du VERDIER

blason de François du Verdier, sieur des Courades
D'or à un croissant de gueules d'où sort un laurier de sinople.
(Armorial général du Limousin - Thèse de doctorat présentée par Jacques JALOUNEIX)

Famille originaire du Bas-Limousin, du village du Verdier (Allassac - Corrèze).

- du VERDIER Jean.
Il fut trésorier général de France à Limoges, de 1586 à 1595, et fut anobli par cette charge.
Il épousa en premières noces, par contrat du 14 août 1578, Barbe Chenaud, et en eut pour enfants :
  1) Pierre, né en 1578, qui fut abbé de Saint-Martial.
Il décéda le 7 octobre 1652.
2) Léonarde, qui fut religieuse.
3) Marie, qui fut religieuse.
4) Antoinette, qui épousa Léonard de Chastenet.
Jean épousa en secondes noces en 1598, Marguerite de Redon.
De cette union naquirent :
  5) François, qui suit.
6) Pierre, qui devint curé de Saint-Michel des Lions.
7) Luce, qui épousa François de Lhermite.

- du VERDIER François, sieur des Courades.
Il fut maintenu noble en 1666. (Jacques JALOUNEIX).
Le 12 février 1640, par contrat de mariage, il épousa Narde Dauvergne (née le 22 novembre 1613 à Limoges, décédée le 9 octobre 1683 à Limoges), veuve de Martial Moulinier, et fille de Pierre et de Paule Decordes.
François décéda le 15 avril 1674 à Limoges.
De son union avec Narde naquirent :
  1) Pierre, qui suit.
2) Léonard, né le 13 février 1649 à Limoges.
3) Thérèse, née en 1651.
Le 22 janvier 1673, elle épousa Léonard Romanet, seigneur de la Briderie (né le 26 novembre 1648 à Limoges, décédé le 5 avril 1696 à Limoges), fils de Pierre et de Catherine de Roulhac.
Elle décéda le 26 janvier 1731 à Limoges, d'où descendance.
4) Anne, née le 15 mai 1654 à Limoges.
Elle fut religieuse.
5) François, né le 8 novembre 1657 à Limoges.
Il fut théologal du chapitre d'Angoulême.
Il décéda le 19 septembre 1707.
6) Pierre, qui fut chanoine de Saint-Martial.
7) Joseph, qui fut doyen du chapitre d'Angoulême, qualifié de docteur de la Sorbonne.
En 1668, il était possesseur des Courades (Segonzac), et en rendit un hommage. (Jean-Paul GAILLARD).

- du VERDIER Pierre, né le 9 août 1646 à Limoges.
Il était avocat.
Le 3 mai 1678, il épousa à Limoges, Marguerite Decordes, (née le 17 novembre 1650 à Limoges, décédée le 9 mai 1728 à Limoges), fille de Mathieu et de Françoise Michelon.
Il décéda le 14 octobre 1693 à Limoges, ayant eu pour enfants :
  1) Thérèse, née le 15 février 1679 à Limoges.
Elle fut religieuse, et décéda le 5 août 1757 à Limoges.
2) Françoise, née le 9 avril 1680 à Limoges.
3) Catherine, née le 4 mars 1681 à Limoges.
4) Jean, né le Ier mai 1682 à Limoges.
Il décéda le 7 octobre 1707 à Limoges.
5) Claire Thérèse, née le 27 juin 1683 à Limoges.
Elle fut religieuse, et décéda le 7 juin 1755 à Limoges.
6) Jeanne, née le 22 septembre 1684 à Limoges.
7) François, né le 24 mars 1687 à Limoges, fils de Pierre, avocat, et de Marguerite Decordes.
Il fit des études de droit, et remplit les fonctions d'avocat du roi.
Entré dans les ordres, il fut ordonné prêtre, et sous-diacre du diocèse de Limoges.
Son oncle, Joseph du Verdier, l'appela à Angoulême. Ce dernier résigna en sa faveur sa charge de doyen du chapitre de la cathédrale d'Angoulême, dont il prit possession le 11 décembre 1726. (Abbé TRICOIRE).
En 1736, il acheta le fief du Petit Chalonne (Fléac), pour 14500 livres. (Laurent MAURIN)
Après le décès de Cyprien Gabriel Besnard de Rezay, il fut nommé évêque d'Angoulême, le 3 juillet 1737.
Pourvu des bulles papales du 16 décembre 1737, il prit possession de sa cathédrale le Ier juin 1738.
Le 10 décembre 1738, il vendit le lieu des Courades (Segonzac) à Marie Duquerroix de Maisonneuve, pour 26500 livres. (Jean-Paul GAILLARD).
Il fut autorisé à garder son doyenné pendant 5 ans, et le résigna lui-même le 23 septembre 1743, en faveur de Pierre Joseph Bareau de Girac. (Abbé TRICOIRE).
En septembre 1743, il fut pourvu en commende de l'abbaye de Calers (Haute-Garonne), puis en juin 1747, de celle de Saint-Cybard. (Abbé TRICOIRE).
Le 30 mai 1749, par acte signé Caillaud, notaire royal à Angoulême, il fit un bail à ferme pour 9 ans et à raison de 925 livres par an, à André André, sieur de la Tâche, avocat au parlement, colonel de la milice bourgeoise d'Angoulême, de tous les revenus appartenant audit seigneur évêque, dans la paroisse de Dirac, y compris les droits de prélation, de lods et de ventes des biens nobles et des biens roturiers qui y étaient annexés. (Inventaire sommaire des archives départementales de la Charente, antérieures à 1790).
L e 8 mai 1753, il tint un synode à Angoulême. (Abbé Jean Hippolyte MICHON).
Il décéda le 21 septembre 1753, et fut inhumé, sans pompe, selon son voeu, dans la cathédrale Saint-Pierre d'Angoulême.
Il laissa 6000 # à la cathédrale pour l'acquisition d'un autel.
8) Claire Madeleine, née le 23 août 1689 à Limoges.
Elle fut religieuse, et décéda le 25 avril 1774 à Limoges.
9) Marie, née le 23 août 1689 à Limoges.
10) Anne, née le 29 janvier 1693 à Limoges.
Elle décéda le 2 octobre 1707 à Limoges.

- Jacques JALOUNEIX : Armorial général du Limousin - Thèse de doctorat).
- Inventaire sommaire des archives départementales de la Charente, antérieures à 1790, rédigé par P. de FLEURY et J. de La MARTINIÈRE.
- Laurent MAURIN : article sur le Petit Chalonne (Fléac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Jean-Paul GAILLARD : article sur la Courade (Segonzac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno Sépulchre.
- Abbé Jean NANGLARD : Pouillé historique du diocèse d'Angoulême.
- Abbé TRICOIRE : Les évêques d'Angoulême : Recherches historiques depuis les origines jusqu'à nos jours.
- Abbé Jean-Hippolyte MICHON : Statistique monumentale de la Charente.
- Alain de QUIROMUCI - Familles de Limoges et du Limousin : Généalogie sur Geneanet : http://gw.geneanet.org/quiromuci?lang=fr&pz=guy&nz=baillot+d+estivaux&ocz=0&p=jean&n=du+verdier&oc=1
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire