Saulnier
blason de la famille Saulnier
variante du blason de la famille Saulnier
autre blason de la famille Saunier
D'azur au chardon d'or feuillé et tigé de sinople, supportant deux chardonnerets d'or.
D'azur au chardon d'or, tigé, feuillé et terrassé de sinople, supportant deux chardonnerets affrontés de même.
( Saunier de Beaupine - Berneuil)
D'azur à un chevron d'or, accompagné d'une ancre d'argent en pointe, au chef d'argent chargé de trois hermines de sable.
(Autre blason de la famille Saulnier, attribué à la branche de Francillac, d'après le nobiliaire de la généralité de Limoges de Simon des Coustures.)

Cette famille est originaire du Périgord (de Brantômes, dit Courcelles).
La maison de Saulnier a été maintenue dans sa noblesse par pelot, intendant de Guyenne, le 15 mars 1667.
En 1789, plusieurs de ses membres ont voté pour les députés de la noblesse aux Etats Généraux, en Périgord et en Saintonge.
De la branche, dite de "Montplaisir et de Condat", est sorti Guillaume Saulnier, marquis de Montplaisir, maréchal des camps et armées du roi, tué à la bataille de Malplaquet, le 11 septembre 1709. C'est ainsi qu'il est inscrit sur les tables de marbre de la galerie de Versailles.

On peut voir ce blason sur la grille du château de Gondeville (Maintenant devenue la mairie de Gondeville)


I) SAULNIER Guilhem (ou Guillaume), sieur de Pierre-Levée en Trois-Palis. Ledit Saulnier est conseiller par la mort de Pierre du Souchet, le 9 octobre 1647. Il fit déclaration de vouloir vivre noblement le 24 mars 1649. Léonard de Montargis fut reçu par la mort dudit Saulnier, le 21 mai 1649. Il eut pour fils :
II) SAULNIER François, sieur de Francillac, qui fut un avocat fort célèbre. Il se maria le 3 août 1658 avec ? (Est-ce Anne de Lambertie, fille de Jean, seigneur de Pruns, et de Jeanne Coustin ?).
Ils eurent au moins :
  1) N., qui épousa Jean Geoffroy, seigneur des Boucheaux.
2) Louis-François, qui suit.

III) SAULNIER Louis-François, connu sous le nom de Pierre-Levée. Il mourut chevalier de Saint-Louis, major au régiment d'Orléans-Dragons. Il était qualifié de chevalier. Est-ce lui (ou un autre Louis-François) qui épousa en 1714 Françoise Laisné, fille d'Isaac Laisné de Nanclas et de Françoise Laisné de Gondeville ? En tout cas, ce couple eut au moins :
IV) SAULNIER François-Louis, qui hérita de Gondeville, de son oncle Philippe Laisné. Il fut capitaine au régiment d'Orléans-Dragons. Il épousa le 22 septembre 1741 Anne de Rocquard, fille de Philippe de Rocquard et de Louise de Curzay. On lui doit la remise en état du château de Saint-Mary, venu dans sa famille du chef de sa femme. Le 12 juillet 1763, ils le vendirent à François Regnauld, marquis de la Soudière.Il semblerait qu'ils aient habité ensuite au château de Boisberteau, près de Rouillac, pour s'installer, vers 1775, au nouveau château de Gondeville, édifié au commencement du XVIIIème siècle par Philippe Laisné. Ils eurent pour enfants :
  1) Jeanne, qui épousa à Cognac le 18 juin 1770, Alexis Saulnier, sieur du Couraud.
2) Philippe, chevalier, seigneur de Gondeville, Rouillac et autres lieux, chef d'escadron au régiment d'Orléans-Dragons.
Il épousa Charlotte de Maynaud.
Au mois de septembre 1789, il fit vendre aux enchères, par un commissaire-priseur d'Angoulême, le mobilier garnissant son château de Gondeville, et la maison qu'il possédait en la ville de Cognac.
Les Saulnier de Pierre-Levée conserveront le nom après la vente du domaine intervenue en 1743, au profit des de La Boissière.

Noms Isolés :
- SAULNIER Henriette, épouse en 1440 d'Amanieu du Lau.
- SAULNIER François, sieur de Montplaisir, marié avec Marthe du Lau, fille de Bernard, écuyer, seigneur de Cellettes et de Vouthon, et d'Anne de Briseur.
- SAULNIER de PIERRE-LEVEE Louis, chanoine régulier, chambrier de Cellefrouin et prieur de Sainte-Croix de Chaille. Il est parrain de Louise-Elisabeth-Aglaé Lhuillier, baptisée le 31 mai 1778, fille de François, chevalier, seigneur de Rochepine. Marraine : Elisabeth de Lhuillier.
- SAULNIER de la BARDE Jeanne, épousa par contrat du 24 mars 1583 Jacques de Sanzillon de La Foucaudie, écuyer, seigneur de Marcognac, fils de Jacques, et de Marguerite de Ranconnet.
- de SAULNIER Jean, seigneur de Beaupine, épousa Marie de Laigne. Celle-ci lui apporta le fief de Grange (Berneuil). Il y demeurait en 1766.
- SAULNIER de BEAUPINE Georges, officier dans les chevau-légers de la maison du roi, bota à Saintes, pour le fief de Grange, en 1789.
 
- Alfred de Froidefont de Boulazac : Armorial de la noblesse de Périgord.
- Abbé Adolphe Mondon : Notes historiques sur la baronnie de Marthon.
- P. Lacroix : Chroniques de l'Angoumois occidental
- Vigier de la Pile : Histoire de l'Angoumois.
- Eric Percy-Marinier : Histoire et généalogie de la maison Regnauld de la Soudière
- Nobiliaire de la Généralité de Limoges : Simon des Coustures.
- Etienne Barth : Le canton de Barbezieux au temps passé.
 
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire