RICARD

blason d'Joseph François Ernest Ricard, évêque d'Angoulême
D'azur semé d'étoiles d'argent, à la Vierge-Mère au naturel, couronnée d'or, assise sur un trône d'or posé sur un tertre de sinople,
au chef de gueules chargé d'un Sacré-Coeur rayonnant d'or.

Devise : TU ES SPES MEA
(Jean-Jacques LARTIGUE)

RICARD Joseph François Ernest, né à Sanvensa, près de Villefranche (Aveyron), le 27 février 1852.
Distingué par l'évêque de Rodez, le cardinal Bourret, celui-ci l'envoya à Rome acquérir ses grades de docteur en théologie et en droit canon.
Rentré en 1878, il devint successivement secrétaire particulier du prélat, secrétaire général de l'évêché, et enfin vicaire général du diocèse, sous le cardinal et ses deux successeurs. (abbé TRICOIRE).
Par décret du 5 avril 1901, il fut nommé évêque d'Angoulême. Préconisé le 18, il fut sacré le 29 juin dans la cathédrale de Rodez, par Monseigneur Francqueville, son évêque, assisté de monseigneur Latieule, évêque de Vannes, et de Monseigneur Montéty, évêque de Béryte in partibus.
Il arriva à Angoulême le Ier août et fut intronisé dans la cathédrale le 3.
Pendant son épiscopat se tint à Angoulême le XVème congrès eucharistique international, du 20 au 24 juillet 1904. Furent présent à ce congrès 1 cardinal, 1 archevêque, 5 évêques, ainsi que deux autres prélats. (Abbé TRICOIRE)
Le 15 avril 1907, Monseigneur RICARD fut élevé au siège épiscopal d'Auch. Un an plus tard, il était qualifié d'évêque d'Auch, de Condom et de Lectoure (Gers).
En 1934, il fut nommé archevêque titulaire de Ternobus, émérite d'Auch, de Condom, de Lectoure et de Lombez.
Il décéda à Lourdes, le 11 novembre 1944. (Héraldique Européenne)

- Jean-Jacques LARTIGUE : Dictionnaire et armorial de l'épiscopat français (1200-2000).
- Abbé TRICOIRE : Les évêques d'Angoulême : Recherches historiques depuis les origines jusqu'à nos jours.
menu des mises à jourretour vers le sommaire