de SALIGNAT
alias de SALIGNAC


blason de la famille de Salignat
D'argent à trois fusées de gueules en fasce.

I) de SALIGNAC Guichard, né vers 1400.
Il épousa Christine de Brettes, et décéda en 1474, ayant eu pour enfant :

II) de SALIGNAC Guillaume, seigneur du Puy-Joly.
Le 27 mai 1485, il rendit hommage au seigneur de La Vauguyon, pour son fief du Puy-Joly.
Il épousa le 24 mai 1474, Antoinette de Sandelesse, et en eut pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) Nicolas.

III) de SALIGNAC François, seigneur du Puy-Joly et de l'Oliverie (Montrollet).
Il épousa le 10 juin 1527, Louise de Coignac, fille de Jean, écuyer, seigneur de Pers, et de Marie Anne Joubert.
De cette union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Mathieu.
3) Françoise.
4) Marguerite, qui épousa en 1555, Huet du Pin, seigneur de Beyssat et de Bussière-Boffy, fils de Peyrot, seigneur de Lavaud, et de Françoise Guyot.
Par son testament du 22 mai 1588, elle élit sa sépulture dans les tombeaux de Louise de Coignac, sa mère, et fit pour exécuteur François, son frère.

IV) de SALIGNAC François, né vers 1550, seigneur de l'Oliverie.
Le 30 août 1578, il épousa Anne Estourneau, fille de Jacques, seigneur de la Motte de Tersannes, et de Marie de Blom.
Il décéda après 1588, ayant eu pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) François, écuyer, seigneur de l'Oliverie

V) de SALIGNAT Pierre, seigneur de Fontenilles.
Il épousa en premières noces le 18 avril 1616 Anne de Maignat, qui lui donna pour enfant :
  1) Simon, qui suit
Pierre épousa en secondes noces le 14 juillet 1634 Léonarde de Couhé, fille de Jacques, seigneur de la Motte-Chabernaud, et de Léonarde de La Quintinie.
Il eut de cette union :
  2) Raymond, qui sera à l'origine de la branche de SALIGNAC- FÉNELON.
3) Isabeau, née en 1637.
Elle épousa le 25 juillet 1660, Robert de Verdilhac, sieur de Marassy (décédé le 15 février 1681 à Saint-Victurnien - Haute-Vienne), fils de François, sieur de Châteaumoulin, et de Marguerite Bardet, d'où descendance.

VI) de SALIGNAT Simon, écuyer, sieur du Vignaud, paroisse d'Exideuil. (Informations communiquées par M. Etienne RAMAT)
Il épousa le 14 juillet 1634 Françoise Rivaud, qui lui donna :
  1) Raymond, qui suit.
2) Pierre, né le 20 mai 1640.
D'une alliance inconnue, il eut :
  a) Etienne, écuyer, sieur de Bourdicaud, le Vignaud, les Brosses, paroisse d'Etagnac.
Il décéda au château du Fraisse, le 17 novembre 1734, et fut inhumé dans l'église de Nouic.
Il avait épousé le 17 janvier 1695 Anne Dreux, dont il eut :
  a1) Pierre, né le 9 décembre 1696.
a2) François, né le 19 janvier 1710, et tonsuré en 1725. Il fut chanoine de Luçon en 1762.
a3) Marie, qui épousa le 22 juillet 1717 Jean Barbarin, sieur de Monteil, paroisse Saint-Pierre de la ville de Saint-Junien.
Elle était née à Saint-Junien le 4 février 1701.
a4) Valérie, née le 21 février 1711.
a5) autre Valérie, morte en bas-âge.
a6) Claude, mort en bas-âge.

VII) de SALIGNAT Raymond, écuyer, sieur des Vignauds, paroisse d'Etagnac.
Il décéda à 52 ans, le 22 décembre 1669.
Il épousa Catherine Rivaud. Elle mourut à 28 ans le 18 octobre 1649.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jacques, baptisé le 2 novembre 1646.
2) Valérie, baptisée le 16 février 1648.
3) Léonarde, baptisée le 20 mars 1649.
4) peut-être Pierre. Il mourut à 65 ans, au château des Brosses, paroisse d'Etagnac, le 3 décembre 1710.

Branche de l'OLIVERIE : (Montrollet) : (Informations généalogiques de M. Jean CATHERINE).
V) de SALIGNAC François.
Il épousa Avoie d'Allemagne, fille de Charles, seigneur de Nalliers (Vienne), et de Gabrielle de Beauvau.
De cette union naquirent :
  1) Gillonne, qui épousa le 10 décembre 1637, au château de l'Oliverie (Montrollet), François Estourneau, seigneur de Tersannes, fils de François et de Marie Estourneau.
2) Jacques, qui suit.

VI) de SALIGNAC Jacques, seigneur de l'Oliverie.
Il épousa en 1642, Jeanne de Maumillon, dame de la Mondie (née avant 1640, décédée le 29 avril 1723 au Vigean (Vienne), fille de Jacques, seigneur du Bouchet, et de Debora de Livenne.
De cette union naquit :

VII) de SALIGNAC Jean, écuyer, seigneur de l'Oliverie.
Il épousa Ursule de Bridiers, fille d'André, seigneur de Gartempes, et de Catherine de Montmorency.
De cette union naquit :
  1) Anne Suzanne, qui épousa en premières noces, le 22 avril 1712, Claude de Bridiers, écuyer, seigneur de Bettenay (décédé avant 1726), fils de François et d'Anne de Rieu de Villepréaux. (d'où descendance).
Elle épousa en secondes noces en 1726, François de Lavergne, seigneur de Leymarie, la Renaudie et l'Oliverie (décédé en 1761), fils de Jean, écuyer, et de Barbe Tranchant. (d'où descendance).
Elle décéda avant 1742.

Branche de SALIGNAC-FÉNELON : (Informations généalogiques de M. Jean CATHERINE).
VI) de SALIGNAC Raymond, né le 13 juillet 1635, seigneur de Deveix.
Il épousa le 16 juin 1658 Suzanne de Sescaud, fille d'Etienne, seigneur de Saint-Just, et de Jacquette de Mannac.
De cette union naquirent :
  1) Madeleine, née à Saint-Junien, le 16 octobre 1670.
2) Antoine, qui suit.

VII) de SALIGNAC Antoine, né le 22 août 1672, sieur de Deveix.
Il épousa en 1708, Catherine Amblard (née en 1659).
Il fut tué en 1712 à la bataille de Denain (Nord), et avait eu pour enfant :

VIII) de SALIGNAC Antoine, seigneur de Salmaze.
De son union avec Anne Seguin, naquit :

IX) de SALIGNAC Jean Raymond, né le 27 novembre 1746 à Trois-Palis, seigneur de Masnadaud.
Il épousa en premières noces en 1771, Anne Suzanne Léontine de SALIGNAC (née le 3 décembre 1758, décédée le 23 février 1774), issue d'une branche cadette des SALIGNAC-de La MOTTE-FÉNELON, fille de Louis, seigneur de Lerrière, et de Suzanne du Rousseau.
De cette union naquirent :
  1) Antoine Alexandre Auguste, qui suit.
Jean Raymond épousa en secondes noces en 1776, Marie Anne de Rocquard (née en 1753, décédée le 14 décembre 1778), fille de Joachim, seigneur des Dauges, et d'Anne Aultier, dame des Chaslard.
Il épousa ensuite en troisièmes noces Christine d'Incourt d'Hangard (née en 1755 à Amiens, décédée le 27 janvier 1834 à Saint-Germain en Laye - Yvelines), fille de Pierre François et de Marie Jeanne Boistel d'Welles.
Jean Raymond décéda le 9 septembre 1824, et fut inhumé à Saint-Germain en Laye.
Il avait eu pour enfant de sa troisième union :
  2) Marie Madeleine Augustine, née vers 1791 à Angoulême.
Elle décéda le 25 décembre 1868 à Versailles.
3) Adèle, née en 1793.
Elle épousa Ferdinand de Cappot (né le 24 avril 1797 à Barcelone - Espagne, décédé le 10 mars 1875 à Versailles), fils d'Alexandre et de Marie Angélique de Noguer y Albert, d'où descendance.
Elle décéda en 1854.

X) de SALIGNAC de La MOTHE-FÉNELON Antoine Alexandre Auguste, né en 1774 au château de Lairière (Valence - Charente).
Il devint ministre plénipotentiaire.

Il épousa Fidèle Von Reinach-Steinbrunn (née le 9 décembre 1781 à Steinbrunn - Haut-Rhin, décédée le 7 août 1834 à Saint-Germain en Laye - Yvelines), fille de Frantz et d'Anna Antonia Henriette Von Eptigen.
Il décéda le 26 novembre 1845 et fut inhumé au cimetière ancien de Saint-Germain en Laye.
Les membres de cette famille de SALIGNAC ajoutèrent FENELON à leur nom, par décret impérial de 1855 où "Jean-Louis-Augustin de Salignac, baron de Loubert, baptisé le 26 mars I755, lieutenant-colonel d'infanterie, adjudant-général de la maison de Monsieur, depuis Louis XVIII, mourut sans postérité le I7 novembre I829 ayant institué comme héritier Jean-Raymond-Sigismond-Alfred de Salignac, chef de la famille de Salignac en Angoumois et Haute-Marche dont la communauté d'origine n'est pas connue."
De son union avec Fidèle étaient nés :
  1) Alfred, qui suit.
2) Clotilde, née vers 1814 à Mayence (Allemagne).
Elle épousa vers 1836, Edouard Charles de Clinchamp (né le 20 novembre 1807 à Avranches - Manche, décédé le 6 janvier 1873 à Avranches), fils de Gustave Martial Romain, et de Françoise Marguerite Vivien.
Elle décéda le 23 janvier 1892 à Avranches.
3) Frédéric, né en février 1815.
Il fut général de division d'artillerie.
Il épousa Marie Catherine de Reinach-Hirtzbach (née en 1821, décédée en 1894), fille de Charles et de Marie Eléonore Antoinette Von Reinach-Steinbrunn.
Il décéda le 13 novembre 1886 et fut inhumé au cimetière ancien de Saint-Germain en Laye.
Il avait eu pour enfant :
  a) Jean Hugues, né le 4 septembre 1858 à Paris, vicomte de Salignac-Fénelon.
Officier de dragons, il devint ensuite député de la Haute-Saône.
Il épousa Berthe Viellard (née le 7 juillet 1867, décédée le 17 mai 1946), fille d'Armand, et d'Eugénie Bian.
Il décéda le 17 septembre 1913, au château de Cirey sur Blaise (Haute-Marne), et avait eu pour enfants :
  a1) Bertrande, née en 1889.
Elle épousa Georges de La Croix de Castries (né en 1880, décédé en 1962), fils de René Edmond Marie Gabriel, et de Marie Catherine de Bryas, d'où descendance.
a2) Anne Marie Maurice, née en 1890.
Elle épousa François d'Astier de La Vigerie (né le 7 mars 1886 au Mans - Sarthe, décédé en octobre 1956), fils de Raoul Olivier, et de Jeanne Marie Amélie Masson-Bachasson de Montalivet, d'où descendance.
Elle décéda en 1952.
a3) Marie Laure "Renée", née le 19 mai 1892 au Lure (Haute-Saône).
Elle épousa le 7 janvier 1913 à Paris Armand d'Harcourt (né le 10 octobre 1883 à Paris, décédé le 4 septembre 1975 à Paris), fils de Victor Amédée Constant, et de Gabrielle de Laguiche, d'où descendance.
Elle décéda le 24 janvier 1974 à Paris.
a4) François Joseph Armand, né le 14 mars 1894.
Il décéda le 17 avril 1896 à Saint-Germain en Laye (Yvelines).
a5) Jean, qui épousa Simone Azaria, d'où descendance.
a6) Hélion, né le 13 janvier 1900.
Il décéda en 1958, et fut inhumé au cimetière de Saint-Germain en Laye.
4) Jules, né le 30 octobre 1816 à Darmstadt (Hesse - Allemagne).
Il fut général de division et fut breveté Grand Officier de la Légion d'Honneur.
Le 20 octobre 1856, il épousa Claire Randon (née le 24 mai 1831 à Paris, décédée le 7 avril 1892 à Toulouse - Haute-Garonne), fille de César, comte Randon, et de Clotilde Périer.
Il décéda le 16 décembre 1878 à Toulouse, ayant eu pour enfants :
  a) Henri, né le 17 avril 1863 à Paris.
Il fut officier de cavalerie.
Il épousa le 6 mai 1889, à Lille (Nord), Gabrielle de France (née en 1866, décédée en 1918), fille d'Arthur et de Marie Josèphe Lucq d'Herchies.
Il décéda le 30 juin 1922 à Elboeuf (Seine-Maritime), ayant eu pour enfants :
  1) Claire, née en 1890.
Elle épousa Joseph Le Caron de Canettemont (né en 1886, décédé en 1929), fils de Charles Octave et de Marie Henriette Valentine de Malet de Coupigny.
Elle décéda en 1941.
2) Hugues, né le 13 mai 1891 à Saint-Omer (Pas de Calais).
Il fut ingénieur de l'Ecole Centrale de Paris, et devint sous-lieutenant d'artillerie.
Il fut tué le 17 février 1915, à Mirecourt Le Mesnil Lès Hurlus (Marne).
3) Jacqueline, née en 1892.
Elle épousa Walter (Olim Wigham) Wigham (né en 1878, décédé en 1948), fils de David Dundas, et d'Ellen Campbell.
Elle décéda en 1940 à Londres.
5) Louis, né vers 1824.
Il fut élève de l'école militaire de Saint-Cyr, promotion du "Tremblement" (1842-1844).
Il devint chef d'escadrons de lanciers, et décéda le 5 janvier 1866 à Paris.

XI) de SALIGNAC de La MOTHE-FÉNELON Alfred, né le 6 avril 1810 à Francfort sur le Main (Hesse - Allemagne).
Il devint ministre plénipotentiaire, et sénateur.
Il épousa Louise Elisabeth Hertz (décédée le 12 septembre 1893 à Paris).
Il décéda le 2 mars 1883 à Cannes (Alpes-Maritimes), et fut inhumé au cimetière ancien de Saint-Germain en Laye (Yvelines).
De son union avec Louise Elisabeth, étaient nés :
  1) Alexandre, né en 1837.
Il décéda le 24 juin 1859 à la bataille de Solférino (Italie).
2) Guichard, né en septembre 1838.
Il décéda le 19 septembre 1913, et fut inhumé au cimetière ancien de Saint-Germain en Laye.
3) Léon (Anatole ?), qui suit.
4) Bernard Jules Antoine, né le 26 septembre 1840.
Il fut sous-lieutenant de hussards, et décéda le 20 décembre 1871.
Il fut inhumé au cimetière ancien de Saint-Germain en Laye.
5) Alphonse Mathieu Bernard Hélène, né en 1842.
Il devint général du cadre de réserve.
Il épousa Alexandra Tripet-Tripizine (née en 1850, décédée en 1939).
Il décéda en 1924, ayant eu pour enfant :
  a) Laure, qui épousa Jean Rémy Chandon-Moët (né en 1869), fils de Paul et de Marie Louise de Mordant de Massiac.
D'où descendance.

XII) de SALIGNAC de La MOTHE-FÉNELON Léon (Anatole ?), né le 30 mars 1839 à Francfort sur le Main (Hesse - Allemagne).
Il devint chef du cabinet du ministre des Affaires Etrangères.
Le 5 mai 1877, il épousa à Paris, Marguerite Deschamps (née le 16 septembre 1855 à Neuilly sur Seine, décédée en 1936), fille d'Arsène Pierre André, et de Marie Dufresne.
De cette union naquirent :
  1) Louise, née en 1879.
Elle épousa Louis de Lannes de Montebello (né en 1874, décédé en 1912), fils de Gustave et de Madeleine Guillemin.
Elle décéda en 1960.
2) Françoise, née en 1883.
Elle épousa Piero de Ritter-Zahony (né en 1858, décédé en 1928).
Elle décéda en 1967.

