de SAINT-LAURENT

blason de la famille de Saint-Laurent
D'azur semé de fleurs de lys d'or, au lion rampant de gueules, couronné et armé de même, lampassé d'or, brochant sur le tout.
(abbé Joseph NADAUD).

variante du blason de la famille de Saint-Laurent
 
variante du blason de la famille de Saint-Laurent
D'argent semé de fleurs de lys de gueules, au lion de gueules couronné de même, brochant sur le tout.
(Armorial du Périgord : Alfred de FROIDEFOND de BOULAZAC).
 
D'argent semé de fleurs de lys d'azur, au lion couronné de gueules, armé et lampassé de sable.
(Armorial général de Guyenne).

Noms isolés :
- de SAINT-LAURENT Gérald, chevalier.
D'une alliance inconnue, il eut :
- de SAINT-LAURENT Audebert.
Il vendit ses biens situés sur la paroisse de Gorre (Haute-Vienne).
De son union avec N, il eut :
  1) Marguerite, qui était épouse d'Aymeric de Fontléon, en 1299.

- de SAINT-LAURENT Aymeric.
Il vivait entre 1332 et 1388 (Registre Borsandi, notaire à Limoges).

- de SAINT-LAURENT, chevalier, du diocèse de Limoges.
En 1369, sa femme était Marguerite Costa.


- de SAINT-LAURENT Audebert, seigneur de Gorre.
Il épousa Arsesie de Coux.

- de SAINT-LAURENT Pierre, écuyer, seigneur de Feuillade.
Il épousa Catherine de Lambertie, du lieu de Montecaille, paroisse d'Ecuras.
Il décéda en 1606, ayant eu pour enfants :
  1) Louise, qui épousa par contrat passé au château de Marval, le 25 juillet 1606 (reçu Sarlande, notaire), Léonard de Lavaud, fils de feu Etienne, lieutenant de la juridiction de Varaignes (Dordogne).

- de SAINT-LAURENT Annet, écuyer, sieur des Mesnardières.
Il épousa Louise Vigier, et en eut huit enfants.
Il testa en 1616.

- de SAINT-LAURENT Annet, écuyer, sieur du Petit-Maine, du bourg de Feuillade.
Le 23 février 1653, il épousa dans l'église de Saint-Germain, près de Marthon, Henriette Béchade, du village de Rochepine.
Il décéda le 13 février 1671.

- de SAINT-LAURENT Anne, qui fut enterrée dans l'église de Saint-Germain, âgée de 60 ans, le 28 mars 1694.
Elle était dite épouse de Béchade, sieur de ?

- de SAINT-LAURENT Françoise, paroisse de Chabrac.
Elle épousa dans l'église de Rochechouart, le 10 juillet 1697, Alexandre Beaucin, de la paroisse de Villelongue, diocèse de Bayonne, sieur du Chesne. Il était desservant dans les parties ?, pour le roi dans le baillage de Rochechouart.

- de SAINT-LAURENT Charlotte.
Elle était dite veuve de Jean Gueri (Guerry), sieur de Fontfroide, paroisse de Montbron, lorsqu'elle décéda, âgée de 58 ans, au village de Chez Lislaud, le 23 décembre 1725.

- de SAINT-LAURENT François, seigneur de Feuillade.
Il épousa Jeanne Estourneau, (qui décéda âgé de 40 ans, le 19 mai 1689).
Ils eurent pour fils :
  1) Nicolas, qui fut baptisé le 7 juin 1669.

- de SAINT-LAURENT de FAYOLLE N., épousa Madeleine Jaubert, qui lui apporta par ce mariage, la seigneurie des Gilberts (Birac).
Il légua les Gilberts à sa nièce Marie Thérèse de Pons de Fellet, et décéda sans postérité. (Jérôme ROYER et Jean-Paul GAILLARD).

Filiation suivie :
I) de SAINT-LAURENT Emeri, chevalier.
Il eut pour fils :

II) de SAINT-LAURENT Ythier, chevalier.
Il fit avec son père une transaction, le lundi d'après la fête de Saint-Michel apôtre (6 octobre) 1365, avec Ythier Bernard, seigneur de Lavaure, mari de Marguerite de Villebois, et Guy de Villebois, (frère de Marguerite), seigneur de Rochebon, au sujet de Feuillade.
La sénéchaussée d'Angoumois leur adjugea à cette date le fief de Feuillade (sans doute plus exactement le fief de la Forêt de Feuillade).
Il eut pour fils d'une union inconnue :

III) de SAINT-LAURENT Emery, chevalier, seigneur de la Forêt de Feuillade.
Est-ce lui qui fit l'acquisition de la seigneurie de Feuillade, en 1365 ? (Gérard VIGIER et Patrice SÉPULCHRE).
Il rendit hommage le jeudi d'après la Pentecôte (18 mai) 1391, à Guillaume, évêque d'Angoulême.
D'une alliance inconnue, il eut pour enfants :
  1) Yonet, qui suit.
2) Marguerite, qui épousa Jean de Tassonnier.
3) autre Marguerite, qui épousa en premières noces le 15 octobre 1430 Jean de Vassoigne, seigneur de la Forêt d'Horte; puis en secondes noces Etienne de Champterre.

IV) de SAINT-LAURENT Yonet, né vers 1410, chevalier, seigneur de Feuillade, et des Hommes.
Il rendit hommage le Ier mars 1450 (alias 1451), à Jean de Bretagne, comte de Penthièvre et de Périgord, pour ses terres relevant de Nontron.
Il épousa Catherine du Bareuil, de Saint-Laurent La Chaux (Saint-Laurent de Céris), (née vers 1420, décédée avant 1480).
Les enfants qui suivent partagèrent ses biens le 27 février 1480 (alias 1481). Ce partage fut fait sous le sceau de Pierre, archiprêtre d'Ambernac, gardien du scel de Champigny.
Il décéda avant 1480, ayant eu pour enfants :
  1) Jeanne, née vers 1450, qui au moment du partage de 1480, reçut de chacun de ses frères une rente annuelle.
Elle épousa Guy Yves de Vassoigne (né en 1445). (Joël COUDERT)
2) Jean, né vers 1452.
Le partage lui donna l'hôtel noble des Hommes en Saint-Laurent La Chaux.
3) Jean.
Il eut d'une alliance inconnue :
  a) Jean, qui au moment du partage de 1480, (son père étant décédé), eut la terre de Seneaux.
4) Raynaud, qui suit.
5) Guillaume, qui fera la branche cadette.

V) de SAINT-LAURENT Raynaud, chevalier, seigneur de Feuillade.
Le partage de 1480 lui donna l'hôtel noble et les domaines de Feuillade.
Il rendit hommage à Octavien de Saint-Gelais, évêque d'Angoulême, le 22 septembre 1494.
D'une alliance inconnue, il eut pour fils :

VI) de SAINT-LAURENT Jean, chevalier, seigneur de Feuillade.
Il épousa Marguerite Guymadeau, qui lui donna pour enfants, au moins :
  1) François, qui suit.
2) François, qui fera la branche du Maine-Gay.
3) Henri, écuyer, sieur du Maine-Gay (Feuillade).
Il épousa le 9 juillet 1695, à Varaignes (Dordogne), Marthe Rabit.

VII) de SAINT-LAURENT François, chevalier, seigneur de Feuillade.
Il épousa Jeanne de Devezeau, fille de Jacques, écuyer, seigneur de Chillac et de Rancogne.
De cette union naquit :

VIII) de SAINT-LAURENT François, chevalier, seigneur de la Motte et de Feuillade.
Il épousa le 27 octobre 1644, Marie Jacquette Vigier, (décédée le 27 octobre 1654), fille de Pierre et de Catherine Tizon. Cette union apporta la seigneurie de la Motte, ou Petite Motte (Feuillade), à la famille de SAINT-LAURENT. (Gérard VIGIER et Patrice SÉPULCHRE).
L'hommage de Feuillade était très disputé entre les seigneurs de Nontron et ceux de Marthon. Un accord fut conclu le 23 juillet 1665, entre Marie Jacquette Vigier, dame de Feuillade, veuve de François de SAINT-LAURENT, et François Roye de La Rochefoucauld, seigneur de Marthon. Il stipulait que le seigneur de Marthon laissait à Feuillade la justice et le péage, à charge d'ajouter à l'hommage lige déjà dû une paire d'éperons dorés, appréciés 3 livres, et de laisser les officiers de Marthon tenir, une fois l'an, de grandes assises à Feuillade et d'exercer la justice dans la partie située en Angoumois.
Il décéda à Nontron le 28 juin 1655, ayant eut pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) François, sieur de Lessartat, baptisé à 5 mois le 24 février 1467.
Il testa au Châtaignier, paroisse de Vilhonneur (reçu Gignac, notaire), et indiqua qu'il voulait être enterré dans l'église de Feuillade.
Il décéda en 1679.
3) Catherine, qui était dite aveugle.
4) Charlotte, baptisée le 31 mai 1648. Elle était dite demoiselle de la Motte.
Elle épousa le 10 octobre 1666, Louis de Pindray, écuyer, seigneur des Granges et de Fontenille, fils d'Annet et de Marguerite Marie de Verlene. (Joël COUDERT)
5) Marie, baptisée le 3 septembre 1651.
Elle épousa à Feuillade, avec dispense, le 28 mai 1673 Jean Dussault, chevalier, sieur de Vilhonneur, son parent.
Elle décéda le 3 mai 1674 au logis de La Couronne, près de Marthon, et fut inhumée dans l'église de Feuillade.
6) Jeanne, née à Souffrignac, et qui épousa Simon de Lavaud, sieur de Bruzac.
D'où descendance. (Joël COUDERT)

IX de SAINT-LAURENT François, chevalier, seigneur de Feuillade et de la Motte.
Il reçut le supplément des cérémonies de baptême à l'âge de 13 ans, le 22 octobre 1662.
En 1672, il demeurait à la Motte. Cependant dans son hommage fait à Marthon, il citait encore son hôtel noble du bourg de Feuillade.
Le 2 (alias 22) février 1694, il épousa dans l'église de Javerlhac, Marie Henriette Texier de Javerlhac, fille de Jean François et de Catherine Daguesseau.
Le 3 mai 1699, il afferma à Jean Delavallade, marchand, demeurant au bourg de Feuillade, le droit de péage du village du Fraisse et sur le grand chemin de La Tricherie à Angoulême, pour 5 ans, moyennant 44 livres par an.
Il décéda vers 1716, sans avoir eu d'enfant, et en laissant les seigneuries de Feuillade et de la Motte à Bernard Texier, marquis de Javerlhac.

Branche cadette :
V) de SAINT-LAURENT Guillaume.
Le partage de 1480 (alias 1481), lui donna l'hôtel noble et les domaines du Mas-Dieu.
Il épousa Marguerite de Roziers, fille de Foucault et de Catherine David.
De cette union naquirent :

VI) de SAINT-LAURENT Jean, né vers 1490.
D'une alliance inconnue, il eut pour enfants : (Joël COUDERT)
  1) François, qui suit.
2) Françoise, née vers 1520.
Elle épousa le 14 février 1539, François de Massacré, d'où descendance. (Joël COUDERT)

VII) de SAINT-LAURENT François, né vers 1520, écuyer.
Il épousa le 14 décembre 1549, Jeanne Faure de Beauviger, alias Bostviger (née vers 1530, décédée après le 5 mai 1576), fille de François, sieur de Bosviger), et de Marie de Laroche.
Elle fit son testament, étant veuve, le 5 mai 1576.
Il décéda avant mai 1576, ayant eu pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) Etienne.

VIII) de SAINT-LAURENT François, né vers 1550, écuyer, seigneur de la Feuillade et du Châlard.
Est-ce lui qui vendit le 27 janvier 1608 à Berthoumé Dayre, sieur de Gattebourse, d'Angoulême, plusieurs terres en Grassac. François était dit à ce moment là demeurant aux Cattaforts.
Il épousa Gabrielle du Theil, (née vers 156, décédée après le 30 juin 1616), fille de François, sieur de la Cour, et de Marie de Livenne. (Joël COUDERT)
Etant veuve, elle transigea le 30 juin 1616, avec François, Henri, Jacques et Etienne, ses enfants.
De cette union naquirent :
  1) Etienne, qui suit.
2) Henri, qui fera la branche de Pressignac.
3) François, écuyer, sieur des Arsis, de Fayolle, paroisse de Cussac (Haute-Vienne), du lieu de Feuillade.
Il épousa Anne de Chèvredent (ou Chevredan). (Joël COUDERT)
Il décéda avant 1649, ayant eu pour enfants :
  a) Gabrielle, née vers 1625, demoiselle des Arcis, qui épousa Pierre Lemaistre, écuyer, sieur de la Coudrée, (né vers 1619, décédé le 15 juin 1669, au village de Fayolas - Cussac).
Elle décéda le 19 octobre 1670 au château de Rochefort (Séreilhac - Haute-Vienne), et fut inhumée le 22 dans la chapelle de Fayolas (Cussac - Haute-Vienne).
D'où descendance. (Joël COUDERT)
b) Charlotte, qui épousa par contrat du 28 août 1647 (acte reçu Chèze-Martin, notaire), Pierre de Pindray, écuyer, sieur des Granges et de Lascoux, paroisse de Cussac, fils de François, écuyer, seigneur de la Neulhie, et d'Antoinette André.
Elle décéda le 28 juillet 1649 à Cussac (Haute-Vienne), d'où descendance. (Joël COUDERT)
c) Françoise, née vers 1625.
Elle décéda le 12 juillet 1645 à Cussac. (Joël COUDERT)
4) François.
5) Claude. (Joël COUDERT)
6) autre Etienne, qui fera la branche de la Coste.
7) Jacques.
8) Françoise.

IX) de SAINT-LAURENT Etienne, écuyer, seigneur de la Salle et de Callières.
Il fut sénéchal de La Rochefoucauld.
Le 22 février 1605, il épousa Marie de Livron, qui lui donna pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) François, sieur de la Salle, qui épousa le 3 février 1664, Suzanne de Mascureau.
3) Pierre, sieur de Saint-Priest, qui épousa en 1648 Anne Préveraud.
4) Suzanne, qui épousa Jean Louis de Champelon.
5) Marie.
6) Laurent.

X) de SAINT-LAURENT Jean, écuyer, seigneur d'Etampes et de Callières.
Il épousa le 21 janvier 1638 Jeanne de Toscane.
De cette union naquirent :
  1) Henri, sieur d'Estampes, qui fut baptisé le 3 mai 1640.
2) François.
3) Anne.
4) Marie, qui épousa Jean Desnoyer.

Rameau de PRESSIGNAC :
VIII) de SAINT-LAURENT Henri, écuyer, sieur du Chalard, (Grassac), du village de Peymie, paroisse de Pressignac.
Il épousa le 2 décembre 1619, Marie de SAINT-LAURENT. Elle transigea avec ses deux fils, étant veuve, le 29 mai 1658.
Ils eurent pour enfants :
  1) Jeanne, baptisée le 31 octobre 1621 (Registre de Grassac).
Elle épousa le 20 avril 1654 à Grassac, François de Lapeyre de Bellair. (Joël COUDERT)
2) François, sieur du Cluzeau, baptisé le 10 décembre 1623.
Il épousa le 5 novembre 1654, Marie Charlotte Hastelet de Planchemesnier, de la paroisse de Sers. Elle décéda le 2 mars 1674, et fut inhumée à Sers.
François et Marie Charlotte n'eurent pas d'enfant. Leurs héritiers, François de SAINT-LAURENT et sa tante Françoise de SAINT-LAURENT, veuve d'André Baussain, sieur de Chesne, vendirent Planchemesnier à Jacques Lhomme, sieur de la Lande, juge sénéchal de Charras, moyennant 12000 livres.
3) Jérôme, qui suit.
4) Françoise, baptisée le 6 août 1624, alors âgée de 12 ans le 21 mars 1645.
Elle épousa dans l'église de Pressignac le 28 septembre 1678, Jean de La Faye, écuyer, sieur de la Borde, fils de Gabriel et de Suzanne de La Faye, du village de Soumagnac, paroisse de Saint-Auvent (Haute-Vienne).
5) autre Françoise, dite demoiselle de Puymie, paroisse de Pressignac, baptisée à l'âge de 8 ans, le 28 février 1650.
Elle décéda le 29 mars 1700.
6) Claude, sieur de Lignac et de Puymie, qui fut baptisée âgée de 14 ans, le 28 février 1650.
Il épousa Françoise Barbarin. Dans son testament du Ier mars 1657 (reçu Pailhot, notaire), elle déclara vouloir être inhumée dans le tombeau de son mari, en l'église de Pressignac.
Ils n'eurent pas d'enfants.
7) Catherine, qui épousa à Grassac le 7 janvier 1658, Jacques de La Peyre, sieur des Forest et du Châlard.
Elle décéda le 3 mars 1693.
8) N., qui épousa dans l'église de Pressignac, le 17 janvier 1668, Jean Périgord, sieur de Masrocher, de la ville de Rochechouart.

IX) de SAINT-LAURENT Jérôme, écuyer, sieur du Chalards, du village de Puymie (alias Peymie), paroisse de Pressignac.
Il fut baptisé âgé de 13 ans le 28 février 1650.
Le 14 juillet 1668, il épousa Suzanne Barbarin, de la paroisse de Saint-Maurice des Lions. (Elle épousa en secondes noces Jean de Saint-Garaud (alias Singarraud).
En 1670, ils demeuraient aux chalards (Grassac). Il afferma plus tard cette maison. (Gérard VIGIER et Patrice SÉPULCHRE).
Il décéda le 24 juin 1677, ayant eu pour enfants :
  1) Françoise, qui fut baptisée à Grassac le 17 mai 1670.
2) Jérôme, baptisé le 9 janvier 1673.
3) François, qui naquit le 15 mai 1675.

Branche du MAINE-GAY :
VII) de SAINT-LAURENT François, écuyer, seigneur de Feuillade en partie et du Mayne-Gay, paroisse de Varaignes (Dordogne).
Il épousa par contrat du 22 août 1589 (reçu Fontaneau, notaire), Marthe de Chevreuse, fille de feu François, écuyer, sieur de Montizon, et de feue Françoise de Lavaud. (Elle épousa en secondes noces en 1601, Simonet de Lavaud, son valet, cordonnier, dont elle eut plusieurs enfants).
Elle eut cependant avec François de SAINT-LAURENT :
  1) Jean, qui suit.
2) Catherine, qui épousa par contrat du 18 février 1610 (reçu Dayres, notaire), Antoine Barbarou, écuyer, sieur de Villevialle, paroisse de Quinsac (Dordogne).
3) Françoise, qui était en 1614, épouse de Jean de Lavaud, fils de feu Etienne, lieutenant de la châtellenie de Varaignes.
4) Madeleine, qui épousa par contrat du 26 mai 1624, Henri de La Vergne, écuyer, sieur des Courrasses, du bourg d'Yvrac.

VIII) de SAINT-LAURENT Jean, né au village du Châtelard, paroisse de Teyjat (Dordogne), écuyer, sieur du Maine-Gay et du village de Bestounes, paroisse de Varaignes.
Il fut baptisé à Marthon le 2 février 1591.
De son union avec Isabeau Bertrand, naquirent :
  1) Isabeau, baptisée le 30 mai 1627 à Varaignes (Dordogne).
2) François, baptisé le 6 avril 1629, écuyer, sieur du Maine-Gay.
Il décéda âgé de 42 ans, le 27 mai 1671, et fut enterré à Feuillade.
3) Louise, baptisée le 26 mai 1630.
4) Charles, baptisé le 23 mai 1632.
5) Henri, baptisé le 21 octobre 1635, qualifié de seigneur du Châtelard.
D'argent semé de fleurs de lys de gueules, au lion de gueules,
couronné et lampassé de même, armé de sable
.
(Blason de Henri de SAINT-LAURENT, seigneur du Maine-Gay)
Armorial du Périgord : Alfred de FROIDEFOND de BOULAZAC.
blason de la famille de Saint-Laurent, branche de la Coste
Est-ce lui, ou son fils, qui épousa le 9 juillet 1695, avec dispense du Pape, Marthe Rabit, sa parente ?

Branche de la COSTE :
IV) de SAINT-LAURENT Etienne, écuyer, sieur de la Coste, paroisse de Saint-Laurent sur Gorre (Haute-Vienne).
Il épousa Louise du Vigier. Celle-ci fit son testament (reçu Chièze-Martin, notaire), le 20 mai 1605. Elle y déclarait vouloir âtre inhumée à Saint-Laurent.
Lui- même fit son testament au château du Bourgdeix (Dordogne), (reçu Macary, notaire), le 29 décembre 1616, étant alors veuf.
De leur union naquirent :
  1) Baptiste, qui suit.
2) Charles, écuyer, sieur de Fressignac, paroisse d'Oradour sur Vayre (Haute-Vienne), et de Soumaigne.
Il épousa Diane des Poussées.
Le 8 janvier 1635, il fit son testament (reçu Rousselle, notaire), où il déclara vouloir être inhumé dans l'église de Saint-Laurent sur Gorre.
3) Suzanne, qui épousa Olivier de Rouziers, sieur de Bacheyrac, auquel elle porta 4000 livres de dot.
4) Jacquette, qui épousa en premières noces, par contrat du 23 mai 1624, Léonard Frugier, marchand de la paroisse de Flavignac (Haute-Vienne).
Elle épousa en secondes noces Jean Jabouin, sieur de las Rochas, du lieu noble de Soumaignac, paroisse de Gorre (Haute-Vienne).
5) Gabrielle, demoiselle de la Côte. Elle fit un testament olographe (reçu Chevreuse, notaire), le 21 janvier 1658, au château du Bourgdeix.
Elle fut inhumée suivant sa volonté, dans l'église du Bourdeix, âgée de 75 ans, le 9 septembre 1659.
Dans ce testament, elle fit également un légat à Christine, sa soeur, et pour héritier Etienne de la Foucaudie, écuyer.
6) Catherine, qui peut-être épouse en 1661 de N. de La Pierre, sieur des Forges.
7) Christine, qui était veuve en 1630, du sieur des Champs.
8) Françoise.
9) Léonarde, qui épousa Louis Gondenet, sieur de la Vergne, de la ville de Saint-Yrieix.
Elle fit son testament le 14 janvier 1626.
10) autre Jacquette.

V) de SAINT-LAURENT Baptiste, écuyer, sieur de la Coste, paroisse de Saint-Cyr sur Gorre (Haute-Vienne).
Il fit son testament (reçu Chièze-Martin, notaire), le 3 février 1624. Il y exprima la volonté d'être inhumé dans l'église de Saint-Laurent.
Il avait épousé, par contrat du 11 février 1621, (reçu Challard, notaire), Henrie de La Mourinie, fille de feu Jean, écuyer, sieur dudit lieu, paroisse de Saint-Barthélémy (Dordogne).
De cette union naquit :
  1) Charles, né le 4 octobre 1622 à Saint-Laurent sur Gorre (Haute-Vienne). (Joël COUDERT)

- Abbé Adolphe MONDON : Notes historiques sur la baronnie de Marthon en Angoumois.
- Abbé Joseph NADAUD : Nobiliaire du Limousin.
- Simon des COUSTURES : Nobiliaire de la Généralité de Limoges.
- de BREMOND d'ARS : Extrait du cahier du rôle du ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois, 1635.
- Alfred de FROIDEFOND de BOULAZAC : Armorial du Périgord.
- Gérard VIGIER et Patrice SÉPULCHRE : articles sur la Petite Motte et le logis de Feuillade (Feuillade), et les Chalards (Grassac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jérôme ROYER et Jean-Paul GAILLARD : article sur les Gilberts (Birac),
dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Joël COUDERT : Généalogie sur Geneanet : http://gw.geneanet.org/joelcoudert?lang=fr&p=emeri&n=de+saint+laurent
retour vers le menu des mise à jourretour vers le sommaire