de RENOUARD

blason de la famille Renouard
D'argent à trois fasces de gueules frettées d'or.
Des membres de cette famille furent sieurs d'Ermelle (actuellement l'Hermelle, commune de Lignières-Sonneville), de Servolle (Bouteville), de Chemelières.(?), de la Madeleine (Bonneuil), de Courcillon (Maine), etc...

I) de RENOUARD Jean.
Il fut héritier de feu Jourdain de Pranzac, et rendit hommage à l'évêque d'Angoulême, le Ier juillet 1481. (abbé Adolphe MONDON).
Il était dit aussi seigneur de la Jauvigère (Brie), et était qualifié d'archer et d'homme d'armes d'Angoumois.
En 1467, il fut présent à la monstre d'Yvon du Fou, chambellan du roi.
Il épousa Jeanne de Gain de Linars, fille de Jacques et de Catherine de Bourges d'Ars.
De cette union naquirent :
  1) Jean, écuyer, seigneur de Pranzac.
Il rendit hommage du fief de l'Espinasse (Feuillade), en 1481, 1494 et 1509.
Le 24 avril 1509, il renouvela cet hommage à l'évêque d'Angoulême, pour son fief de Pranzac; pour celui de l'Espinasse qu'il tenait de feu Gérald Robert, paroissien de Sers; pour la moitié des dîmes du froment en Brie, qui lui venait de feu Jean Delage Vigier, paroissien de Brie.
Un aveu de 1520 à François Ier, comte de La Rochefoucauld, le donne comme seigneur de Pranzac et de Rochebertier (Yves PIERRON).
Il et eut pour héritier, son frère Pierre. (abbé Adolphe MONDON).
2) Pierre, qui suit.

II) de RENOUARD Pierre, écuyer, seigneur de Pranzac, Brie et de la Jauvigière, de Rochebertier (Vilhonneur), et de Servolle (Bouteville).
Il accorda une quittance, au nom de ses enfants, le 14 août 1510.
Il épousa en premières noces, en novembre 1503, Liette de Livennes, fille de Guyot, seigneur de Verdille, et de Antoinette (alias Annette) de Polignac. (Elle décéda en 1510).
Ils eurent pour enfants, au moins :
  1) François, écuyer, seigneur de Rochebertier.
Il décéda après 1531.
2) Pierre, qui fit la branche de Villayer (Ille et Vilaine).
3) Bonaventure, qui suit.
Pierre épousa en secondes noces en août 1510, Catherine de Clermont Dampierre, dame châtelaine de Pranzac (née en 1480, décédée en 1535), fille de François, seigneur de Dampierre sur Boutonne, et d'Isabeau Chaudrier. Veuve, elle épousa en secondes noces dès 1513, Guy de Mareuil.

III) de RENOUARD Bonaventure, écuyer, seigneur de Rochebertier et de la Jauvigière.
Il naquit entre 1503 et 1510.
Il épousa par contrat du 11 (alias 19) novembre 1530, Catherine d'Aubusson de Milhac (alias de Villac), fille de Gabriel, écuyer, sieur du Repaire de la Bauvière, de Verneuil en Périgord, et de N. (contrat signé de Costiller, de Gabriel de Verneuil, de B. de Verneuil de Bannes, de I. de La Garde, et de RENOUARD).
Le 3 juin 1531, il vendit pour la somme de 100 écus sol au coin du roi, à Jean Pontenier, sieur des Giraudières (Champniers), une partie du grand plantier et fief de la Giraudières.
Bonaventure et Catherine eurent pour enfants ::
  1) N.
2) Pierre-Léonard, écuyer, seigneur de Rochebertier, de la Jauvigère, sieur de la Passonne.
3) Peut-être Antoine, écuyer, seigneur de Rochebertier. (Yves PIERRON).
Il épousa Antoinette d'Authon, fille de Pierre et d'Anne d'Amaury. Veuve, elle épousa en secondes noces le 6 janvier 1578, Jean de Livron, seigneur de Puyvidal, fils de Geoffroy et de Marie Vigier de La Pile (Abbé Adolphe MONDON).
Il décéda avant 1578. (Yves PIERRON).
4) Annet, qui suit.
5) peut-être Bonaventure, écuyer, seigneur de Rochebertier.
Il épousa Madeleine de La Porte, fille de Pierre, écuyer, seigneur de Châtillon et de la Vallade; et de Jacquette de Livenne.
Elle était séparée de biens avec lui, le Ier septembre 1607.
Il fut capitaine au service du roi de France, et fut tué en 1649 lors d'une sortie pendant le siège de Barcelone. Il fut inhumé dans l'église cathédrale de cette ville.
Madeleine de La Porte, sa veuve, se retira à Saint-Sornin. Par un acte du 6 décembre 1667, devant notaire, elle se fit confirmer la mort de Bonaventure, par l'un de ses anciens soldats rencontré sur la champ de foire de La Rochefoucauld. (Yves PIERRON).
6) Gabrielle, demoiselle de la Jauvigère.
Elle épousa Jean de Bordes, écuyer, seigneur de Chauvin, fils de Dominique, écuyer, seigneur de la Fayardie, et de Jacquette du Mas.