Noms isolés :
- de SALIGNAC (alias Salanhac) Aimeric, chevalier, épousa Amélie, qui lui donna :
  1) Raymond, qui fut chanoine de Saint-Junien, où il fonda son anniversaire en 1302.

- de SALIGNAC (alias Sallenhac), Mérigot, damoiseau, sieur de Coux, paroisse de Saint-Priest Thaurion, épousa N., d'où
  1) Andrieu, chevalier, seigneur de Fornamielh.
Il épousa N; d'où :
  a) Huguet, 1355.

- de SALIGNAC Etienne, écuyer, sieur des Brosses, paroisse d'Etagnac.
La porte d'entrée du logis des Brosses, datée de 1667, est surmontée d'un écu, portant les armes des SALIGNAC. (Bruno SÉPULCHRE et Jean-Paul GAILLARD).
Il épousa Ursule de Bridier, dont il eut :
  1) Pierre, né le 7 septembre 1677.
2) Barbe, baptisée le Ier mars 1679.

- de SALIGNAC Raymond, écuyer, sieur de Beneyteis, paroisse d'Etagnac, épousa, dans l'église de Saulgond, le 22 septembre 1670, Marie Mercier.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jeanne, née le 21 mars 1681.
2) François, né le 7 novembre 1682.
3) Valérie, baptisée à Etagnac le 16 octobre 1683.
Elle épousa le 19 novembre 1718 Jean de Limagne, sieur de la Ripaudie, avocat, fils de Jean, sieur de la Loubicherie, et de Suzanne Rempnoux, de la paroisse de Saint-Sébastien, de la ville de Chabanais.
4) autre Valérie, morte en bas-âge.

- de SALIGNAC Elisabeth, de la ville de Saint-Junien, épousa en 1769 Jean-Paul Vergniaud-Descalie, de Lesterps.

- de SALIGNAC Pierre, écuyer, sieur des Brosses et de Bourdicaud, paroisse d'Etagnac, épousa Anne-Catherine du Carret, dont :
  1) Jean Baptiste Marius, né le 8 juillet 1735.

- de SALIGNAC Pierre, écuyer, sieur de Fontenille, du bourg d'Exideuil, près de Chabanais, épousa Lamberte Chouë, et eut pour enfants :
  1 )Raymond, né le 13 juin 1635.
2) Isabeau, né le 27 septembre 1637.

- de SALIGNAC Etienne, écuyer, sieur de Beneyteis, paroisse de Saulgond, épousa le 28 octobre 1722, Marie de Trion.
Elle se remaria à Saint-Maurice de Limoges le 7 décembre 1735, avec Antoine Dupin de Saint-Etienne, paroisse de Saulgond.

de SALIGNAC Etienne, sieur des Picardies (Lesterps).
Il épousa Catherine Pinat. devenue veuve, elle fit faire le 18 septembre 1738, l'inventaire du lieu après le décès de son mari, puis le procès-verbal des bâtiments.
(Jean-Paul Gaillard).

- de SALIGNAC Jean, habitant la paroisse de Noziers, épousa N., dont il eut :
  1) Nicolas, tonsuré en 1530.

- de SALIGNAC Jacqueline. Elle fut la femme en 1675, de François du Reclus, sieur de Vibion.

- Abbé Joseph NADAUD : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- Librairie Bruno SÉPULCHRE : Châteaux, Logis, et demeures anciennes de la Charente. Articles de MM Bruno SÉPULCHRE, Jean-Paul GAILLARD, sur les sites des Brosses (Etagnac), et des Picardies (Lesterps).
- Informations généalogiques communiquées par M. Etienne RAMAT.
- Jean CATHERINE : Généalogie sur Internet : http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr;p=jean+raymond;n=de+salignac
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire