RÉGNIER


blason de René François Régnier, évêque d'Angoulême
D'azur au pélican avec sa piété d'argent, adossé à une croix de calvaire d'or.
Couronne ducale, surmontée d'une croix à double traverse.
Au dessus, le chapeau de cardinal à 30 glands.
Devise : CHARITAS CHRISTI URGET NOS
(Comte de SAINT-SAUD)

RÉGNIER René François, né le 17 juillet 1794 à Saint-Quentin les Beaurepaire (Maine et Loire), issu d'une famille pauvre.
Il fit ses études au Prytanée militaire de la Flèche (Sarthe), de 1809 à 1810, à l'école ecclésiastique d'Angers, de 1810 à 1811, et enfin au lycée d'Angers de 1811 à 1813.
Il entra au grand séminaire d'Angers, d'où après avoir reçu le sous-diaconat, il fut envoyé comme professeur au nouveau collège de Beaupréau.
Le 19 décembre 1818, il fut ordonné prêtre, et au bout de quelques années de professorat, il fut choisi pour être proviseur du collège royal d'Angers. Il occupa ce poste d'octobre 1823 à la fin de l'année scolaire de 1830.
Le 23 avril 1832, il fut nommé chanoine, puis vicaire général d'Angers, où il exerça pendant 10 ans.
Le 15 juin 1842, le gouvernement français le choisit pour être évêque d'Angoulême.
Il fut préconisé le 27 juillet, puis sacré le 25 septembre dans la chapelle du séminaire de Saint-Sulpice à Paris, par Monseigneur Affre.
Après avoir prit possession du siège épiscopal le 29 septembre, par M. Brunelière, son délégué, il fit son entrée solennelle à Angoulême, le 4 octobre 1842.
Le 16 mai 1850, il fut nommé par le gouvernement à l'archevêché de Cambrai (Nord). Préconisé le 30 septembre, il fit son entrée dans cette ville le 19 décembre 1850.
(Abbé TRICOIRE).
Il participa au concile de Vatican I en 1869-1870.
Lors du consistoire du 22 décembre 1873, le Pape Pie IX, le créa cardinal.
Il participa au conclave de 1878, où fut élu le Pape Léon XIII.
Il fut également commandeur de la Légion d'Honneur et grand-croix de Léopold d'Autriche. (Comte de SAINT-SAUD).
Il décéda à Cambrai, le 4 janvier 1881. (Abbé TRICOIRE).


- Comte de SAINT-SAUD : Armorial des prélats français du XIXème siècle.
- Abbé TRICOIRE : Les évêques d'Angoulême : Recherches historiques depuis les origines jusqu'à nos jours.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommairevers l'armorial d'Hozier