IV) de RENOUARD Annet, écuyer, seigneur de la Jauvigère, et de Servolles, (alias Cervolles) (Bouteville).
Il fit un contrat avec son frère Pierre-Léonard, le 26 février 1599, signé Emblas, notaire royal.
Il épousa par contrat du 22 novembre 1563, devant de La Brousse, notaire royal, Jeanne Gouvernault, (ou Gouvernand), fille de Antoine, et de Françoise des Rosiers.
Le même jour, il donna quittance de la dot de sa femme.
Il fit un contrat avec son frère Pierre, le 26 février 1599.
Annet et sa femme firent un testament mutuel, le 25 août 1600, devant Archier, notaire royal.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Charles.
3) Abias, qui épousa par contrat du 13 novembre 1603, (signé Berjasson, notaire), Charles Golland, sieur de la Chambre.

V) de RENOUARD Jean, écuyer, seigneur de la Jauvigère, et de Cervolles, demeurant paroisse de Saint-Paul de Bouteville.
Il épousa par contrat du 11 avril 1610, devant Ricot, notaire, Louise de La Maisonneuve.
Ils testèrent le 9 mai 1620, devant Quentin, notaire, en faveur d'Isaac, Pascal, Henri, et Hélie, leurs enfants.
Ils eurent pour enfants :
  1) Pascal, qui fit la branche d'Ermelle (Lignières-Sonneville).
2) Isaac, qui suit.
3) Henri, né entre 1610 et 1620, écuyer, seigneur de Chemellières, qui épousa par contrat du 18 septembre 1650 (signé Roux, notaire), Marie de Sens, (alias de Xant, Dexant).
Le 13 mai 1708, Marie Dexant, alors veuve de Henry, demeurait au logis du Breuil (Bonneuil). Elle afferma les moulins à eau proche et au dessous du logis.
Il fut l'auteur de la branche des seigneurs de Viville.
(Jérôme ROYER et Jean-Paul GAILLARD).
4) Hélie, née entre 1610 et 1620.

VI) de RENOUARD Isaac, né entre 1610 et 1620, écuyer, seigneur de Cervoles (Servolle - Bouteville).
Il épousa le 20 février 1643, Louise Le Coq.
En 1720, il demeurait en son logis noble du Breuil (Bonneuil). (Jérôme ROYER et Jean-Paul GAILLARD).
Il répondit à la convocation du ban et de l'arrière-ban de la noblesse de la sénéchaussée d'Angoumois, en 1635, ce qui permit à son frère Pascal d'en être déchargé.
Ils eurent pour enfant :
  1) Rachel, héritière et créancière de feu Isaac RENOUARD, sieur de Rochebertier, se retira à la Rochefoucauld.
De religion protestante, elle refusa de se soumettre lors de la Révocation de l'Edit de Nantes.
Après son décès, son corps fut trainé sur une claie. (Yves PIERRON).

2) Elisabeth
, qui épousa Charles de RENOUARD, son cousin germain, fils Pascal, écuyer, seigneur d'Ermelle, et d'Esther de La Saunière.

Branche d'ERMELLE (Lignières -Sonneville) :
VI) de RENOUARD Pascal, né entre 1610 et 1620, écuyer, seigneur d'Ermelle.
Son frère Isaac répondit à la convocation du ban et de l'arrière-ban de la noblesse de la sénéchaussée d'Angoumois, en 1635, ce qui lui permit d'en être déchargé.
Il fut maintenu dans sa noblesse d'extraction, ainsi que son frère, à l'intendance de la Rochelle, le 20 décembre 1698, avec le règlement d'armoiries suivantes :
D'argent à la quintefeuille de gueules en abyme.
Il épousa par contrat du 13 août 1634, (signé Vergnon, notaire royal), Esther de La Saunière.(alias de La Saunerie)
Il testa avec son épouse, le 19 février 1686, devant Rondail, notaire royal.
De cette union naquit :
  1) Charles, qui fit la branche de Conzac :.
2) Alexandre, qui suit.
3) Angélique, qui épousa le 16 septembre 1685, Pierre Robert.
En 1713, elle demeurait au logis de la Porte, paroisse Saint-Seurin de Barbezieux. (Abbé M. GUÉRIN).
4) Louise, qui resta célibataire.
Elle habitait avec son frère à Ermelle, en 1713, quand elle fit son testament. (Abbé M. GUÉRIN).

VII) de RENOUARD Alexandre, chevalier, seigneur d'Ermelle, y demeurant.
- D'argent à trois renards de sable passant l'un sur l'autre (RENOUARD).
- D'azur à une fasce d'argent accompagnée de trois pommes de pin d'or
. (CRESPIN).
Armorial de La Rochelle.
blason d'alliance des Renouard et des Crespin
Il fut maintenu en sa noblesse par d'Aguesseau, en 1664 et par Bégon, intendant de La Rochelle, le 26 décembre 1698, et le 11 février 1699.
Le 19 juin 1687, il vendit la maison et métairie de Montifaux (Bernac), à Catherine Bajot, demeurant au lieu noble du Goullet (Bernac).
(Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE).
Il épousa le 17 mars 1694, Elisabeth Crespin.
Etant veuf, il décéda vers 1722, et avait eu pour enfants :
  1) Louis, chevalier, seigneur d'Ermelle.
Un acte de partage du 14 octobre 1722, entre Louis et son frère Charles Alexandre, mentionne : "Le lieu d'Ermelle, anciennement appelé des Fourniers". (Jean-Paul GAILLARD).
Le 16 septembre 1726, il fit faire un inventaire de Servolle (Bouteville), suite au décès d'Elisabeth de RENOUARD. (Jean-Paul GAILLARD).
Il dut décédé jeune. (Abbé M. GUÉRIN).
2) Charles Alexandre, qui suit.

VIII) de RENOUARD Charles Alexandre, chevalier, seigneur d'Ermelle et de Servolle.
En 1739, il hérita de Charles de RENOUARD, la terre de Servolle (Bouteville).
Le 16 mai 1752, il rendit hommage et dénombrement au roi pour son fief de Servolle et Puychaud en Bouteville et Bonneuil, qu'il avait hérité de son oncle. Ce fief relevait en partie du roi à cause de son château de Bouteville, au devoir de 20 sols par an, et consistait en la maison, cour, jardin, fuie, vigne et terres du lieu de Servolle.
Le 21 novembre 1764, il passa un marché pour la construction d'un puits à Servolle, de 20 brasses de profondeur (environ 32 mètres). (Jean-Paul GAILLARD).
Le 16 mars 1774, Charles Alexandre, étant très âgé et hors d'état de faire valoir ses domaines, avec en plus des procès à soutenir contre son seigneur et voisin, vendit à Jean Matignon, notaire à Lignières, la métairie de la Davorde, pour 13000 livres.
Le 22 juillet 1774, ce fut au tour du fief de Servolle, qu'il vendit pour 25600 livres, à Maître Jacques Tabuteau de Gademoulins, conseiller du roi et juge prévôt royal de Bouteville.
Il décéda célibataire, le 23 novembre 1779, laissant Ermelle à sa nièce, Marie Anne Guyot d'Ervaud, qui lui avait rendu dans sa vieillesse, "des services journaliers, constants et assidus". Elle avait épousé Charles-Auguste d'Auzy. (Abbé M. GUÉRIN).

Branche de CONZAC :
VII) de RENOUARD Charles, écuyer, seigneur de Servolle.
D'azur semé de sautoirs d'or.
Ce blason a été affecté à Charles de RENOUARD, par les cabinets d'HOZIER.
blason de Charles de Renouard.
Il épousa en premières noces vers 1665, Madeleine de Culant, (née entre 1633 et 1647), fille de Geoffroy de Culant, baron de Ciré, seigneur de Saint-Même, et de Jacquette Méhée, dame d'Anqueville. (Elle décéda en février 1682).
Ils eurent pour enfants :
  1) Isaac, qui suit.
2) peut-être Angélique, qui épousa en 1700, à Chassors, Jacques Horric, (né en 1673), seigneur du Bourguet.
Le 28 juillet 1713, elle rédigea son testament. Elle était dite veuve de Pierre Robert, écuyer, sieur de Tozias et de la Porte (le Maine Laporte - Barbezieux).
Elle décéda le Ier octobre 1713. (Roger MARCHIVE).
3) peut-être aussi Esther, qui épousa par contrat du 30 juin 1690, Daniel Horric, seigneur du Raby, de la Caillaudière, d'Estivalle, et de la Grève.
4) peut-être Louis, qualifié seigneur de la Madeleine (Criteuil).
Il épousa Marie Giraudon.
Etant veuve, elle acheta le 2 juin 1714, de Jacques Salomon, sieur du Maine Blanc, conseiller du roi au siège présidial d'Angoumois, le domaine du Maine Blanc et sa métairie de Vois Vert (Etriac). (Jean-Paul GAILLARD).
Charles épousa en secondes noces, le 4 février 1685, par contrat reçu Poirier, Elisabeth RENOUARD, sa cousine, fille d'Isaac, écuyer, seigneur de Servolle, et de Louise Le Coq.
Le 30 août 1698, Charles était dit demeurant à Villefagnan. Il acheta à cette date le Breuil-Tison (Paizay-Naudouin), par décret du présidial d'Angoulême. (Bruno SÉPULCHRE).
A la fin du XVIIème siècle, la Goupillière (Villefagnan), appartenait à Charles et Elisabeth. (Bruno SÉPULCHRE).
Le 31 mars 1715, Charles et Elisabeth vendirent leur maison du Breuil Tison, paroisse de Paizay-Naudouin, Pierre Mourge, marchand à Villefagnan, et à Suzanne Quante, son épouse. (Jean-Paul GAILLARD), (Bruno SÉPULCHRE).
Il décéda en 1739. Son héritier pour Servolle fut Charles Alexandre de RENOUARD, son neveu. (Jean-Paul GAILLARD).

VIII) de RENOUARD Isaac, seigneur de la Madeleine (Criteuil), et du Breuil (Bonneuil).
Il hérita du fief du Maine Laporte (Barbezieux), sans doute d'Angélique de RENOUARD (sa soeur ?).
(Roger MARCHIVE).
Le 26 septembre 1726, il acheta de Louis Thomas de Conan, chevalier, seigneur de Connezac, Hautefaye, la Bouchardière; la seigneurie de la Touche (Saint-Aulais La Chapelle Conzac). (Roger MARCHIVE).
Il se disait aussi seigneur de Conzac, en 1735.
Il fut parrain de François Marie Julie Horric, baptisée le 29 avril 1699, à Chassors. (La marraine était Françoise Marie Julie Horric, fille de Philippe). Témoin : Isaac de Culant.
Il contracta peut-être trois alliances :
En premières noces, avant 1700, avec Madeleine de RENOUARD. (Elle fut marraine d'Etienne Isaac Horric, baptisé le 8 mars 1700, à Chassors. Le parrain était Isaac de Culant, seigneur d'Anqueville).
Il épousa en secondes noces, le 19 juillet 1714, à Beaumont Pied de Boeuf, (élection de Château du Loir), Marie-Anne Louise de Vanssay (née le 16 février 1696, baptême différé le 10 mars 1697, et décédée à Beaumont en 1719), fille de Nicolas, seigneur de Marcé et de la Couëtterie (Beaumont Pied de Boeuf), et de Marie-Louise Le Maçon de Trèves. (Michel CODRY).
De cette union naquit au moins :
  1) Isaac Nicolas, qui suit.
2) Marie Louise Périne, qui fut reçu chez les demoiselles de Saint-Cyr, et en fut retiré par ces parents, sans doute pour se marier, en 1732.
Elle épousa après 1732, François de Manes, chevalier, seigneur des Couts. Par ce mariage, le logis de la Madeleine passa dans la famille de Mânes.
Cependant le 12 août 1775, il vendit la Madeleine à Charles Auguste d'Auzy, époux de Marie Anne Guyot, légataire d'Alexandre de RENOUARD d'ERMELLE.
(Jean-Paul GAILLARD).
Elle fut héritière de Henry Pierre Joseph de Vanssay, son oncle, chevalier, seigneur de Courcillon.
Enfin en troisièmes noces, Il épousa le 4 février 1722, Esther-Henriette Vigier, fille de Charles, seigneur de Massac, et d'Anne de Saint-Hermine.

IX) de RENOUARD Isaac-Nicolas, chevalier, seigneur de Courcillon, demeurant à Conzac en 1741.
Son oncle, Henry Pierre Joseph de Vanssay décéda au château de Courcillon, le 28 mars 1748. En tant qu'héritier, il fut présent avec sa soeur Marie Louise Périne, et Louise Antoinette Chanlatte, veuve du défunt, à l'inventaire du château et de la terre de Courcillon, paroisse de Dissay sous Courcillon (Sarthe), devant François Le Guy, notaire à Château du Loir. (Fabien ARBANÈRE)
Il épousa Catherine Duvoy.).
Il possédait le fief des Bitaudeaux (Saint-Aulais - la Chapelle - Conzac).

Noms non reliés à la généalogie :
- de RENOUARD Jean, seigneur de Conzac en 1745.

- de RENOUARD Nicolas, seigneur de Conzac en 1770.

- de RENOUARD Jean-Nicolas, seigneur de Conzac de 1774 à 1783, au moins.
Il habitait à la Touche, paroisse de Conzac, en 1774, époque où il donna à bail le moulin de Conzac.

Branche de VILLAYER (Ille et Vilaine) :
III) de RENOUARD Pierre, né après 1503.
Il épousa Jeanne de Montalembert.
Il décéda en avril 1577, et fut inhumé le 16 avril à Visseiche (Ille et Vilaine).
De son union était né :

IV) de RENOUARD Guy, écuyer, seigneur de Villayer (Ossé - Ille et Vilaine), seigneur de Rivière et de Longlée (Visseiche - Ille et Vilaine).
Il fut secrétaire du roi en la chancellerie, prés le Parlement de Bretagne, de 1575 à 1580.
Il fut confirmé dans sa noblesse par lettres n'anoblissement du 8 juillet 1607.
blason des Renouard de Villayer
D'argent à une quintefeuille de gueules.
Devise : Sperat ad Astra
Il épousa en premières noces Françoise Gouère, puis en secondes noces aux environ de 1565 Louise Bonnery. Enfin il épousa en troisièmes noces le 13 juin 1579, Marguerite de Gralatays.
De ces unions naquirent :
  1) Guy, qui suit.
2) Julien, écuyer, seigneur de Villayer.

V) de RENOUARD Guy, né en 1569 à Visseiche, seigneur de l'Onglée, Rivière et Villayer.
Il fut auditeur à la chambre des comptes de Bretagne en 1580, sénéchal de Nantes, conseiller-maître en 1586, et secrétaire du roi en la chancellerie du parlement de Bretagne. (Il y avait succédé à son père en 1576, et résigna en 1632 à son fils).
Il fut anobli par Henri IV en 1607.
Il épousa en premières noces Anne Dollier. (Elle fut décapitée pour adultère).
Ce dette union était née :
  1) Renée, né le 2 mars 1587 à Moulins.
Le 28 février 1602, il épousa par contrat de mariage, en secondes noces, Françoise de Becdelièvre, fille du seigneur de Bouexic, président de la chambre des comptes de Nantes.
Il décéda le 28 octobre 1633 à Drouges (Ille et Vilaine).
De cette union naquirent :
  2) Marguerite, née le 11 juin 1603 à Rennes.
Elle épousa par contrat de mariage du 5 mai 1616, à Rennes, Paul Haÿ, seigneur, puis marquis du Chastelet.
Elle décéda peu avant le 29 mai 1619, et fut inhumée à Rennes.
3) Jean Jacques, né à Nantes le 24 juin 1607, chevalier, seigneur puis comte de Villayers, en janvier 1655.
Il fut également titré seigneur de Matignon, la Grée et la Brousse.
Il eut les charges de conseiller d'état à Rennes, puis à Paris (1632-1633), et fut nommé doyen du conseil d'état, maître des requêtes (le 28 février 1636), intendant de justice et de police à Orléans en 1638.
En 1659, il fut nommé membre de l'Académie Française.
Il inventa l'ascenseur, ou "chaise volante", et fut l'initiateur des boîtes aux lettres à paris en 1650, gérées par la "Petite Poste".
(En 1650, la communication par écrit entre les Parisiens est impossible, malgré les quelques bureaux de poste qui fonctionnent déjà dans la capitale. Jean Jacques de RENOUARD résout le problème en créant la petite poste et surtout, en inventant la boîte aux lettres, qu'il fait installer dans les principales rues de Paris. Le nombre de ces boîtes murales dans la ville ne cesse par la suite de croître, avant de s'étendre sur le plupart des villes françaises.
Quant à la distribution du courrier intra-muros avec le paiement du port par l’expéditeur, il obtient de Louis XIV le privilège de créer ce service postal « pour ceux qui s’en voudraient servir, le transport des lettres d’un quartier de Paris à un autre » (ordonnance du 17 juin 1653). Le système était original mais, sans que les véritables raisons en soient connues par l’histoire, l’expérience fut un échec.) (WIKIPEDIA)
Par 2 arrêts du 25 septembre 1668 et 21 mars 1669, rendus à la chambre de Réformation, au rapport de M. des Cartes, il fut déclaré noble d'extraction.
La terre de Villayer, que ce dernier possédait en Ossé, fut érigée en comté, par lettres de janvier 1655, renouvelées en 1680, et enregistrées au Parlement de Bretagne le 21 janvier 1681.
En 1637, il avait épousé Marthe de Neufbourg, et continua la lignée de cette famille avec trois enfants.
Il décéda le 5 mars 1691 à Paris.
4) César, né le 15 décembre 1611 à Rennes, seigneur de la Motte, de Drouges et de la Roberie.
Il épousa le 31 mai 1635 à Nantes, Isabelle, alias Elisabeth, Poullain, dame de Gesvres, d'où postérité.
Par 2 arrêts du 25 septembre 1668 et 21 mars 1669, rendus à la chambre de Réformation, au rapport de M. des Cartes, il fut déclaré noble d'extraction.
Il décéda le 24 septembre à Treillières.
5) René, seigneur de la Chenardière.
Il fut conseiller au parlement de Lorraine (Metz de 1638 à 1643).
6) N.
7) Françoise, qui épousa Toussaint des Nos, seigneur de la Ville-Thébault.

Noms isolés :
- de RENOUARD Jeanne, qui épousa le 3 janvier 1526, Pierre de Chambes (alias de Jambes), écuyer, seigneur de Fougères et de Fouquebrune.

- de RENOUARD Marie, épousa de Henri de La Grésille, avocat au Parlement, élu en l'élection d'Angoumois.
Devenue veuve, elle paya, le Ier avril 1707, les arrérages dus sur une maison de la paroisse Saint-Antonin.

- de RENOUARD Marie. Elle fut la seconde femme de Alexandre Pontenier, conseiller au présidial d'Angoulême.
Devenue veuve, elle fit une procuration, comme mère et tutrice de François, son fils, du 11 février 1563.

- de RENOUARD Pierre.
D'HOZIER lui donne pour femme N. Sernolle.
On devine l'énorme confusion... Sernolle étant à mon avis, une déformation de Servolle, nom du fief en Bouteville.
Il attribua cependant à cette N. Sernolle, un blason de fantaisie, que voici :
De gueules à deux fasces ondées d'or.
blason de N. Sernolle (?), femme de Pierre Renouard.

- Généalogie et documentation envoyée par M. Michel DORMOY.
+ des précisions trouvées dans les ouvrages suivants :
 

- Abbé Joseph NADAUD : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente : (Abbé M. GUÉRIN - Lignières Sonneville).
- Extrait du cahier du rôle du ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois, 1635 : de BREMOND d'ARS.
- Etienne BARTH : Le canton de Barbezieux au temps passé.
- Jérôme ROYER et Jean-Paul GAILLARD : article sur le Breuil (Bonneuil), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE : article sur Montifaux (Bernac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jean-Paul GAILLARD : articles sur Servolle (Bouteville), La Magdeleine (Criteuil), le Maine Blanc (Etriac), Ermelle (Lignières-Sonneville), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Bruno SÉPULCHRE : article sur le Breuil-Tison (Paizay-Naudouin), et la Goupillière (Villefagnan), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Roger MARCHIVE : article sur la Touche (Saint-Aulais La Chapelle Conzac),
et le Maine Laporte (Barbezieux), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Yves PIERRON : article sur Rochebertier (Vilhonneur),
dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Abbé Adolphe MONDON : Notes historiques sur la baronnie de Marthon, en Angoumois.
- Abbé M. GUÉRIN : Lignières-Sonneville et Saint-Palais des Combes.
- Michel CODRY : Informations généalogiques sur le afmille de Vanssay.
- Fabien ARBANÈRE : Généalogie de MANES : http://gw.geneanet.org/fab21?lang=fr;pz=fabien;nz=arbanere;ocz=0;m=N;v=de+manes+du+gazon

- Bertrand du MAS de MASCAREL : http://gw.geneanet.org/amphibi?lang=fr;pz=baudouin;nz=dumas+de+mascarel;ocz=0;p=jean;n=renouard;oc=1

retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire