THOMAS
blason de la famille Thomas
D'or, au coeur de gueules, une étoile d'azur en chef, et une croix raccourcie du même en pointe.
Cette famille fut représentée par plusieurs branches : Saint-Simon, Girac, les Maisonnettes, Lésignac (Durand), les Bretonnières, Bardines, etc...
Cette famille possèda également des terres sur la paroisse de Saint-Palais, terres dépendant du fief de Hautemoure en Saint-Simon.

I) THOMAS Jean, sieur de la Moriange, conseiller à la maison de ville d'Angoulême en 1620.
Il fut reçu échevin à la mort de Charles Raoul, le 14 janvier 1627, et il fit déclaration de vouloir vivre noblement, le 3 octobre 1634.
Jean Souchet, sieur de la Dourville, fut reçu, à son tour, par la mort dudit THOMAS, le 19 décembre 1634.
Il fut un avocat célèbre.
Il acquit le fief de Saint-Simon (alias Saint-Sigismond), le 17 mai 1628, de Jacques de Montalembert, seigneur de Vaux, et de son frère, Guy de Montalembert, seigneur de Saint-Simon. Il en rendit aveu et dénombrement au duc d'Epernon, le Ier mai 1633.
Il avait épousé Marguerite Clément, et eut pour enfants :
  1) Jean, qui suit.
2) Paul, sieur de Girac, et des Maisonnettes, conseiller au présidial.
Il fut élu maire d'Angoulême, le 31 mars 1632, puis en 1633.
Il fut ensuite reçu échevin à la mort de N. Falignon, le 4 août 1635. Pierre Marougne fut à son tour reçu échevin à la mort dudit THOMAS, le 22 avril 1652.
Il s'adonna, dès sa jeunesse, à la poésie latine, et écrivit entre autres, "Rupellaidos". Il y décrit en 6 livres, le siège de La Rochelle sous Louis XIII, et ses exploits. Il fit aussi imprimer, pendant sa mairie, en 1633, ses poêmes sacrés, qui contiennent l'histoire de Job, le cantique des cantiques de Salomon, et les lamentations de Jérémie.
Il avait épousé le 28 décembre 1628 Marie Géraud.
Il semble qu'il ai épousé en secondes noces, le 3 novembre 1655, à Saint-Martial d'Angoulême, Marie des Forges.
Il décéda en 1663.
3) Pierre, écuyer, sieur de Saint-Simon. Il rendit le même dénombrement que son père, le 2 novembre 1645, à messire Bernard de Foix de La Valette, fils du duc d'Epernon, et son successeur comme seigneur de Vibrac et Angeac.
Le fief de Saint-Simon fut ensuite acquis par Jean-Louis Le Musnier, sieur de Moulidars.

II) THOMAS Jean.
Il épousa, le 9 août 1626, Louise Ferrand.
Ils eurent pour enfants :
  1) Antoine, qui suit.
2) Jean, sieur des Bretonnières, écuyer, conseiller, garde des sceaux au présidial d'Angoulême. (armorial d'Hozier)
Il épousa le 22 juin 1650, Marie Grelon, et eut pour enfant, au moins :
  a) Anne, qui épousa en 1685, François-Joseph de La Rochefoucauld, sieur de Maumont, capitaine au régiment de Navarre, fils de François, sieur de Maumont, et de Marie-Eléonore Chesnel.

III) THOMAS Antoine. Il était dit, en 1663, sieur de Lésignac, conseiller au siège présidial d'Angoulême.
(*) La famille THOMAS possédèrent le logis de Lésignac aux environs de 1635, mais ne l'habitèrent pas. Ce logis seigneurial permit cependant à cette famille d'accéder à la noblesse. (Ce logis fut régi de 1630 à 1648 par Pierre Bobiat).
Il épousa le 30 juillet 1645, Anne Martin.
Ils eurent pour fils :

IV) THOMAS Jean, écuyer, seigneur de Bardines, conseiller au présidial, demeurant à Angoulême. (armorial d'Hozier)
Il épousa Marie Nadault, le 21 avril 1701, fille de François, seigneur de Nouère, Neuillac et la Vergne, et de Madeleine de Tours.
Ils eurent pour enfant, au moins :
  1) Marie-Thérèse, née en 1714. Elle épousa le 13 janvier 1731, devant maître Pierre Jeheu, notaire à Angoulême, François Dauphin, chevalier, seigneur de Goursac (Chasseneuil), fils de François, chevalier, seigneur de Lacadou et de Goursac, et de Anne de Saint-Fief de Mazet.
Ils passèrent un acte le 20 avril 1747, devant Jeheu, notaire à Angoulême.
Ils en passèrent un autre le 12 avril 1759, devant Caillaud, notaire à Angoulême.
Résidant au château de Goursac, devenue veuve, elle rappela tous ses enfants, le 28 juillet 1768, devant Caillaud, notaire.
Elle fut condamnée à mort par le tribunal révolutionnaire de Paris, et fut guillotinée le 16 prairial an II (4 juin 1794), à 80 ans.

- THOMAS de BARDINE Louis, écuyer, épousa Marie-Françoise Préveraud.
Il reçut une reconnaissance de rentes, le 26 novembre 1746, de Léonard de Lambertie, et de Marie Gauvry, sa femme.
Ils eurent pour enfants, au moins :
  1) Marie-Jeanne, qui décéda au berceau en 1748. Elle fut enterrée à Saint-Martial d'Angoulême.
2) Marie-Thérèse, qui épousa par contrat passé du 27 juillet 1770, devant Caillaud, notaire à Angoulême, Pierre-Antoine (alias Pierre-Olivier) Jousserand, chevalier, seigneur de Beaumont, les Gilbert (Birac), fils de Joseph, chevalier, seigneur de la Voulernie et de Beaumont, et de Marie-Thérèse de Pons de Fellet.

- THOMAS de BARDINE Suzanne. Elle épousa Jean Garnier, chevalier, seigneur de la Davinière.
Ils eurent une fille, Françoise-Jeanne, qui épousa par contrat du 19 mars 1767, Louis du Lau.

- THOMAS de BARDINE Louis-François. Il épousa Mélanie Nadault, fille de Charles-Antoine, écuyer, seigneur de Nouère, et de Françoise Guyot.

Noms isolés :
- THOMAS Catherine. Elle épousa Jean de Mergey (alias du Mergé), écuyer, seigneur de Beaulieu et de Chantrezac.
- THOMAS Joseph, sieur du Petit Villars (Moulidars, ou Condéon ?), épousa Catherine Rullier.
- THOMAS Antoinette. Elle épousa Pierre Rullier. Elle était dite sa parente.
- THOMAS François, écuyer, seigneur du Maine-Salomon.
Il épousa le 24 décembre 1595, Jeanne de Devezeau, fille de François, écuyer, seigneur du Treuil, et d'Anne de Rocquart.
Il avait donné quittance de la dot de sa femme, le 27 mai 1595.
- THOMAS N. Elle épousa Clément Boisson, écuyer, seigneur de Birac, fils de Jean, maire d'Angoulême en 1641, écuyer, seigneur de Birac, et de Catherine Paulte.
- THOMAS Daniel, habitant paroisse de la Pesne à Angoulême, épousa à Saint-Martial d'Angoulême, le 23 novembre 1627, Françoise de Sieure.
- THOMAS Lyonnet, sieur de la Barrière (en Saint-Quentin) . Il est dit proptiétaire du château de Lésignac-Durand, (la maison et les terres), en 1635.
- THOMAS Michel, seigneur de Puyriaud. Il épousa Jeanne Chapiteau.
Ils eurent pour enfant, au moins :
  1) Jeanne, qui épousa par contrat du 18 octobre 1638, François du Lau, écuyer, seigneur du Breuil et des Champs, fils de Jean, seigneur des Ecuyers, en Périgord, et de Marie de La Rochefoucauld.
Elle eut en dot la métairie du Maine Gautier, paroisse de Marthon, et celle de Boueix, dans l'enclave de Feuillade.
- THOMAS Marguerite, épousa le 26 avril 1656, Gabriel de Maumont, sieur du Chadeau.
- THOMAS Anne, épousa le 5 février 1660, François de Nogérée, (alias Nogaret ?), écuyer, sieur de la Filière.
D'or à trois noyaux de sinople, deux et un.
(armorial d'Hozier)
blason de Anne Thomas, armorial d'Hozier.
- THOMAS Françoise. Elle épousa François de Lage, et eurent pour enfant, au moins, Thérèse, qui épousa par contrat du 6 mars 1678, Armand du Lau.
- THOMAS Jean, écuyer, sieur de Montgoumard, paroisse de Bunzac.
Il épousa Gabrielle de Goret, fille de François, écuyer, seigneur de Coux et de Genouillé, et de Suzanne Garnier.
Ils eurent pour enfant, au moins :
  1) Suzanne, née le 10 mars 1703.
- THOMAS Claude, écuyer, sieur des Maisonnettes. (armorial d'Hozier)

- Extrait du cahier du rôle du ban et arrière-ban de la sénéchaussée d'Angoumois, 1635. de Bremond d'Ars.
- Abbé Joseph Nadaud : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- Nobiliaire de la Généralité de Limoges : Simon des Coustures.
- Etienne Barth : Le canton de Barbezieux au temps passé.
- François Vigier de La Pile : Histoire de l'Angoumois.
- Abbé Tricoire : Le château d'Ardenne.
- (*) Faury Jacques : compléments généalogiques.
retour vers le menu des mises à jour vers l'armorial d'Hozierretour vers le sommaire