PRÉVOST
de SANSAC


blason de la famille Prévost de Sansac
D'argent à deux fasces de sable accompagnées de six merlettes de même posées 3, 2 et 1.
Couronne : couronne de marquis
Supports : deux sauvasges armés de massues
(La Chesnaye des Bois - Chérin)
Cette très importante famille de l'Angoumois, et du Poitou, originaire de la région de Nanteuil en Vallée, fut présente dès le milieu du XIIème siècle à Aizecq et à Salles.
Elle ajouta le nom de Sansac au sien, par le mariage de Guillaume PRÉVOST, qualifié de varlet, et seigneur d'Aizecq, avec Catherine de Sansac, fille d'Olivier, varlet, seigneur dudit lieu, et d'Agnès de Chambes.
Sur une quittance de gages faite à Angoulême, le 4 juillet 1566, attibué à Louis de SANSAC, chevalier de l'ordre du roi, conseiller en ses conseils privés, capitaine de 50 hommes d'armes, gouverneur et lieutenant du pays et duché d'Angoulême, était un sceau portant deux fasces accompagnées de six merlettes, posées 3, 2, et 1. L'écu timbré d'un heaume à lambrequins cimé d'une main tenant une épée, dans un cartouche entouré du collier de Saint-Michel, sans légende. (G. DEMAY)

Première branche :
I) PRÉVOST N. Il eut d'une alliance inconnue :
  1) Pierre, qui suit.
2) N., qui épousa Bernard de Brosse, vicomte de Limoges.

II) PRÉVOST de SALLES Pierre. Il fut qualifié de varletus.
Il épousa Jeanne Guyot, et eut pour enfant au moins :

III) PRÉVOST Jean, varlet, puis écuyer, seigneur d'Aizec et de Salles.
Il en rendit aveu le jour de la fête de Saint-Pierre 1173, à l'abbaye de Nanteuil.
Il eut pour enfants :
  1) Emeric, qui suit.
2) Pierre, qui fut évêque de Poitiers. Il siégeait en 1217, et encore en 1225.

IV) PRÉVOST Emeric, écuyer.
Il rendit un dénombrement de la terre de Salles, en tant qu'héritier de Jean, son père, en 1220.
Il eut d'une alliance inconnue :

V) PRÉVOST Jean, varlet et écuyer.
Il rendit aveu de ce qu'il possédait dans la paroisse de Vilhonneur, à Aquilin, évêque d'Angoulême, en 1281, à cause d'Almodie, fille de Pierre Mathée, sa femme.
Ils eurent pour enfant, au moins :

VI) PRÉVOST Emeric, miles, seigneur d'Aizec.
Il rendit divers aveux, l'un en 1320 à l'abbaye de Nanteuil, un autre en 1330 à l'évêché d'Angoulême.
Il épousa Berthe d'Ignac, fille de Guillaume, et eurent pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Hélye, chevalier.
Il épousa Catherine de Talleyrand de Grignols.
De leur union naquirent :
  a) Jean, seigneur de la Force, qui décéda sans alliance.
b) Marie, dame de la Force après son frère.
Elle épousa le Ier novembre 1441 Jean de Beaupoil.

VII) PRÉVOST Jean, écuyer, seigneur d'Aizec.
Il rendit un dénombrement à Ruffec, le samedi après l'octave de la Pentecôte.
Il eut d'une alliance inconnue :

VIII) PRÉVOST Guillaume.
Il était décédé à la date de la fête de Saint-Antoine d'hiver 1402, date d'un acte passé à cette époque par Guillaume, son fils, et dans lequel il est rappelé avec Jeanne Jaye (Jay ?), son épouse.

IX) PRÉVOST Guillaume, varlet, seigneur d'Aizec. (Guillelmus praepositus de Haizec, valetus).
Il rendit des aveux à l'abbaye de Nanteuil, à cause de son épouse, les 3 et 4 mars 1396, puis à la baronnie de Ruffec le Ier août 1397, et au seigneur de Cellefrouin le 12 juin de la même année.
Il fit un accord de partage au sujet de la succession de ses beau-père et belle-mère, le 31 août 1397, avec ses beaux-frères.
Il fut nommé dans divers actes en 1400, 1402, 1411, 1419 et 1428.
Il épousa Catherine de Sansac, fille d'Olivier, varlet, seigneur du dit lieu, et d'Agnès de Chambes.
Ils eurent pour enfant, au moins :

X) PRÉVOST Jean, écuyer, seigneur d'Aizec, de Sansac, paroisse de Beaulieu, etc...
Il rendit un aveu dès 1407, étant écuyer du duc d'Orléans, d'après un rôle des officiers de la maison de ce prince arrêté à Péronne le 4 juillet 1414.
Il reçut divers hommages en 1444, 1445, 1453, et 1459.
Il testa le 26 août 1459 en faveur de l'abbaye de Nanteuil, en présence de Savary, l'un de ses enfants.
Il épousa en premières noces Jeanne Pezette, alias de La Boissière, fille de Guitard, écuyer, seigneur de la Boissière, et de Philippe de Saint-Martin.
Il partagea sa succession le 9 juin 1446, comme tuteur de ses enfants, qui étaient :
  1) Aymard, qui suit.
2) Savary, qui fera la branche de Sansac.
3) Jean, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, commandeur et procureur de son ordre à Poitiers.
4) Françoise, qui épousa N. de La Cropte de Bourzac.
Jean épousa en secondes noces Jeanne de Céris. Elle en était veuve le 4 mai 1477, époque à laquelle elle faisait un échange avec l'abbé de Nanteuil, et lui rendait hommage pour sa terre de Sansac.
Le 6 octobre 1466, Jean fit un partage de ses biens entre ses enfants de son premier mariage, et ceux de son second, qui étaient :
  5) Guyot, qui fera la branche de Puybottier, la Vauzelle, etc.
6) Pierre.
7) Jean, qui fera la branche d'Aizec.
8) Marie, qui épousa Jacques du Couvert, seigneur de Genouillé.

XI) PRÉVOST Aymard, chevalier, seigneur de Touchimbert, la Prade, les Poyaux, etc...
Il fut gouverneur de la ville de Bourg, et recut en partage, le 6 octobre 1466, la terre de Touchimbert.
Il en fit un hommage le 10 octobre 1468.
Il fut commis le 24 décembre 1473, par Yvon du Fou, grand veneur de France, gouverneur d'Angoumois, pour passer en revue et recevoir les montres des francs archers des pays de Touraine et d'Anjou.
Il testa le 5 juin 1501.
Il avait épousé avant le 10 octobre 1468, Jeanne de Saugières, alias Sauzières, dame de la Prade, les Poyaux, etc...
Ils eurent pour enfants :
  1) Rolland, qui suit.
2) Pierre.
3) Catherine. Est-ce elle qui épousa Louis de Livenne, par contrat du 2 septembre 1488 ?

XII) PRÉVOST Rolland, écuyer, seigneur de Touchimbert.
Il fut institué, le 5 juin 1501, par son père, héritier universel et son exécuteur testamentaire.
Il donna le 24 décembre 1492, quittance d'une partie de la dot de sa femme, Guillemette de La Haye, fille de Nicolas, chevalier, seigneur de la Forest, et de Catherine de La Rochefaton, qu 'il avait épousée le 6, ou 16 janvier 1491.
Ils eurent pour enfants :
  1) Aymard, qui suit.
2) Jeanne, qui épousa en 1510 François du Laur, seigneur de la Coste.
3) Françoise, qui transigea le 4 mars 1534 avec son frère, sur la succession de leurs père et mère.

XIII) PRÉVOST Aymard, écuyer, seigneur de Touchimbert.
Il fut émancipé par son père, étant âgé de 18 ans, le 8 juillet 1517, sous la curatelle de Guillaume, seigneur de Sansac, son cousin.
Il reçut une cession que lui fit René de La Rochefoucauld, seigneur de Bayers, son cousin, le 14 décembre 1521.
Il obtint le 17 septembre 1519, une sentence au siège royal d'Angoulême, au sujet de la succession de sa mère.
Il transigea le 31 octobre 1528 avec l'abbé de Nanteuil.
Il épousa Françoise Bouchard, et eut pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Françoise, qui épousa N. de Ferrières.
3) Suzanne. Elle épousa Rolland de La Maison-Neuve.
4) Isabeau. Elle épousa en 1570 N. d'Argenterie.
Le généalogiste Chérin ajoute en plus :
5) Louis, écuyer, seigneur de Champvallier.
Il eut d'une alliance inconnue :
  a) François, écuyer, sieur de la Feiste. Il épousa Marthe de Goret, et en eut au moins :
  a1) Louise. Elle épousa Pierre Garnier, et lui apporta sans doute la terre de Champvallier. Il rendit aveu le 15 avril 1658, par acte passé au lieu noble de Fontanon, devant Fougerat et Texier, notaires, à haut et puissant seigneur François de Roye de La Rochefoucauld, à cause de sa baronnie de Champagne-Mouton, du fief des Marmons, ou de Puyvidal, ou de la Merlière, en la paroisse de Chassiecq, ainsi que des dîmes et rentes considérables dues à la seigneurie de Fontanon. Dans cet aveu faisait aussi sa part, Antoine de Salignac, écuyer, sieur de la Maingoterie.
Cet aveu fut vidimé par Charles PRÉVOST, écuyer, sieur de la Simonie, avocat en parlement, vérificateur de la baronnie de Champagne-Mouton.
En 17.., le sieur de la Cour consentit l'arrentement, entre autres domaines situés à Champagne, de ce fief ou tenue, de Champvallier à N. Dumas, dont les descendants ont depuis adopté le nom.
6) Raymond, qui épousa Françoise de La Tour.

XIV) PRÉVOST Pierre, écuyer, seigneur de Touchimbert, la Piogerie, etc...
Il fut archer de la compagnie de M. le comte de La Rochefoucauld, et passa une revue avec sa compagnie, à Cormey, le 14 juillet 1571.
Il transigea avec sa mère d'une part, et Rolland de La Maison-Neuve, son beau-frère, au sujet de la succession de son père.
Il testa le 11 juin 1574.
Il avait épousé, le 18 décembre 1565, Marie Brossard, veuve de Jean Goumard, écuyer, seigneur de Pougnes, et fille de Martin, écuyer, seigneur de la Piogerie, et de Marie Moreau.
Ils eurent pour enfant, au moins :

XV) PRÉVOST Isaac, écuyer, seigneur de la Piogerie et de Touchimbert.
Il était sous la tutelle de sa mère en 1574. Il fut convoqué au ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois, le 2 juillet 1635.
Il épousa le 8 avril 1584, Isabeau Guy, fille de Godefroy, écuyer, seigneur du Breuil, et de Françoise de La Rochefoucauld.
De leur union naquit :

XVI) PRÉVOST François, chevalier, seigneur de Touchimbert, la Piogerie, la Treille.
Il servit dans l'armée commandée par le connétable de Luynes, au siège de Saint-Jean d'ANGELY, en 1621.
Il fut maintenu noble par M.d'Aguesseau, le 15 octobre 1666.
Il épousa, le 23 mars 1626, Jeanne de La Rochefoucauld, fille de François, écuyer, seigneur du Parc d'Archiac, et d'Elisabeth Goumard.
Ils eurent pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) Casimir, qui fera la première branche de Londigny.
3) Charles, écuyer, seigneur de Brassac. Il épousa, le Ier mai 1685, Marguerite, alias Catherine de La Rochefoucauld, veuve de Jacques Gourde, qui lui donna pour enfants :
  a) Charlotte, qui épousa Gabriel de Vasselot, écuyer, seigneur de Reigné. Agissant comme veuve, et au nom de Gabrielle, sa soeur, elle rendit un hommage à la baronnie de Vouvant, de la seigneurie de Toux, le 28 juin 1734.
b) Gabrielle.
c) Marie. Elle eut, pour curateur, le 18 août 1701, François PRÉVOST, seigneur de Touchimbert.
4) Elisabeth.
5) Madeleine.
6) Sylvie.
7) Marie.

XVII) PRÉVOST François, écuyer, seigneur de Touchimbert et de Saveilles.
Il épousa, le 6 avril 1658, Marthe Jolly.
Ils eurent pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) autre François, qui décéda lieutenant de vaisseau. Il avait épousé Catherine de La Rochefoucauld.
De leur union naquit :
  a) François, qui décéda garde-marine.

XVIII) PRÉVOST François, chevalier, seigneur de Touchimbert, Saveilles.
Il fut lieutenant de vaisseau.
Il épousa Marie Chitton de Montlaurier, et eut pour enfant :
  1) Marie-Suzanne. Elle fut dame de compagnie de Mme la duchesse de Chartres.
Elle épousa avant 1715 Henri, marquis de Bourdeille, chevalier.

Première branche de LONDIGNY : (en Angleterre)
XVII) PRÉVOST Casimir, chevalier,seigneur de Lisleau, Brassac, Londigny, Montalembert, etc...
Il partagea les biens de sa mère, avec ses frères et soeurs, le 12 mai 1658.
Il fut maintenu par M. d'Aguesseau, dans sa noblesse, en 1666.
Il épousa en premières noces, le 16 octobre 1657, Marie de Robillard, fille de Josias, écuyer, seigneur de Champagne, et de Marie de Mazières. Il testait avec elle, le 13 août 1662.
Ils eurent pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) Diane, née en juin 1673. Elle épousa en premières noces Simon Dreux, écuyer, seigneur d'Aigne, puis en secondes noces, le 13 septembre 1714, Charles Tiercelin d'Appelvoisin, marquis de la Roche du Maine. Elle décéda en 1754.
3) Julie, née en juillet 1674. Elle épousa N. de Volvire.
4) Marie-Anne, alias Suzanne. Elle épousa Pierre du Rousseau, seigneur de Fayolle.
5) Madeleine, décédée à Saint-Cyr.
6) N., fille, décédée à Londres, où elle s'était retirée après la révocation de l'édit de Nantes.
7) N., fille, décédée à Londres, où elle s'était retirée après la révocation de l'édit de Nantes.
Casimir épousa en secondes noces, le 9 juillet 1689, Marie Coullaud, fille de René, écuyer, seigneur du Vignaud, et de Fleurance de Barbezières. Ils eurent pour enfants :
  8) Auguste, qui fera la seconde branche de Londigny.
9) Jean, qui fera la branche de Grosbois.
10) François. Il fut capitaine au régiment de Champagne, et décéda sans postérité.
11) Elisabeth, qui décéda à Saint-Cyr, en 1704.
12) Jeanne, décédée religieuse en 1756.

XVIII) PRÉVOST François. Il sortit de France à la révocation de l'édit de Nantes, et se retira d'abord à Genève, puis passa ensuite en Angleterre, où il décéda, étant capitaine au service de ce pays.
Il eut d'une alliance inconnue :

XIX) PRÉVOST Augustin. Il naquit à Genève, et suivit son père en Angleterre. Il parvint au grade de major général dans l'armée britannique.
Il eut de son mariage avec N. Grand, fille du chevalier Grand, d'Amsterdam :
  1) Georges, qui suit.
2) James, né en 1769, qui fut capitaine de vaisseau.
Il épousa en premières noces Frances Hautayne, fille de N., ministre protestant, dont il eut :
  a) James.
b) c) d) trois filles.
James épousa ensuite en secondes noces Frances de Tissier, fille de Louis de Tissier de Woodcote.
De leur union naquirent :
  e) Louis-Thomas-Williams.
f) g) h) trois filles.
3) Williams-Augustin, né en 1771. Il fut major général des armées britanniques, chevalier de l'ordre du Bain. Il épousa Henriette Hamilton, dont il n'eut pas d'enfant.
Il décéda le 9 août 1824.
4) Anne, qui épousa E. Clarke Esquire de Swanwick.

XX) PRÉVOST Georges, né le 19 mai 1767. Il fut colonel du 16ème régiment d'infanterie, gouverneur et commandant en chef du Canada, et créé chevalier baronnet le 6 décembre 1805.
Il décéda le 5 janvier 1816.
Il avait épousé, le 19 mai 1789, Catherine Philipps, fille de John, major général du génie, et eut pour enfant :

XXI) PRÉVOST de BELMONT Georges. Il naquit le 20 août 1804, et épousa le 18 mars 1826, Jeanne, fille d'Isaac-Loyd-Williams Esquire de Cromegnfelem.
Ils eurent pour enfants :
  1) Georges-Philipps, né le 10 novembre 1830.
2) Charles, né le 15 décembre 1831.
3) Harriet.

Seconde branche de LONDIGNY (en France) :
XVIII) PRÉVOST de TOUCHIMBERT Auguste, chevalier, seigneur de Londigny.
Il naquit le 26 juin 1696, et servit dans les mousquetaires.
Il épousa le 17 décembre 1729, Jeanne-Madeleine de Lameth, fille de Louis-François, comte de Bussy, et de Jeanne Bernard, dame d'honneur de la princesse Louise de Bourbon, duchesse de Charolais, qui, en considération particulière de l'estime qu'elle avait pour elle, lui fit don d'une somme de 30000 livres, le Ier janvier 1733.
On peut voir leur litre funéraire dans l'église de Londigny.
De ce mariage naquirent :
  1) Auguste-François, qui suit.
2) Marie-Claude, qui épousa avant le 21 juillet 1770, Pierre de Vassoignes, chevalier, seigneur de la Bréchinie.
3) Thérèse, qui fut baptisée à Notre-Dame de la Payne d'Angoulême, le 20 novembre 1741.
Elle entra à Saint-Cyr le 24 août 1749, et en sortit le Ier novembre 1763. Elle décéda sans alliance en novembre 1772.

XIX) PRÉVOST de TOUCHIMBERT Auguste-François, dit le marquis de Touchimbert, chevalier, seigneur de Londigny, Chalonne, Colombier, Montalembert, etc...
Il naquit le 27 septembre 1734, et fut page du roi en la grande écurie, en juillet 1749.
Il devint capitaine au régiment d'Artois-Cavalerie en 1764, chevalier de Saint-Louis.
Il épousa en 1775, Jeanne-Charlotte de Chapt de Rastignac, qui lui donna pour enfants :
 

1) Jean-Auguste, qui suit.
2) Charles-René, qui fut chef d'escadron, chevalier de Saint-Louis, officier de la Légion d'Honneur.
Il naquit le 21 février 1786, et épousa en 1822 Clémentine Butel de Villiers.
3) Hélène, née en 1778. Elle épousa en novembre 1824 Achille-Jacques de Grimouard de Villefort, dont elle resta veuve, et sans enfant.


XX) PRÉVOST de TOUCHIMBERT Jean-Auguste, marquis de Touchimbert.
Il naquit le 22 février 1776, et épousa le 16 avril 1805, Jeanne-Agathe de Lesmerie d'Eschoisy.
Il décéda en 1849, ayant eu pour enfants :
  1) Auguste-Léopold, qui suit.
2) Charles-Alfred, né le 21 février 1834.
3) Sabine, née le 9 avril 1807. Elle épousa en 1832 Antonin de Maubué, ingénieur en chef des ponts et chaussées.
4) Louise, née le 9 septembre 1815. Elle fut religieuse aux dames de Chavaignes.

XXI) PRÉVOST de TOUCHIMBERT Auguste-Léopold, marquis de Touchimbert.
Il naquit le 13 avril 1817, et épousa en juillet 1850 Nathalie de Loyac.
Ils eurent sans doute pour enfant, au moins :
  1) Louise-Marie-Stéphanie, née au château de Londigny le 10 octobre 1851.
Elle épousa le 5 août 1872, à Paris (dans le 8ème arrondissement), Alfred-Marie-Joseph-Amboise-Antoine de Lameth.
Elle décéda à Londigny le 2 février 1932, ayant eu 5 enfants.

Branche de GROSBOIS (à la Guadeloupe) :
XVIII) PRÉVOST Jean, chevalier, seigneur de la Roche-Grosbois.
Il fut lieutenant au régiment de Sommery-dragons.
Il épousa en premières noces, le 12 août 1737, Marie-Jeanne de Lauvergnat, fille de Jean-Claude, chevalier, seigneur de Mauroys, et de Jeanne-Marie Bertineau.
Il épousa ensuite en secondes noces, le 27 mai 1748, Marie-Bénigne de La Chaussée, veuve d'Alexandre-Philippe-Auguste Vaultier, chevalier, seigneur comte de Moyencourt.
Il eut de son premier mariage :
  1) Jean-François, qui suit.
2) Pierre-Charles, chevalier de Saint-Louis, capitaine au régiment de Nivernais, ci-devant d'Eu.
Il épousa N. de Tascher, dont il n'eut pas d'enfant.
Il décéda en 1804, et avait fait ses preuves de cour, et monté dans les carrosses du roi ne 1788.
3) Marie.
4) autre Marie.
5) Thérèse.
6) Suzanne.
Jean eut de son second mariage :
  7) Jean-Gabriel. Il fut reçu chevalier de Malte le 11 juillet 1771.
Il épousa à la Guadeloupe, en 1790, Marie-Alète Lemercier de Vermont, qui lui donna pour enfants :
  a) Jean-Casimir-Eloi, qui naquit en 1791. Il épousa en 1813 Virginie de Lacour.
Il décéda le 2 mai 1839, laissant pour enfants :
  a1) Jean-Casimir-Eloi, né en 1818.
a2) Henri, né en 1826.
a3) Ferdinand, né en 1833.
a4) Adèle, née en 1816. Elle épousa en 1836 N. Bentier de Lartigues.
a5) Gabrielle, née en 1820.
a6) Eugénie, née en 1822.
a7) Amélie, née en 1824.
a8) Virginie, née en 1830.
b) Jean-Gabriel-Amélie-Désiré. Il naquit le 2 juin 1799 aux Etats-Unis.
Il épousa le 14 février 1820, Louise-Agathe de La Broue de Vareilles, fille de Ferdinand-Maximilien-Louis-Marie, dit le chevalier de Vareilles, et de Marie-Louise PRÉVOST-Sansac de Touchimbert.
Ils eurent pour enfants :
  b1) Jean-Henri-Ferdinand, né le 7 novembre 1820.
b2) Marie-Hélène-Armande, née le 11 novembre 1822.
b3) Louise-Angélique, née le 18 décembre 1825.
8) Angélique.

XIX) PRÉVOST-SANSAC de TOUCHIMBERT Jean-François, marquis de Touchimbert, chevalier, seigneur de la Roche-Grosbois, Boivre, Bourgneuf.
Il fut lieutenant au régiment de Cambois-Infanterie, et fit la campagne de Mahon.
Il émigra, et fut tué à Oberkamlack en 1793, servant alors comme volontaire à l'armée de Condé.
Il avait épousé en premières noces, le 17 janvier 1770 à Notre-Dame de Beaulieu, Marie Chérade de Montbron, fille d'Etienne Adrien, comte de Montbron, seigneur baron de la Roche, chevalier, et de N. Deval. (Antoine DORCIER).
Cette union n'eut pas d'enfants.
Il avait alors épousé ensuite en secondes noces, le 26 juillet 1774, Rose-Angélique de Ferrou, alias Ferron, fille de Gabriel-Louis, chevalier, seigneur châtelain de Mondion, etc..., et de Marie-Madeleine Le Tourneur de Burbure.
Ils eurent pour enfants :
  1) Rose-Sylvie, qui décéda en 1817.
2) Marie-Louise, qui épousa en 1799 Ferdinand-Maximilien-Louis-Marie de La Broue de Vareilles, comte d'Hust et du Saint-Empire.
Elle décéda en 1839.

Branche de SANSAC :
XI) PRÉVOST Savary, chevalier, seigneur de Sansac.
Il assista à la donation faite par son père le 25 août 1459, à l'abbaye de Nanteuil.
Il partagea avec ses frères et soeurs le 4 septembre 1475, la succession de leurs père et mère, et rendit le Ier décembre 1472, comme tuteur de Pierre, François et Claudine PRÉVOST, ses neveux, un hommage du fief de la Maingoterie, paroisse de Chassiecq.
Il épousa Louise Ardillione. Elle en était veuve avant le 4 décembre 1482. Ils eurent pour enfants, entre autres :
XII) PRÉVOST Guillaume, écuyer, seigneur de Sansac. Il était sous la tutelle de sa mère, le 4 décembre 1482.
Il épousa vers 1520 Catherine Guy, qui lui donna pour enfants :
  1) Louis, qui suit.
2) Antoine, qui fut archevêque de Bordeaux. Il y célébra un concile provincial en 1542.
Il décéda en 1591, âgé de 85 ans, regretté de tous, et pleuré par les pauvres, dont il était le père.
3) Louise, qui épousa le 6 juillet 1554, Antoine de Chabans, chevalier de l'ordre du roi, premier gentilhomme de sa chambre.
4) Jeanne, qui épousa vers 1546, François de Céris.
Le généalogiste Chérin ajoute :
  5) Charlotte, qui épousa Pierre Frougeard, écuyer, seigneur de la Loubrie, paroisse de Parzac.
6) Marthe, qui épousa Ponce de Birat, seigneur du Repayre.

XIII) PRÉVOST Louis, chevalier, seigneur de Sansac, chevalier de l'ordre du roi.
Il fut capitaine de 50 hommes d'armes de ses ordonnances, gentilhomme ordinaire de sa chambre, gouverneur et surintendant de la maison de Mgr le Dauphin (qui fut plus tard roi sous le nom de François II), lieutenant pour le roi en Picardie, gouverneur et lieutenant général d'Angoumois, grand fauconnier de France.
Le 20 mai 1568, il délivra quittance de 5000 livres données par le roi. Sur son sceau ovale de 41 mm, était son écu, portant deux fasces acommpagnées de six merlettes, posées, 3, 2, et 1. L'écu était timbré d'un heaume à lambrequins, cimé d'une main tenant une épée, dans un cartouche, entouré du collier de Saint-Michel.
(Germain DEMAY).
Il fut l'un des plus grands capitaines de son temps. Les contemporains de cet homme remarquable à tous égard lui rendaient justice, témoin de ce dicton si connu de François Ier : "Nous sommes quatre gentilshommes de la Guyenne qui combattons en lice, et courons la bague contre tous allants et venants, moi (Montalembert), Sansac, d'Essé et la Châtaigneraye".
Il épousa le 18 mars 1547, Louise de Montbron, fille de Louis, seigneur d'Auzances, et de Madeleine de Mareuil.
Ils eurent pour fils :

XIV) PRÉVOST Jean, chevalier, baron de Sansac et de Montmoreau.
Il fut capitaine de la porte sous Charles IX et Henri III, puis capitaine de 50 hommes d'armes des ordonnances du roi, premier gentilhomme de la fauconnerie de Sa Majesté, et gouverneur de la ville de Bordeaux.
Il épousa, le 17 décembre 1578, Catherine de Maillé-Brézé, fille d'Artus, seigneur de Brézé, capitaine des gardes du corps du roi, etc... et de Claude de Gravy.
Ils n'eurent pas d'enfant.

Branche de PUYBOTTIER, la VAUZELLE, etc...
XI) PRÉVOST Guyot, écuyer, seigneur de Puybottier.
Il reçut le 6 octobre 1466, le partage que lui avait fait son père, et rendit un aveu à l'abbaye de Nanteuil, le 2 mai 1482, du village de la Michelie.
Il fit un arrentement, le 20 novembre 1486.
Il épousa Marguerite Tison. Elle en fut veuve, le 26 mars 1519, et tutrice de leurs enfants mineurs, qui étaient :
  1) Jacques, qui suit.
2) Jacquette, qui épousa le 30 avril 1532, Jean Jay, écuyer, seigneur de Villeneuve.
3) Françoise, qui épousa par contrat du 16 janvier 1530, au lieu noble de Puybottier, Alexandre d'ANGELY, écuyer, seigneur de Clavachon, fils de feu Job, écuyer, seigneur dudit lieu, et de Françoise Jourdain.

XII) PRÉVOST Jacques, écuyer, seigneur de Puybottier.
Il assista au mariage de sa soeur. Il rendit un dénombrement le 15 octobre 1534 à l'abbaye de Nanteuil, pour sa terre de Puybottier.
Il épousa Robine des Prez, le 18 juillet 1535, et eut pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) François, qui fera la branche de la Chaume.
3) Jacques.
4) Marie, qui épousa le 20 avril 1567, Jacques Maigret, écuyer.
5) Catherine.
6) Françoise, qui épousa Claude de Vessac, écuyer, seigneur de Marboeuf, le 13 avril 1587.

XIII) PRÉVOST Jean, écuyer, seigneur de Puybottier. Il assista au mariage de sa soeur Marie.
Il transigea avec François, son frère, sieur de la Chaume, le 6 octobre 1573, au sujet de la succession de ses père et mère.
Il rendit un aveu à l'abbaye de Nanteuil, le 29 octobre 1578.
Il fut aussi présent au contrat de mariage de sa soeur Françoise.
Il épousa le Ier avril 1567, Françoise d'Archiac, (qui décéda en mai 1628), fille de Jean, écuyer, et d'Anne des Monstiers.
Ils eurent pour enfant :

XIV) PRÉVOST François, écuyer, seigneur de Puybottier, la Michelie.
Il transigea le Ier mars 1618, sur les droits successifs de François PRÉVOST, seigneur de la Chaume, avec ses cousins François et Louis PRÉVOST, et les descendants de Marie, sa grand-tante. Il avait aussi transigé le 21 janvier 1609 avec sa mère.
Il décéda au mois de mai 1626.
Il avait épousé, par contrat du 17 octobre 1599, Jacquette de Nouzières, fille de Jacques, écuyer, seigneur de la Boissière, et de Françoise Landry.
Ils eurent pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) Jean, qui fut assassiné aux portes de Limoges, le 13 août 1638. (Il est parfois dit décédé au mois de juin 1627). Il fut nommé dans un inventaire du 3 juin 1626.
3) Jeanne, qui épousa le 6 février 1629, Jean du Lyon, écuyer, seigneur de la Chaume. Elle fut nommée dans un inventaire du 3 juin 1626.
4) Marie. Elle se maria le 18 mai 1627, avec Pierre Jay, écuyer, seigneur de la Mondotterie. Elle fut nommée dans un inventaire du 3 juin 1626.
5) Fleurance. Elle fut nommée dans un inventaire du 3 juin 1626.

XV) PRÉVOST François, écuyer, seigneur de Puybottier et du Bois.
Il fut nommé dans un inventaire du 3 juin 1626.
Il rendit un dénombrement à l'abbé de Nanteuil, le 4 juillet 1657.
Il fut maintenu noble le 2 mars 1665, par M. Colbert, intendant du Poitou, puis le 22 septembre 1667, par M. Barentin.
Il servit au siège de Montauban, et autres.
Il épousa le 15 janvier 1630, Madeleine Barbarin, veuve de Jacques de Lescours, chevalier, seigneur de la Valette, et fille de Joseph, chevalier, seigneur des Vestizons, près de Confolens, et de Françoise Charpentier.
De leur union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Jacques. Il fut mentionné dans le testament fait par Joseph Barbarin, leur grand-père, en son hôtel noble de la Vauzelle, paroisse et juridiction de Brillac, le 22 juin 1655. Leur mère était déjà décédée.
3) Marie, qui épousa René de James, écuyer, seigneur de Frenodies, paroisse de Saint-Laurent de Céris.
Elle fut mentionnée dans le testament fait par Joseph Barbarin, leur grand-père, en son hôtel noble de la Vauzelle, paroisse et juridiction de Brillac, le 22 juin 1655. Leur mère était déjà décédée.
4) autre Marie, qui épousa Pierre Jay, écuyer, seigneur du Chastelard. Elle fut mentionnée dans le testament fait par Joseph Barbarin, leur grand-père, en son hôtel noble de la Vauzelle, paroisse et juridiction de Brillac, le 22 juin 1655. Leur mère était déjà décédée.

XVI) PRÉVOST François, écuyer, seigneur de Puybottier, la Michelie, du chef de son père, et de Beaulieu, la Vauzelle, du chef de sa mère. Il fut aussi seigneur de Traversay, du Breuil de Vaussay, que lui porta sa femme.
Il fut mentionné dans le testament fait par Joseph Barbarin, leur grand-père, en son hôtel noble de la Vauzelle, paroisse et juridiction de Brillac, le 22 juin 1655. Leur mère était déjà décédée.
Il rendit un aveu à l'abbé de Nanteuil, le 30 avril 1654.
Il fut maintenu noble avec son père, le 22 septembre 1667.
Il donna un dénombrement du lieu noble de Puybottier et du fief de la Michelie, le 16 août 1681, et de la Roche de Plibou au château de Civray, le 2 juin 1688.
Il épousa le 21 janvier 1664 Renée Mandron, fille de Jean, écuyer, seigneur de Rancougne, et de Charlotte de La Grèze.
Il décéda le 28 mars 1706.
Ils eurent pour enfants :
  1) François. Il fut élevé page du roi (grande écurie), et fut ensuite mousquetaire, puis capitaine au régiment de la Reine-Cavalerie. Il devint enfin lieutenant-colonel du régiment de La Rochefoucauld-Cavalerie.
Il rendit un aveu au château de Civray de ses seigneuries de Traversay, paroisse de Plibou et Chaunay, et de Bourgneuf et de son fief de Giret, le 2 mars 1712.
Il décéda célibataire, retiré du service, à son château de Traversay, en 1716.
2) Achille, qui fut capitaine de cavalerie. Il fut tué à Luzzara.
3) autre Achille, qui mourut cornette de cavalerie à la Marsaille.
4) Louis, qui suit.
5) Gabriel, dit le chevalier de Traversay. Il décéda cornette de cavalerie.
6) Jean, qui fera la branche de Traversay, en Russie.
7) Madeleine, qui fut religieuse au couvent de la Visitation de Poitiers.
8) Anne, qui fut religieuse au couvent de la Visitation de La Rochefoucauld.
9) Françoise, aussi religieuse, à la Trinité de Poitiers.

XVII) PRÉVOST Louis, chevalier, seigneur de Puybottier, Beaulieu, la Vauzelle, etc...
Il fut capitaine au régiment de la Reine-Cavalerie, et décéda en 1729.
Il épousa le 12 janvier 1717, Anne d'Abzac de La Douze, fille de Gabriel, chevalier, seigneur de Pressac, près de Chabanais, la Bergerie, etc..., et de Catherine de Brettes.
Ils eurent pour enfants :
  1) Gabriel, qui fut major au régiment de la Marche-Infanterie. Il décéda à Ratisbonne.
2) Jean, qui suit.
3) François, qui fut major au régiment de la Marche-Infanterie, puis commandant des recrues de Poitiers, chevalier de Saint-Louis. Il était lieutenant-colonel d'infanterie lorsqu'il se retira.
4) Suzanne, qui épousa Olivier de Goret, chevalier, seigneur de Juyers, paroisse de Champagne-Mouton.
5) Marie-Anne, qui fut religieuse à Puyberland.
6) autre Marie-Anne.
7) Gabrielle, qui décéda le 17 mars 1803, âgée de 80 ans.
8) N.

XVIII) PRÉVOST Jean, chevalier, seigneur de Puybottier, Beaulieu, la Vauzelle, etc...
Il fut capitaine au régiment de Poitou, et fut tué à la bataille de Rosbach en 1757.
Il avait épousé le 23 avril 1748, Thérèse Vasselot de Reigné, fille de Gabriel, chevalier, seigneur de Reigné, et de Charlotte PRÉVOST de Touchimbert.
Ils eurent pour fils :

XIX) PRÉVOST-SANSAC François-Charles-Gabriel, chevalier, seigneur de Puybottier, la Vauzelle, la Michelie, marquis de la Vauzelle. Il naquit en 1751.
Il fut lieutenant au régiment de la Sarre en 1776, et y servit pendant 10 ans.
Il fut ensuite nommé en 1787 membre de l'assemblée provinciale de Poitou, pour l'élection de Confolens.
Il adopta les vues de la République avec enthousiasme, et accepta en 1790, les fonctions de membre du directoire de Confolens. Mais il recula bientôt devant la conséquence des doctrines révolutionnaires, dont il n'avait envisagé que le côté réformateur. Devenu suspect aux révolutionnaires, il fut expulsé du district en 1793.
Après la chute du gouvernement révolutionnaire, il fut réintégré dans l'administration, et devint successivement président de l'administration municipale de son canton, secrétaire général de l'administration centrale du département, puis administrateur jusqu'au 18 brumaire.
Le premier consul l'ayant nommé secrétaire général de la préfecture de la Charente, il en exerça les fonctions jusqu'à la chute de l'Empire.
Il décéda en 1835, à Champagne-Mouton.
Il avait épousé en premières noces Angélique-Laure PRÉVOST de Traversay, fille de Jean-François, chevalier de Saint-Louis, commandant en second à Saint-Domingue, et de Claire Duquesne.
Il eut de ce premier mariage :
  1) Aristide-Jean-Camille-Gabriel, né le 18 novembre 1785. Il fut tué en Espagne, étant officier d'infanterie.
2) Laure, qui épousa M. d'Héricourt.
3) Suzanne-Augustine, dite Céline, qui épousa Jean-Armand-Prosper du Trochet, sous-intendant militaire de première classe.
François-Charles-Gabriel épousa ensuite en secondes noces, Suzanne Barbier.
De ce second mariage sont nés :
  4) Jacques-Thimoléon, qui suit.
5) Elisabeth-Aménaïde, qui épousa N. Ducouret.

XX) PRÉVOST Jacques-Thimoléon, marquis de la Vauzelle. Il naquit le 21 pluviôse an VI, et décéda à Puybottier, le Ier septembre 1843.
Il épousa le 25 juillet 1821, Françoise-Marie-Monique Desvignes, fille de Cyprien et de Marie-Monique Sureau.
De ce mariage naquirent :
  1) Marie-Marguerite-Eléonore-Mathilde, née jumelle de la suivante, qui épousa Paul-Pallaris de Fernandez, officier espagnol de l'armée de Charles V.
2) Esther, née jumelle de la précédente, qui épousa Charles Guignard de Germond.
3) François-Charles-Cyprien-Thimoléon, né jumeau avec la suivante, qui suit.
4) Monique-Ernestine, née jumelle avec le précedent. Elle décéda jeune.
5) Germain-Pierre-Ernest, qui épousa Stéphanie-Louise-Camille de Drée, fille de feu Claude-Gustave, comte de Drée, et de Françoise-Antoinette-Zoé de Beaurepaire.
Ils eurent :
  a) Thimoléon-François-Germain-Henri, né le 20 décembre 1850.

XXI)PRÉVOST-SANSAC de la VAUZELLE François-Charles-Cyprien-Thimoléon.
Il épousa le 14 juillet 1846, Marie-Yolande-Jeanne Guignard de Germond, fille de Jean-Baptiste-Désiré, ancien officier de marine, et d'Anne-Marie-Yolande-Hyacinthe Baudry d'Asson.
Ils eurent pour enfants :
  1) Marie-Marguerite-Jeanne-Rachel, née le 14 juin 1847.
2) Anne-Marie-Ernestine-Blanche, née le 29 septembre 1848. Elle décéda au château de Puybottier au mois de juillet 1851.

Branche de TRAVERSAY, en Russie :
XVII) PRÉVOST Jean, chevalier, seigneur de Traversay, Puybottier, le Breuil.
Il fut officier de cavalerie, et se trouva aux batailles d'Oudenarde et de Malplaquet, où il fut blessé.
Il décéda en 1773, ayant testé dès le Ier octobre 1743.
Il avait épousé Henriette Duquesne, fille d'Abraham, chevalier, seigneur de Bellebart, chevalier de Saint-Louis et chef d'escadre des armées navales, neveu du grand Duquesne, et de N. Guitton, descendante du maire de La Rochelle, qui défendit cette ville contre les armées royales sous Louis XIII.
De ce mariage sont issus :
  1) Louis-Abraham, né le 4 septembre 1720. Il fut chevalier de Saint-Louis, lieutenant-colonel au régiment de Penthièvre-Cavalerie, et fut blessé et fait prisonnier, à la bataille de Rosbach.
Il décéda célibataire.
2) Jean-François, qui suit.
3) Abraham-Henri, né le 5 mars 1737, dit M. de Sauzé.
Il fut lieutenant de vaisseau, et fit naufrage en 1767, sur les côtes de l'Ile-Dieu, où la corvette Le David, qu'il commandait, échoua par la faute du pilote. Il périt lors de ce naufrage, victime de son dévouement à partir le dernier.
4) Jean-Baptiste, dit M. de La Roche-PRÉVOST. Il fut officier d'artillerie, et décéda à la Martinique, sans postérité, de son mariage avec N. de La Baleuse, en 1762.
5) Marie-Marguerite, qui fut élève de Saint-Cyr, et qui décéda sans alliance.
6) Henriette-Marguerite, née le 7 mars 1722. Elle épousa Jean-Honoré-François-Xavier Le Moyne de Sérigny. Elle décéda le 9 octobre 1801.
7) Madeleine-Charlotte, née le 13 octobre 1731, et décédée le 26 mars 1804, âgée de 73 ans.
8) Marie, qui fut religieuse bénédictine à Civray.

XVIII) PRÉVOST-SANSAC de TRAVERSAY Jean-François. Il naquit le 6 septembre 1725.
Il entra dans la marine en 1741, et fut chevalier de Saint-Louis en 1756, capitaine de vaisseau en 1765, commandant en second de la compagnie des gardes de la marine à Rochefort en 1769.
Il devint lieutenant-général au gouvernement de Saint-Domingue, puis commandant en second de cette colonie. Il avait eu la promesse d'être nommé prochainement gouverneur lorsqu'il décéda.
Il épousa le 22 janvier 1753, Claire Duquesne, fille de Pierre, chevalier, seigneur de Longbrun, et d'Elisabeth-Françoise Chastillon.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean-Baptiste, qui suit.
2) Marie-Elisabeth-Claire, née le 27 mars 1758. Elle épousa Henri-Honoré Le Moyne de Sérigny, chevalier de Saint-Louis, officier dans la marine royale. Il décéda le 4 mars 1825.
3) Angélique-Laure, née à la Martinique le Ier avril 1760. Elle épousa François-Charles-Gabriel, marquis de la Vauzelle. Elle décéda le 4 mars 1806.
4) Auguste-Jean, qui fera la branche cadette de Traversay, en France.
5) Marie-Pauline, née le 26 mars 1764, et qui épousa Louis-Sylvestre, vicomte de Nesmond. Elle décéda le 20 janvier 1846.
6) Charles-Sévère, né le 15 septembre 1766. Il fut officier de la marine royale. Il décéda à Tobago.
7) Louis-Justin-Marie, né le 8 août 1770, et décédé à La Trinité, officier au régiment de l'Ile de France-Infanterie.
8) Louis-Armand, né le 2 juillet 1773, et décédé âgé de 18 ans.

XIX) PRÉVOST-SANSAC de TRAVERSAY Jean-Baptiste, dit le marquis de Traversay. Il naquit à la Martinique, le 23 juillet 1754.
En récompense des services de son père, il fut admis dans la marine royale à l'âge de 14 ans. Il fut nommé capitaine de vaisseau à l'âge de 30 ans, ce qui, à cette époque, était presque sans exemple.
Quelques temps après, les trois branches de sa famille (de Touchimbert, de Traversay et de la Vauzelle), ayant égard à la position honorable de Jean de Traversay, le choisirent unanimement pour représenter la famille des PRÉVOST-Sansac, dont les preuves formellement établies de l'ancienneté de sa noblesse constituaient les droits. En conséquence, il eut l'honneur de monter dans les carrosses du roi et d'accompagner Sa Majesté à la chasse. C'est à cette occasion que le roi lui conféra, ainsi qu'aux chefs de chacune des autres branches, le titre héréditaire de marquis, et celui de comte à son frère.
Il épousa le 31 août 1783, Marie-Madeleine Riouffe, fille de Jean-Josph, chevalier de Saint-Louis, chef d'escadre des armées navales, et de Marie-Madeleine Dières.
Rentré en France vers la fin de 1789 sur la frégate qu'il venait de commander, la marquis de Traversay, se voyant en butte aux persécutions violentes qui étaient dès lors dirigées contre la noblesse, se retira en Suisse avec sa femme. Ce fut à cet endroit que Son Altesse Sérénissime, le prince de Nassau vint le trouver de la part de l'impératrice de Russie, Catherine II. Celle-ci l'engageait à accepter dans la marine russe un grade supérieur à celui qu'il avait dans la marine française.
Jean-Baptiste ne voulut y consentir qu'après avoir obtenu du roi de France l'agrément et l'autorisation nécéssaires.
Paul Ier, qui avait hérité du trône de sa mère, créa le marquis de Traversay de grand amiral de la mer Noire, et général en chef, ce qui équivalait au tritre de maréchal en France.
L'empereur Alexandre Ier, qui succéda à son père, lui confia à son tour la direction du ministère de la marine, et la terre de Rominska.
Il décéda en 1833.
De son mariage avec Marie-Madeleine Riouffe, sont nés :
  1) Alexandre, qui suit.
2) autre Alexandre, marquis de Traversay, né en 1799. Il fut officier supérieur de la marine russe, et aide de camp de sa Majesté l'empereur.
Il épousa Alexandrine Spassarief, fille de l'amiral de ce nom, et fut père :
  - 3 fils.
- 4 filles.
3) Théodore.
4) Claire, née en 1792. Elle épousa en premières noces le comte de Léontowich, puis en secondes noces le comte de Titsnarhausen, enfin en troisièmes noces le comte de Rozanoff.
Elle décéda en 1842.
5) Marie, marquise de Traversay. Elle fut demoiselle d'honneur de Sa Majesté l'impératrice de Russie.

XX) PRÉVOST-SANSAC de TRAVERSAY Alexandre, marquis de Traversay.
Il fut gouverneur militaire d'Archangel et de l'un des palais impériaux, et officier supérieur des armées russes.
Il décéda le 19 février 1850, laissant de N., son épouse :
  1) Léonide.
2) Alexandre.
3) Nicolas.
4) Marie.

Seconde branche de TRAVERSAY, en France :
XIX) PRÉVOST-SANSAC de TRAVERSAY Auguste-Jean, comte de Traversay, né le 24 juin 1762.
Il servit dans la marine jusqu'à la Révolution, d'abord comme garde de la marine (1779), puis comme lieutenant de vaisseau (1788).
Il cessa d'être inscrit aux cadres en 1791, puis fut réintégré en 1814, avec la grade de capitaine de frégate. Il prit sa retraite en 1818, et fut successivement sous-préfet de La Rochelle, et commissaire des guerres.
Il remplit pendant deux ans les fonctions de commissaire ordonnateur de la 12ème division militaire, puis, enfin, de 1828 à 1831, celles de secrétaire général de la préfecture du département de la Vienne.
Il décéda le 23 octobre 1849, chevalier de Saint-Louis.
Il avait épousé en premières noces Catherine-Eugénie Jorna de La Calle.
Ils eurent pour enfants :
  1) Henriette-Catherine, dite Aline, née le 29 décembre 1787. Elle épousa son cousin Ferdinand Le Moyne de Sérigny. Elle décéda le 6 septembre 1821.
2) N., qui décéda encore enfant.
3) Jules-Alexandre-Marie, qui suit.
4) Auguste, vicomte de Traversay. Il épousa le 7 mai 1833 Clotilde-Catherine-Modeste Coullard de Puyrenard, fille de Charles-Auguste, et de Marie-Julie Mallet de Fois.
De cette union naquirent :
  a) Auguste.
b) Ernest.
c) Berthe.
d) Charles.
e) Clémentine.
f) Jules.
Auguste-Jean épousa en secondes noces, en 1826, Elisabeth-Joséphine Richard d'Arnour. Il n'eurent pas d'enfant.

XX) PRÉVOST-SANSAC de TRAVERSAY Jules-Alexandre-Marie, comte de Traversay, chevalier de la Légion d'Honneur.
Il fut lieutenant de vaisseau, lieutenant des gardes du pavillon, puis amiral.
Démissionnaire en 1830, il décéda le 27 juin 1840.
Il avait épousé en 1829 Malvina Levassor (Levasseur ?) de Bonneterre, et eurent pour enfants :
  1) Valérie.
2) Paul, né en 1831. Il entra à l'école militaire de Saint-Cyr.
3) Mathilde.
4) Louis.

Branche de la CHAUME, paroisse de Vieux-Ruffec :
XIII) PRÉVOST François, écuyer, seigneur de la Chaume.
Il épousa Isabeau Guichores (ou Guichard), le 8 avril 1586.
Ils eurent pour enfants :
  1) Louis, qui suit.
2) Françoise, qui épousa le 19 août 1620 René Le Comte, écuyer, seigneur du Treuil.
Elle partagea avec Isabelle, sa soeur, et Louis, son frère, le 25 mai 1621, en présence de François PRÉVOST, écuyer, seigneur de Puybottier.
3) Isabelle.

XIV) PRÉVOST Louis, écuyer, seigneur de la Chaume.
Il épousa le 17 janvier 1621 Louise Chrestien de Juyers. Ils eurent :

XV) PRÉVOST François, écuyer, seigneur de la Chaume.
Il épousa le 16 décembre 1643, Marie Dexmier.
Il semble qu'il eut pour enfants :
  1) Charles, qui suit.
2) Marie. Elle fit une donation, le 28 mai 1705, à Jacques, son neveu. Il n'était, est-il dit dans l'acte, que soeur consanguine dudit Charles.

XVI) PRÉVOST Charles, écuyer, seigneur de Villars et de la Chaume.
Il eut de N., son épouse :
  1) Jacques, écuyer, seigneur de Villars. Il reçut une donation de Marie, sa tante, le 28 mai 1705.
2) Marie. Elle était sous la tutelle de François PRÉVOST de Touchimbert, seigneur de Londigny et de Saveilles, le 18 août 1701.

Branche d'AIZEC :
XI) PRÉVOST Jean, écuyer, seigneur d'Aizec.
Il fut homme d'armes dans la compagnie du maréchal de Lohéac en 1456.
Il eut de Florence Andillione, son épouse :
  1) Jean.
2) Pierre, qui suit.
3) François.
4) Claudine.

XII) PRÉVOST Pierre, écuyer, seigneur d'Aizec.
Il épousa Marguerite de Livenne, qui lui donna pour enfant :
  1) Françoise, qui épousa le 7 juin 1531 Antoine de La Tour, écuyer, seigneur de Couturette.

Branche dite des PRÉVOST du LAS :
- PRÉVOST du LAS Antoine, conseiller du roi, et référendaire dans la chancellerie du conseil supérieur de la ville de Poitiers. (Olivier GRENET).
De son union avec Louise Veillon, naquit au moins :
  1) Catherine, qui épousa Alexis Elisabeth Barré de Montigny, négociant, fils d'Alexis, bourgeois, échevin et procureur à la cour royale de Niort, et d'Elisabeth Clerc.
(Olivier GRENET).

- N., qui d'ancien curé de Ruffec, devint en 1851, grand vicaire de Mgr l'évêque d'Angoulême.

- BEAUCHET-FILLEAU : Dictionnaires historique et généalogique des familles du Poitou.
- G. DEMAY : Inventaire des sceaux de la collection Clairambault.
- Antoine DORCIER : Renseignements généalogiques.
- Germain DEMAY : Inventaire des sceaux de la collection CLAIRAMBAULT, à la bibliothèque nationale - 1885.
- Olivier GRENET :
Informations généalogiques sur la branche du Las
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommairevers l'armorial d'Hozier