (alias 1582 pour P. Lacroix - Chroniques de l'Angoumois occidental), dans sa maison de Saint-Brice, près de Cognac, âgé de 80 ans. (Michel le Riche dit de lui dans son journal, que ce son vivant, c'était l'un des plus et mieux réputés gentilshommes de tout le pays).
Il eut pour enfants :
  1) Charles, qui suit.
2) Paul, écuyer, seigneur de Moric, la Philiponnière, la Guignardière.
Il rendit un hommage à la principauté de Talmond, le 24 octobre 1596.
Il épousa Renée Gourdeau, fille de Gilles, chevalier, seigneur de Fié, et d'Odette Bastard.
3) Isaac.
4) Daniel, chevalier, seigneur de Saint-Brice et des Marais de Bazôges. Cette terre à son décès passa dans celle de la famille d'Ocoy.
Il épousa Charlotte de Beaupoil, dont d'après d'Hozier :
  a) Jacqueline, femme d'Alexandre Dexmier, chevalier, seigneur d'Olbreuse.
5) Marguerite, dame de Saint-Laurent de Céris. Elle épousa René Goulard, écuyer, seigneur du Breuil-Milon, le Ferté, la Mothe d'Anville.
6) Susanne, dame de Saint-Trojan, qui épousa le 5 mai 1582, Louis d'Ocoy, chevalier, seigneur de Couvrelles, chambellan du prince de Condé.
Par ce mariage, la terre de Saint-Trojan passa à la famille d'Ocoy.

X) POUSSARD Charles, chevalier, seigneur de Fors, Bazôges, Anguitard, Lignières, etc.
Il fut élevé enfant d'honneur de Jeanne d'Albret, reine de Navarre, puis devint gentilhomme ordinaire de la chambre du roi.
Il servit dans les guerres de son temps, et, ayant suivi le duc d'Alençon dans les Pays-Bas, il fut fait prisonnier lors de l'affaire d'Anvers, en 1583.
En janvier 1614, il obtint des lettres patentes pour le rétablissement des six anciennes foires du Vigean, et la création de deux nouvelles.
Il avait épousé, le 26 octobre 1581, Esther de Pons, fille de François, baron de Mirambeau, et de Madeleine du Fou. Elle lui apporta la terre du Vigean.
De cette union naquirent :
  1) Louis, qui décéda célibataire.
2) Henri, baron du Vigean.
Il fut nommé député de la noblesse de la Marche aux Etats de 1614-1615.
Il épousa Louise de Polignac, dame de l'Aibonnière, fille de Gabriel, seigneur de Saint-Germain.
Ils n'eurent pas d'enfants.
3) François, qui suit.
4) Jean, qui fera la branche d'Anguitard.
5) Charles, qui fera la branche de Lignières. (abbé Guérin)
6) Anne, qui épousa en premières noces le 26 mars 1605, Charles de La Forest, seigneur de Vaudoré; puis en secondes noces le 28 mars 1610, Josué de Saint-Gelais, seigneur de Cherveux.
7) Jeanne, qui épousa Gabriel Foucault, seigneur de Saint-Germain-Beaupré.

XI) POUSSARD François, chevalier, seigneur du Vigean, marquis de Fors, Bazôges, etc.
Il fut conseiller du roi en ses conseils, chevalier de son ordre, puis fut nommé gentilhomme de sa chambre le 10 juillet 1618.
Il fit partie du ban de 1635, et obtint en mai 1639 des lettres patentes registrées en parlement et à la chambre des comptes les 30 et 31 décembre 1640, qui érigèrent en marquisat sa terre de Fors.
Il fut nommé sergent de bataille le 12 juin 1647.
Le 25 juillet 1617, il épousa Anne de Neubourg, fille de Roland, sieur de Sercelles, conseiller d'Etat, et de Marthe le Roi.
Ils eurent pour enfants :
  1) Louis, marquis de Fors, colonel du régiment de Navarre.
Il fut tué au siège d'Arras, âgé de 22 ans, en 1642.
2) François, qui suit.
3) Anne-Françoise, qui épousa en premières noces, le 16 octobre 1644, François-Alexandre d'Albret, marquis de Pons.
Elle épousa en secondes noces le 16 décembre 1649, François de Vignerot, dit Armand-Jean du Plessis, duc de Richelieu.
Elle avait été dame d'honneur de la Reine, puis de Madame la Dauphine.
4) Marthe, qui décéda sous-prieure des carmélites du faubourg Saint-Jacques de Paris.

XII) POUSSARD François, marquis de Fors et du Vigean.
Il fut lieutenant général des armées du roi, ainsi que dans les trois évêchés du pays Messin (le 10 novembre 1649).
Il devint ensuite gouverneur de Sainte-Menehould.
Il périt assassiné dans la forêt de Verrières, le 28 mars 1663.
Il avait épousé, le 31 août 1649, Charlotte d'Haussonville, fille de Nicolas, comte de Vaubecourt, lieutenant général des armées du roi, et de Charlotte Le Vergeur.
De cette union naquirent :
  1) Jean-Armand, qui suit.
2) Anne, qui fut religieuse carmélite.

XIII) POUSSARD Jean-Armand, marquis de Fors et du Vigean.
Les rapports de Colbert, intendant du Poitou en 1664, disent ceci : "POUSSARD du Vigean, le sieur de ce nom, est un petit enfant filz du deffunt marquis du Vigean et de Fors, cruellement assassiné à deux lieues de Poitiers l'an passé. Ce petit garçon est entre les mains du Sr Bitton, receveur général des finances de Poitou, quy estoit intime de son deffunt père. Il prend un soin particulier de l'éducation et instruction de cet enfant, aagé de huict ans ou environ, et assure qu'il aura un jour 40,000 liv. de rentes en fonds de terre. Il a son ayeule la douairière du Vigean et sa tante la duchesse de Richelieu, quy ont soin de luy au deffault de sa mère, quy estoit mal avec son deffunt mary, et qui s'est remariée fort mal à propos."
(*2) Il épousa en premières noces, au Vigeant (Vienne), le 3 novembre 1686, Jeanne Audebert, fille de Philippe, chevalier, seigneur de Laubuge, et de Madeleine Taveau.
Il épousa en secondes noces, en juillet 1729, Marguerite d'Assier, fille de Jean-Armand, chevalier, seigneur des Brosses, et de Marguerite Regnauld.
Du premier mariage sont nés :
  1) Jean-Armand, marquis du Vigean, colonel de cavalerie, chevalier de Saint-Louis. Il décéda sans postérité.
2) François-Joseph, qui devint abbé commendataire de l'abbaye des Chastelliers, aumônier et mestre de l'oratoire du Roi.
Il décéda le dernier descendant mâle de sa branche, vers 1760.
3) Anne-Marthe-Catherine, qui décéda âgée de 17 ans, étant chanoinesse du chapitre noble de Saint-Pierre de Metz.
4) Françoise, qui fut coadjutrice de l'abbaye de Saint-Pierre de Metz. Elle décéda abbesse dudit lieu en juin 1756.
Jean-Armand eut pour enfant de son second mariage :
  5) Françoise-Marthe, née le 5 janvier 1731.
Etant pensionnaire du roi, elle épousa le 28 novembre 1751, François-Benoît de Sainte-Colombe, marquis de l'Aubespin.

Branche de LIGNIÈRES : (abbé Maurice Guérin)
XI) POUSSARD Charles, chevalier, seigneur de Lignières.
Il épousa en 1630 Charlotte-Marguerite Acarie, fille de Jacques, écuyer, seigneur de Crazannes et du Bourdet (canton de Mauzé - Deux-Sèvres), et de Catherine Belcier. (Bélise de Cozes, selon l'abbé Guérin). Veuve, elle habitait encore le château de Lignières-Sonneville en 1669. (Jean-Paul Gaillard : article sur Lignières-Sonneville, dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente), et décéda en 1694 (abbé Guérin).
Charles décéda en 1658, laissant pour enfants :
  1) Charles, qui suit.
2) Angélique Louise, née le 10 septembre 1636, baptisée à Lignières le 17 décembre 1642.
Elle épousa Pierre de Raymond, et eut une dote de 20000 livres.
3) François Hector, chevalier, comte de Lignières, seigneur d'Arpaillon (Naujan - Gironde).
Il ne semble pas s'être marié.
4) Paule, qui épousa vers 1674 Nicolas Verdin, chevalier, seigneur de Clairville, maréchal de camp des armées du roi, gouverneur de l'île et citadelle d'Oléron, et commissaire général des fortifications de France.
Dès 1681, elle était dite veuve et résidait à Saintes.
5) Anne, religieuse de Saint-Ozamy de Poitiers.
6) Acarie, religieuse à Tusson.
7) Charlotte, également religieuse à Tusson.

XII) POUSSARD Charles, chevalier, seigneur de Lignières.
Il épousa, par contrat passé le 26 novembre 1652 au Douhet (canton de Saintes nord - Charente-Maritime), devant Senède, notaire royal, Judith de La Rochefoucauld, fille de feu Charles, chevalier, seigneur du Douhet, et de Claude Vallée. Furent présents à la signature du contrat : les frères, soeurs, oncles et tantes du futur; Pascal et Henry Renouard, seigneurs d'Ermelle en Lignières et du Breuil en Bonneuil; de François de Labadie, seigneur du May en Lignières; et parmi les parents de la future, Louis Chabot, chevalier, seigneur comte de Jarnac, maréchal de camp des armées du roi; et Guy Charles Chabot, abbé de Jarnac, cousins paternels.
Il reçu de ses parents la maison noble de Lignières, 4000 livres de revenu annuel, 2000 livres de pension, plus après la mort de ses parents, la garniture d'une salle de tapisserie de haute lice qui était alors dans la salle du château de Lignières, ou une autre de pareille valeur avec les tapis, sièges et autres garnitures "convenables à personne de telle condition", plus deux chambres garnies de bonne tapisserie.
Judith de La Rochefoucauld recevait de sa mère 2000 livres tournois à continuer ainsi chaque année, à moins que la dame du Douhet n'aimât mieux recevoir les jeunes époux en sa maison. dans ce cas, elle serait tenue de les nourrir avec leurs serviteurs et équipages, savoir : 4 chevaux de carrosse, 3 de selle, un valet de chambre, deux laquais, un cocher, une demoiselle et une femme de chambre, ainsi que les enfants qui proviendraient d'eux. Elle serait tenue aussi de leur donner 800 livres par an "pour leur usage particulier".
La famille La Rochefoucauld du Douhet étant protestants, le mariage eut lieu "selon les rites des Eglises Réformées du Royaume", au Douhet, le 26 novembre 1652, devant Lesmier, pasteur d'Aulnay.
Charles décéda deux ans plus tard, laissant sa femme enceinte de :
  1) Charles François, qui suit.
Judith de La Rochefoucauld se remaria le 6 août 1658, par contrat passé au Douhet, avec Renaud de Pons, chevalier, seigneur marquis de Thors, baron des Coteaux et de Lefrançois, fils de Jean Jacques, chevalier, seigneur marquis de la Caze, et de Charlotte de Parthenay. Ils eurent deux fils et une fille.

XIII) POUSSARD Charles François, chevalier, seigneur de Lignières, l'Augerie, Moulidars, etc.
Il fut élevé dans la religion catholique par ordre exprès du Roi, qui voulut que son éducation fut confiée aux soins de dame Charlotte Acarie du Bourdet, son aïeule paternelle.
Il épousa en février 1680, par contrat reçu Hérable, notaire royal à Saint-Joly, près de Jonzac (actuellement Saint-Georges de Cubillac), Louise de Beaumont, soeur de l'abbé de Beaumont, futur évêque de Saintes.
Il accepta plusieurs fois d'être parrain, même des enfants de ses domestiques. Il menait un grand train de maison.
Après le mariage de sa fille aînée, il alla habiter le château de Moulidars, paroisse de Bors de Baignes, que sa famille avait acquis vers 1673, et dont il s'était réservé l'usufruit, sa vie durant.
Il revint à Lignières en 1730, et y décéda le 5 février 1731, âgé de 76 ans. Il fut inhumé le 7 dans la chapelle de l'église, vis à vis de l'autel, en présence de Jean Joubert l'aîné, juge sénéchal de Lignières; de Jean Joubert le jeune, procureur d'office; de Joubert Pontoché, notaire à Segonzac; de Monnerot, régent à Touzac, etc.
De son union avec Louise de Beaumont naquirent ::
  1) Marie Judith, qui épousa à Lignières le 10 novembre 1709, à l'âge de 28 ans, François Joseph de Plas, chevalier, seigneur comte de Plas, baron de Marcillac, Puy d'Arnac, Sennac, Lestrade et autres places, capitaine de cavalerie dans le régiment de Duras, fils de Guien Joseph et de Louise Charlotte Girard du Thillay.
Elle apporta à son mari, tous les biens meubles et immeubles présents et à venir de ses parents, consistant dans la terre de Lignières, l'Augerie, Moulidars et autres lieux, à charge de payer annuellement au seigneur marquis de Lignières, 200 livres de pension viagère.
Elle se constitua en plus en dot une bague de 3 diamants brillants, une croix de diamants, des boucles d'oreilles de diamants et un ferret aussi garni de diamants, un collier de perles fines et une montre d'argent.
Ils eurent 7 enfants.
2) Jeanne, qui épousa le 3 avril 1707 à Lignières, Pierre Charles Boscal de Réal, chevalier, officier de marine, seigneur de Rouflac, paroisse de La Jarne, en Aunis.
Ils eurent un garçon et une fille.
3) Marie Paule, qui fut religieuse de Fontevrault à Tusson.
Elle devint supérieure de son monastère (1734-1756), et y fut enterrée.

Branche d'ANGUITARD :
XI) POUSSARD Jean, chevalier, seigneur d'Anguitard et de Moings (Charente-Maritime).
Il assista le 15 juillet 1617 au mariage de François, son frère.
Il épousa le 9 avril 1613, Anne Arnoul, fille d'André, écuyer, seigneur de Milescu, et de Livie de Grimaldy.
Ils eurent pour enfants :
  1) Livie, née le 7 mars 1619.
2) Angélique.
3) Virginie.
4) Anne.
5) Auguste, qui suit.

XII) POUSSARD Auguste, chevalier, marquis d'Anguitard.
Il épousa le 15 mai 1657 Jeanne de Saint-Gelais-Lusignan, fille de François, chevalier, seigneur de Montchaude, et d'Anne l'Abbé.
De cette union naquirent :
  1) Auguste, qui suit.
2) Françoise-Angélique, qui épousa en premières noces Jean de Saint-Gelais, et en secondes noces le 8 février 1695, Pierre de Montalembert, lieutenant de vaisseau.
3) Elisabeth.

XIII) POUSSARD Auguste, chevalier, seigneur comte du Vigean, baron de Moings, marquis d'Airvault du chef de son épouse.
Il avait épousé Marie-Louise Darrot, fille de Jacques-Claude, marquis d'Airvault, et de Louise-Françoise Laugeois d'Himbercourt.
Ils eurent pour enfants :
  1) Louise-Françoise-Jeanne-Marie, qui épousa Gabriel-Joseph Duchilleau, auquel elle porta la terre d'Airvault, après le décès de son frère.
2) Louise-Marie-Jeanne, qui était mineure le 12 décembre 1743.
Elle épousa en premières noces, en 1757, Michel du Mesnil-Simon, marquis dudit lieu, major du régiment de la Sarre.
Elle épousa ensuite en secondes noces, semble-t-il, M. le marquis d'Escoyeux en Saintonge.
3) Marie-Jean-Baptiste, qui suit.

XIV) POUSSARD Marie-Jean-Baptiste, marquis du Vigean.
Il fut capitaine au régiment Dauphin-Dragons.
Il épousa, le 4 août 1734, Catherine-Françoise Dreux, fille de Thomas, marquis de Brézé, et de Catherine-Angélique de Chamillard.
Elle était sa veuve dès le 18 décembre 1743.
Ils n'eurent qu'un fils :
  1) Bertrand-Anne, qui décéda en mai 1741.

Branche de BRISANBOURG :
VIII) POUSSARD Charles, chevalier, seigneur de Brisambourg (Charente-Maritime) et de Lignières.
Julienne de Polignac, sa mère, fut sa tutrice en 1505. Elle rendit comme telle un aveu de la seigneurie de Lignières.
Il épousa vers 1509 Jeanne de La Rochechandry, fille de Robert, seigneur de Cléon, et de Jeanne de La Porte. Elle lui apporta en dot la terre de Vervant.
Ils eurent pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Charles, qui décéda sans alliance.
Ils étaient le 4 juin 1517, sous la tutelle de leur mère. (Elle était encore dite dame de Linières en 1535). (abbé Guérin)

IX) POUSSARD Pierre, chevalier, seigneur de Brisambourg, Lignières, Vervant.
Il épousa en 1559 Jeanne de Gontault, fille de Jean, baron de Biron, et de Renée-Anne de Bonneval.
Il vivait, paraît-il, en grand seigneur, avait de nombreux domestiques, un maître d'hôtel qui se qualifiait d'écuyer, un page, etc. (abbé Guérin)
Le 16 février 1561, il institua sa femme un de ses exécuteurs testamentaires, et décéda probablement dans les premiers mois de 1565.
Il n'eut pas d'enfants de son mariage.
La terre de Brizambourg fut attribuée à sa veuve, qui épousa en secondes noces en 1569 Jean de Caumont. Elle décéda en 1598. (abbé Guérin)
A son décès, la terre de Lignières passa à Charles POUSSARD, seigneur de Saint-Brice, Fors, etc.

- Beauchet-Filleau : Dictionnaires généalogiques des familles de l'ancien Poitou.
- P. Lacroix : Chroniques de l'Angoumois occidental.
- Pauline Reverchon - article sur Saint-Brice - Association Promotion Patrimoine : Châteaux, manoirs et logis de la Charente.
- Extrait du cahier du rôle du ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois, 1635 : de Bremond d'Ars.
- Jean-Robert Charraud : Histoire de Benest, enclave poitevine de Charente.
- abbé Maurice. Guérin : Lignières-Sonneville et Saint-Palais des Combes.
- (*2) Précisions généalogiques communiquées par Mme Christine FIEVRE.
retour vers la page Blasonretour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire