TURICELLA


blason de Jacques Turicella, évêque d'Angoulême
 
variante du blason de Jacques Turicella, évêque d'Angoulême
D'azur à une tour crénelée d'argent à deux colombes affrontées du même, perchées sur les créneaux extrêmes, et au dessus d'elles une étoile d'or.
(Monseigneur Paul POUGET)
 
D'azur à une tour, sommée de deux colombes affrontées, surmontée d'une étoile à 6 raies et accompagnée en pointe d'un mont alaisé de 3 coupeaux, le tout d'argent.
(Jean-Jacques LARTIGUE)

- TURICCELA Jacques, qui fut nommé évêque d'Angoulême, par Henri IV, par des lettres du 10 décembre 1603, il voulait "lui conserver intacts les biens et les revenus de cette église vacante, ordonna qu'en attendant des bulles, on fit soigneusement l'inventaire de l'évêché et de ses appartenances, et que l'on mit le tout sous séquestre".
Il était auparavant confesseur de la reine Marie de Médicis, épouse d'Henri IV, religieux de l'ordre des Frères Mineurs de l'Observance.
De Toscane, il arriva en France, sans doute avec Marie de Médicis, étant alors docteur en théologie, et prédicateur du roi.
Le 23 janvier 1605, le pape Clément VIII adressa à Jacques TURICELLA des bulles pour l'évêché de Marseille, où ce dernier fit son entrée en mai 1605.
Il décéda le 19 janvier 1618, empoisonné par un de ses serviteurs, pour le voler.
(Monseigneur Paul POUGET)


- Monseigneur Paul POUGET : Communication sur Jacques TURICELLA, dans Bulletins et Mémoires 1993 : Société Archéologique et Historique de la Charente.
- Jean-Jacques LARTIGUE : Dictionnaire et armorial de l'épiscopat français (1200-2000).
retour vers la page d'accueil de la familleretour vers le menu des mises à jour.retour vers le sommaire