SÉBAUX

blason d'Alexandre Léopold Sébaux, évêque d'Angoulême
 
sceau d'Alexandre Léopold Sébaux, évêque d'Angoulême
Ecartelé aux 1 et 4 de gueules au monogramme de Jésus-Sauveur d'or, et aux 2 et 3 d'azur au M gothique d'argent couronné de même; à la croix d'or brochant sur les partitions.
Derrière le blason, la crosse, et au dessus le chapeau épiscopal.
Devise : NARRABO NOMEN EORUM FRATIBUS MEIS
(Jean-Jacques LARTIGUE et Comte de SAINT-SAUD)
 
Sceau ogival, représentant la Vierge couronnée dans un édicule, à ses pieds l'évêque crossé et mitré recevant de Saint-Pierre son autorité et sa mission;
au bas l'écu du prélat.
Légende : SIG. AL. LEOPOLDI EPI. E?GOLISMEN
(Comte de SAINT-SAUD)

SÉBAUX Alexandre Léopold, né à Laval (Mayenne) le 7 juillet 1820, fils de Jean, manufacturier, et d'Anne Moulinais.
Il fit ses études à Laval au pensionnat de M. de Coligny, ses humanités et sa philosophie au petit séminaire de Nantes, et sa théologie au grand séminaire du Mans.
En 1842, alors qu'il pensait terminer ses études au séminaire de Saint-Sulpice, Monseigneur Jean-Baptiste Bouvier, évêque du Mans, en fit son secrétaire particulier, et l'ordonna prêtre le Ier avril 1843. Alexandre Léopold l'accompagna à Rome, en 1854.
Après le décès de Monseigneur Bouvier, il revint à Laval et devint en 1855, curé de Notre-Dame. Il la dota d'un presbytère, et obtint aussi la cession d'un terrain dépendant de la caserne, pour y faire construite un second latéral à l'église. Il fut également nommé supérieur du séminaire de cette ville (Abbé TRICOIRE).
Ayant refusé une première fois l'évêché de Quimper, il fut désigné par décret du 16 décembre 1872, émis par Jules Simon (alors ministre de l'instruction publique du gouvernement provisoire), à l'évêché d'Angoulême. Il accepta sur ordre du Pape Pie IX, qui le préconisa le 21 mars 1873. Il fut sacré le 4 mai suivant dans l'église de Notre-Dame à Laval, par Monseigneur Wicart, assisté des évêques de Poitiers et du Mans. (Wikipedia et Abbé TRICOIRE)
Il fit son entrée solennelle à Angoulême le 13 mai 1873, et y emmena avec lui, son vicaire général, M. Planchard.
En 1878, il fut à l'origine de la fondation de l'école Saint-Paul à Angoulême. (Wikipedia)
En rentrant d'une tournée de confirmation le 11 mai 1891, il fut atteint d'une congestion pulmonaire, qui l'emporta en quelques jours. (Wikipedia)
Il décéda à Angoulême, le 17 mai 1891, et ses obsèques eurent lieu le 26.
(On peut voir son mausolée dans la cathédrale d'Angoulême, sculpté par Raoul Verlet, inauguré le 23 novembre 1895).


- Comte de SAINT-SAUD : Armorial des prélats français du XIXème siècle.
- Abbé TRICOIRE : Les évêques d'Angoulême : Recherches historiques depuis les origines jusqu'à nos jours.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire